Sortie du Film « Exodus ». L’explosion du Santorin à l’origine des plaies d’Egypte?

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

Vous avez certainement déjà lu ou vu des reportages tentant d’apporter quelques explications d’ordre « scientifique » aux dix plaies d’Egypte qui ont précédées la sortie d’Egypte du peuple Hébreux retenu en esclavage. Pour le croyant, de telles explications, si elles étaient avérées n’enlèveraient rien au caractère miraculeux de leur prédiction par Moïse au pharaon endurci. (Voir l’article « croyez-vous au miracle? » sur ce site) Cet article en deux parties dont le premier volet est déjà publié sur sciences et avenir a suscité ma curiosité. Il relie la succession des plaies d’Egypte à l’éruption Minoenne qui a eu lieu entre 1628 et 1600 avant Jésus Christ d’après les dernières datations.

« La catastrophe provoqua un gigantesque tsunami qui traversa la mer Méditerranée de part en part. Ainsi par exemple, au moins trois vagues successives d’une vingtaine de mètres de hauteur entrèrent sur des centaines de mètres à l’intérieur de la Crète.  » (Wikipédia)

"Un cratère à l'ouest de l'archipel du Mont Santorin, à cap Akrotiri. On y voit affleurer la roche rouge faite d'ignimbrites. Crédit : Wikimedia commons"

« Un cratère à l’ouest de l’archipel du Mont Santorin, à cap Akrotiri. On y voit affleurer la roche rouge faite d’ignimbrites. Crédit : Wikimedia commons »

« Mais, au delà des mers, quelles furent les conséquences de cette gigantesque éruption ? Ce qui est certain, c’est que les cendres du Santorin ont atteint le delta du Nil, des relevés stratigraphiques en attestent. De là à en conclure que l’un des plus violents évènements volcaniques à laquelle l’espèce humaine put être témoin ait inspiré un épisode de la Bible, il n’y a qu’un pas, franchi par Gilles Lericolais, géologue et directeur des affaires européennes et internationales de l’Ifremer qui travailla sur la question il y a quelques années avec un collègue new-yorkais, William Ryan. « À cause la courbure de la Terre, explique-t-il, les égyptiens n’ont pas été en mesure de voir l’éruption du Santorin. Mais nous pensons qu’ils ont du en subir fortement les conséquences. » (Sciences et avenir)

Si c’était la réalité, cela donnerait une date à cet événement que beaucoup ont essayé de dater dans l’histoire de l’Egypte ancienne!

Avatar

2 Commentaires

  1. Avatar Auteur
    Benoit Hébert jeu 25 Déc 2014 Répondre

    Un petit avis sur le film après visionnage.

    Les effets spéciaux sont impressionnants, on ne s’ennuie pas.

    L’impression globale est très mitigée. Le personnage de Moïse est très éloigné du personnage biblique dans sa relation à Dieu et l’intériorisation de sa vocation. Il ressemble plus à Robin des bois…Le choix d’avoir représenté Dieu par un enfant de dix ans est aussi assez étrange.

    Le film pourrait faire le bon point de départ d’une discussion avec des ados ou des jeunes.

    Souhaitons simplement que les spectateurs cherchent à découvrir le texte sans penser que le film est fidèle à l’esprit du texte…

  2. Avatar
    Georges Daras ven 26 Déc 2014 Répondre

    Bonjour Benoît,

    Il est à mon sens évident que les plaies d’Égypte ont été inspirées par des phénomènes naturels réels (comme le déluge), ce qui ne veut pas dire que les événements dont parlent les récits peuvent être « expliqués » par le recours à de tels phénomènes. Ce serait d’une part historiciser les récits, alors qu’ils sont peut-être des créations littéraires et, d’autre par, c’est leur trouver une explication rationnelle qui du coup efface l’acteur divin à l’oeuvre. Les revues de vulgarisation scientifique sont friandes de telles explications. Enfin, je ne t’étonnerai pas en te disant que je ne crois pas que Dieu se soit ainsi manifesté un temps donné en Égypte, pas plus qu’il n’agit de la sorte aujourd’hui. Dans un livre très intéressant sur la manière dont les Israélites concevaient le monde naturel et le rapport de Dieu à ce dernier, l’auteur établit un rapprochement éclairant entre les mythes de création et le processus de rédemption présent dans l’Exode (et ailleurs), notamment dans le « chant de la mer » en Ex. 15. Ce livre est épuisé, mais il est consultable en ligne gratuitement sur Academia: https://www.academia.edu/1531038/Creator_and_Creation_Nature_in_the_Worldview_of_Ancient_Israel
    Voir à partir de la p. 76 (pour Ex. 15 voir 81).

    À bientôt!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*