Des chercheurs Israéliens reconstituent les sources du Pentateuque par des méthodes informatiques

Print Friendly, PDF & Email

Cette information n’est pas toute récente (juin 2011), mais je le crois en intéressera plus d’un:

« […]Depuis l’avènement de l’étude moderne de la Bible, les universitaires pensent que le texte du Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible) ont été écrits par plusieurs auteurs différents qui avaient des agendas idéologiques, des styles linguistiques  différents et utilisaient des noms de Dieu différents.

Aujourd’hui, les spécialistes partagent généralement le texte en deux grandes partie. On pense qu’une partie a été écrite par un individu ou un groupe qualifié de « sacerdotal », à cause de la connexion apparente avec le temple de Jérusalem. Le reste est qualifié de « non sacerdotal ». Les spécialistes ont scruté attentivement le texte pour attribuer tel ou tel passage à telle ou telle source.

Quand le nouveau logiciel mis au point par des chercheurs israélien a été appliqué au Pentateuque, il a trouvé la même séparation entre les texte « sacerdotaux » et les « non sacerdotaux ». Cette attribution a coïncidé à 90% avec l’attribution académique standard- recréant en quelques minutes le travail de plusieurs années de travail des spécialistes, a affirmé Moshe Koppel de l’Université Bar Ilan à côté de Tel Aviv, le professeur en informatique qui a dirigé l’équipe de recherche.

« Nous avons ainsi été capable de résumer plusieurs siècles de travail manuel ardu par une méthode automatisée » a annoncé l’équipe Israélienne… »

 

Lire l’article en anglais de Matti Friedman pour Associated Press paru sur Yahoo News

Une petite remarque au passage: la façon dont le journaliste fait part de cette découverte n’est pas « spirituellement » neutre, et malheureusement, il associe des convictions athées avec l’annonce de ce travail scientifique tout à fait intéressant.

Cette manière de procéder est assez répandue et rend difficile la réception de la découverte pour certains chrétiens, dont beaucoup d’évangéliques qui sont déjà réticents à l’idée que Moïse ne serait pas l’auteur principal du Pentateuque.

Pour être plus précis, il faut dénoncer la fausse dichotomie : présentation d’un problème en seulement deux solutions parmi lesquelles le lecteur serait obligé de choisir, sans autre possibilité. Voici le texte original de l’article, une phrase plus tôt dans ma traduction ci dessus:

« For millions of Jews and Christians, it’s a tenet of their faith that God is the author of the core text of the Hebrew Bible — the Torah, also known as the Pentateuch or the Five Books of Moses. But since the advent of modern biblical scholarship,… »

Ce qui signifie:

« Pour des millions de Juifs et de chrétiens, l’un des piliers de la foi est que Dieu est l’auteur du texte central de la Bible Hébraïque: la Torah, aussi connue sous le nom de Pentateuque ou les 5 livres de Moïse. Mais, depuis l’avènement de l’étude moderne de la Bible, les universitaires pensent que le texte du Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible) ont été écrits par plusieurs auteurs différents qui avaient des agendas idéologiques, des styles linguistiques  différents et utilisaient des noms de Dieu différents. »

De manière tout à fait ridicule, le journaliste associe le caractère « divin » du texte avec le fait que Moïse en soit l’auteur. On ne comprend pas bien ce qui empêcherait Dieu d’inspirer quelqu’un d’autre que Moïse…voire d’utiliser plusieurs auteurs différents, avec des sensibilités différentes, à des époques différentes! De toute façon, la rédaction de la Bible s’étale bien sur plus de mille années, et comportent bien des auteurs différents! Et ce fait n’empêche ni les Juifs, ni les chrétiens de la croire inspirée par le Saint Esprit!

Avatar

11 Commentaires

  1. Avatar
    Marc dim 06 Jan 2013 Répondre

    Salut Benoit,

    Oui la réaction du journaliste peut paraître étonnante mais je ne sais pas non plus comment la communauté évangélique perçoit dans sa moyenne ce genre « d’expérience » où l’informatique vient à rescousse de la critique…

    Si les machines se mêlent maintenant du débat déjà fort passionné sur l’inspiration… En voulant apporter des arguments en faveur des sources plurielles du Pentateuque, on risque peut-être en fait de générer davantage de crispation :?

  2. Avatar Auteur
    Benoit Hébert lun 07 Jan 2013 Répondre

    Bonjour Marc,

    Je n’ai pas traduit tout l’article, mais il précise bien que le logiciel utilisé n’a pas été conçu spécialement pour l’étude des textes bibliques.

    Ensuite, il ne s’agit pas d’une simple étude informatique, mais d’une collaboration entre, parmi d’autres, un spécialiste des textes bibliques de l’Université de Jérusalem et des informaticiens.

