Réponse au reportage sur l’évangile de Barnabé (RMC découverte)

Posté par David VINCENT
Print Friendly, PDF & Email

 

Un reportage sur RMC découverte diffusé début novembre fait état de l’évangile de Barnabé et laisse entendre qu’il y aurait de bonnes raisons pour douter de l’authenticité des évangiles bibliques. Que pouvons-nous en penser au vu de nos connaissances historiques ?

vous pouvez visionner la video ci-dessous et consulter l’article que le site de grande audience info chrétienne a gentiment accepté de publier dans ses colonnes ici :

Quand RMC Découverte prend des libertés avec l’Histoire pour promouvoir le syncrétisme

 

 

Voir aussi

mon site personnel : www.didascale.com

3 Commentaires

  1. Antoine lun 05 Déc 2016 Répondre

    Merci David!
    Agaçant de voir comment l’idéologie finit par tordre les faits à son profit, et ce, dans de nombreux domaines.
    A ce jeu, « bouffeurs de curés » et créationnistes « scientifiques » se rejoignent, hélas.

  2. Pascal lun 05 Déc 2016 Répondre

    C’est super d’avoir un historien compétent dans les rangs de Science&Foi pour remettre les pendules à l’heure ! (A l’école, je n’aimais pas trop cette matière, lui préférant les maths ou les sciences, mais je me rends compte de son utilité à présent, face aux tentatives de désinformation auxquelles s’essayent diverses personnes ou groupements).
    J’aimerais beaucoup avoir l’avis de David sur l’évangile apocryphe de Thomas, mais peut-être l’a-t-il déjà fait dans certaines de ses publications ? En tout cas, la lecture de cet évangile m’a beaucoup plu et troublé à la fois. Je ne sais trop quel crédit lui apporter, et s’il peut être inclus dans la foi chrétienne. Merci par avance.

    • Auteur
      David mar 06 Déc 2016 Répondre

      Bonjour Pascal,

      Moi c’était plutôt l’inverse :D Même si petit, j’aimais aussi à les maths.

      Concernant l’évangile de Thomas, il n’est de toute façon pas authentique.

      C’est probablement un texte issu des milieux gnostiques. Ce qui ne veut pas dire d’ailleurs qu’il ne peut pas contenir des paroles authentiques. Simplement, le bon grain a ensuite été mélangé avec l’ivraie. Mais à lire ton commentaire, je crois que tu t’en es déjà rendu compte.

      Cela dit, je retiens ta proposition et la question des apocryphes est effectivement un sujet qu’il serait intéressant de traiter.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*