Noé et le déluge: objections et interrogations (3/3)

Posté par Benoit Hébert

Print Friendly, PDF & Email

Si nous résumons la situation,

« Nous sommes donc arrivés à la conclusion que le récit du déluge de Noé s’étendait au-delà de la réalité et que l’on pouvait ainsi le faire entrer dans la catégorie de « légende ». Parce que Genèse 6-9 contient une révélation divine profonde, je pense toutefois que le mot « légende » est en réalité inadéquat. Malheureusement, il n’existe pas de mot unique à ma connaissance permettant de qualifier correctement ce récit. Une «  légende parabolique » est ce que je peux faire de mieux, parce que le genre est légendaire et pas parabolique, mais comme une parabole, ce récit raconte cette histoire comme si elle avait eu lieu avec le but de nous apprendre une leçon d’ordre spirituel.

Bien que l’auteur humain ne faisait probablement pas la différence entre la légende et l’histoire, le récit était factuel pour lui. Mais grâce à la lumière que nous avons à partir de la science moderne, il nous faut regarder ce texte comme parabolique. »

Paul Seely

  • Le déluge de Noé, Jésus, Pierre et le Nouveau Testament

Comprendre que le déluge de Noé tel qu’il est décrit dans la Genèse (universel) n’a pas existé est déjà un pas énorme à franchir pour la grande majorité des évangéliques. Les allusions à ce déluge par Jésus lui-même ou par Pierre ne viennent qu’ajouter à la difficulté. Le raisonnement typique est celui-là: « Si Jésus lui-même en a parlé comme d’un événement universel, c’est que ce déluge l’a été, car notre Seigneur dit toujours la vérité! Sinon comment faire la différence entre ce qui est « vrai » de ce qui ne l’est pas? »

Il faut attaquer cette difficulté  sans chercher à l’esquiver. Il s’agit certainement ici d’une façon non intuitive de lire le texte biblique, qui fait appel au principe d’accommodation du Saint Esprit dans le processus d’inspiration. Nous pouvons par exemple nous rappeler que Jésus a qualifié le grain de sénevé de « plus petite graine » sur la terre, alors qu’il en existe de plus petites (l’orchidée par exemple). Mais cela est-il vraiment important quant au message spirituel transmis ? L’analyse de Denis Lamoureux dans Evolutionary Creation nous sera d’un grand secours.

« Jésus lui-même a fait écho dans les Ecritures à l’interprétation littérale traditionnelle du déluge. Le Seigneur avertit :

“ Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.   Comme aux jours de Noé ainsi en sera-t-il à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;  et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous ; il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.” (Matthieu 24:36-39)

 

Premièrement, il faut noter que le contexte et l’intention de ce passage n’est pas ici de traiter de l’historicité du déluge de Noé. Jésus enseigne à propos de la fin des temps et de son retour. Deuxièmement, le Seigneur utilise des catégories anciennes dans sa révélation. Il affirme plus tôt dans ce passage que dans les derniers jours, les étoiles tomberont du ciel et les corps célestes seront ébranlés.” (Matthieu 24:29) et que les anges : « rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre. » (Matthieu 24:31). Bien entendu, cet événement futur n’aura pas lieu littéralement de cette façon, parce que l’univers n’a pas trois parties. De la même façon, Jésus utilise la notion historique ancienne d’un déluge universel, qui n’a jamais littéralement eu lieu, pour délivrer son message de foi. Le déluge de Noé est ici typologique. En faisant référence au prologue du déluge (Gen 6 :1-6), il révèle que le péché sera rampant dans le monde avant sa deuxième venue, et que l’humanité sera sur le point d’être jugée par Dieu. Les chrétiens peuvent se sentir réconfortés, parce que Noé est l’archétype de la grâce de Dieu qui sauve ce qui sont justes et obéissants. Les croyants seront épargnés de la colère à venir au jugement denier.

L’apôtre Pierre nous donne aussi une preuve biblique persuasive de la vision traditionnelle d’un déluge universel. Dans sa première lettre, il place le récit du déluge à côté de la réalité historique du sacrifice du Christ et de sa résurrection. Il écrit :

 

« En effet, Christ aussi est mort une seule fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de vous amener à Dieu. Mis à mort selon la chair, il a été rendu vivant selon l’Esprit.  Par cet Esprit, il est aussi allé prêcher aux esprits en prison,  qui avaient été rebelles autrefois, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours où Noé construisait l’arche dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est–à–dire huit, furent sauvées à travers l’eau. C’était une figure (grec : antitupos) du baptême qui vous sauve, à présent, et par lequel on ne se débarrasse pas de la souillure de la chair, mais qui est la demande (adressée) à Dieu d’une bonne conscience, par la résurrection de Jésus–Christ  qui, monté au ciel, est à la droite de Dieu et à qui les anges, les pouvoirs et les puissances ont été soumis.” (1 Pierre 3:18-22)

 

Là encore, le contexte de ce passage et l’intention de l’auteur nous montre qu’il ne s’agit pas d’un débat à propos de l’historicité de Noé. Le point concerne la mort de Jésus sur la croix pour vaincre le péché et la mort. De façon subtile, Pierre utilise la notion d’un univers en trois partie pour conceptualiser les événements avant et après la résurrection de Jésus. A partir de cette catégorie ancienne, il envisage que le Seigneur soit descendu dans le monde souterrain pour prêcher avant de monter au ciel pour s’asseoir à la droite de Dieu. Finalement, Pierre utilise le récit du déluge de façon typologique. Il affirme que l’eau du baptême est l’ »antitype » (c’est-à-dire l’accomplissement figuratif) des eaux du déluge. Cela représente symboliquement le jugement duquel les chrétiens sont sauvés.

 

Les références à Noé et au déluge par Pierre et Jésus ne prouvent pas l’historicité de cet homme ou de l’événement destructeur. Pas plus que leur mention dans le NT ne fait de Gen 6-9 des chapitres historiques. L’existence de Noé et la réalité d’un déluge universel étaient des faits de l’histoire pour les juifs et les premiers chrétiens. Mais ces notions faisaient partie d’une compréhension ancienne de l’histoire. L’apparition de Noé et du déluge dans le NT ne confirme pas plus leur réalité ni ne leur confère l’historicité plus que les références à un univers en trois parties par Jésus et Pierre n’établissent ce modèle comme la structure du cosmos. »

 

L’un des arguments favoris des « créationnistes » (au sens le plus fréquent de ce terme, c’est à partisans d’une terre jeune de 6000 environ) en ce qui concerne l’universalité du déluge de Noé est l’existence de récits de déluge dans la mythologie de nombreux peuples. C’est un fait, on retrouve les traces de tels récits sur la planète entière, avec parfois des points communs troublants, mais aussi de grandes différences d’un récit à l’autre.  Est-ce un argument suffisant pour prouver qu’un déluge planétaire a bien eu lieu ? Ce n’est pas l’avis de nombreux spécialistes, des chrétiens convaincus eux aussi !

 

  • Puis-je faire encore confiance à la Bible ?

Est-il légitime de croire que Jésus est vraiment né de la vierge Marie et qu’il est ressuscité des morts si la Bible raconte une histoire du déluge qui n’a pas eu lieu ? La réponse est OUI bien sûr, car la Genèse et les évangiles sont deux livres qui ont été écrits dans des circonstances très différentes. Luc affirmait s’appuyer sur des témoignages oculaires, ce n’est pas le cas pour la Genèse.

Plusieurs principes d’interprétation peuvent nous guider :

Le principe du message véhiculé:

« Cette approche soutient que dans le but de révéler des vérités spirituelles infaillibles le plus efficacement possible aux peuples anciens, le Saint Esprit a utilisé leur perspective phénoménologique de la nature. C’est à dire que plutôt que de distraire ou de produire de la confusion chez les auteurs bibliques et leurs lecteurs avec des concepts scientifiques modernes, Dieu s’est abaissé à leur niveau et a employé la science de l’époque. »

« Le domaine de compétence cognitif »

« Certains chrétiens craignent que de concéder que la Bible a été écrite dans une science ancienne,  cela les placera sur une « pente savonneuse » qui les conduira à une interprétation libérale des Ecritures, et leur fera même perdre la foi. Dit grossièrement, l’argument est le suivant : si les affirmations de la Bible à propos de la nature ne sont pas scientifiquement, historiquement et littéralement exactes, alors les miracles et la résurrection de Jésus ne le sont pas non plus. C’est une préoccupation légitime. Pourtant, le domaine de compétence cognitive agit comme des « freins herméneutiques » sur cette pente fatale. Comme nous l’avons fait remarquer, les individus vivant au premier siècle étaient certainement capables de voir que de l’eau s’était changée en vin ou pas, qu’un paralytique s’était levé et avait marché, qu’un aveugle né pouvait à présent voir.  Pour une génération qui avait connu beaucoup de crucifixions, il était tout à fait dans leur compétence cognitive de savoir qu’un homme : Jésus avait été crucifié et qu’il était ressuscité. Sans aucun doute, être compétent afin de saisir de tels faits est beaucoup plus important pour la foi chrétienne que des faits de nature scientifique à propos de la structure, du fonctionnement et de l’origine du monde. »

 

J’ai compilé sous forme d’une série d’article mes réflexions et mon cheminement concernant les rapports à l’exactitude historique qu’entretient une majorité d’évangéliques, et qui finalement est le nœud du problème évoqué ici.

 

Conclusion:

Je suis très conscient du bouleversement profond dans le théologie de plusieurs que cela provoquera. Il faut se donner le temps de la réflexion. Il est tout à fait normal et sain de remettre en question ce qui est présenté dans cette série d’articles et d’y confronter d’autres points de vue. La bonne nouvelle est que la réception des leçons spirituelles véhiculées par ce récit ne dépend pas du niveau de connaissance scientifique et historique, mais de nos bonnes dispositions intérieures. Pour ma part, je les reçois sans aucune hésitation, et je loue Dieu qui a toujours trouvé le moyen de s’adresser à chacun, quelque soit l’époque, la culture ou le niveau de connaissance. Concluons donc par l’essentiel, quelques leçons spirituelles:

« Plusieurs révélations ressortent plus particulièrement à cause de leur contraste avec les récits mésopotamiens du déluge.

  • La plus évidente d’entre elles est certainement qu’il n’y a qu’un seul Dieu, contrairement au panthéon de dieux. Ainsi, il n’y a aucune possibilité pour que l’acte d’un des dieux soit contrarié par celui d’un autre dieu, comme cela se produit dans le récit mésopotamien. Le Dieu de Genèse 6-9 est souverain sur la création toute entière. Il contrôle toute chose.
  • Deuxièmement, Dieu est juste. Il envoie le déluge comme un juste jugement envers une création qui s’est rebellée contre lui. La raison même du déluge est très différente de la vision babylonienne dans laquelle le déluge a lieu parce que les humains faisaient tant de bruit sur la terre que le dieu en chef ne pouvait pas dormir.
  • Troisièmement, Dieu aime les hommes. Bien qu’il ait à juger leur péché, il envoie le déluge à contre cœur ; et ordonne à Noé et à ses fils de se multiplier et de peupler la terre. Ceci contraste avec la théologie babylonienne dans laquelle le Dieu en chef est en colère que des hommes aient pu échapper au déluge, et il tente sans cesse de limiter la population humaine, avant et après le déluge.
  • Quatrièmement, Dieu sauve certaines personnes dans sa grâce.

