Vidéo jeunesse (6/7) : « A l’image de Dieu »

Print Friendly, PDF & Email

Cette vidéo est la 6ème d’une série de 7 vidéos destinées aux lycéens chrétiens dans le but de les faire réfléchir aux relations qu’ils entretiennent entre leur foi et l’évolution en tant que théorie scientifique. Cette série intitulée « L’auteur de la vie » a été réalisée dans le cadre majestueux de l’archipel d’Hawaï, un endroit idéal pour illustrer l’évolution par des exemples concrets. Nous l’avons sous titrée pour vous et nous rassemblerons les 7 vidéos dans une rubrique de nos « ressources » au fur et à mesure de leur publication sur le blog.

Le sixième épisode s’intitule : A l’image de Dieu

« Dieu nous a créé à son image pour créer de la beauté et pour prendre soin de sa création »

Nous avons rencontrés Diane et Josh, dans le cadre du programme « évolution et foi chrétienne » de la fondation BioLogos et ils ont été très heureux de pouvoir répondre à notre demande de mettre ces ressources à disposition du public francophone.

Voici la présentation qu’ils font de leur série de vidéos :

 

Notre équipe est composée d’un professeur de biologie et d’un aumônier de lycée, travaillant en collaboration avec les « 9th Avenue Studios ». Nous proposons gratuitement sur ce site un programme multimédia destiné aux lycéens chrétiens.

 Nous souhaitons les encourager à réfléchir sur la relation qu’ils entretiennent entre leur foi dans le Dieu de la Bible et le processus de l’évolution biologique. Grâce à notre série de courts métrages et au programme d’étude associé, nous espérons faciliter la discussion sur ce sujet important.

Nous présentons une vision intégrée des origines, tout en soulignant le caractère spécial de l’humanité. Nous espérons rassurer les lycéens en leur montrant que l’étude des sciences n’est pas incompatible avec la foi et permet même d’approfondir et d’améliorer leur relation avec Dieu. Nous espérons produire chez eux une admiration et un respect plus grand pour la création et l’assurance profonde que Dieu se soucie énormément des détails de chacune de leur vie.

Diane Sweeney est professeur de biologie et responsable de groupe de jeunes dans son église. Diane est titulaire d’une licence 3 de biologie de l’Université de Californie, ainsi que d’un Master en Science de l’éducation de l’Université de Stanford.

Joshua Hayashi est aumônier de lycée et responsable de groupe de jeunes. Il est titulaire d’une Licence 3 de l’Université de Bethel (dans l’Indiana) et d’un Master de théologie de L’Université Regent de Vancouver, au Canada.

7 Commentaires

  1. rodolphe (posta01) mer 30 Sep 2015 Répondre

    Chic… Un 6eme volet pour ceux qui ne seraient pas convaincus de l’origine divine de la créativité humaine.
    Rien par contre a propos des conséquences sur notre phenotype induites par les deux mutations du gène FOXP2 (encore lui) exclusives à la lignée humaine.
    Un exemple parmi d’autres ou la foi s’egare lorsqu’elle ignore ce genre de données scientifiques.

  2. marc jeu 01 Oct 2015 Répondre

    Rodolphe,

    Tu n’as a priori toujours pas saisi que l’intervention de Dieu dans la nature n’exige pas forcément un miracle !
    Certes certains chrétiens voudraient l’ignorer également, mais cette série de videos montre que la science étudie des principes naturels qui peuvent tout à fait répondre à des principes spirituels profonds supérieurs.

    Bien sûr que ce qui fait de l’homme un homme (langage, conceptualisation, conscience, etc..) répond à des caractéristiques physiques de son génome, c’est même un support indispensable. Mais la question est de savoir pourquoi et dans quel but ? Comment se fait-il que le langage, l’art, la méditation poussent l’être humain à exprimer des traits qui ont affaire au domaine du spirituel ? Pourquoi les idées immatérielles produisent en nous une telle vibration au point que certains qui revendiquent ne croire en rien passent des heures sur un blog chrétien ;-) ?

    C’est en tout cas exactement ce qu’on est en droit d’attendre dès lors qu’on évoque l’existence d’un Dieu désirant une relation pleine et libre avec sa créature. Un Dieu créateur comme le dépeignent les écrits bibliques.

  3. rodolphe (posta01) jeu 01 Oct 2015 Répondre

    Tu penses donc que la particularite de notre gene FOXP2 qui nous distingue des autres especes résulte d’un plan.
    Si c’est le cas, ce plan à eu une chance inouïe de se réaliser après 3,5 milliards d’années d’évolution, de catastrophes majeures, d’extinctions massives, de nouveaux départs etc…
    Comparé à cet exploit, réussir à poser Curiosity sur Mars c’était « Finger in the nose » !
    Mais vois – tu, la caractéristique d’un plan est de REDUIRE autant que possible les impondérables en ANTICIPANT.
    Or, l’evolution n’anticipe rien, c’est un mecanisme d’ADAPTATION, elle ne fait qu’IMPROVISER avec son capital acquis.
    Voilà simplement pourquoi il est vain de voir l’evolution comme le mode d’action privilégié d’un plan divin.

    • marc ven 02 Oct 2015 Répondre

      TU avoueras que c’est quand même bien fichu !

      Le croyant y trouve son compte et celui qui ne veut rien savoir peut continuer à ne pas croire !

      La foi reste intacte, ça tombe bien c’est ça aussi le plan !…

      • rodolphe (posta01) ven 02 Oct 2015 Répondre

        Intéressant comme vision des choses. Ainsi il y aurait d’un côté les « croyants » et de l’autre ceux « qui ne veulent rien savoir ».
        Personnellement, je pense plutot qu’il y a d’un cote ceux qui ne comprennent et n’admettent pas les differentes formes du hasard scientifique (theorie du chaos, contingence, quantique) qu’on appelle croyant et de l’autre ceux qui le comprennent, l »admettent et qu’on appelle athée.

  4. Manu jeu 01 Oct 2015 Répondre

    Dieu existe, Rodolphe le prouve : qu’un athée passe autant de temps sur un blog de croyants, c’est un véritable miracle !

    • rodolphe (posta01) ven 02 Oct 2015 Répondre

      Ah ! Aurais-je pointe un « probleme » conceptuel embarassant, si je considere ce bottage en touche en forme de boutade ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

>