Discussion à propos du « labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 8

Posté par Benoit Hébert

Print Friendly, PDF & Email

J’ aimerais inaugurer une nouvelle façon de concevoir la discussion sur ce blog.

Mon but ne sera pas de prendre parti pour ou contre un livre, mais d’exposer la vision de l’auteur dans de courts résumés. Ce qui sera exposé ne correspondra donc pas forcément à ce que je pense. Cela ne correspond pas forcément d’ailleurs à ce qu’Alfred Kuen pense puisqu’à son habitude, il fait une synthèse d’opinions différentes.

J’entrecouperai ces résumés de questions ouvertes dont le but sera de nous faire réfléchir et  réagir.

Le premier livre choisi est donc le « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, aux éditions Emmaüs.

Source: Le regretté Philippe Gold Aubert a réalisé un excellent résumé de cet ouvrage sur son site. Je m’en servirai de point de départ pour notre première discussion.

http://www.science-foi.org/livres/kuen/print.htm

« Chapitre 5 : Les différents sens du mot « jour »

« Il y eut un soir, puis un matin. Ce fut le premier JOUR »

Cinq interprétations partagent les opinions sur l’interprétation de ce terme :

1) Jours de 24 heures
La lecture littéraliste insiste : « La seule manière convenable d’interpréter Genèse 1, c’est de ne pas l’interpréter du tout : les jours sont des jours littéraux… » Le terme hébraïque ne se rapporte que rarement dans la Bible à une autre période que 24 heures (sur 2000 citations). Wilder Smith dit que si l’on accepte que les « jours » soient des ères géologiques, on va vers des difficultés très grandes d’interprétation. Exemple : au 3e jour sans soleil, comment les plantes et les forêts produisant le charbon auraient-t-elles pu se développer ainsi? Il pense que Dieu peut avoir par un miracle généralisé créé tout en 6 jours. Et que toute la leçon qu’en tire la Genèse – le repos du sabbat le 7e jour – devient caduque, s’il ne s’agit pas de jours normaux.

« La meilleure façon d’interpréter la Bible est de ne pas l’interpréter du tout » : est-ce une option tenable? Les créationnistes les plus zélés s’y tiennent-ils eux mêmes? Des jours de 24 heures sans soleil (créé le 4ème jour!)?

2) Des périodes géologiques
Le Jour de Dieu n’est pas le jour de l’homme. Pour Dieu le temps tel que nous le concevons n’existe pas. Pierre (2 Pierre 3:8) dit : « pour Dieu un Jour est comme 1000 ans et 1000 ans sont comme un Jour ». Le jour de création limité par un soir et un matin n’est pas une unité lisible sur une montre… Même Adam et Ève n’ont pas été créés le même jour (dit F. Schaeffer). On peut accepter qu’il s’agisse d’un « long jour », déjà simplement par l’impossibilité de caser toutes les activités énumérées dans un jour de 24 heures!

Et Genèse 2:2 dit que Dieu se reposa le 7e jour (qui dure toujours, selon Hébreux 4:4 !). Nos jours de 24 heures ne sont que l’image des grandes journées du travail divin. Nous pouvons conclure qu’en employant l’image de la semaine, l’auteur a voulu exprimer la notion d’une œuvre accomplie graduellement, avec des intervalles de travail et de repos.

On peut constater – qu’hormis la lumière au verset 1 (l’explosion initiale) – la Genèse n’a jamais dit à quelle vitesse Dieu a accompli son œuvre de Création. Le mot yom, traduit de l’hébreu par « jour », est aussi utilisé dans un autre sens dans Genèse 2:4 : « Ce sont là les générations des cieux et de la Terre, lorsqu’ils furent créés le Jour où Dieu créa la Terre et les cieux. »

L’ordre de Genèse 1 ne correspond  pas aux découvertes de la science (plantes créées avant le soleil, créé le 4ème jour). Est-il donc toujours légitime de vouloir faire correspondre les jours de la création avec des époques? N’est-ce pas tordre l’intention de l’auteur biblique pour qui les jours semblent bel et bien correspondre à des jours d’une semaine?

« 3) Jours de révélation
Il s’agirait de « jours de vision ». Pendant 6 jours, Dieu aurait révélé à l’auteur du récit sa Création, comme Jean a reçu l’Apocalypse. Idée intéressante, certes, mais qui ne saurait être prouvée naturellement, selon H. Ellis. Et, en Exode 20:11, un texte au moins s’y oppose : « En six jours, Dieu a fait la terre et tout ce qui s’y trouve » (et non pas révélé à quelqu’un). »

Cette citation d’Exode 20:11  nous montre-t-elle que l’auteur inspiré croyait à une création en 6 jours littéraux?

« 4) Jours d’activité
On a proposé que ce serait des jours d’activité de Dieu, séparées par de longues périodes dans lesquelles on pourrait situer les millions d’années dont nous parle la science moderne. Ainsi, le Jour 1er inaugurerait la formation de l’atmosphère et des océans, qui se poursuit encore aujourd’hui, etc., etc. C’est ce qu’on appelle le « créationnisme progressif », qui n’a que peu d’adeptes.

5) Jours « littéraires »
C’est simplement un procédé pour sanctifier le sabbat et la semaine de 6 jours du travail des humains. Le texte biblique n’a pas pour but de répondre ni à l’évolutionnisme, ni aux autres questions soulevées par la science, mais de donner une réponse aux questions théologiques. Cette « semaine » est structurée en 2 groupes parallèles de 3 jours, suivant le même modèle : introduction, ordre, il en fut ainsi, évaluation, cadre temporel. Le 6e « jour » étant plus développé, parce qu’il concerne la création de l’homme (selon R. Youngblood et H. Blocher). La disposition de cet « hymne-récit » ne laisse rien au hasard : c’est le fruit mûr de la méditation de l’auteur. Le premier souci du croyant sera donc de discerner le sens du texte, sans l’asservir à un prétendu savoir. C’est un style poétique, sans plus. »

Cette interprétation littéraire a de plus en plus de partisans chez les chrétiens…est-ce une bonne chose? Est-ce frustrant de voir que ce récit n’aurait qu’une portée théologique et pas scientifique?

« En conclusion, le texte est cependant construit sur un schéma chronologique indéniable, et qui correspond bien à notre histoire. N’en pas tenir compte ne semble pas faire justice à ce texte extraordinaire. On en revient donc à un certain concordisme qui est le plus satisfaisant. »

Le schéma chronologique de Genèse 1 correspond-il à notre histoire? Le soleil créé le 4ème jour, après les plantes…! les oiseaux créés avant l’homme dans Genèse 1 et après Adam en Genèse 2…Les « baleines » (monstres marins) qui sont des mammifères avant les mammifères terrestres…Le concordisme est-il réellement plus satisfaisant?


Navigation dans la série<< Discussion à propos du « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen (partie 7)
Discussion à propos du « labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 9 >>
Avatar

1 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*