Ces révélations sont confirmées par l’enseignement de Jésus et par le reste du N.T. Sur la base de ces révélations du caractère de Dieu, nous pouvons prier avec espérance, lui faire confiance dans les périodes de test, recevoir son aide quand c’est nécessaire, et espérer la délivrance au jugement dernier. Ces révélations de Genèse 6-9 peuvent donc fournir une base à une marche avec Dieu qui lui plaise et qui nous fournit par sa plénitude plus d’assurance à propos de la vérité du Christianisme que beaucoup de motifs plus philosophiques. Comme il est écrit,

“Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtra bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative.” (Jean 7:17) »  Paul Seely

« Je comprends que ceci ne satisfasse pas tout le monde. Certains pensent que si il faut accorder une valeur théologique aux lecteurs d’aujourd’hui, alors ce déluge doit être historique par nature. J’espère que ce n’est pas le cas. Si la valeur théologique de l’histoire du déluge dépend du fait que toute la population terrestre ait été balayée il y a quelques milliers d’années, nous avons un problème. Nous aurons dressé un obstacle infranchissable entre l’état actuel de nos connaissances, scientifiques et bibliques, et tout espoir d’une foi chrétienne viable connectée à la Bible. » Peter Enns


Navigation dans la série<< Noé et le déluge: éléments de solution (2/3)
Avatar

56 Commentaires

  1. Avatar
    woulismart ven 16 Mai 2014 Répondre

    Bonjour, votre article est très interessant. Je n’ai pas d’exemple ou autant de sens critique à vous exposer. Néanmoins, de nombreuse preuves scientifiques, nous prouve qu’il y a en effet eu un deluge. L’érosion de la roche du sphinx en Egypte par exemple, prouve clairement qu’il y a eu des pluies torrentielles, que le sphinx n’a pas été fait entièrement par le pharaon, mais aurai été modifié à son image. Les proportions entre la tete et le corps ne sont pas correcte. Et l’érosion de la tête quand à elle est à l’origine de tempete de sable. Le sphinx était deja la depuis très longtemp. Cordialement

  2. Avatar Auteur
    Benoit Hébert ven 16 Mai 2014 Répondre

    Bonjour,

    Je ne sais pas si vous faîtes référence à un déluge universel?

    L’idée d’un déluge qui serait allé de la Mésopotamie jusqu’à la Méditerranée n’est pas confirmé par la géologie. Il doit exister une autre explication plus locale.

    Les seules traces de déluges qui pourraient être à l’origine de l’histoire de Noé sont des inondations locaux dans la vallée du Tigre et de l’Euphrate. Il semble qu’une inondation plus importante que les autres ait eu lieu en -2900 av JC. Mais comme l’explique bien Paul Seely en particulier, cela ne peut rendre totalement compte du récit biblique du déluge qui est véritablement universel pour son auteur, avec la vision d’une terre plate, d’un firmament séparant les eaux « d’en-haut « et celles « d’en bas »….

  3. Avatar
    Raphael dim 20 Juil 2014 Répondre

    je n’est pas une extraordinaire connaissance de la bible mais une chose me chiffonne dans le raisonnement sur Jésus et pierre et encore mettons pierre de côté, parce que pour sa part pierre à crut Jésus et c’est basé sur les connaissances qu’il lui à donné en plus de celle de la bible qu’il posséder déjà. ainsi Jésus selon vous parle du déluge donc de Noé en sachant que c’est un conte. en vérité; un mensonge et il perpétue ce dit mensonge. problème!!! n’as t-il pas dit des pharisiens qu’ils venaient de leur père le Diable; le père du mensonge; qu’ils remplacer la parole divine par leurs visons mensongère et égoïste pour duper le peuple et assoir leur pouvoir. en gros Jésus révéler les mensonges des Pharisiens et il aurais cacher que le déluge été un mensonge; voir d’autres? et aurais perpétrer ces dit mensonges? pourquoi en révéler certain et pas tous? en plus il a aider à une meilleur compréhension des loi de Dieu. l’amour étant selon lui le principe de toute les lois. tu ne tuera point; pourquoi? par ce que tu aime ton prochain; l’inverse de la haine et de l’égoïsme. en gros l’amour étant l’essence même des autres lois. il haïssez même le mensonge comme Dieu lui même. relisez votre bible. et il est mort pour avoir révéler les mensonges des pharisiens. et pour vous il aurais mentis sur le déluge? hypocrite il aurait été comme les pharisiens qu’il avait aussi traiter de la sorte. ça tiens donc pas debout votre explication farfelu sur le déluge. Jésus ne raconter pas une histoire inventer de toute pièce; dans ce contexte là; mais un exemple basé sur des faits historique selon lui. il été le prophète de Dieu; son plus grand prophète, et donc pouvais savoir si un fait été vrai ou faut. rappel Dieu hait le mensonge donc Jésus n’a fait que confirmer l’histoire du déluge et empêcher de pensé que l’on croit que la genèse été un livre apocryphe. et bien d’autres livre de la bible je suppose. enfin bref Jésus n’était pas un homme complexe mais simple. pourquoi aurai t-il compliquer son message par des mensonges? et comment le prendre au sérieux après? vous voyer bien donc que vos raisonnements sur Jésus au sujet du déluge sont grotesques, invraisemblable, dont-on ne peu apporter aucun crédit. si mon raisonnement ne vous convient pas, il a au moins en lui une part de vérité; celui d’être claire et pas ambiguë comme votre raisonnement sur le déluge, je plein les gens qui on peu d’esprit et qui vous lisent. c’est facile de prendre un texte et de le sortir de son contexte, mais la bible est un tout. pour expliquer une chose il faut prendre en compte tout ce qui est écrit avant et après, c’est à dire l’ensemble des écrits. dans notre cas ceux sur Jésus et nul part vous ne trouverais une parole mensongère sortant de sa bouche. il n’y a que les pharisiens qui ont fait croire que Jésus mentez pour arrivez à leur fin; il ont même poussez le peuple à condamner Jésus. c’est pour dire qu’il été gênant pour eux. voilà, j’espère avoir éclairé votre lanterne.

  4. Avatar
    Marc dim 20 Juil 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    Benoit étant en vacances, je vais répondre à sa place.

    Inutile de t’emporter, il n’a jamais été dit dans ces articles que Jésus était un menteur. Comme tu l’as souligné toi-même c’est bien une prise en compte globale de la question qui nous amène à traiter les 11 premiers chapitres de la Genèse (dont le récit de Noé) d’une manière pas forcément historique.

    Jésus lui-même faisait un usage fréquent des paraboles pour illustrer des vérités spirituelles, Ces récits sans fondement historique feraient-ils de Jésus un menteur pour autant ?

    SI tout le monde semble d’accord sur le sens symbolique des paraboles, les interprétations des premiers chapitres de la Bible laisse place à beaucoup plus de diversité, tous les chrétiens ne s’accordent pas sur le niveau de symbolisme ou d’historicité des 11 premiers chapitres de la Genèse.

    Le fait que Jésus et les apôtres semblent se référer à ces textes d’une manière historique parait complexifier les choses mais si l’on admet que le Saint-Esprit n’a jamais voulu outrepasser les connaissances de chaque époque, nous pouvons percevoir le sens spirituel des Écritures sans à avoir à ré-écrire la science ou l’histoire avec la Bible.

    Pour aborder ces notions difficiles à première vue, il faut investir du temps, voici quelques articles qui traitent du sujet :
    http://www.scienceetfoi.com/?portfolio-category=difficultes-dinterpretation-biblique

  5. Avatar
    Raphael lun 21 Juil 2014 Répondre

    je suis surpris de votre réponse et je pourrais croire que vous m’avais mal lu.
    Je n’ai pas dit que vous disiez que Jésus est un menteur, la preuve, vous recommencez avec l’exemple de la parabole. explication : vous ne dite pas que Jésus ment mais vous le suggérer; revenons à mon explication : le contexte ne parle pas d’une histoire inventer de toute pièce par Jésus. et je dit bien, si vous me relisez que ce n’est pas une parabole (histoire inventée avec des symbolismes) ce que je confirme en disant qu’il fait un exemple pour ce faire comprendre, donc une comparaisons. il n’y a pas de symbolisme dans sont histoire, mais un fait historique qu’il compare à une période futur. en gros il fait une prophétie. comme cela c’est passé, il arrivera de même à cette période futur. comme je l’ai dit, on pourrais croire que Jésus omet le fais que le déluge n’est pas un fait historique. il ne parle pas de la parabole du déluge mais du temps du déluge. en plus simple vous sous entendez que Jésus Omet le fait que le déluge est une parabole; sachant que les Juifs de l’époque le considérer comme un fait du passé. et Jésus ne dément pas cela. normal quand vous lisant j’ai pu le pensée. pour finir ce n’est pas une parabole « récits sans fondement historique » pour reprendre vos propre mots, qu’il fait. rappelons qu’une parabole est une histoire avec à l’intérieur beaucoup de symbolisme. Jésus a t-il eu besoin d’expliquer cette parabole comme les autres fois? non, pour la simple raison que ce n’était pas une parabole. tout le monde avaient compris ces paroles. comme tout les autres exemples qu’il faisait, passé ou futur. j’espère mettre mieux fait comprendre. petite anecdote : un quart des gènes de l’humanité à disparu selon les scientifiques à la même époque que le soi disant déluge. coïncidence; en tout cas la science prouve bien qu’il a eu une très grosse catastrophe, au point de détruire un quart des gènes que porter nos plus lointain ancêtres. je vous laisse seul juge. la télé quel bel invention…

  6. Avatar
    Marc mar 22 Juil 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    Désolé, si j’ai mal interpréter cette phrase : « Jésus selon vous parle du déluge donc de Noé en sachant que c’est un conte. en vérité; un mensonge […] »

    J’espère que le tutoiement ne te dérange pas, c’est dans la blogattitude..

    2 remarques :

    1.
    Je n’ai pas dit que l’histoire de Noé était une parabole, j’ai pris l’exemple de la parabole pour montrer que dans la Bible, le symbole occupe une place importante pour mettre l’emphase sur une vérité spirituelle.
    Il est évident que nier l’historicité de Jésus et de sa résurrection porterait un coup fatal à la foi chrétienne, reniant par là même son fondement. Mais est-ce légitime de croire qu’il en est de même pour n’importe quel récit biblique ?
    Nous affirmons pour notre part comme le soulignent de nombreux théologiens (mêmes évangéliques) qu’il est fondamental de remettre les textes bibliques dans leur contexte de rédaction (à qui s’adressait le texte à son origine ?) et de prêter une attention particulière à leur style (récit historique, littéraire, prophétie, poème, etc..).

