Vidéo jeunesse (5/7) : « Dieu, le potier qui nous a formés »

Print Friendly, PDF & Email

 

Cette vidéo est la 5ème d’une série de 7 vidéos destinées aux lycéens chrétiens dans le but de les faire réfléchir aux relations qu’ils entretiennent entre leur foi et l’évolution en tant que théorie scientifique. Cette série intitulée « L’auteur de la vie » a été réalisée dans le cadre majestueux de l’archipel d’Hawaï, un endroit idéal pour illustrer l’évolution par des exemples concrets. Nous l’avons sous titrée pour vous et nous rassemblerons les 7 vidéos dans une rubrique de nos « ressources » au fur et à mesure de leur publication sur le blog.

Le 5ème épisode s’intitule : Dieu, le potier qui nous a formés

Cet épisode illustre comment Dieu a pu créé les hommes au travers d’un processus évolutif.

Nous avons rencontrés Diane et Josh, dans le cadre du programme « évolution et foi chrétienne » de la fondation BioLogos et ils ont été très heureux de pouvoir répondre à notre demande de mettre ces ressources à disposition du public francophone.

Voici la présentation qu’ils font de leur série de vidéos :

 

Notre équipe est composée d’un professeur de biologie et d’un aumônier de lycée, travaillant en collaboration avec les « 9th Avenue Studios ». Nous proposons gratuitement sur ce site un programme multimédia destiné aux lycéens chrétiens.

 Nous souhaitons les encourager à réfléchir sur la relation qu’ils entretiennent entre leur foi dans le Dieu de la Bible et le processus de l’évolution biologique. Grâce à notre série de courts métrages et au programme d’étude associé, nous espérons faciliter la discussion sur ce sujet important.

Nous présentons une vision intégrée des origines, tout en soulignant le caractère spécial de l’humanité. Nous espérons rassurer les lycéens en leur montrant que l’étude des sciences n’est pas incompatible avec la foi et permet même d’approfondir et d’améliorer leur relation avec Dieu. Nous espérons produire chez eux une admiration et un respect plus grand pour la création et l’assurance profonde que Dieu se soucie énormément des détails de chacune de leur vie.

Diane Sweeney est professeur de biologie et responsable de groupe de jeunes dans son église. Diane est titulaire d’une licence 3 de biologie de l’Université de Californie, ainsi que d’un Master en Science de l’éducation de l’Université de Stanford.

Joshua Hayashi est aumônier de lycée et responsable de groupe de jeunes. Il est titulaire d’une Licence 3 de l’Université de Bethel (dans l’Indiana) et d’un Master de théologie de L’Université Regent de Vancouver, au Canada.
Avatar

12 Commentaires

  1. Avatar Auteur
    Benoit Hébert jeu 24 Sep 2015 Répondre

    Rodolphe, nous te redonnerons la parole quand tu seras devenu aimable…

  2. Avatar
    rodolphe (posta01) ven 25 Sep 2015 Répondre

    Bon ok j’ai été peut-etre un peu trop franc… Mais là c’est bon, j’ai inspire et souffle a fond… J’suis top zen.
    Disons qu’on a droit ici à du Bogdanov… En plus chrétien peut-etre.
    J’ai bon là ? Je reste dans les limites de l’amabilité ? (quand même, ils ont eu la moyenne a leur doctorat ces gars là)
    Quoiqu’il en soit, tu conviendras du grotesque qui consiste à voir dans Sapiens le representant d’une humanite providentielle.
    Nous savons aujourd’hui que Neanderthal était déjà présent en Europe il y a 200 000 ans, qu’il nous a légué une partie de son génome, et que lui aussi était certainement apte au langage articule, enterrait ses morts et pratiquait l’art abstrait. (cf: mes liens supprimes)

  3. Avatar
    Manu ven 25 Sep 2015 Répondre

    Attention à la censure ! Dans le message de Rodolphe, je pense qu’il fallait censurer les propos outranciers, mais pas les liens qu’il donnait à l’appui de son argumentation.

    • Avatar
      rodolphe (posta01) ven 25 Sep 2015 Répondre

      Bien vu Manu.
      Quoique le qualificatif de « outrancier » puisse à mon sens également porter à débat. (c’est une litote)
      En effet si j’en retiens la définition donnée par l’académie francaise, l’outrance est ce qui est porté à l’excès.
      Or, si ma métaphore de la « soupe indigeste » ou encore les qualificatifs de « insupportable » ou encore de « inaudible » à propos de ce 5eme volet peuvent choquer sur la FORME, qu’en est-t-il des propos tenus dans cette vidéo dont je ne fais que pointer le parti pris extrême, definitif et inconditionnel ?
      Une telle outrance sur le FOND ne semble pourtant choquer personne.
      Bonne journée.

