Archives des L'évolution expliquée ♥♥♥ - Page 2 sur 3 - Science et Foi

  • 21-Une introduction à l’homoplasie et à la convergence évolutive

    Il existe de nombreux exemples d’innovations répétées et indépendantes au cours de l’histoire évolutive: la forme aérodynamique du corps, le vol actif, l'écholocalisation...De telles caractéristiques auraient l’apparence superficielle d’avoir été héritées d’un ancêtre commun, mais seraient en fait des exemples d’homoplasie : des caractéristiques partagées entre des espèces qui n’ont pas été héritées d’un ancêtre...

    Lire la suite
    0
    0
  • 22-Evolution convergente et homologie profonde.

    Une mauvaise conception de l’évolution que je rencontre souvent, c’est qu’elle est surtout un processus hasardeux, principalement influencé par des événements aléatoires. Si nous avons déjà montré que l’évolution a un élément non-hasardeux fort (la sélection naturelle), notre propos sur la convergence évolutive démontre un peu plus que l’évolution peut se répéter de façon importante....

    Lire la suite
    2
    0
  • 23-Coévolution et la course à l’armement prédateur / proie

    Toute variation chez une population proie avantageuse pour résister à la prédation serait sélectionnée, augmenterait en fréquence au cours du temps, et contribuerait à un changement des caractéristiques moyennes de l’espèce de la proie. Une telle relation est un exemple de la coévolution, c’est-à-dire une relation proche entre deux espèces où chacune influe sur l’évolution de l’autre. Pour...

    Lire la suite
    0
    0
  • 24-Le parasitisme, le mutualisme et la co-spéciation

     Dans le dernier billet de cette série, nous avons introduit le concept de coévolution, qui consiste en l’interaction réciproque entre deux espèces qui peut avoir une influence évolutive majeure sur ces deux espèces. Dans certains cas, deux espèces peuvent s’influencer mutuellement voire entretenir une relation proche et à long...

    Lire la suite
    0
    0
  • 25-Comprendre l’endosymbiose

    Certaines relations mutualistes sont si anciennes et si entremêlées qu’on ne considère plus les deux entités comme séparées. On pense que les mitochondries et les chloroplastes sont un exemple de ce mutualisme ancien. De nombreuses lignes d’évidence soutiennent l’hypothèse selon laquelle ces organites sont les descendants de bactéries endosymbiotiques (littéralement, « vivre ensemble, au sein de...

    Lire la suite
    0
    0
  • 26-La diversification cambrienne et la mise en place des plans d’organisation animaux. Première partie.

    La diversification spectaculaire de groupes animaux pendant la période cambrienne, période qui s’étend de 542 à 488 millions d’années avant notre ère, est un second événement qui a profondément influé sur le futur de la vie animale sur...

    Lire la suite
    2
    0
  • 27-La diversification cambrienne et la mise en place des plans d’organisation animaux. 2e partie.

    L'idée d'une “une suite de caractéristiques partagées par une famille monophylétique” présente en fait des problèmes pour la classification des organismes passés. La raison, nous l’avons vu, en est que toute suite de caractéristiques modernes ne peut être survenue en une seule fois ; on ne peut s’attendre qu’à les voir survenir par étapes, pas à...

    Lire la suite
    0
    0
  • 28-La mise en place des plans d’organisation des corps vertébrés, première partie.

    Dans ce billet, nous explorerons les origines des vertébrés, groupe d’où viennent les mammifères, groupe auquel notre propre espèce appartient....

    Lire la suite
    0
    0
  • 29-La mise en place des plans d’organisation des corps vertébrés, deuxième partie.

    Pris ensemble, nous avons vu que bien que le plan d’organisation des vertébrés soit d’abord apparu dans les données fossiles de la période cambrienne (grâce à sa préservation fortuite à Chengjiang), il y a de nombreuses espèces dans le cambrien que l’on peut identifier comme des groupes souche sur le lignage des vertébrés....

    Lire la suite
    0
    0
  • 30-La mise en place des plans d’organisation des vertébrés : Troisième partie.