    Une étude particulière des onze premiers chapitres de la Genèse montrera qu’ils reprennent des récits existants du proche orient ancien en les dépouillant des croyances polythéistes et en mettant l’accent sur la révélation d’un Dieu unique.
    Le style littéraire et poétique de ces passages est assez évident (structure en chiasme, chiffres symboliques comme les âges des patriarches repentant certains multiples, etc..).

    Bref si une lecture littérale de ces récits posent des problèmes insolubles (ex le nombre d’espèces nécessairement embarquées sur l’arche, le temps nécessaire pour repeupler la planète, le fait qu’on ne retrouve aucune trace d’un déluge universel dans les couches terrestres, etc..) une lecture littéraire faisant ressortir le sens spirituel des récits, le double aspect du jugement divin et de la rédemption dans le cas du déluge, sauvera le message sans rentrer en conflit avec la science ou l’histoire.
    Tous ceux qui adoptent une lecture littéraire et poétique n’éliminent cependant pas une certaine historicité de ces récits, c’est le cas du célèbre théologien évangélique Henri Blocher par exemple qui parle de « fond historique », d’autres comme Peter Enns ou Denis Lamoureux ne jugent pas nécessaire de se cramponner à une historicité de ces récits.
    Tu trouveras leurs arguments dans la série d’articles en lien dans mon précédent commentaire.

    2.
    Je ne sais pas quelles sont tes sources scientifiques mais avec ¼ de gènes en moins, les hommes ne se ressembleraient plus tellement !!
    Seulement 2% de différence séparent le génome de l’homme avec celui du chimpanzé et leur séparation évolutive remonte à 6 millions d’années. Donc imagine 25% d’écart, on parle d’une espèce située entre l’homme et le chien…
    De plus il me semble que le génome se complexifie avec l’histoire biologique et non se simplifie…

    Pour une source fiable d’information et une formidable approche de la compatibilité science et foi, je peux te conseiller la lecture de l’excellent ouvrage du généticien évangélique Francis Collins : http://www.amazon.fr/De-g%C3%A9n%C3%A9tique-Dieu-confession-scientifiques/dp/2750905168/ref=cm_cr_pr_product_top

    En espérant avoir contribué positivement au « débat »

  7. Avatar
    Raphael sam 26 Juil 2014 Répondre

    désolé que mes propos soi mal compris malgré leurs simplicités face aux votre pleins de complexité. mais je vois que vous me lisez toujours aussi mal. ma référence est télévisuel si vous reprenez ma dernière phrase; au sujet des gènes humains. bien sur vous ne l’avez surement jamais vue; pourtant c’est passé sur une chaine gratuite donc à la porté de tous. j’ai peut-êtres mal utilisé le mot gène. mais en gros l’émission disait qu’un quart des caractères physiques potentiel avez disparu d’un coup; un quart de la diversité génétique d’un visage. des peuples anciens au physique inconnu on bien disparue d’un coup sans laissez de trace dans la généalogie de nos ancêtres. c’est de ça que les scientifiques ont apporté une explication. cette émission répondez sur le pourquoi; un quart de la physiologie humaine avez disparue de notre carte génétique. pourquoi des ancêtres commun ont disparue de la surface de la terre. la diversité chez la race humaine a diminuez d’un quart selon ces même scientifiques. ce n’est pas moi mais déminant chercheur et scientifiques qui l’affirment. et ceux selon eux à la même période que ce fameux déluge. une catastrophe ce serais produit. locale selon eux pour reprendre leurs mots. mais quand même déluge universelle ou locale; un quart de la race humaine au physique différent du notre mais pourtant génétiquement identique; puisque identifier comme étant des ancêtres communs ont été éradiqué de la surface de la terre. en gros c’est comme si vous expliquiez la disparition de Laurok. il n’y plus de taureaux géant mais il existe toujours des taureaux; de plus petite taille mais ce sont toujours des taureaux. donc si on en revient à Jésus; ces scientifiques confirme les paroles de Jésus sur une catastrophe. catastrophe confirmé par d’autres peuples; même si l’histoire qu’ils raconte ressemble plus à une fable. une fable raconté par divers peuples de façon différente, mais avec des ressemblances troublantes. si l’humanité à un foyer unique cela s’explique. après on peux polémiqué sur le reste. les grec on bien parlé de demi dieux. enfant mâle d’une humaine (femme) et d’un dieu, bizarre, ça vous rappel rien? les anges rebelles descendu sur terre eurent des enfants mâles avec les filles des hommes. ce sont les grecs qui disent la vérité? ou une déformation d’une vérité historique? les fables sont bien une histoire basé sur des faits historiques déformé. prenons un exemple simple. Blanche neige et les sept nains. désolé mais cette histoire a un fond historique, la preuve la belle été blonde comme son homologue historique dans la première version. ah oui les nains été dans la réalité de jeune enfants. ici on peux dire que l’histoire est une parabole en comparant les bases sur les faits historiques. mon exposé est basé sur la logique et sur les découvertes scientifiques qui expliquent mon point de vue. après les termes exactes ou pas qu’importe. l’important étant que la science explique à l’inverse de ce que vous dites, l’hypothèse d’un cataclysme. Jésus a t-il basé sa prophétie sur un fait historique ou une déformation d’un fait historique? si vous considérez tout sur Jésus comme vérité. alors Jésus n’a pu que raconté un fait historique non déformé. sinon cette histoire de Jésus et du déluge enfin de Noé ne tiendrais plus debout. allez admettons que le déluge et une légende mais comment expliquer la similitude des demi dieux grec avec les géants d’avant le déluge; enfants nés mâles engendrer entre les filles des hommes et les anges qui sont les enfants de Dieu. qui a copié sur qui? j’espère que mes références vous aiderons à comprendre mon point de vue sur la science et l’histoire biblique en comparaison de l’un et de l’autre.

  8. Avatar
    Marc dim 27 Juil 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    En effet l’explication est plus claire, tu avoueras que ce n’était pas facile de deviner sans la référence ni le bon vocabulaire ;-)
    Comme tu le supposes, je n’ai en effet pas vu ce documentaire ni entendu parler de ce phénomène.

    En admettant que ça soit le cas, il me parait dangereux de faire un parallèle entre ce fait scientifique et un déluge universel au sens littéral du récit de Genèse.
    En effet si un tel évènement avait effectivement eu lieu, comme TOUS les hommes hormis Noé et sa famille auraient disparu, la génétique et la paléontologie montreraient que tous les hommes actuels descendraient d’un petit groupe d’individus (Noé et sa famille) hors les données en notre possession nous montrent une descendance de l’homme moderne qui remonte bien avant les 6000 ans et pour une variation du génome s’étendant sur un groupe d’enriron 10 000 individus.
    Voir le dernier article publié sur le blog :
    http://www.scienceetfoi.com/etudes-recentes-sur-la-paleogenomique-de-la-lignee-humaine-et-la-question-dadam-et-eve/
    Il faut à mon sens rester cohérent, si on utilise les données de la science pour confirmer le récit biblique, il faut aussi les accepter quand elles le contredise (et remettre nos interprétations en question).

    Si donc il n’y a pas de traces géologiques d’un déluge universel, si la génétique et l’anthropologie nous racontent une autre histoire de l’humanité, c’est peut-être que notre interprétation des textes bibliques n’est pas la bonne. J’ai moi-même dû beaucoup investiguer avant de trouver des réponses cohérentes à ces questions. Benoit Hébert que j’avais sollicité pour répondre à des questions avait rédigé cet article, peut-être, cette lecture pourra-t-elle te donner d’autres indices intéressants :
    http://www.scienceetfoi.com/deluge-noe-nouveau-testament/

    Sinon, en cliquant sur la catégorie déluge, tu trouveras d’autres ressources très pertinentes :
    http://www.scienceetfoi.com/category/deluge/

    Il faut se rendre à l’évidence : une lecture littérale et historique des 11 1ers chapitres de la Genèse est en contradiction flagrante avec toutes les données qui font consensus aujourd’hui au niveau scientifique mondial (qui comprend des chrétiens ainsi que des non-croyants).

    Plusieurs solutions s’offrent à nous pour tenter de résoudre ce conflit :

    Soit tout le monde se trompe (sauf ceux qui se tiennent à une lecture littérale de la Bible), soit nous pouvons remettre les textes bibliques dans leur contexte d’origine, remarquer que le Saint-Esprit y délivre un message spirituel sans outrepasser les connaissances culturelles des auteurs inspirés. Dans ce cas, nous voyons que la Bible contient une vision ancienne du cosmos et du monde, les 11 premier chapitres de la Genèse sont des récits fondateur de l’existence humaine sans vocation historique ou scientifique.

    C’est en tout cas la position que nous défendons ici et qui nous semble la plus cohérente car elle n’impose pas de suicide intellectuel pour s’approcher des évangiles.

    Lundi, Bruno Synnott, le théologien de l’équipe publiera une réflexion sur le message universel véhiculé par les premiers récits de la Genèse, ça pourra aussi t’intéresser.

    Bonne soirée

  9. Avatar
    Raphael ven 01 Août 2014 Répondre

    Bien, 10 000 individus vous dites, il me semble que c’est un des chiffres dont parler cette émission. mais je me méfies des chiffres; pour la simple raison qu’il sont basés sur des hypothèses; combien d’hommes ont triché pour corroborer la science avec leurs découvertes? il y a aujourd’hui des scientifiques qui sont évolutionnistes et d’autres qui croient plus en la création pour ne pas dire créationniste. pour ma part je ne suis pas créationniste et encore moins évolutionniste. pour moi la vérité se situe dans la logique. quand un fait scientifique corrobore plus la création ou est en harmonie avec l’histoire biblique et donne du crédit à ce que révèle la bible de façon scientifique ou littéraire. exemple: les jours de créations comme le mot jour français, qui représente 24 heures ou une période donné. pour Dieu un jour est comme Mille ans. etc. Adam est bien mort en moins d’une journée puisque qu’il est mort à 930 ans. et comme je vous l’ai dit, le mot jour signifie aussi période de temps indéterminé comme dans d’autres langues. pouvais aussi dire l’inverse de la nuit, sachant que la période ou brille le soleil dure moins de 24 heures. ainsi la science ne contredit pas la bible de façon littéraire. les créationnistes ne prennent pas en compte le littéraire mais le littérale, ce qui les mets en porte-à-faux au niveau scientifique. j’ai donc une préférence pour les scientifiques qui sont impartiaux dans leurs découvertes à ceux qui prennent fait et cause pour nous faire gober l’évolution qui scientifiquement avec le temps prend l’eau. un jour viendra ou leur bateau coulera de façon définitive. quoi qu’il en soit vous infirmer ce que Jésus à dit. vous remettez en cause la véracité de la bible. pire vous donner du crédit au scientifiques qui veulent discréditer la bible. une chose est vrai; il y a des scientifiques qui corrobore ce que dit la bible et d’autres qui cherche à la salir comme il est vrai que des rois mentais sur leurs campagnes de guerre, pourquoi pas les écrivains de la bible aussi. cela sera mon dernier commentaire même si vous répondez à celui-ci que je lirais quand même. quoi qu’il en soi je ne croit pas tout ce qu’on me dit ou tout ce que je lit; je fait une recherche intellectuel basé sur la logique et si je trouve des contradictions dans un texte ou dans une explication qui contredisent la logique ou les connaissances que j’aie acquis. je vérifie que celle-ci ne sont pas caduc ou basé sur une mauvaise compréhension de ma part, ce qui est rare dans mon cas, puisque comme je vous l’ai dit, seul la logique pour moi est prise en considération et en aucun cas un partie pris. Jésus a dit: la vérité vous libérera; entre parenthèse la connaissance de la vérité, des faits qui permettent à notre logique de nous soustraire au mensonge que certain veulent nous faire croire. je crois en la science mais comme dans la religion il y a des apostats, à nous donc de faire le tri. merci pour vos commentaires.

