Réponses à propos d’Adam dans le livre « Theistic Evolution » à « Arthur », chercheur au CNRS (1)

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

 

Par le biais de notre formulaire contact, un chercheur au CNRS que nous appellerons « Arthur  » nous interpelle à propos d’un livre « theistic evolution » . Il s’agit d’un ouvrage collectif qui apporte une critique volumineuse  (plus de 1000 pages) et pluridisciplinaire aux partisans de la « création évolutive », c’est à dire la communauté des chrétiens (en particulier scientifiques, théologiens) qui ont la conviction que l’évolution est la méthode choisie par Dieu pour créer les espèces vivantes et l’homme. Ce livre a reçu un certain écho dans les milieux évangéliques français.

Deborah Haarsma, présidente de la fondation BioLogos qui défend la position critiquée dans ce livre,  a écrit un article détaillé  pour répondre aux principaux arguments du livre. Sa réponse est essentiellement la suivante :

le livre présente à de multiples reprises une vision déformée de ce que pensent véritablement les chrétiens « évolutionnistes théistes ».

« Arthur » nous interpelle directement à propos de l’aspect théologique des choses, qui est bien entendu le coeur de cette « controverse » et la raison pour laquelle certains chrétiens s’opposent aux découvertes de la science et rejettent les origines biologiques évolutives de l’homme. C’est le cas du théologien Wayne Grudem dont la théologie systématique a été traduite en français et préfacée par Henri Blocher. C’est dire si cette façon de voir rencontre un certain écho dans les milieux évangéliques francophones, et c’est ce qui motive de notre part une réponse publique à Arthur, avec son accord, bien entendu.

« Je lis en ce moment le livre « Theistic Evolution » et je serais curieux de savoir si une réponse a été construite par la fondation BioLogos à l’affirmation de Wayne Grudem que 12 événements décrits dans la Genèse sont niés par la « Theistic Evolution », à savoir:

  1.  Adam et Eve n’étaient pas les premiers êtres humains (et il n’ont peut-être jamais existé).
  2. Adam et Eve sont nés de parents humains.
  3. Dieu n’a pas créé directement et spécialement Adam à partir de la poussière du sol.
  4. Dieu n’a pas créé directement Eve à partir d’une côte tirée d’Adam.
  5. Adam et Eve n’ont jamais été des êtres sans péchés.
  6. Adam et Eve n’ont pas commis le premier péché humain, parce que les êtres humains faisaient des choses moralement répréhensibles longtemps avant Adam et Eve.
  7. La mort de l’homme n’a pas commencé comme résultat du péché d’Adam, parce que les êtres humains ont existé longtemps avant Adam et Eve et ils ont toujours été sujet à la mort
  8. Toute l’humanité ne descend pas biologiquement d’Adam et Eve, puisqu’ils y avait des milliers d’autres êtres humains sur la terre à l’époque où Dieu a choisi Adam et Eve.
  9. Dieu n’a pas directement agit dans la nature pour créer différentes ‘espèces » de poissons, d’oiseaux ou d’animaux terrestres.
  10. Dieu ne s’est pas « reposé «  de son travail de création et/ou n’a pas cessé toute activité de création spéciale après que les plantes, les animaux et les êtres humains soient apparus sur la terre.
  11. Dieu n’a jamais créé un monde naturel « très bon » dans le sens d’un monde qui était un environnement sécurisé, sans ronces ni épines et toutes choses néfastes du même genre.
  12. Après qu’Adam et Eve aient péché, Dieu n’a pas maudit la terre d’une façon qui a changé les lois naturelles et ait rendu le monde plus hostile à l’homme. »

 

Les éléments de réponses que nous allons donner s’adressent à ceux qui sont bien conscients que l’interprétation littérale de la Genèse que défend Grudem est intenable au regard des découvertes de la science et que maintenir cette position équivaut pour beaucoup de croyants à une forme de « suicide intellectuel ».

 

Pour autant, toutes les questions posées par Grudem sont légitimes et méritent qu’on s’y intéresse. La plupart ont reçue des réponses ou des pistes de réponse par des théologiens et ou des scientifiques qui sont des chrétiens convaincus.

L’exposition de ces réponses nécessite cependant du temps et suscite très souvent de nouvelles questions auxquelles il faut chercher de nouvelles réponses…Accepter que les choses soient complexes est déjà le premier pas d’une réflexion saine. Ceux qui pensent que toute question doit recevoir une réponse simple et immédiate passeront leur chemin.

Les chrétiens qui acceptent l’évolution, y compris pour les origines de l’homme se reconnaîtront dans la plupart des 12 « objections » de Grudem formulées ci dessus. Pour ceux qui ont une vision « symbolique » d’Adam et Eve, certaines objections perdent immédiatement leur sens (par exemple 2, 3 et 4) et il n’est pas nécessaire d’y répondre. D’autres questions gardent un sens à condition de remplacer « Adam et Eve » par l’humanité toute entière, chaque homme et chaque femme en particulier (5 et 7 par exemple).

Les chrétiens qui acceptent l’évolution (ou du moins certains) ne se reconnaîtront pas dans toutes les objections faites par Grudem. En ce qui nous concerne, c’est le cas des questions 5 et 6 qui affirment que le péché fait partie intégrante de la création divine.

Dans un ou plusieurs articles, nous apporterons donc des pistes de réponses ou des références pour ceux qui veulent approfondir au delà de ce que l’on peut écrire au format d’un blog.

Stay tuned

4 Commentaires

  1. Georges jeu 27 Sep 2018 Répondre

    Bonjour Benoît,
    Si j’ai bien compris, cet « Arthur » entend en quelque sorte vous défier? Il présuppose peut-être que le « théisme évolutif » ne constitue pas une alternative sérieuse au fondamentalisme?
    Georges

    • Auteur
      Benoit Hébert jeu 27 Sep 2018 Répondre

      bonjour Georges, non je ne crois pas, il est en recherche sincère sur ces sujets comme bcp et je lui ai demandé l’autorisation de répondre publiquement à une requête privée.

  2. Manu lun 01 Oct 2018 Répondre

    1 000 pages ! Le magistère évangélique a tranché. Comment résister à l’argumentation du grand théologien Wayne Grudem ?
    https://townhall.com/columnists/waynegrudem/2016/07/28/why-voting-for-donald-trump-is-a-morally-good-choice-n2199564

    • Auteur
      Benoit Hébert mer 03 Oct 2018 Répondre

      merci manu, le lien que tu nous proposes m’avais échappé. Très édifiant en effet…quelle clairvoyance de Grudem

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*