    Dans les deux derniers billets de cette série, nous avons examiné les origines des vertébrés (des chordés avec un crâne et une épine dorsale). Les vertébrés, originellement des poissons sans mâchoire, se sont diversifiés en un certain nombre de plans d’organisation distincts, tels que ceux des poissons avec mâchoire, des baleines, des chauves-souris, des serpents, et des oiseaux....

    Lire la suite
    0
    0
  • 31-La mise en place des plans d’organisation des vertébrés, quatrième partie.

    Dans ce billet, nous examinerons les origines des oiseaux, que l’on considère comme les “formes de transition” les plus célèbres et les plus anciennement connues, le groupe souche de l’oiseau Archaeopteryx, et étudierons les découvertes plus récentes qui ont éclairé un mystère vieux d’un...

    Lire la suite
    1
    0
  • 32-Des reptiles aux mammifères.

    Dans ce billet, nous verrons l’origine et la diversification des mammifères, en expliquant les éléments génomiques qui montrent la transition d’un œuf rempli de vitellus (c’est-à-dire le jaune d’œuf) à une alimentation de l’embryon par le...

    Lire la suite
    0
    0
  • La révolution placentaire : deuxième partie.

    S’il est aisé de comprendre l’existence de gènes défectueux avec des mutations identiques dans des groupes d’espèces proches, cette question reste extrêmement difficile à expliquer pour les personnes anti évolution....

    Lire la suite
    0
    0
  • Du primate à l’humain, première partie.

    Les séquences complètes des génomes de la plupart des espèces des grands singes en vie sont désormais disponibles. Ces séquences nous ont permis de déterminer que les lignages de ces quatre espèces se sont diversifiés : les humains sont plus proches des chimpanzés, puis des gorilles, puis des...

    Lire la suite
    0
    0
  • Du primate à l’humain, deuxième partie

    Lorsque Darwin a publié De l’origine des espèces en 1859 puis La filiation de l’homme en 1871, la connaissance scientifique des données fossiles hominiennes était quasiment...

    Lire la suite
    7
    0
  • Du primate à l’humain (3)

    Le poids des preuves concernant les australopithèques ainsi que l’interprétation correcte de Dubois de Pithecanthropus (Homo) erectus étaient désormais considérés tels qu’ils étaient : la forme du corps humain avait évolué en premier, et c’est ensuite seulement que la taille du cerveau a augmenté....

    Lire la suite
    0
    0
  • La paléontologie hominienne : une petite esquisse des preuves actuelles

    Cette diversité des fossiles complique l’histoire détaillée de notre évolution, en ce sens qu’on ne peut pas être absolument certain lequel (s’il en est un) de ces groupes sont des ancêtres directs de notre propre espèce, et en même temps en clarifie le paysage global, puis qu’ils sont nos proches parents, même s’ils ne sont pas nos ancêtres...

    Lire la suite
    0
    1
  • Devenir humain (1) : Eve mitochondriale et Adam Y-chromosomique

    Nous atteignons un moment dans l’évolution humain dont de nombreux évangéliques ont au moins entendu parler : le dernier ancêtre féminin commun à tous les humains modernes, connue sous le nom de « Eve mitochondriale » et son équivalent mâle, notre dernier ancêtre commun masculin, connu sous le nom de « Adam Y-chromosomique...

    Lire la suite
    0
    0
  • Analogie entre évolution biologique et évolution du langage

    L’évolution d’une langue est en fait l’une des meilleures analogies de l’évolution biologique, en ce sens qu’elle nous force à penser le changement dans le contexte d’une population et sur une longue échelle de temps. Tout comme une langue a une population qui la parle, une espèce a une population de génomes....

    Lire la suite
    2
    0
  • Devenir humain (3) : paléogénomiques et la toile emmêlée de la spéciation humaine

    Les humains modernes sont une espèce, mais ont néanmoins des variations génomiques subtiles dérivées de rencontres régionales et d’échanges génétiques avec un certain nombre d’hominiens parents qui ont divergé de notre lignage et ont quitté l’Afrique avant notre expansion géographique. Aussi fascinant scientifiquement parlant que soient ces résultats, ces découvertes sont évidemment d’un intérêt théologique pour des chrétiens aussi...

    Lire la suite
    0
    0
>