  10. Avatar
    Marc ven 01 Août 2014 Répondre

    Bonjour Raphël,

    Pas de souci pour arrêter là la discussion, il y a sur ce site largement de quoi investiguer.

    SI vraiment tu veux pouvoir te faire un avis basé sur la logique, je te conseille vivement le livre du scientifique chrétien Francis Collins : http://www.amazon.fr/De-g%C3%A9n%C3%A9tique-Dieu-confession-scientifiques/dp/2750905168/ref=cm_cr_pr_product_top

  11. Avatar
    Raphael ven 17 Oct 2014 Répondre

    salut Marc, je suis tomber sur une vidéo de moins d’une heure sur youtube; intitulé: « L’Arche de Noé et le Déluge : Preuves Historiques et Scientifiques – Documentaire « .
    la partie 1ère du reportage n’est pas super intéressante, vue que ça parle de témoignage sur la découverte de l’arche; ou supposé vue la polémique et rien de concret qui prouve que c’est bien elle. de plus l’arche aurai put ce déposé plus en amont de la montagne, à une altitude et un endroit plus approprié pour que Noé et sa famille, ainsi que les animaux puissent en sortir sans difficulté et y vivre quelque temps avant de s’installer ailleurs. donc les pillages auraient eu raison d’elle avant que l’on puisse en trouvait des traces.
    alors question, ces gens ont-ils vue un bâtiment qui pourrait être l’arche ou serais-ce autre chose? je te laisse répondre là.
    mais la 2ème partie et elle très intéressante et explique pourquoi la terre est comme elle est aujourd’hui, en tout cas moi j’ai été content de voir des explications plus structurante et d’une simplicité comparé a celle complètement sans fondement, puisque aucune explication compréhensible nous ai donné dans ces émissions que je considère fumeuse, juste fais pour nous endormir. tu vois de multiple glaciation dont-on nous balance sans preuve et fondé sur rien, ou sur du vent, enfin puisqu’on nous le dit c’est que c’est vrai, vue que ce sont des scientifiques, et hop on gobe tout sans sourcillé; désolé mais moi il me faut des explications sinon je le prend pour de la fumisterie. là tout est expliqué et rien ne parait flou, enfin je vous conseil de regardé cette partie de l’émission qui donne un sens à d’autre émissions ou il est parlé de bâtiment englouti sous la mer en différent endroit bien loin du royaume de Sumer, si vous voyer ce que je veut dire. qui prouve que le niveau de la mer était bien plus bas avant. explication les extraterrestres seraient les bâtisseurs de ces choses engloutie et oublier. mais ils prouvent bien qu’il c’est passé une catastrophe bien plus importante qu’on veut nous le faire croire. je vous donne la référence si ça vous intéresse: URL de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=nGBEWeTcL2A.
    en gros une science impartial donnerais raison à la bible à la différence d’une science qui cherche ce qu’il lui plait, tant que les gens y croient, ça fait de mal à personne. désolé on a déjà le mensonge du père noël et bien d’autres encore, alors qu’on nous laisse la science pour voir les choses d’un point de vue réaliste et sans mensonge si possible, du moins c’est ce qu’on attend d’elle, à la différence du religieux qui cherche à nous faire rêver, vue sa tendance au mensonge, et ça c’est une réalité. voilà, donner votre avis dès que vous aurais au moins vue la 2nd partie de la vidéo dont je vous ai parlé. enfin si vous avez un avis intéressant et constructif, je le lirais. merci…

  12. Avatar
    Marc ven 17 Oct 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    Je vais regarder cette video et te répondrai sur ses aspects techniques si j’en ai les compétences.

    Auparavant et sur la forme, j’avoue être très surpris par ton argumentation, comme si le monde scientifique passait ses journées à vouloir détracter la Bible ou nuire aux chrétiens !..

    J’ai donc rédigé un petit article sur la question qui j’espère pourra éclairer un peu ta lanterne, tu m’excuseras la violence du titre mais c’est pour mieux faire ressortir l’exagération du propos.

    Tu as gagné un article pour toi tout seul ;-) http://www.scienceetfoi.com/les-scientifiques-du-diable/

  13. Avatar
    Raphael sam 18 Oct 2014 Répondre

    désolé Marc, mais je n’est pas dit que la science cherchait à nous mentir. la preuve je t’ai parlé de science impartial, mais comme la religion certain font de la science une religion, et donc cherche a imposer leur vision du monde au détriment de la vérité scientifique, elle prouvé sur argumentation.

    comme il y a de nombreuse religions il y a de nombreuse théories scientifique plus ou moins loufoque et certaine cherche à s’imposait au détriment de la logique scientifique, on est donc écrasait par une multitude de fait scientifique qui non rien à voir avec la logique qu’emploie la vrai science, la pseudo science est donc comme la religion mensongère plus facile à trouvé que la vérité religieuse ou scientifique.

    en gros je disait simplement que celui qui cherche la logique devait utilisé son cerveau pas celui des autres pour ce faire une opinion. comme tu sais pour qu’un mensonge marche il faut certaine vérité dedans sinon le mensonge serai flagrant. et on ajoute sa sauce en disant c’est trop compliquait pour que vous compreniez, sa vous dépassent, faite nous confiance.

    désolé mais moi je ne crois pas à l’inexplicable. la vérité s’explique et le mensonge lui utilise notre crédulité. sa nous plait, alors on marche à l’aveugle. il est plus facile de croire ce que la majorité pense. mais l’histoire a démontrait que ce n’est pas toujours ce que croit la majorité qui est vrai. comme l’opinion sur l’esclavage, aujourd’hui le mensonge imposé dans le passé a fait place à la vérité. comme tu vois la vérité c’est ce que croit la majorité pas la minorité, pourtant l’inverse est aussi vrai comme le prouve mon exemple.

    voilà l’explication de ces mots peut être pas assez clair à ton goût. j’ai lu l’article en référence mais pas le temps de lire les référence dans cet article, donc ma réponse est basé dessus. comme tu vois il faut creuser pour découvrir des trésors, sinon on récupère de faux trésors. ça me rappelle un épisode de la petite maison dans la prairie ou des enfants trouve de l’or mais en fait cela n’en ai pas. cela apprend que ce qui parait être vrai ne l’ai pas toujours. donc vaut mieux demandé l’avis d’un expert mais pas d’un arnaqueur.

    vérifier plusieurs source et le seul moyen de se faire une opinion. sans oublier des avis contraire et une subtile dose d’intelligence pour éviter de croire tout ce qu’on nous dit ou que nous lisons. ne dit-on pas au enfants de ne pas croire tout ce qui est écrit sur internet. comme tu vois je remets en questions toute croyance imposé pour voir ci elle est vrai ou fausse.

    l’argumentation dans une émission permet de voir si on t’impose un fait ou si on cherche à te convaincre. ainsi une argumentation vide de sens est utilisé pour imposer sa vision politique, religieuse, scientifique ou autre. là vaut mieux fuir, et crois moi ces articles sont plus nombreux que ceux plus sérieux. comme quoi rien de nouveau sous le soleil.

    il ne faut pas croire qu’il n’y a que le 1er mai qu’on vous fait un poisson d’avril. malheureusement, dans tout les aspect de la vie, il faut vérifié les informations qu’on nous donne. la nourriture en est un des exemples. tu vois, j’en veux pas à la science mais aux petit malins qui profite de notre naïveté, et dans tout les aspect de la vie. maintenant tu comprendra ma méfiance; elle n’est pas sans fondement. mais basé sur l’observation.

  14. Avatar
    Raphael sam 18 Oct 2014 Répondre

    correction: 1er avril qu’on vous fait un poisson d’avril, le 1er mai c’est la fête des travailleur. désolé.

  15. Avatar
    Marc sam 18 Oct 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    Tu as parfaitement raison de vouloir te faire ta propre opinion à partir de plusieurs sources.
    Reste à voir sur quelles bases nous sommes capables d’identifier les sources fiables et sur quels critères nous validons telle ou telle approche scientifique.

    La science définie une méthodologie pour que ces conclusions soient répétables et vérifiées et il existe bien heureusement des modèles scientifiques éprouvés et confirmés maintes fois par l’expérience, c’est le cas par exemple de la relativité d’Einstein, de la mécanique quantique, sans cela nous ne pourrions même pas écouter un CD ou visionner un Blu-ray ! Le laser hérite directement de théories de la physique contre-intuitives et pourtant vérifiées.. Ces mêmes théories nous donnent un modèle de l’univers qui évolue depuis plus de 13 milliards d’années et pourtant certains obscurantistes s’acharnent à croire et enseignent que l’Univers a moins de 10 000 ans !
    Ne nous y trompons pas, la science ne prétend pas tout savoir et elle se remet sans cesse en question, mais certaines données sont certaines aujourd’hui, l’âge de la Terre et de l’Univers par exemple.

    J’ai visionné ta vidéo, je la connaissais déjà en fait.

    Plutôt que de me lancer dans une contre-argumentation point par point, En complément des liens donnés par Benoit, je te propose de visionner ce diaporama de Denis Lamoureux Docteur en Biologie et en Théologie.
    http://www.scienceetfoi.com/wp-content/_ajouts/DL01-predic/index.html

    Cela donne une toute autre vision de ce que nous observons sur Terre et de ce qu’un déluge universel aurait dû provoquer.

