Le déluge biblique et l’épopée de Gilgamesh (1)

Posté par Benoit Hébert


Print Friendly, PDF & Email

L’épopée de Gilgamesh est un texte provenant de la Mésopotamie ancienne. Voici quelques extraits de la 11ème tablette retrouvée dans la bibliothèque du roi d’Assyrie Assourbanipal. Gilgamesh recherche le secret de l’immortalité et il rencontre Outnapshtim, le « Noé » babylonien qui est devenu immortel après avoir échappé au grand déluge. Les spécialistes s’accordent pour dire que ce texte est antérieur à la rédaction du texte biblique du déluge (il y a en fait deux sources différentes entremêlées dans le récit biblique, nous y reviendront). En mettant quelques extraits de l’épopée de Gilgamesh en parallèle avec le récit biblique, on prend conscience des similitudes dans les motifs, mais aussi des profondes différences en ce qui concerne le rôle des dieux/de Dieu et des hommes.

Décision divine d’envoyer un déluge

 

« Je vais te révéler un secret, Gilgamesh, quelque chose de caché,

et le secret des dieux, à toi je veux le dire.

Shourouppak, la ville que tu connais, toi,

et qui est située sur le bord de l’Euphrate,

la ville est ancienne, c’est là qu’étaient les dieux.

Leur humeur porta les dieux à provoquer un déluge »

 

“L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Et l’Eternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits.” (Genèse 6:6-7 LSG)

 

 

L’ordre est donné à un homme de construire un bateau et d’y loger des animaux de toutes les espèces

 

Le prince Ea prévient Outnapishtim (le « Noé » babylonien)

 

« Homme de Shourouppak, fils d’Oubar-Toutou,

Démolis ta maison, construit un bateau ;

renonce à tes richesses et recherche la vie ;

méprise les biens et conserve la vie.

Fais monter dans le bateau des vivants de toutes espèces. »

 

“Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel.” (Genèse 6:8 LSG)

“Alors Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrêtée par devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre. Fais–toi une arche de bois de gopher ; tu disposeras cette arche en cellules, et tu l’enduiras de poix en dedans et en dehors.” (Genèse 6:13-14 LSG)

 

 

Les dimensions du bateau sont précisées à Outnapishtim/Noé

 

« Que du bateau que toi, tu construiras,

Les dimensions se correspondent :

Que sa largeur et sa longueur soient égales ;

Plafonne-le comme est plafonné l’Apsou. »

 

“Fais–toi une arche de bois de gopher ; tu disposeras cette arche en cellules, et tu l’enduiras de poix en dedans et en dehors.” (Genèse 6:14 LSG)

 

 

Outnapishtim/Noé obéit à l’ordre divin

 

« …Mon Seigneur, ainsi en sera-t-il de ce que tu m’as dit ;

J’ai été attentif, et moi, je le ferai ! »

 

“C’est ce que fit Noé : il exécuta tout ce que Dieu lui avait ordonné.” (Genèse 6:22 LSG)

 

 

 

Outnapishtim/Noé entre dans l’arche, ainsi que des animaux et la porte est fermée

 

« Je fis monter dans le bateau toute ma famille et toute ma belle-famille ;

Je fis monter du bétail de la steppe, des animaux de la steppe et tous les artisans.

 

Shamash m’avait fixé un terme :

 

Un matin je ferai pleuvoir des cakes et le soir une averse de froment ; entre dans le bateau et ferme ta porte. »

 

“Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. D’entre les animaux purs et les animaux qui ne sont pas purs, les oiseaux et tout ce qui se meut sur la terre,” (Genèse 7:7-8 LSG)

 

 

Les dieux/Dieu envoient le déluge

 

« Ce terme arriva :

Le matin il fit pleuvoir des cakes et le soir une averse de froment.

Je vis l’aspect du temps ;

Le temps était effrayant à regarder. »

 

«“L’an 600 de la vie de Noé, le deuxième mois, le 17e jour du mois, en ce jour–là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses du ciel s’ouvrirent.” (Genèse 7:11)

“Il entra dans l’arche, auprès de Noé, des couples de toute chair ayant souffle de vie. Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Éternel ferma (la porte) sur lui.” (Genèse 7:15-16)

 

 

A suivre…

 

Sources :

 

Texte traduit de l’épopée de Gilgamesh : la création et le déluge d’après les textes du Proche Orient Ancien (traduction M. Joseph SEUX) aux éditions du Cerf

 


Navigation dans la série
Le déluge biblique et l’épopée de Gilgamesh (2) >>
Avatar

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*