Vidéo sur les Origines (4/6) : L’astronomie et le Big Bang

Posté par Marc Fiquet

>6 Articles pour la série : Les "Origines" en vidéo ♥♥♥
Print Friendly, PDF & Email

Cette vidéo est sous-titrée en français.

Dans cette magnifique vidéo de la série « Origins » Les 2 scientifiques chrétiens abordent le coeur de leur spécialité (astronomie et physique) pour montrer comment les théories scientifiques qui décrivent l’évolution de notre univers, loin d’éliminer l’existence de Dieu, contribuent à mieux connaître la création et son créateur.

Pour afficher les sous-titres, cliquez sur l’icône CC en bas à droite de la vidéo :
sous-titre-vimeo

———————


Navigation dans la série<< Vidéo sur les Origines (3/6) : La Genèse et la géologie
Vidéo « Origines » (5/6): l’évolution >>
Avatar

4 Commentaires

  1. Avatar
    spidherrmann lun 30 Mar 2015 Répondre

    Pas un mot sur le rapport masse/vitesse de rotation des galaxies et pas un mot sur la matière noire. Pour que l’univers selon le Big Bang puisse être crédible, il faut la matière noire pour justifier la vitesse périphérique des galaxies. La vitesse de rotation en périphérie des galaxies est bien trop rapide en comparaison à leur masse. Depuis plus de 80 ans, les chercheurs la traque mais personne ne l’a trouvé. Elle représenterait quelques 80% de la masse de l’univers. L’autre optique, la matière noire n’existe pas, les galaxies seraient alors à un stade d’avancement jeune et le Big Bang serait à réinventé.
    La théorie du Big Bang est bien la démonstration du principe : nous imaginons un scénario et nous essayons de trouver les preuves au scénario. En tant normal, on observe et puis on construit un scénario.
    Peut-être trouvera-t-on un jour la matière noire, mais pour l’instant ce point n’est pas élucidé.
    La théorie du Big Bang n’est pas vielle, seulement quelques 50 ans, avant ce temps, l’univers n’avait tout simplement pas de début pour la communauté scientifique. L’autre jour, un journaliste interviewait un chercheur du CERN, et celui-ci de lui répondre que le CERN travaillait sur le sujet de la matière noire et espérait mettre en évidence la matière noire, peut-être dans 3 ans, peut-être dans 20 ans ou plus. L’histoire nous le dira.

    • Avatar
      Pascal lun 30 Mar 2015 Répondre

      Ah, la science avance à petits pas Mr Spidhermann.

      La théorie du Big-Bang a été formulée par l’abbé Lemaitre sous celui de théorie de l’atome primitif en 1931, après qu’il ait démontré qu’un univers en expansion constituait une solution aux équations de la relativité générale d’Einstein. Il aurait même découvert la loi de Hubble, avant Hubble, mais c’est une autre histoire.
      Cette théorie s’accorde avec les observations passées et actuelles. L’ancienne théorie d’un univers stationnaire défendue par Fred Hoyle notamment, a été rejetée.
      Le fait qu’il reste des points d’ombre, dont la courbe de vitesse de rotation de galaxies non conforme aux calculs faits à partir de la matière détectable (et étant un indice fort en faveur de l’existence de matière noire), ne veut pas dire qu’il faille jeter le bébé avec l’eau du bain, en l’état actuel des connaissances.
      Donc, encore une fois, la prudence est de mise, avant de tirer toute conclusion hâtive.

      • Avatar
        spidherrmann mar 31 Mar 2015 Répondre

        J’ai lu pour ma part que l’abbé Lemaître avait formulé sa théorie en 1927, et j’accepte que tu dises que c’est lui le père de la théorie du Big Bang, mais le réel essor de cette théorie date des années 1960 avec la découverte du fond diffus cosmologique.
        Maintenant une question: y a-t-il eu préalablement quelque chose (une observation) qui a mis en évidence la présence de matière noire et que cela explique l’état d’avancement des galaxies, ou bien a-t-on constaté l’état d’avancement des galaxies et imaginer pour expliquer cela la matière noire?
        Si tu as des idées, merci de les partager!

        • Avatar
          Antoine jeu 02 Avr 2015 Répondre

          Le premier indice (Zwicky, 1933) de l’existence de la matière noire vient de la courbe de vitesse de rotation des galaxies. Totalement indépendant du Big Bang. On peut aussi mentionner l’effet de lentille gravitationnelle, qui permet de comparer la masse que l’on voit, à la masse nécessaire pour produire la lentille. De nouveaux, indépendant de Big Bang ou pas Big Bang.
          Quant au Big Bang, l’idée même est tout à fait le fruit des observations, de Hubble.
          Finalement, les maths du Big Bang ont aussi besoin de matière noire pour coller aux observations. Dans tous les cas (big bang, galaxies, lentilles… y’en a d’autres), les pourcentages de matière noir concordent.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*