  16. Avatar
    Raphael sam 18 Oct 2014 Répondre

    désolé Marc, mais ta référence à un déluge locale est hors de propos, pour la simple raison que l’arche c’est retrouvé sur le mont Ararat en haut ou sur un de ses versant ou les hommes et les animaux aurait pu aisément descendre. et en partant du royaume de Sumer ou ce déluge aurai eu lieu. il y a un peu trop de distance, regarde sur un plan.

    la mer noir à l’ouest et la mer Caspienne à l’est du mont Ararat. la Sumer se situe juste à côté du golfe persique au sud. la distance en ligne droite entre le mont Ararat, Iğdır, Turquie et Bassora, Irak qui se situe en plein Sumer, est d’environ 1100 Km en ligne droite. arrondissons à 1000 km. ce qui signifie un déluge de plus de1000 Km carré, et en faisant un cercle autour de chaque point on obtient un déluge de3000 km carré. de l’extrémité de la mer Noir à l’extrémité du golfe Persique et de l’autre, une partie de la mer Méditerranée jusqu’au cote Grec, englobant la mer Rouge pour atteindre la mer Caspienne de l’autre côté.

    ça fait un sacrée cercle. et n’oublions pas ça déborde sur la mer d’Arabie et la Méditerranée. pas très convainquant même en diminuant les distances, ça déborde sur les lacs et mers avoisinante; et si on agrandit, encore plus, ça devient insensé. à moins qu’à l’époque toute cette région était une cuvette. mais rien de cela. une cuvette d’environ 3000 km carré. et puis nous ne savons pas de ou l’arche de Noé à été soulevait par les eau pour arriver sur cette montagne.

    si c’était un déluge locale pourquoi la bible ne nous dit pas ou vivait Noé quand le déluge vient. mais il est vrai que cette région ne ce situe pas à l’est du jardin d’Eden. si on se fit à la bible. le mont Ararat lui se situe à l’est de ou les hommes comme Noé devait vivre. en se fiant à la seule information, sur le faite que les hommes se soit installé à l’est. n’oublions pas le royaume de Sumer était au sud. et rien dans la bible n’indique qu’ils se soit installé avant le déluge dans cette région.

    autre chose des bâtiments immense on étaient retrouver sous les eau dans différent coin de la terre. ces bâtiments sont antérieurs à l’époque du dit déluge. preuve que la mer était bien plus basse avant cette catastrophe. question; est-ce des extraterrestre qui on bâtis ces choses? comme disent certain illuminé; ou plutôt des hommes? enfin bref. cela nous rend perplexe, l’incertitude nous gagne.

    voilà pour ton article de référence vide de sens, incapable de me convaincre, vue les explications complètement infondé qui oublie que toute l’eau du ciel n’est pas tomber sur la terre. nos nuages actuel sont un reste de cette voute. et les glaciers actuel font ce que cette voute faisait avant. empêcher la terre de trop ce réchauffer. bien sur, il n’y a plus de température uniforme. on parle des saisons et de l’arc en ciel après. comme ci c’était nouveau. et ton article n’en dit un traître mot.

    je vais visionner ton fameux diaporama et je te dirais s’il est plus convainquant que l’article précédant.
    j’espère qu’il sera plus robuste, car les failles je les débusques très facilement. les arguments de l’athéisme, des créationnistes et autres balivernes ne m’intéresse pas. moi c’est le concret que je cherche. il faut donc me convaincre par un argumentaire ayant des bases solide. et je t’accorde que la science nous permet d’écouter de la musique et bien d’autre choses. ça c’est concret. se sont des arguments de choc qui prouve bien l’existence de fait scientifique. et je ne remet pas en cause ce que tout un chacun sais être vrai puisqu’on peut l’observait de nos yeux. moi c’est ce qui est impalpable, dont je cherche les réponses.
    je donnerais donc, une fois vue le diaporama mon opinion dessus. à plus.

  17. Avatar
    Raphael dim 19 Oct 2014 Répondre

    désolé pour l’article, Marc mais j’ai effacer involontairement l’article que j’étais en train d’écrire.
    je donnez mon avis et te disait que je parler du déluge pas de la création dont j’expliquai la compréhension que j’en faisait et rien à voir avec le créationnisme ou tout autre croyance du même genre, en plus ça m’avait pris beaucoup de temps, alors encore désolé mais je repasserai plus tard pour donné mon avis et cette fois en faisant attention. mais tu peux écrire entre deux, salut.

  18. Avatar
    Marc lun 20 Oct 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    Malheureusement ça arrive… Pour éviter ce genre de désagrément avec mon navigateur, je rédige mes commentaires longs dans Word et en fait un copier/coller ensuite pour les publier…

    Pour en revenir à notre sujet, c’est vrai que le Diaporama de Denis Lamoureux ne traite pas directement du déluge sous tous ses aspects, mais il permet de se rendre compte de ce qu’aurait du rendre comme témoignage le registre fossile si un déluge global avait eu lieu. Dans la Video sur Noé (Ton lien) ils parlent d’un cas particulier de mélange des fossiles, hors cette situation devrait se retrouver partout sur le globe, ce n’est pas ce qu’on observe.

    Le cours de Lamoureux aborde plus tard le point spécifique du déluge biblique sous l’angle science et théologie, c’est très édifiant. En attendant, le lien donné plus haut par Benoit permet déjà de faire un bon cheminement de réflexion :
    http://www.scienceetfoi.com/pourquoi-le-deluge-de-noe-na-pas-pus-etre-universel/

  19. Avatar
    Raphael lun 20 Oct 2014 Répondre

    Bonjour Marc,
    désolé encore de te contredire, mais un déluge locale est grotesque;
    Du latin classique dĭlūvĭum « inondation ». le mot grec utilisé dans la Bible pour parler du déluge est kataklusmos, cataclysme; Ou : “ l’océan céleste ”. Héb. : hammabboul; on voit donc en trois langue
    l’ampleur du phénomène: un Océan céleste qui produit une inondation d’un cataclysme unique en son genre; cela en 2370 av. n. è. selon la bible et avec des calcules impartiaux.

    pour ce qui est de l’eau souterraine la bible en parle aussi
    en Genèse 2:6 « Mais une vapeur montait de la terre, et arrosait toute la surface du sol. »
    mais ne me demandait pas quelles effets cela a eu sur la catastrophe.
    Genèse 7:19 Et les eaux grossirent prodigieusement sur la terre; et toutes les hautes montagnes qui sont sous tous les cieux, furent couvertes. 20 Les eaux s’élevèrent de quinze coudées [env. 6,50 m] au-dessus; et les montagnes furent couvertes.

    Après le déluge, l’arche de Noé se posa sur “ les montagnes d’Ararat ”. (Gn 8:4.)
    Ce nom désignait une région ainsi qu’une chaîne de montagnes situées dans l’actuelle Turquie orientale, près des frontières de l’Iran et de l’Arménie. mais dite moi, le texte (Gn 7:19,20) parle de hautes montagnes, pas de celle d’Ararat, et qui plus est, elle sous entend l’ensemble de la terre.

    autre chose, vous croyez qu’un homme passa peut-être 50 ans à construire un énorme bateau
    d’environ 40 000 m3 pour que sa famille et quelques animaux survivent à une simple inondation locale.
    Si seule une région relativement petite était concernée, pourquoi fallut-il faire entrer dans l’arche des spécimens de “ tout ce qui vit d’entre toute chair ” afin de “ conserver la race sur la face de toute la terre” ?

    Dieu lui aurait dit de partir, tout simplement. et on retrouve à différent endroit des bâtiments sous les eau;
    preuve que pour détruire la civilisation des hommes de son époque un déluge locale n’aurait pas suffit.
    le niveau de la mer était moins important. donc question; d’où venait cette eau supplémentaire?
    et puis si tout les glacier actuel fondaient et que les fond marins plus profond disparaissaient et les montagnes retrouvaient leurs niveaux ancestrale. nous serions obliger de construire des iles flottantes.

    oui, plus une terre à l’horizon. alors oui, cette « Océan céleste » devait surement exister.
    pour les animaux, seul ceux ne pouvant pas survivre en dehors de l’arche purent en voir accès.
    le nombre des espèces pose problème pour certain. mais les éléphant d’Asie et ceux d’Afrique,
    rentrèrent-elle dans l’arche, ou est-ce le mammouth son ancêtre commun qui y entra ?

    ah! oui, les fameux Dinosaure. déjà existaient-ils encore quand l’homme fut créer ?
    et puis il est possible que l’homme ai massacré une partie des espèces de l’épode.
    entre autre les fameux Dinosaure pour le plaisir, nous n’en savons rien,
    puisque rien n’est dit sur les crimes des hommes.
    à part ceux des anges qui prirent des femmes pour eux.

    donc comme le mammouth, il y avait surement l’ancêtre du chien et du chat, on peut continuer la liste,
    on peut donc voir une polémique absurde, un Dieu qui ne c’est pas de quelle grandeur doit être l’arche
    pour sauver le plus d’espèces. ou alors il n’y a pas eu de déluge.

    autre chose, si les continents avaient dériver avant, comment l’homme aurait pu s’installer sur le continent américain, australien. et pourquoi Dieu confondit le langage des hommes?
    pour qu’ils se dispersent sur toute la terre et puissent s’installaient sur tout le globe.
    ce qui signifie que la dérive des continents était une conséquence du déluge.
    Dieu le savait, et c’est surement pour ça qu’aujourd’hui il y a autant de langue dans le monde.

    il est dit « Dieu créa les cieux et la terre. » et de là, il l’a transforme pour être habitable.
    alors celui qui dit que le soleil fut crée durant la 4ème période, oublie ce qu’il fit durant la 1ère période.
    il créa le concept de jour et de nuit. en gros le soleil devait exister depuis longtemps.
    et il parle comme un observateur qui aurait vue ce qui ce passé depuis la terre.

    l’ordre d’arriver est poisson, oiseau, animaux. là la bible ne contredit pas la science.
    les cieux sont créer, donc toute les galaxies et notre soleil.
    puis la terre qu’il réorganise pour être habitable.
    en gros il replace la terre et les astres de façon convenable.

    toute ces explications non rien à voir avec le créationnisme.
    la bible ne contredit pas la science. n’oublions pas,
    il y a encore des mystères que la science n’a pas encore résolue.

  20. Avatar Auteur
    Benoit Hébert lun 20 Oct 2014 Répondre

    Bonjour Raphaël,

    nous ne disons pas autre chose que toi sur un point: la Bible relate un déluge universel

    http://www.scienceetfoi.com/pourquoi-certains-croyants-affirment-ils-que-le-deluge-de-noe-a-forcement-ete-universel/

    Et la science dit exactement le contraire!

    http://www.scienceetfoi.com/pourquoi-le-deluge-de-noe-na-pas-pus-etre-universel/

    Voilà pourquoi c’est effectivement un casse tête pour ceux qui prennent la Bible au sérieux et ceux qui prennent aussi la science au sérieux!