    Il s’agit bel et bien d’un travail de linguistique, assisté par ordinateur. Je crois qu’il faut véritablement séparer ce genre de travail de la notion d’inspiration. Celle-ci restera toujours indétectable par les méthodes linguistiques et/ou informatiques, et c’est tant mieux!

    je traduis un dernier paragraphe

    « au cours des dernières décennies, les logiciels informatique ont joué un rôle croissant chez les spécialistes de la Bible dans la recherche et la comparaison des textes, mais la nouveauté est que les nouveaux programmes sont capables d’utiliser les critères développés par les exégètes pour les appliquer de façon beaucoup plus efficace que ne pourrait le faire l’esprit humain, par bien des aspects, affirme Segal, du département d’Hébreux de l’Université.

  3. Avatar
    Graphou mer 09 Jan 2013 Répondre

    Je m’intéresse grandement à la Torah, le Pentateuque. Je ne crois pas que la foi évangélique soit que le Pentateuque ait été écrit par Dieu. Ce concept est musulman. Les évangéliques croient que Moïse l’a écrit sous l’inspiration de Dieu. C’est un copié-collé de la foi orthodoxe juive. Quant à savoir s’il a été écrit d’un bout ou s’il y a plusieurs rédacteurs, c’est une vieille question largement traitée par l’exégèse libérale.

    Ce qui me pose question dans l’analyse linguistique informatique, c’est qu’elle ne s’interprète qu’en présupposant que la thèse des deux traditions est correcte et assurée par la linguistique – ce qui est en question, justement. Elle se fonde et reproduit le raisonnement des exégètes libéraux qui l’ont précédé. Il en faut plus pour me convaincre.

    Cela dit, ça ne m’empêcherait pas de dormir de savoir qu’il y a eu plus d’un rédacteur. Bonne nuit.

  4. Avatar Auteur
    Benoit Hébert mer 09 Jan 2013 Répondre

    Bonjour Graphou,

    Ce journaliste a en effet une conception très déformée de la notion d’inspiration, proche de la dictée automatique!

    Affirmer que « les évangéliques croient que Moïse a écrit le Pentateuque » me semble toutefois une généralisation excessive. Beaucoup ont fait de cette conviction un quasi-dogme qui conditionne même pour eux le fait que la Torah soit inspirée.

    Pourtant,aujourd’hui, de plus en plus d’évangéliques authentiques franchissent le pas et sont convaincus par les multiples indices issus du texte biblique lui même sur le fait qu’il y a plusieurs sources différentes et que la date de rédaction finale est bien plus tardive que ce qu’ils ont d’abord pensé.

    Cette conviction devrait être décorellée de toute association avec le « libéralisme théologique », le chemin est encore long…

  5. Avatar
    Nicolas K. mer 09 Jan 2013 Répondre

    En même temps l’algorithme du logiciel a dû être conçu sur la base des critères définis par la critique moderne, donc pas étonnant qu’on arrive au même résultat. Ce n’est donc en rien un gage de véracité.

    C’est comme si j’avais une suite de nombres sur une feuille (ou dans un fichier), jusque là je les triais par ordre croissant de façon manuelle, mais un beau jour je me décide à réaliser un programme informatique qui le ferait de manière automatique. Le résultat serait forcément le même, puisque mes critères de tris seraient les mêmes : je les veux par ordre croissant.

    En gros c’est juste l’informatisation d’une méthode qui a été réalisée là, et non pas l’apport d’une preuve de la prétendue multiplicité des auteurs du Pentateuque. Pas de quoi s’emballer.

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert mer 09 Jan 2013 Répondre

      Absolument Nicolas, je me suis fait la même réflexion que toi. Tout dépend des paramètres que l’on introduit dans le logiciel! Il faudrait rentrer dans les détails d’une telle analyse et connaitre ces critères, les voir fonctionner sur des échantillons tests…En même temps, il existe des critères objectifs et universels qui permettent d’attribuer un texte à tel ou tel auteur. Le logiciel utilisé n’a pas été conçu spécialement pour coller aux critères de la « critique biblique », il est utilisé dans beaucoup d’autres contextes et a visiblement fait preuve de son efficacité.

      D’après l’article, le logiciel permet une analyse plus systématique que ne le permet le travail artisanal…

      J’en profite que nous avons publié plusieurs articles concernant les preuves linguistiques des sources multiples de Genèse 1-11. Je n’étais absolument pas convaincu avant de les analyser par moi même de près…
      http://www.scienceetfoi.org/2011/08/l-historicite-du-deluge-biblique-2/

  6. Avatar
    Graphou mer 09 Jan 2013 Répondre

    Bonjour Benoît. Je n’ai, à vrai dire, jamais rencontré d’évangélique qui cautionnait la thèse des auteurs multiples pour le Pentateuque, ni à la fac ni dans les église ni dans les auteurs évangéliques que j’ai lu. Je me suis donc basé sur mon expérience du milieu. En réalité, on a simplement reconduit la conviction juive traditionnelle, comme on l’a fait pour le canon de l’Ancien Testament – qui est essentiellement rabbinique. Beaucoup d’auteurs évangéliques ont défendu l’authorship du livre comme si l’inspiration en dépendait. Cette habitude associait trop étroitement l’inspiration à la figure emblématique, comme Moïse ou Ésaïe.

