Notre cerveau nous sert-il uniquement à combattre (« Fighting »), fuir (« Fleeing »), nous nourrir (« Feeding »), et nous accoupler (« FFFertilizing »)?

Posté par Benoit Hébert

>12 Articles pour la série : Cours en ligne de Denis Lamoureux ♥♥♥
Print Friendly, PDF & Email

Dans les modules 14 et 15 de ce cours multimédia, Denis Lamoureux aborde les « catégories épistémologiques« , c’est à dire

la façon dont nous savons ce que nous savons.

DL définit les notions de

  • correspondance,
  • de cohérence
  • et de consilience,

 

indispensables à la formation de la connaissance, puis il nous introduit à des « catégories épistémologiques spirituelles » :

  • le fondement divin de la connaissance,
  • le mystère et
  • l’impact du péché dans notre faculté à acquérir des connaissances.

Dans le langage biblique, la connaissance est ultimement fondée en Dieu. Pour les adeptes de l’évolutionnisme philosophique athée, DL s’interroge sur l’aptitude de notre cerveau formé par un processus sans but ni plan à interpréter le réel. Si notre cerveau a été façonné dans le seul but de  Fighting (combattre), Fleeing (fuir), Feeding (se nourrir) et « Fertilizing » (« s’accoupler ») pour rester poli, pourquoi nous permettrait-il d’accéder à une connaissance fiable?

Albert Einstein a évoqué le mystère éternel de la compréhensibilité du monde par l’homme. Cependant, pour les chrétiens, ce mystère trouve sa solution en Dieu, le Créateur rationnel qui a créé l’homme à son image et capable en partie d’interpréter la réalité par la méthode scientifique et le langage mathématique.

Les chrétiens reconnaissent les limites de l’esprit humain, l’incapacité de l’homme à répondre à des questions telles que : »d’où vient Dieu? » Les athées sont aussi confronté aux Mystères, d’où vient l’énergie, la matière?

Enfin, DL pose de façon provocante la question de l’impact du péché dans l’aptitude de l’homme à interpréter la réalité, en particulier dans l’application du principe « métaphysique-physique ».

 

 

Accédez ici au module 14 et au module 15 (environ 7 minutes chacun)


Navigation dans la série<< Christianisme, philosophie : suite des « catégories et principes »
Diaporamas: considérations pédagogiques, pastorales. Conclusion provisoire. >>

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*