    Le problème centrale réside dans la notion de concordisme historique et scientifique, c’est tout l’objet des articles qui sont répertoriés dans la catégories déluge

    http://www.scienceetfoi.com/category/deluge/

    La vraie question à se poser est celle des connaissances historiques, « scientifiques » et culturelles des auteurs du récit du déluge…c’est à dire replacer le texte dans son contexte!

    La solution n’est pas simple et elle risque de te bousculer un peu, accroche toi ;-)

  21. Avatar
    Raphael lun 20 Oct 2014 Répondre

    Benoit, bonjour, je le répète, la bible s’accorde avec la science, mais la question est: de quelle science vous me parlait? celle qui cherche la vérité ou celle qui cherche à faire perdre la foi en l’homme et en Dieu.
    car comme la religion, il existe plusieurs mouvements scientifique. moi je me fit à aucun mouvement.

    je prend ça et là pour me faire mon chemin. tant que ces révélations me permettent d’entrevoir le vrai du faux,
    je les mets dans mon panier. et l’une d’elles nous révèlent une élévation du niveau de la mer;
    à une époque proche de ce fameux déluge. et des civilisation englouties de part et d’autre de la terre,
    tous éloigné de la civilisation sumérienne où est partie le déluge. alors la science corrobore bien la bible.

    de plus l’océan antique était moins profond, les montagne étaient moins haute qu’aujourd’hui,
    et cela de nombreuse émissions nous le confirme.l’air était différent et donc pour calculer le temps,
    bonjour les difficultés. le déluge aurait participé à ce calcule faussé.

    mais la science prouve les changements opérer par Dieu sur la terre, comme le rapprochement de la lune.
    alors vous me dites, la science contredit la bible, mais tout ce que je vous dit, c’est la science télévisuel,
    qui elle confirme bien certain fait biblique, comme une catastrophe, qui elle archéologiquement est énumérer sur tout les continents en légende. bien sur, rien à voir avec celle du déluge,
    mais prouve bien une mémoire commune, lorsque les hommes se dispersèrent sur toute la terre après la confusion des langues. n’oublions pas que moïse à put ce basé sur la mémoire commune qui elle avait pu être écrite, mais conserver grâce à la bible. et sans elle toute cette mémoire aurait passé au oubliette.

    qui plus est, Jésus en qui vous croyez, aurait était témoin de cette évènement,
    étant lui même à l’époque, le chef des messagers du Dieu très haut.
    connue dans la sainte bible par « le fils du Dieu très haut ».
    son habile ouvrier, le verbe ou la parole selon les bibles, en gros un messager en chef.

    donc nous avons, un: le plus grand représentant de Dieu qui l’affirme et deux: certain fait scientifique qui corrobore les bouleversements de la terre. et vous affirmer que la science contredit les écrits de la bible.
    si vous élever en mouvement la science, vous la transformerait en religion, et il est connue qu’une religion
    ne se débarrasse pas facilement de ses croyances fussent-elles mensongère.

    j’espère que ce n’est pas votre cas. il faut toujours remettre en question ses croyance pour voir si elle ont un fondement profond et véridique. là encore ce n’est pas moi qui le dit, mais un texte pris dans la bible.
    oui, elle nous demande de la mettre à l’épreuve, mais pour fortifier nos certitude.
    alors j’espère avoir convaincu certain que la vrai science, du latin, connaissance, savoir;
    affirme les dires de la bible. elle dit elle même: « la connaissance vous libèrera  » .

    la science ou connaissance nous libèrent des mensonges. mais ne transformons pas la vérité en mensonge.
    la bible prévient que des hommes transformeraient la vérité en mensonge et le mensonge en vérité.
    il y a donc, logiquement aujourd’hui des personnes qui impose une vision mensongère sur la science,
    comme ce fut le cas de la religion. alors ne nous égarons pas et mettons à l’épreuve tout ces faits scientifique pour voir si ils sont vérité ou mensonge. à méditer. merci de m’avoir lu.

  22. Avatar Auteur
    Benoit Hébert mar 21 Oct 2014 Répondre

    Cher Raphaël,

    Je serai bref dans ma réponse.

    Si tu veux savoir comment les savoirs scientifiques sont validés, je te suggère de lire cette série d’articles d’Antoine Bret, un chercheur français auteur de 80 publications dans des revues scientifiques reconnues.

    http://www.scienceetfoi.com/series/age-de-la-terre-univers/

    Tous les géologues professionnels sont unanimes sur le fait qu’aucun déluge universel n’a recouvert la terre dans les derniers millénaires…

    Il n’est pas question de faire de la science une religion, mais il est très hasardeux de prendre
    « ça et là pour me faire mon chemin. tant que ces révélations me permettent d’entrevoir le vrai du faux, »

    Si tu n’es pas vraiment formé dans ces disciplines, tu ne pourras pas faire la part des choses par toi-même…

  23. Avatar
    Raphael mar 21 Oct 2014 Répondre

    cher Benoit,
    tu crois que tout mes articles sont basés sur de faux raisonnements, et pas sur de la déduction.
    je prend mes sources partout, mais je regarde si les informations se regroupe.
    en gros je ne donne que ce qui est accepter par plusieurs sources.
    de plus, je fait mes propre déduction.
    surtout quand les déductions des scientifiques contredisent leurs théories.
    et je ne récupère que les informations qui fortifie mes convictions et qui les valides.

    dans un mensonge il y a toujours une vérité qui se cache.
    je l’ai dit, le meilleur mensonge est empreint de certaines vérités cachées qu’il faut débusquer.
    les secrets de la nature et autres renseignements permettant de comprendre la terre et ses mystères
    sont disséminer ça et là. c’est de ça dont je parlais.

    reconnaitre les connaissances qui expliquent la beauté et la complexité du monde.
    savoir quand l’argument ne tient pas la route et en ressortir des conclusions plus judicieuse est tout un art que seul un esprit averti peut avoir. la méfiance permet d’avoir l’esprit éveiller et ne croire que si on est convaincu, pas parce que c’est sois disant prouver. tout discours a un fondement et si on ne trouve que du sable on risque d’être emporter au loin et noyer et incapable de regagner la côte sans l’aide de quelqu’un.

    former dans cette discipline, vous dites, la seul vrai discipline valable est le discernement à reconnaitre un argument d’un discourt vide. l’art de trouver les failles et plus utile qu’une connaissance basé sur le néant.
    dans vos articles il y a des vérités mais pas seulement, et c’est ce que je m’évertue à vous dire.

    la logique nous oblique à éloigner la conclusion d’une inondation locale. le mythe serait plus acceptable.
    ou accepter l’impensable, même si les preuves vous paraissent insuffisante.
    en remettant à plat vos convictions et en acceptant qu’un immense bateau ai pu contenir les races animal et ancestral de toute les espèces actuel sur terre. n’oublions pas nous étions à l’aube des temps, à son commencement.

    et il est plus sensé de croire en un Dieu qui n’a pas de commencement à un Big bang qui lui a un commencement et n’explique pas d’où viens la matière. du néant nous sommes nés, mais le néant à moins de l’appelé Dieu est plus qu’improbable. un jour une explosion c’est produit dans l’univers d’où nous venons. nous sommes poussière. mais une explosion a besoin d’une étincelle, d’un détonateur. l’inexistant ne peux venir si rien n’existe. l’énergie peut devenir matière. l’immatériel à une source. sans source rien ne peux venir à l’existence.

    « Tous les géologues professionnels sont unanimes sur le fait qu’aucun déluge universel n’a recouvert la terre dans les derniers millénaires… »
    ça ce n’est pas un argument, c’est une affirmation. relisez moi et vous verrais des affirmations fondées sur un argumentaire. je crois en Dieu est une affirmation mais ne prouve pas son existence.
    revoyez vos cours si vous voulez convaincre une personne qui analyse les choses sous toutes les coutures. désolé, j’étais bon dans cette discipline. convainquait moi…

  24. Avatar
    Marc mar 21 Oct 2014 Répondre

    Raphaël, ce que nous essayons simplement de rappeler, c’est qu’il ne faut pas confondre certitude et vérité.

    Tu ne devrais pas avancer trop en avant dans les discussions techniques sur des points que tu ne sembles pas maîtriser. Le Big Bang n’a rien à voir avec une explosion…

    La science ne s’improvise pas et ce qui est regrettable dans une telle démarche c’est de défier des gens instruits et aux faits des lois de la nature en leur opposant uniquement des convictions personnelles ou l’idée qu’on se fait des textes sacrés. L’effet produira le contraire de celui recherché : les chrétiens passeront pour de vulgaires obscurantistes et faisant passer la Bible pour un ramassis d’histoires d’un autre âge.

    L’objectif de la Bible n’a jamais été d’enseigner la science.

  25. Avatar
    Raphael mer 22 Oct 2014 Répondre

    Marc, mes certitudes peuvent êtres ébranlées, mais la vérité elle reste inchangée.
    le Big bang n’est pas une explosion? mais je ne l’emploi pas pour celà,
    c’est pour imager mon propos. n’oublier pas, j’emploie étincelle et détonateur avec le mot explosion.
    je ne suis pas un expert du Big bang et je ne sais pas si Dieu, pour les croyant,
    ou le hasard, pour les évolutionnistes, a employé ce moyen pour fabriquer le cosmos.
    et je ne chercherais pas à prouver si cette théorie est vrai ou mensongère.
    ce n’est pas dans mes compétences pour le déterminer.
    la bible n’est pas un livre de science, vous dites.
    mais elle enseigne des vérités sur la nature et le cosmos.

    la science d’aujourd’hui a prouver que se livre enseigner des faits scientifique.
    il est vrai qu’elle n’est pas exhaustive sur la création et va à l’essentiel,
    mais ne contredit pas la science pour autant,
    si on n’interprète pas de travers son texte comme font les créationnistes.

    mes convictions sont fortifier par les lois de la nature que j’apprends en regardant des émissions qui nous font croire à l’évolution. alors si ces émissions me font douter de leurs théorie mais pas des lois de la natures, demandez vous pourquoi je les défis.

    de plus je ne défend pas la bible d’une façon aveugle, et je ne l’interprète pas.
    interpréter signifie donner une version des textes en ne tenant pas compte du contexte.
    comme dire que le soleil à été créer le 4ème jour, alors que le texte ne l’affirme nullement,
    et même le contexte infirme cette hypothèse en lisant ce qui arrive le premier jour,
    où Dieu permet que la lumière pénètre à l’intérieur, au delà du firmament.
    l’hypothèse d’un soleil près existant, déjà crée est plus vraisemblable.

    tu vois, je n’impose pas mes convictions mais une logique qui se rapproche de la vérité.
    et ne me dite pas que la science contredit ce que je vient d’affirmer.
    la plupart de mes affirmations ont été déjà dites dans des émissions.
    comme la mer préhistorique peu profonde et les montagnes moins hautes que les sommets actuels.
    et bien d’autre choses, dites à la télé ou en ligne. c’est à dire que je n’affirme pas des contre vérité.
    mais belle et bien des choses dont la science énumère.

    malheureusement tout le monde n’est pas d’accord sur certain sujet chez les scientifiques.
    et nous en pâtissons. moi je donne une explication et toi une affirmation.
    je n’est même pas une explication, prouvant, venant de vous, que je me trompe.
    juste des articles qui eu même sont sur certaines lignes contredit par d’autres imminents scientifiques.
    je finirais en disant que j’admire la déduction des scientifiques.