    Je considère la thèse multiplicité des auteur comme étant libérale, car après tout ce sont les libéraux qui l’ont pondu. Je crois que nous avons toute les raisons de nous montrer prudents avec l’approche des libéraux. J’en vois les effets destructeurs dans les églises qui les ont suivis.

  7. Avatar Auteur
    Benoit Hébert mer 09 Jan 2013 Répondre

    L’immense majorité des théologiens évangéliques soutient en effet l’idée que Moïse est l’auteur du Pentateuque, mais pas tous!

    Des théologiens souvent cités sur ce blog et sur celui de la fondation Biologos comme Peter Enns ou Denis Lamoureux en sont de bons exemples.

    http://biologos.org/uploads/resources/enns_scholarly_essay3.pdf

    Tu as tout à fait raison en ce qui concerne les ravages du libéralisme! Le problème est que les positions théologiques et les présupposés herméneutiques se sont polarisés petit à petit au cours du 20ème siècle entre « libéraux » et « évangéliques traditionnels »

    http://biologos.org/blog/evangelicals-creation-and-scripture-an-overview

    L’évolution est un parfait exemple de cette situation. Elle a été acceptée sans pb par les libéraux mais rejetée par les évangéliques au nom du « concordisme » et de l' »inerrance historique et scientifique » des Ecritures.

    Toute la difficulté de notre démarche est que nous ne sommes pas des « libéraux »: nous croyons fermement à l’inspiration et à l’autorité spirituelle de la Bible, aux miracles de Jésus et des apôtres, à la résurrection, à la nécessité de la nouvelle naissance, à l’action du saint Esprit dans la vie des croyants…mais nous acceptons l’évolution, et ne soutenons pas la conception rigide de l’innerance de bcp d’évangéliques.

    Trop libéraux pour certains, pas assez pour d’autres!

    Le monde évangélique est souvent dans une impasse intellectuelle en ce qui concerne ses rapports avec la science et l’histoire parce que, pour lutter contre les excès du libéralisme théologique, il a érigé en dogme le concordisme en matière d’interprétation…

    Nous osons penser qu’il existe une troisième voie: « ni littéral, ni libéral », comme s’intitule l’un des diaporama en ligne sur le site science et foi que j’ai réalisé.

  8. Avatar
    Prince Kindou lun 14 Jan 2013 Répondre

    Benoit Hébert pour croire à l’évolution et se dire chrétien, il est nécessaire d’être assez malhonnête avec le texte biblique.
    Tout simplement parce que Jésus et les apôtres ont assurer la vérité biblique de la création par Dieu.

    Il y a un réseaux de sois disant scientifique qui se nomme « réseaux des scientifiques évangéliques » ou quelque chose du genre… Évangélique oui, certainement… De dénomination. Mais pas évangélique dans le sens originel = conforme à l’Évangile.
    Car pour croire en l’évolution il faut soit un aveuglement totale ou une malhonnêteté énorme (ou ne pas connaitre la Vérité dans le cas d’un athée).
    Voir dans le texte de la genèse une allégorie, c’est un manque d’honnêteté, mais imaginons qu’on peut croire ça… Bein non :

    La Bible interprète la Bible… Et les auteurs du NT ont étaient assez claire. Enfin bref…

    Quant au pentateuque, je crois que la Bible dit bien que c’est Moïse qui l’a écrit. De plus, dans mes années de collège, je changeais régulièrement d’écriture au moins une fois par année. Pas de manière syntaxique il est vrai, mais je ne vois pas où est le problème dans le cas du pentateuque, surtout que Dieu peut inspirer d’une manière différente, cela pour égarer ceux qui veulent rester aveugle et endurcir leur coeur…
    Et certainement c’est Josué ou quelqu’un d’autre qui a écrit la dernière phrase…
    Enfin dans le cas où la Bible précise que c’est Moïse qui a écrit le livre, selon mes souvenirs.

    Bien à vous.

  9. Avatar
    gakari1 lun 14 Jan 2013 Répondre

    Je n’ai pu tout lire, l’article est en anglais.
    Qu’il y ait plusieurs auteurs et des compilateurs, cela ne fait plus vraiment de doutes. On s’en aperçoit même dans nos traductions françaises.
    Par contre, ce qui m’étonne, c’est qu’ils aient pu programmer certaines méthodes critiques.
    Certaines sont analytiques presque mathématiquement donc pas de soucis pour une machine mais d’autres demandent une analyse littéraire, contextuelle et je ne vois pas trop comment développer cela.

    Yannick

  10. Avatar
    Graphou lun 14 Jan 2013 Répondre

    Une conférence d’apologétique se donnera bientôt qui touchera bien des sujets de défense de la foi. L’évolution est au programme. Ce pourrait être un lieu d’échange privilégié.

    http://www.facebook.com/events/408286052589851/

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*