La cosmologie ancienne du Proche Orient dans la Bible

Complément au Livre 'Origins'

Date : sam 27 Déc 2014 Catégorie Voir le Project
Print Friendly, PDF & Email

Cet article fait partie des compléments du Livre Origins de Deborah et Loren Haarsma – Cliquez ici pour le sommaire –

En plus de Genèse 1, beaucoup d’autres passages font référence aux structures physiques de la cosmologie ancienne du Proche Orient, en particulier au firmament (étendue du ciel), aux eaux au dessus des cieux, aux réserves de pluie, aux eaux sous la terre, et aux colonnes soutenant la terre.

Cosmos_ancien

Cliquez sur l’image pour afficher une gravure représentant la vue ancienne du cosmos au temps des rédacteurs bibliques

 

Voici une liste de tels passages. (cliquez sur le nom des livres pour lire en ligne).

 

  • Genèse 1:1-22; 7:11-20;  8:1-5; 11: 4;  49:25. (lire)
  • Exode 15:8; 20:4 (lire)
  • Deutéronome 5:8;  28:12;  33:13 (lire)
  • 2 Samuel 22:8-17 (lire)
  • Job 9:6, 22:12-14; 26:8-14; 36:27-30; 37:18; 38:4-38 (lire)
  • Psaumes 19:5-7; 74:14-18; 75:4; 89:10-13; 93:2-5; 102:26; 104:2-10; (lire)
  • Psaumes 135:7-8; 136:6-10; 139:9-10; 146:7; 148:2-8 (lire)
  • Proverbes 3:19-20; 8:22-29; 25:3 (lire)
  • Esaïe 14:12-15; 24:18-19; 40:21-26; 42:5; 45:18; 48:13; 51:13; 65:17; 66:1-2 (lire)
  • Jérémie 4:23-28; 10:11-13; 51:16 (lire)
  • Ezékiel 32:7-8 (lire)
  • Daniel 4:10-11 (lire)
  • Zacharie 12:1 (lire)
  • Malachie 3:10 (lire)

En lisant ces passages avec la cosmologie ancienne du Proche Orient à l’esprit (cliquez ici), on peut mieux se rendre compte de l’intention du message théologique. Voici quelques exemples :

“Tu ne te feras pas d’idole, ni rien qui ait la forme de ce qui se trouve au ciel là–haut, sur terre ici–bas ou dans les eaux sous la terre.” (Exode 20:4, Deutéronome 5 :8)

Dans la cosmologie ancienne du Proche Orient, le « ciel là-haut » et les « eaux sous la terre » sont à la fois une façon poétique et littérale de se référer à toute la création. Moïse a écrit le deuxième commandement en utilisant la même description du cosmos partagée par les cultures environnantes (terre plate, firmament solide, eaux d’en-haut et sous la terre), mais Moïse a complètement chamboulé la théologie de ces cultures environnantes. Les dieux de ces peuples étaient chacun associés avec une partie du monde physique et n’étaient que des idoles.

“Le SEIGNEUR est roi. Il est vêtu de majesté…Oui, le monde reste ferme, inébranlable. Depuis lors ton trône est ferme ; depuis toujours tu es. Les flots ont enflé, SEIGNEUR ! les flots ont enflé leur voix ; les flots enflent leur fracas. Plus que la voix des grandes eaux, et des vagues superbes de la mer, superbe est le SEIGNEUR dans les hauteurs !” (Psaumes 93:1-4)

Ce passage a été utilise au temps de Galilée pour soutenir le fait que la terre ne tournait pas autour du soleil. Dans le contexte de la cosmologie ancienne du Proche Orient, nous pouvons maintenant le comprendre mieux- Dieu a établi la terre plate sur des piliers de manière si stable qu’elle ne peut pas être secouée ou déplacée. Dieu a fait cela en repoussant les eaux primordiales qui menaçaient d’inonder la terre. Ce passage proclame la souveraineté de Dieu sur chaque élément de la création et l’impuissance du « dieu » des eaux en qui les nations environnantes faisaient confiance. Tout cela est exprimé en des images vivantes qui parlaient puissamment aux peuples de cette époque. Aujourd’hui, bien que nous ayons une image différente du cosmos, nous pouvons encore entendre le message théologique puissant de la souveraineté de Dieu sur toutes les forces spirituelles et naturelles.

“J’ai été sacrée depuis toujours, dès les origines, dès les premiers temps de la terre. Quand les abîmes n’étaient pas, j’ai été enfantée, quand n’étaient pas les sources profondes des eaux. …Quand Il affermit les cieux, moi, j’étais là, quand Il grava un cercle face à l’abîme, quand Il condensa les masses nuageuses en haut et quand les sources de l’abîme montraient leur violence ; quand Il assigna son décret à la mer–et les eaux n’y contreviennent pas, quand Il traça les fondements de la terre. Je fus maître d’œuvre à son côté, objet de ses délices chaque jour, jouant en sa présence en tout temps (Proverbes 8:23, 29-30)

Malgré la traduction « masse nuageuse » au lieu de « firmament » (Il « affermit les cieux », notion de solidité), vous pouvez constater la cosmologie ancienne du Proche Orient dans ce passage. Dieu est loué parce qu’il a fait le firmament, qu’il a divisé les eaux primordiales, qu’il a mis a jour la terre sèche en la séparant des eaux d’en bas. En d’autres termes, tout le cosmos a été fait par la sagesse de Dieu, sa puissance et son autorité.

 

© 2007 by Faith Alive Christian Resources, 2850 Kalamazoo Ave. SE, Grand Rapids, MI 49560.
Traduction avec autorisation : scienceetfoi.com

[/
]

 

 Retour

Sommaire des compléments au livre Origins (si vous venez d’ailleurs)