  26. Avatar
    Xcluzif jeu 23 Oct 2014 Répondre

    On tourne en rond là ^^

  27. Avatar Auteur
    Benoit Hébert jeu 23 Oct 2014 Répondre

    Raphaël,

    j’ai modéré ton dernier commentaire pour manque de courtoisie. Nous avons passé beaucoup de temps à essayer de répondre à tes interrogations. Le seul retour est un commentaire désagréable…c’est dommage!

  28. Avatar
    Marc jeu 23 Oct 2014 Répondre

    En fait Raphaël semblait attendre un décorticage technique de la video créationniste qu’il a visionnée.

    Notre réponse qui n’a peut-être pas été claire pour lui est que nous nous en tenons à la science officielle pour expliquer la formation des montagnes, la dérive des continents et le niveau des océans. Ce qu’on enseigne dans toutes les universités du monde ne fait jamais référence à un cataclysme global récent et rapide mais à un phénomène de sédimentation lent. La tectonique des plaques est un phénomène très bien connu également, maîtrisé et confirmé par l’observation des satellites actuels.

    Inutile de couper les cheveux en 4 et d’inventer des réserves d’eau souterraines ou en suspension autour du globe qui n’ont jamais existé et qui ne reposent sur aucune étude scientifique sérieuse. Ce genre de video n’est malheureusement rien d’autre que de la propagande abusive et c’est même malheureux quand on se réclame amoureux de la vérité (en tant que croyant).

    Ces gens sont certes persuadés que Dieu étant l’inspirateur de la Bible, elle ne peut se référer qu’à des récits historiques, mais c’est une conception théologique erronée qui ne tient pas compte du genre littéraire de ces écrits ni du contexte socio-culturel dans lesquels ils ont été rédigés.

    Encore une fois il n’y a aucun débat scientifique sur ce qui s’est passé il y a 5 000 ans sur Terre, le débat est juste exégétique, sur la manière dont nous abordons les textes bibliques.

  29. Avatar
    Raphael ven 24 Oct 2014 Répondre

    modéré, dit plutôt enlevé mon commentaire, mais je ne suis pas surpris, il n’y avait que deux petite phrase qui pouvait être désagréable soit environ 4 ligne sur une cinquantaine de ligne. et pouvais voir mon opinion en 2 ou 3 ligne indiquant que je ne suis pas créationniste, même si le documentaire en question à été fait par un créationniste, son opinion de créationniste n’est pas suffisamment visible.

    pour les eau souterraine, je doit dire que la bible en parle, mais elle ne dit pas grand chose dessus. par contre elle parle bien d’eau en suspension autour du globe comme vous dite, le fameux océan céleste dont je parle dans l’article que tu as retirer pas modéré. juste une ligne. le reste était un conseil de juste lire vos articles sans plus, puisque vous y faites toujours référence. et partir si pas de réponse puisque vous ne donner pas d’explication sauf si on vous force la main. la preuve: la bible contredit la science en parlant du firmament remplit d’eau. ah j’oubliais toute l’eau n’est pas tomber, nos nuages sont un reste et l’arc en ciel est une promesse que le reste ne nous inonderait pas. tu vois la bible explique tout et de façon simple. le reste et que spéculation.

    et bien sur je parle des suppositions que fait la science, comète tomber sur terre, inondation locale mais il est idiot de construire un bateau pour ça, c’est moi qui rajoute. bref. ah oui, et j’explique dans mes mots en me basant semble t-il sur la vidéo pour ceux qui veulent savoir de quoi je parle, pourquoi la terre est comme aujourd’hui. c’est surement pour ça que tu dit l’avoir modéré.

    oui, certain propos sont blessant, mais 4 ligne sur 50 c’est pas de la modération, c’est de la censure. tu pouvait retirer les phrases blessantes sans amoindrir mes propos. même ceux sur le conseil de vous lire et partir. il y aurait rester encore au moins une trentaine de ligne.
    je le répète je ne suis pas créationniste et encore moins évolutionniste. la preuve je t’ai fait part du changement d’opinion sur les hominidés par les grands scientifiques en 3 lignes si je me trompe, très brièvement. donc 10 lignes pouvant être blessante sur 40 donnant une opinion sur ce que le déluge a pu provoquer même si la science préfère une dizaine de glaciation. et autres explications.

    dans mon article je dit aussi que la science s’harmonise avec la bible tant qu’on ne la manipule pas pour son profit. les créationnistes sont dans le lot et bien d’autres. je ne crois pas que vous défendiez la bible. on ne peut avoir qu’un seul maitre, Dieu ou la science. ici c’est la science en premier et la foi en second, alors que ce devrait être la foi en premier et la science un soutient de la foi en Dieu. je me devait de vous expliquait et vous n’êtes pas plus objectif que ces créationnistes. qui bafoue la bible ou plutôt la ridiculise, mais qui semble t-il nous permettent de voir le déluge sous un autre jour. eux ne sont pas idiot de croire qu’on construise un bateau alors qu’on peut juste aller vivre ailleurs.

    la science doit être pris au sérieux, pas manipuler au grès de nos opinions. je ne remet pas en cause les découvertes mais celle qui fond polémiques. vous pourrait modéré mon article ou plutôt le retirer comme vous l’avait fait avec l’autre et pas la peine d’en faire tout un plat. bonne chance tout le monde.

    PS: j’exprimais ma frustration à cause de « Xcluzif » et un résumer de nos discutions, c’est dommage que tu n’est pas laisser le résumé, matière à discussion sans le commentaire désagréable; bye…

  30. Avatar
    Marc sam 25 Oct 2014 Répondre

    Bon Raphaël, le but n’est pas de frustrer les internautes qui nous rendent visite, mais nous tenons par-dessus tout à éviter les querelles et les discussions stériles. Il y a assez d’autres endroits pour ça…

    Quand on fait acte de modération, c’est au sens technique du terme, le message est tout simplement écarté..
    Le ton des propos est le caractère essentiel de notre filtrage. Heureusement que nous acceptons les avis contraires aux nôtres si ça reste courtois..

    Dans les rapports science et foi, il faut bien prendre conscience qu’on n’aborde pas chaque domaine de la même manière.

    La science met au jour les lois de la nature, celles-ci sont immuables dans le temps et offrent l’avantage d’être reproductibles. Même si la connaissance humaine demeure faillible et perfectible, beaucoup de ces lois sont déclarées fiables et nous pouvons facilement les vérifier par l’expérience et l’observation.

    Quant à la Bible, il faut bien reconnaître le caractère prépondérant de l’interprétation qu’on en fait. Nul part, les 1ers chapitres de la Genèse se présentent comme des récits historiques et encore moins scientifiques !
    A bien y regarder ces textes renferment une vue ancienne du cosmos, la même qu’on retrouve dans les civilisations voisines (égyptiennes, sumériennes) rien ne distingue la Bible des autres écrits de la même époque sur ce plan là !.. Ce qui fait la différence (une vraie rupture) c’est la révélation d’un Dieu unique créateur de toute chose.

    Le firmament est une parfaite illustration de cette façon de voir :
    Lire cet article par exemple :
    http://www.scienceetfoi.com/lecons-venues-des-cieux-sur-lecriture-la-science-et-linerrance/

    Et si tu es prêt à investir un peu de temps pour te faire un avis sur cette approche qui peut parfois paraître déstabilisante car inhabituelle, il y a aussi celui-ci
    http://www.scienceetfoi.com/ressources/terre-bible-cosmologie/

    ou plus généralement les articles de cette série traduits de différents théologiens évangéliques, instruits en science et spécialistes de ces questions.
    http://www.scienceetfoi.com/?portfolio-category=difficultes-dinterpretation-biblique

  31. Avatar
    Raphael dim 26 Oct 2014 Répondre

    Marc, vous dite:
    A bien y regarder ces textes renferment une vue ancienne du cosmos, la même qu’on retrouve dans les civilisations voisines (égyptiennes, sumériennes)
    voici quelque textes prient dans la bible.

    C’est lui qui déploie le nord sur le vide, qui suspend la terre sur le vide. (Job 26:7)
    Tous les torrents vont vers la mer, et la mer n’est pas remplie; vers le lieu où vont les torrents, là-bas, ils s’en vont de nouveau. (Ecclésiaste 1:7)

    Ce texte fait partie de celui qui faisait croire à une terre plate, selon un de vos article:
    Le Seigneur a son trône au-dessus de l’horizon, si haut qu’il voit les humains de la taille des fourmis. Il a étendu le ciel comme une grande toile, et l’a déployé comme une tente pour y faire sa demeure. (Esaïe 40:22)

    voici ce que dit la bible au début:
    Dieu appela la lumière  » jour « , il appela les ténèbres  » nuit « . Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour. (Genèse 1:5)
    Et Dieu dit :  » Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux.  » (Genèse 1:6)
    Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. (Genèse 1:7)
    Dieu appela le firmament  » ciel « . Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour. (Genèse 1:8)
    Et Dieu dit :  » Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme.  » Et ce fut ainsi. (Genèse 1:9)
    Dieu appela la terre ferme  » terre « , et il appela la masse des eaux  » mer « . Et Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1:10)

    vous voyez une vue ancienne du cosmos dans ces textes?
    et selon les 2 premiers texte: une terre dans le vide et une description du phénomène du cycle de l’eau et de la pluie, nullement connue à l »époque.
    même s’il n’y à plus d’océan céleste, il reste les nuages de cette voute céleste.

    à l’époque les hommes croyaient tomber dans le vide s’il aller trop loin sur les mers et penser que la terre était maintenue en dessous par une tortue géante.
    et quelle était plate. la bible parle de cercle ou de sphère. mais bien sur la notion en 3 dimension de la terre n’aller pas de soi. mais la bible n’enseigne pas que la terre est plate. ce sont les églises qui sous l’influence des enseignement païens croyaient que la terre était plate. et défendaient les croyances de leurs aïeuls, non de la bible. voila la réalité.

    alors pensée que parce que dans le temps passé les hommes on mal interpréter les textes ou préférer mal l’interpréter pour qu’elle soit en harmonie avec les croyances du moment. ne prouve en rien son inexactitude quand aux faits scientifiques qu’elle donne avec simplicité.

    croyez vous que des hommes qui auraient été inspirer par le créateur auraient enseigner des doctrines fumeuses qui contredisent des vérités que seul Dieu avait en sa possession. cela l’aurait discréditer, vous ne croyez pas?

    de plus quand vous dite toute l’eau n’aurait pas pu être maintenue en suspension, vous oublier les nuages, les éclaires, les couches qui protège la terre des rayons solaires; qui elle sont pourtant maintenue à l’heure actuel. et la science à prouvait que l’atmosphère n’a pas toujours été la même que celle d’aujourd’hui. preuve qu’un bouleversement c’est passé pour provoquer un changement dans l’atmosphère.

