On ne s’improvise pas journaliste scientifique!

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

Sur le site http://www.actu-chretienne.net/, vous trouverez un article intitulé

Vidéo / Une découverte qui « porte un sérieux coup à de vieilles idées sur l’évolution des vertébrés »

Le commentaire de la rédaction de ce site fréquenté par beaucoup  de chrétiens évangéliques est le suivant:

 » NDLR : Pour que la découverte d’un fossile contraigne de balayer « 200 ans de science » et de réécrire les origines supposées de l’homme par les évolutionnistes, cela signifie que cette science ne s’appuie pas sur des faits incontestables, mais sur de simples hypothèses que l’on érige en certitudes, malgré les nombreux « chaînons manquants ». Ce nouveau fossile n’est d’ailleurs rien d’autre qu’une nouvelle hypothèse,… qui sera peut être remise en cause plus tard… »

Cette façon de commenter une remise en question des scientifiques eux mêmes est symptomatique de l’ignorance et de la désinformation concernant le fonctionnement de la science chez beaucoup de chrétiens « anti-évolution ».

Heureusement, certains internautes avisés y voient plus clair que les grands journalistes scientifiques de la rédaction d’Actu-chrétienne.net

« @Rédaction
Ah ! J’en était presque arrivé à penser que l’info vous avait échappé … :-)
La NDLR montre une conception étrange de la science … On lui reproche d’être dogmatique et fondée sur l’absence de preuves (pour cette théorie en particulier), et quand la communauté scientifique explique qu’une découverte remet en question ce qu’elle pensait jusque là, on lui reproche à nouveau … d’être fondée sur de simples hypothèses érigées en certitudes ? Paradoxal … C’est certain qu’il est moins dogmatique d’affirmer que tous les évolutionnistes sont des menteurs, et pour certains que la Terre et l’univers ont moins de 10000 ans …
Et concernant les fameux « chaînons manquants ». On reproche aux évolutionnistes les nombreux trous dans le registre fossile, mais, et c’est de la simple logique, dès qu’un fossile est découvert, ce fossile engendre deux nouveaux trous dans le registre … Ce qu’on reproche à nouveau aux paléontologues ! Paradoxal … »

hominids2

Vous avez bien dit « chaînons manquants »? Image du site
http://www.talkorigins.org/faqs/comdesc/section1.html#morphological_intermediates

Il ne fait aucun doute dans la bouche du paléontologue qui s’exprime que cela ne remet en rien en cause les millions de preuves qui prouvent que notre ancêtre est un être aquatique. Ce chercheur pose la question de savoir si on ne s’est pas trompé d’ancêtre…Et cette découverte demande à être confirmée par d’autres, et à recevoir l’approbation de la communauté scientifique dans son ensemple. Le paléontologue se fait d’ailleurs un peu mousser, en qualifiant sa découverte de quasi « découverte du siècle ».

Concernant les fameux « chaînons manquants », il y en a de moins en moins, comme je l’explique dans cet article très court: l’évolution est « juste une théorie? »

L’ordre des fossiles et les chaînons présents

En allant des couches géologiques les plus anciennes aux plus récentes, on retrouve toujours les fossiles dans un ordre qui confirme l’évolution: les premières cellules, les premiers poissons, sans mâchoires puis avec mâchoires, les premiers batraciens, les reptiles, les mammifères. Beaucoup ignorent que l’on dispose aujourd’hui de beaucoup de fossiles intermédiaires que certains qualifiaient parfois de « chaînons manquants ». Des poissons aux premiers tétrapodes (premiers animaux terrestres à quatre membres), des dinosaures aux oiseaux (Archéoptéryx), des reptiles aux mammifères, des mammifères terrestres aux mammifères marins (Basilosaurus), des hominidés à l’homme moderne… Pour contredire l’évolution, il suffirait de trouver un fossile au mauvais endroit, par exemple le fossile d’un mammifère au Cambrien.

Pour ceux qui en veulent plus, allez sur cette page (en anglais)

La technique employée est très classique. On se saisit d’une information prouvant l’honnêteté intellectuelle de la communauté des chercheurs, une discussion portant sur la modalité de tel ou tel phénomène, et on la transforme en preuve montrant que l’évolution, l’âge de la terre…ne sont que des « simples hypothèses ».

Cette technique est d’autant plus affligeante qu’elle est employée par ceux qui veulent conduire les autres vers la Vérité.

Quand un borgne conduit des aveugles, ils risquent plutôt de tomber dans un trou!

1 Commentaire

  1. Jonathan jeu 03 Oct 2013 Répondre

    Et oui, pour certains évangéliques, ne pas être anti-évolution mérite presque autant l’enfer que voter à gauche ou lire Harry Potter …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*