SVT-3eme-Chap 2 : L’évolution des espèces au cours du temps

Date : lun 25 Juil 2016 Catégorie
Print Friendly

Programme officiel de la classe de troisième
Par Lydie, Professeur de SVT

 

Evolution des organismes vivants et histoire de la Terre

Chap 2: L’évolution des espèces au cours du temps


 

 

 

La cellule, unité du vivant, et l’universalité du support de l’information génétique dans tous les organismes, Homme compris, indiquent sans ambigüité une origine primordiale commune.

  • Une espèce nouvelle présente des caractères ancestraux et aussi des caractères nouveaux par rapport à une espèce antérieure dont elle serait issue.

  • L’Homme, en tant qu’espèce, est apparu sur la Terre en s’inscrivant dans le processus de l’évolution.

  • L’apparition de caractères nouveaux au cours des générations suggère des modifications de l’information génétique : ce sont les mutations.

Avons-nous des preuves de nos points communs ?

Observons les êtres vivants au microscope

Cellules de l’épithélium buccal humain X400
Cellules de l’épiderme de grenouille X400
Cellules de l’épiderme d’oignon X400

.

.

Si on observe au microscope les cellules
d’une variété d’êtres vivants,
on retrouve une organisation commune de ce type.

Comparons leur information génétique

 

Espèce % d’information génétique commune avec celle de l’homme
Chimpanzé commun 98,8%
Bactérie Haemophilus 7%
Poisson zèbre 36%
Souris domestique 90%

 

 

JE RETIENS

Tous les êtres vivants sont constitués de cellules et tous possèdent de l’ADN comme support de leur information génétique. Ces deux caractéristiques fondamentales indiquent une origine commune à tous les êtres vivants, homme compris.

Comparons leur anatomie

Quelques squelettes de vertébrés (Crédit : Belin SVT Collège édition A Duco)
(Crédit : Belin SVT Collège édition A Duco)

On peut alors construire des groupes emboités

SVT2-groupes

phylpap phylecran phyl02

Aperçu du logiciel PhyloBoîte proposé par les professeurs du Lycée de Bagatelle (Saint-Gaudens)

Page de téléchargement

 

 

ASTUCE DE LECTURE

Chaque « boite » correspond à un attribut , un être vivant est dans la boite s’il possède cet attribut. Si plusieurs groupes d’êtres vivants sont dans la même boite , ils possède cet attribut et on peut dire qu’ils ont une origine commune. Ainsi , il est facile de voir le degré de parenté parmi les êtres vivants des groupes présentés.

Comment expliquer nos liens de parenté ?

A partir des groupes emboités on peut construire un arbre de parenté.

Belin SVT Collège édition A Duco/ tous les docs

JE RETIENS

 

  • Une espèce nouvelle présente une organisation commune mais aussi des caractères nouveaux par rapport à une espèce antérieure dont elle serait issue.

  • La construction d’un arbre de parenté permet de traduire l’évolution des espèces.

  Application: les oiseaux sont des dinosaures !

SVT2-archosaures

Crédit : SVT belin programme de seconde

Et l’homme ?

Si on procède de la même manière en analysant les caractères humains, en construisant des groupes emboîtés et en construisant un arbre, voici ce que l’on obtient :

(crédits Belin SVT Collège édition A Duco)

JE RETIENS

L’homme moderne est un primate classé dans le groupe des grands singes : il partage avec eux des caractères communs.

On suppose donc que l’homme résultat, comme les autres espèces, d’une série de transformations au cours de l’évolution à partir d’un ancêtre commun partagé avec les chimpanzés. L’étude des fossiles permet de reconstituer une histoire hypothétique du groupe des humains.

 

Les mécanismes de l’évolution

 

Une découverte parlante

Cette petite histoire nous montre comment une nouvelle espèce apparait avec de nouvelles caractéristiques . Les deux plantes sont des espèces différentes car elles sont suffisamment éloignées génétiquement ( beaucoup de caractères différents). Cependant on peut dire que la « mimule du cuivre »est issue de la « mimule à goutte ». On peut ainsi établir un lien de parenté étroit entre ces deux espèces.

 

crédit : Belin SVT Collège

 SVT2_tab_mimule

La formation d’une nouvelle espèce par sélection naturelle et évolution

Chez l’espèce mimule à goutte, il existe de nombreuse variations des caractères individuels. certaines apparaissent suite à des modifications au hasard de l’information génétique (l’ADN) : ce sont des caractères nouveaux et héréditaires. C’est le cas de la résistance au cuivre, caractère déterminé par l’allèle modifié d’un gène.

Dans les mines de cuivre, la survie des individus de l’espèce mimule à gouttes qui possèdent cet allèle est favorisée : c’est le processus de sélection naturelle. Les conditions de vie particulières qui règnent dans la mine sélectionnent d’autres caractères nouveaux ‘comme la petite taille). Par une série de transformations ainsi sélectionnées, une nouvelle espèce apparaît : la mimule du cuivre. C’est une exemple d’évolution.

 

 

 

Comment apparaissent les nouveaux caractères ?

 

Belin SVT Collège édition A Duco

.La molécule d’ADN est en effet sujette à de nombreuses modification lorsqu’elle est notamment dupliquée. Ces modifications sont généralement « réparées » mais certaines mutations persistent. Dans le cas de la mimule ces mutations ont créé de la biodiversité. 

DNA3

 

Que deviennent toutes ces mutations ensuite ?

 

 

JE RETIENS

Au sein d’une espèce, il peut apparaître des caractères héréditaires nouveaux suite à des modifications de l’information génétique. La sélection naturelle peut trier certains de ces caractères nouveaux et conduire à l’apparition d’une nouvelle espèce.

Cette évolution des espèces au cours des temps géologiques se fait souvent sur des millions d’années et n’est pas perceptible à l’échelle humaine.

Belin SVT Collège édition A Duco

 

Jeu : Entraîne-toi à la sélection naturelle en utilisant ce logiciel en ligne qui modélise l’histoire de la phalène du bouleau en Angleterre.

Lancer le jeu (nvelle fen.)

Par Philippe COSENTINO – Académie de Nice
Un jeu sérieux (serious game) sur la sélection naturelle, dans lequel l’élève incarne un oiseau chassant des phalènes.
A la fin de chaque saison de chasse, un bilan génétique est dressé parmi les survivants.
Des graphiques permettent de suivre l’évolution de la fréquence des allèles.

.

>> Extrait de l’article La microévolution des phalènes du bouleau  paru sur notre site (lire en entier)

Lire aussi sur Wikipedia

Navigation dans le Cours

.

EN VIDEO

VideoA VideoB

Video3