  4. Avatar
    Manu ven 25 Sep 2015 Répondre

    Que penser de cette vidéo ?

    Diane Sweeney est professeur de biologie et responsable de groupe de jeunes dans son église. Elle est titulaire d’une licence 3 de biologie de l’Université de Californie, ainsi que d’un Master en Science de l’éducation de l’Université de Stanford.

    Diane Sweeney est donc professeur de biologie, elle n’est pas biologiste, elle n’est pas scientifique, et ses paroles ne sont pas parole d’évangile. Par exemple, elle déclare ceci : « A ce point dans l’histoire, l’homme, peut-être juste un homme et une femme, est devenu une âme vivante, fait à son image. » Elle énonce comme une possibilité l’existence d’un premier couple humain, ce que l’on appelle le monogénisme, la théorie selon laquelle tous les êtres humains descendent d’un seul couple. Or la science d’aujourd’hui, en particulier la génétique, réfute sans appel cette théorie monogéniste.

    Diane Sweeney exprime ses convictions, qui sont respectables, mais elle ne représente ni la communauté scientifique ni la communauté chrétienne. Elle a le droit de s’exprimer, comme tout le monde, en respectant les autres convictions de ceux qui croient au Ciel et de ceux qui n’y croient pas.

  5. Avatar
    rodolphe (posta01) ven 25 Sep 2015 Répondre

    Bien sûr chacun à le droit de s’exprimer Toutefois le minimum que des eleves sont en droit d’attendre de leur professeur de biologie est bien (1) une competence irreprochable (j’en doute lorsque l’hypothèse du monogenisme est évoquée de manière à peine voilee) et (2) que leur professeur s’assure de laisser ses convictions personnelles au vestiaire avant d’entrer en classe.
    Et pour ceux qui le souhaitent il y a toujours monsieur le curé…

  6. Avatar
    Manu ven 25 Sep 2015 Répondre

    Diane Sneeway enseigne la biologie dans un établissement « chrétien » (Punahou School, Hawaï), mais, dans cette série de vidéos, elle ne s’exprime pas en tant que professeur de cet établissement , elle s’exprime en tant que croyante (chrétienne). Elle ne représente ni son établissement ni son Église. Quant à la compétence irréprochable des professeurs, on ne peut que la souhaiter, mais « errare humanum est ».

    • Avatar
      rodolphe (posta01) ven 25 Sep 2015 Répondre

      Ok Diane Sneeway ne représente ni l’établissement chrétien dans lequel elle enseigne ni son eglise et par ailleurs « l’erreur est humaine ».
      Voilà au moins 3 raisons qui auraient pu motiver l’économie de cette série !

      • Avatar
        Manu sam 26 Sep 2015 Répondre

        On aurait pu faire l’économie de cette série, on pourrait faire l’économie de ce blog, et même se passer de la liberté d’expression, ça marche très bien en Corée du Nord !

        Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789
        Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

  7. Avatar
    rodolphe (posta01) sam 26 Sep 2015 Répondre

    Ah oui… La Corée du Nord. .. Avec son climat tempéré continental, sa flore, sa faune, ses missiles…
    Donc tu penses que le droit d’expression est un argument valable qui justifierait le fait de dire n’importe quoi ? (dans les limites de la loi bien sur)
    Voilà un biais cognitif qui n’est pas si eloigne de la diabolisation invoqué par les creationnisme YE s’agissant de la theorie de l’evolution (les deviances du darwinisme social)
    Oui Manu, au même titre que la spiritualité et l’art, le « bavardage » est aussi une caractéristique biologique qui distingue notre espece.
    Le responsable ?
    Deux mutations sur le gene FOXP2 et que l’on observe uniquement chez les humains.
    http://app.letemps.ch/Page/Uuid/e65ae04c-ed6f-11e2-9ba8-b2fc6f389a08/FOXP2_le_g%C3%A8ne_qui_fit_%C3%A9merger_la_parole

    • Avatar
      Manu sam 26 Sep 2015 Répondre

      Oui, la liberté d’expression, c’est exactement le droit de dire n’importe quoi (dans les limites de la loi bien sûr). Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoûtez pas les autres, et rien ne vous empêche d’aller vivre dans un des nombreux pays où cette liberté n’existe pas.

      • Avatar
        rodolphe (posta01) sam 26 Sep 2015 Répondre

        L’idée générale qui me semble raisonnable et que j’espérais faire partager est simplement que la liberté d’expression ne dispense pas d’être intelligent.
        Sur ce, je vais mettre mon gene FOXP2 en veille sur le sujet.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*