Ce que nous croyons

  Déclaration de foi

On ne peut réduire à quelques phrases l’expression de la foi. Néanmoins, la déclaration de foi du CNEF (Conseil National des Évangéliques de France) donne une base évangélique que nous jugeons représentative et qui fixe un cadre dans lequel nous nous reconnaissons. Nous croyons :

  • Que l’Écriture Sainte est la Parole infaillible de Dieu, autorité souveraine en matière de foi et de vie.
  • En un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit de toute éternité.
  • En Jésus-Christ notre Seigneur, Dieu manifesté en chair, né de la vierge Marie, à son humanité exempte de péché, ses miracles, sa mort expiatoire et rédemptrice, sa résurrection corporelle, son ascension, son œuvre médiatrice, son retour personnel dans la puissance et dans la gloire.
  • Au salut de l’homme pécheur et perdu, à sa justification, non par les œuvres mais par la seule foi, grâce au sang versé par Jésus-Christ notre Seigneur, à sa régénération par le Saint-Esprit.
  • En l’Esprit-Saint qui, venant demeurer en nous, nous donne le pouvoir de servir Jésus-Christ, de vivre une vie sainte et de rendre témoignage.
  • À l’unité véritable dans le Saint-Esprit de tous les croyants formant ensemble l’Église Universelle, corps du Christ.
  • À la résurrection de tous : ceux qui sont perdus ressusciteront pour le jugement, ceux qui sont sauvés ressusciteront pour la vie.

– déclaration de foi du CNEF (Conseil National des Évangéliques de France)

 

A propos de la création

  • Dieu est le créateur de toutes choses.
  • Dieu est à la fois transcendant et immanent dans la création.
  • Dieu soutient sans cesse toute la création. (Col 1 :17)
  • Dieu crée continûment. (Ps 104 :29-30)
  • Dieu est aussi actif dans les évènements « naturels », gouvernés par des « lois physiques », que dans les évènements « miraculeux ».
  • Dieu contrôle aussi les évènements « aléatoires » ou dus au « hasard ». (1 Rois 22 :17-38 ; Prov. 16 :33 ; Actes 1 :21-26)
  • Dieu a déclaré bon tout ce qu’Il a fait. (Gen. 1 :31)
  • Toute la création rend gloire à Dieu. (Ps 148)
  • Dieu soutient et pourvoit aux besoins de Sa création. (Job 38-41, Ps104)
  • Dieu a tant aimé le monde qu’il s’est incarné. (Jean 3 :16-17 ; Jean 1 :1-18)
  • Dieu a fait de l’homme l’intendant de la création. Dieu nous a créés de manière unique pour porter son image. (Gen 1 :27)
  • Notre rôle d’intendants contient un appel à l’étude et à la compréhension de la création. (Gen 2 :10-20 ; Eccl 1 :13).

Tous les chrétiens s’entendent sur les points les plus importants mentionnés ci-dessus concernant la création. Tous n’ont cependant pas le même avis sur la méthode choisie par Dieu pour créer. Voici un aperçu de ce que nous pensons:

  • Dieu est libre d’agir comme il l’entend dans la création, en accord avec sa nature et son caractère. L’univers physique est donc la conséquence de son libre choix.
  • Les processus évolutifs ne sont pas en opposition avec l’oeuvre créatrice de Dieu. De plus, rien dans l’Ecriture de fournit de base théologique pour rejeter l’existence d’un ancêtre commun à tous les êtres vivants, y compris l’homme.
  • Une vision évolutive de l’histoire fournit un contexte productif et positif nous permettant de comprendre la relation de Dieu avec sa création et notre rôle en tant que représentants de Dieu sur terre.
  • Les chrétiens devraient se réjouir et louer Dieu pour chaque nouvelle découverte concernant l’histoire de la création, pour tout progrès venant combler les lacunes de notre connaissance.

A propos de la science

La science est démontrable rationnellement, et la foi sans s’opposer à la raison la transcende. Nous ne croyons donc pas en la science comme en Dieu (et vice versa). Nous reconnaissons les faits suivants :

  • Un faisceau considérable de preuves issues de la géologie, de la physique, de l’astronomie et de la cosmologie nous montre que la terre et l’univers sont anciens et en changement perpétuel.
  • L’existence d’un ancêtre commun à toutes les espèces vivantes est soutenue par des lignes indépendantes de preuves issues de la géologie, de la paléontologie, de la biologie et de la génétique.
  • La biologie de l’évolution possède une grande puissance explicative et a prouvé son efficacité en permettant de faire et de vérifier un grands nombre d’hypothèses falsifiables dans de nombreuses disciplines scientifiques comme la géologie, la paléontologie, l’écologie, la biogéographie, la biologie du développement, la biochimie et la génétique.
  • De nouvelles découvertes et de nouveaux modèles nous permettent de combler progressivement les lacunes de nos connaissances antérieures dans l’histoire évolutive et ses mécanismes. Alors que beaucoup de questions restent en suspens, la recherche actuelle nous permet d’envisager de nouvelles perspectives passionnantes pour résoudre des problèmes auparavant insolubles.

Faire la part des choses

Le modèle qui résume le mieux le rapport entre la science et la foi est celui de la complémentaritéLa science et la foi chrétienne traitent de la même réalité à partir de perspectives différentes. Ainsi, il est possible de croire que Dieu a créé l’univers tout en poursuivant nos investigations scientifiques concernant l’origine du monde.

Cette citation de Francis Bacon (1561-1626) extraite de la préface de L’Origine des Espèces de Darwin résume admirablement notre état d’esprit

Ne laissons personne penser ou soutenir… qu’un homme chercherait trop profondément ou étudierait trop le livre de la Parole de Dieu (la Bible), ou le livre des œuvres de Dieu (la nature); mais que les hommes puissent s’appliquer à progresser et devenir compétents dans ces deux domaines. Qu’ils soient cependant conscients qu’il ne faut pas mélanger et confondre ces savoirs imprudemment.

Concernant la vocation de la Bible à répondre à nos interrogations existentielles les plus profondes, nous suivons Galilée dans sa célèbre réplique :

L’intention du Saint-Esprit est de nous enseigner comment on doit aller au Ciel, et non comment va le ciel… 

A lire également