livre La croix est-elle une réponse au péché d’Adam ?

Livre croix Adam
Date : lun 29 Juin 2020 Catégorie
Print Friendly, PDF & Email

Présentation

 

La croix est-elle une réponse au péché d’Adam?

Version synthétique de l’étude sur le péché originel Tous punis à cause d’Adam?

 

Livre Croix Adam

 

A Paraître 

 

Juillet 2020

Pour beaucoup de croyants, la théorie de l’évolution est inacceptable du fait qu’elle met la foi chrétienne en question. Car à leurs yeux : Si nous acceptons l’évolution des espèces, l’humanité ne peut être issue d’« un » premier couple humain… Et si Adam et Ève n’ont pas existé, il n’y a pas eu de « chute » de l’humanité… Et s’il n’y a pas de « péché originel », le sacrifice de Jésus était inutile… Et si notre rédemption n’était pas nécessaire, la foi chrétienne n’a plus aucun sens

 

Comme la plupart de ses contemporains, il est probable que Paul croyait en l’existence d’un « Adam historique ». Mais la typologie qu’il en présente pourrait invalider l’explication de l’origine du péché telle qu’elle nous fut transmise par la tradition.

 

Héritée d’Augustin, la doctrine du « péché originel » soulève des questions que certains croyants paraissent ou voudraient ignorer :

– Toute l’humanité est-elle condamnée aux flammes éternelles à cause du péché de nos « premiers parents » ? 

– Dans l’affirmative, la foi chrétienne reposerait-elle sur une injustice dénoncée par la Bible elle-même ?

– Le récit de la « chute d’Adam » ne nous renverrait-il pas, plus simplement, au péché de chaque humain en particulier ?

 

Certes :

Tous les humains ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, mais ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, en vertu de la rédemption qui est en Jésus-Christ.
(Romains 3.23-24)

 

C’est donc dans le respect de l’Évangile, que cet essai suggère des réponses réparties en deux parties :

Une APPROCHE GÉNÉRALE
conduisant à dégager quelques principes bibliques.

Une APPROCHE EXÉGÉTIQUE
des passages clés de l’Ancien Testament, de Romains 5 et de 1 Corinthiens 15.

 

De plus, libérée d’un « péché originel » ne disposant d’aucun fondement biblique solide, la doctrine du salut n’a plus à se sentir menacée par les découvertes de la science moderne.

L'auteur

Roger_Lefèbvre

Né à Namur en 1944, Roger Lefèbvre a été élevé dans les traditions de l’église catholique. Vers l’âge de douze ans, il se convertit à Jésus-Christ, en même temps que toute sa famille, et passe sa jeunesse au sein des assemblées de Dieu de Belgique.
À la fin de ses études d’ingénieur industriel en agronomie tropicale, il rencontre Françoise, qui partage sa vision pour les pays du tiers monde. En 1967, ils se marient et partent au Burundi, dans le cadre du volontariat protestant belge, et pour le compte de la mission pentecôtiste suédoise. Il enseigne les maths, la chimie et la biologie à l’école normale de Kiremba, tout en prêchant régulièrement dans les églises des environs. Françoise assure un travail de secrétariat au sein de l’école.

Lors d’un congé, ils prennent conscience de l’urgence des besoins spirituels de l’Europe. Après une troisième année en Afrique, Roger suit un premier cycle d’études à la faculté de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, près de Paris. En 1972, ils répondent à un appel pastoral pour Ath, dans le cadre de l’association des Églises protestantes évangéliques de Belgique.

Depuis lors, tout en étant pasteur, il a enseigné la religion protestante dans différentes écoles secondaires relevant de l’Enseignement officiel dans la province du Hainaut. En 2009, ayant atteint l’âge légal de la pension – 65 ans – il est retraité pour l’Enseignement, mais pas pour le Seigneur !

S’il devait le faire, Roger se définirait comme chrétien d’abord, protestant réformé ensuite, et évangélique enfin, professant son attachement à l’Écriture et son allergie à l’égard de tous les intégrismes. Homme de terrain et de formation plutôt scientifique, il conserve une préférence pour la théologie pratique, cultivant une certaine réserve envers toute doctrine spéculative.

Au sommaire

 

 

Première partie
APPROCHE GÉNÉRALE

 

Introduction
Quand la foi se heurte à la science.

Chapitre 1
Quand le ciel était interdit aux bébés.

Chapitre 2
Quand le péché  est une responsabilité et non un héritage.

Chapitre 3
Quand les enfants sont punis  pour leurs parents.

Chapitre 4
Quand chacun est responsable pour lui-même.

Chapitre 5
Quand on découvre  l’origine d’un dogme.

Chapitre 6
Quand on oublie les leçons de l’histoire.

Chapitre 7
Quand l’autruche  sort la tête du sable.

Chapitre 8
Quand on assimile la Tradition à la Bible.

Chapitre 9
Quand on a plus de questions que de réponses.

 

Deuxième partie
APPROCHE EXÉGÉTIQUE

 

Chapitre 10
Quand on hésite entre  historicité et allégorie.

Chapitre 11
Quand Paul nous donne la clé de lecture.

Chapitre 12
Quand Paul ne fait pas  dans la simplicité.

Chapitre 13
Quand Romains 5.12  devient un prétexte.

Chapitre 14
Quand Paul applique Thalès à sa théologie.

Chapitre 15
Quand le texte est à géométrie variable (Romains 5.18-19)

Chapitre 16
Quand on se heurte à un mystère.

Chapitre 17
Quand Paul parle en grec et pense en hébreu (1 Corinthiens 15)

Chapitre 18
Quand Paul évoque notre nature « animale » (1 Corinthiens 15)

Chapitre 19
Quand l’Ancien Testament semble parler du « péché originel ».

Chapitre 20
Quand « Adam » devient un nom propre.

Chapitre 21
Quand le Christocentrisme reprend ses droits.

Chapitre 22
Quand il s’avère difficile de conclure.

 

Ca pourrait aussi vous intéresser
Filter by
Post Page
Adam et Eve, péché originel
Sort by