« Un crâne préhistorique bouleverse l’évolution humaine »

Print Friendly, PDF & Email

Article de Erwan Leconte pour Sciences et avenir

« Ce fossile vieux de 1,8 millions d’années et découvert en Géorgie simplifie considérablement l’arbre généalogique des hominidés.

D’après une équipe internationale de chercheurs, menée par le Muséum National de Géorgie à Tbilisi, …tous ces hominidés feraient en fait partie d’une seule et même espèce : l’Homo erectus

« Les fossiles trouvés à Dmanisi semblent très différents les uns des autres, et il serait tentant de publier leur découverte sous la forme d’espèces distinctes » explique Christoph Zollikofer. « Nous savons cependant que ces individus venaient du même endroit et de la même période géologique, aussi ils pourraient en principe représenter une seule population d’une seule espèce. » Une espèce qui, partie de l’Est de l’Afrique, se serait répandue sur toute la planète…

CONTROVERSE. Toutefois, cette découverte ne fait pas l’unanimité. Interrogé par l’AFP, le paléobiologiste Bernard Wood, professeur à l’université George Washington, s’est ainsi déclaré « très sceptique » sur les conclusions de l’analyse du crâne de Dmanisi.

…D’autres éléments tels que la longueur des bras par exemple entrent en ligne de compte pour séparer les différentes espèces. Il n’est donc pas forcément nécessaire de jeter aux orties l’ancienne classification.

« Pourtant, l’analyse de ce crâne montre qu’il y avait une incroyable variabilité morphologique entre les différents individus d’une même espèce » nous explique Dominique Grimaud-Hervé, professeur au département de préhistoire du Muséum d’Histoire Naturelle… »

 

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*