    Je maintient que la bible était en avance sur son temps; avis à ceux qui pense le contraire. croyez moi, les émissions scientifiques m’inspire beaucoup pour croire ce que j’ai écrit.

    • Avatar
      Marc lun 27 Oct 2014 Répondre

      Raphaël, tu abordes là un point essentiel et extrêmement sensible. Comment percevons-nous l’inspiration de la Bible ?

      Il faut en général une période de recherche et de remise en cause assez longue et profonde pour trouver l’équilibre car si nous reconnaissons cette Parole comme Parole de Dieu, nous reconnaissons également qu’elle a été écrites par des hommes (d’où la notion d’inspiration) dans un contexte historique et culturelle bien défini.

      Ce diaporama de Roger Lefèbvre, Pasteur et membre de notre association Science et Foi remet bien les choses à leur place et peut nous aider à réfléchir sereinement à cette question :
      http://www.scienceetfoi.com/ressources/diaporama-parole-ecrite-parole-incarnee/

      Cet article de Peter Enns permet approfondir le sujet, il décrit l’inspiration comme un modèle incarnationnel en faisant le rapprochement entre incarnation de Dieu dans l’homme Jésus et l’incarnation de sa Parole dans les mots humains des Écritures.
      http://www.scienceetfoi.com/ressources/bible-incarnation-christ-inspiration/

  32. Avatar
    Raphael mar 28 Oct 2014 Répondre

    tu sais que tu es comique Marc, croire pour comprendre ou comprendre pour croire.
    déjà mon beau monsieur pour croire une chose, il faut avoir du discernement, donc comprendre ou être capable de comprendre par son intelligence. on ne croit pas s’en faire le tris; raisonner, observer, approuver; en un mot -réfléchir- avant de croire « placer en son cœur » une chose auquel on donne foi, sa confiance, son attachement indéfectible. on ne peut donc pas croire, sans au préalable, comprendre les choses auxquelles on veux porter allégeance, ou simplement en avoir la conviction.

    la Bible enseigne que les hommes, sous l’inspiration divine, on écrit pour que l’on apprenne du passé pour devenir sage. c’est à dire par l’esprit de Dieu, sa force agissante.
    d’autre part Jésus est appelé « Dieu fort » pas « Dieu tout puissant ». fils de Dieu et dieu unique engendré.
    de plus Marie reçoit la promesse que Dieu donnerait à son fils la royauté de son ancêtre David.
    on donne à quelqu’un pas à soi-même une chose. Dieu lui donne son esprit ou sa force agissante pour qu’elle conçoive un fils, pas n’importe lequel, son fils, le fils du très haut, son premier né.
    il envoie sur terre son préféré pour nous sauver de notre condition d’homme.
    voilà ce qu’enseigne la bible si on ne l’interprète pas à sa façon, mais comme elle le dit, sans fioriture.

    • Avatar
      Marc mar 28 Oct 2014 Répondre

      Mon cher Raphaël ces écrits parcourent plusieurs siècles d’Ecriture et les genres littéraires y sont nombreux, si tu abordes l’apocalypse ou le cantique des cantiques de la même manière que les évangiles, je doute de la valeur d’un tel discernement. Tu n’es pas sans savoir que la Bible est un regroupement de 66 livres d’auteurs et d’époques différentes (d’où son nom).

      Le problème vient justement de croire que les premiers chapitres de la Genèse aient été écrits comme les évangiles, or pour les évangiles nous avons des témoins oculaires ou des contemporains de Jésus qui ont mené l’enquête, qui rapportent une histoire vécue, c’est en tout cas ce qui ressort du texte lui-même. Là dessus point de débat parmi les chrétiens ! (hormis peut-être une certaine mouvance libérale qui ne croit pas aux miracles).
      Ce n’est absolument pas le cas avec le début de Genèse, il y a énormément d’interprétations différentes de ces textes et tout le monde n’est pas d’accord sur le type littéraire qu’il faut leur attribuer, certains y voient des récits historiques (en conflit avec les données de la science) d’autres non, certains y voient des récits symboliques, d’autres non. La difficulté consiste donc à choisir la bonne. Et être à l’écoute de ce que nous dit la science au sujet des origines ou de l’histoire peut nous aider à faire le bon choix. Ce débat sur lé symbolisme de la Genèse n’est pas nouveau, il agite l’Eglise depuis Saint-Augustin (an 400) jusqu’à aujourd’hui…

      A priori tu ne lis pas les liens que je cite, c’est dommage, ce n’est pas mon avis personnel, mais le travail de plusieurs auteurs chevronnés.

  33. Avatar
    Raphael mar 28 Oct 2014 Répondre

    désolé Marc de te contredire mais la base de mon texte est basé sur ton premier lien, celle de la parole incarné. tu t’en rendrait compte si tu lisait les liens que tu propose, mais bien sur je n’est pas lu le deuxième lien. de plus, je te signale que la bible fait des prophéties. qui se sont réalisé entre l’an -400 et le 1er siècle, partie d’évènement des changements de puissance de l’époque, écrite avant qu’elle ne se produise.

    donc si le Dieu créateur à su prédire des évènements future, et les inscrire par le biais de prophètes à bien plus forte raison , il a pu nous dire ce qui n’a pas pu être vu par l’homme mais c’est produit avant sa venu, et nous donnez un témoignage de sa puissance, même si ce témoignage n’est pas exhaustif, qui ne va pas dans les détails, mais va dans la simplicité. n’oublions pas, Dieu s’exprime avec nos mots, il se met à notre porté pour que l’on comprenne ce qu’il dit..

    quand il parle de sa main, c’est pour que l’on imagine sont action. il est esprit, il n’a donc pas une main physique. a t-il une main comme nous? ou est-ce une représentation semblable à notre main? question qu’on ne peut répondre puisque personne ne sais à quoi ressemble le créateur, sauf le christ  » personne n’a vu le père sauf le fils » et quand on dit personne on veux dire aucun humain fait de chair.

    seul ses fils spirituel peuvent s’imaginer et voir à quoi il ressemble. pas nous. donc il se représente d’une manière semblable à la notre pour que l’on puisse le comprendre. et les explications sur la création sont faite pour être comprise par les hommes de toute époque. de Noé à Jean l’apôtre pour arriver à nous qui ne sommes pas plus intelligent que nos aïeuls.

    alors à moins que tu apportes du vin à ton moulin pour dire que ces hommes non pas été inspirer par leur créateur à la différence des livres apocryphe écrit après l’an – 400 et le 1er siècle et après l’an 100 à 400 de notre ère pour ceux écrit par de soit disant chrétien. qui eux sont remplit d’erreurs et de croyance païenne. certain même avoue ne pas être inspirer par Dieu. à la différence des écrits sacrée qui sont là pour nous guider et nous instruire pour suivre l’exemple du Christ qui imité son Père bien veillant, notre créateur.

    Et pour l’église, je te signale qu’elle était déjà réformer par le paganisme en son sain, la preuve: Le théologien catholique Augustin d’Hippone (“ Saint Augustin ”) a écrit : “ Nous parlons de Dieu, quoi d’étonnant que tu ne comprennes pas. Car si tu comprends, ce n’est pas Dieu* ! ” et Jean 17:3 dit: Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

    la bible par le biais d’apôtres avait dit que des conflits interne arriveraient avant que ne soit rétablit l’ordre. et on sais que la discorde exister depuis plus d’un siècle, au 4ème siècle. ça c’est l’histoire, alors attention à vos références de croyant pseudo chrétien qui font référence à leur sagesse au lieu de la bible. n’oublier pas des livres apocryphe circuler déjà au sain de la chrétienté à la même époque. des livres qui enseigner des pensées fausses sur le christianisme et qui furent rejeter plus tard par les protestants, ça c’est aussi l’histoire.

    PS: j’accepte les critiques qui sont fondés,

    • Avatar
      Marc mar 28 Oct 2014 Répondre

      C’est moi qui suis désolé Raphaël, mais pas pour les mêmes raisons :-(

      Bonne route !

  34. Avatar
    Raphael mer 29 Oct 2014 Répondre

    c’est la deuxième fois que vous me faites une critique en une phrase. et la dernière fois j’en ai était poussez au commentaire désagréable. il y a l’histoire et ce que fait l’homme de l’histoire. donc les faits et les suppositions. je n’accorde pas de crédit aux créationnistes car ils contredisent ce que révèle la bible et porte du grain aux incroyants. mais je ne porte pas plus de crédit à la pseudo science qui n’est pas basé sur les faits scientifiques prouvés. les faits scientifiques doivent êtres expliqués pour être compris de tous. si on si perd en conjecture, en supposition, on tourne en rond. la foi en Dieu et comparable à la science; ce sont les preuves apporter et les faits avérer, pas les peut-être qui donne du poids à nos certitudes.

    j’espère avoir était clair car je n’écrit rien qui soit ambiguë.

    • Avatar
      LeChercheur mar 26 Juin 2018 Répondre

      Comme vous avez raison Raphael, pour des raisons de propagande les adeptes du darwinisme clament que leur doctrine est scientifiquement véridique alors qu’il en est rien.

  35. Avatar
    LeChercheur mar 19 Juin 2018 Répondre

    L’ORIGINE DES ESPÈCES OU LA BIBLE

    Il n’y a que deux choix. La Création ou l’évolution. Les deux sont incompatibles. Puisque Darwin et sa théorie ne sont pas remises en doute, dans les faits, on élève « l’origine des espèces » supérieure à « la Parole de Dieu » consignée dans la bible. Qui dit la vérité; un Créateur immensément sage, ou Darwin, un homme imparfait? Je trouve cela très dommage, croire aux deux, oblige des compromis, de la manipulation et des remises en doutes. Par conséquent, cela prouve un sérieux manque de foi envers notre Créateur. Un Dieu de vérité qui est tout-puissant est capable de préserver sa pensée. Dieu ne ment pas, si le récit du déluge était erroné, il ne le serait pas dans la bible. Darwin est capable de mentir, pas le Créateur. Notre Père céleste est profondément peiné. Il voit certaines de ses créatures niées sa paternité. Ils ont pris position en faveur d’une théorie matérialiste qui nie son existence. Qui n’a pas lu les opinions d’évolutionnistes athées qui ridiculise le Créateur ses croyants et sa Parole la bible. Pourquoi partager leur philosophie?

    MISE EN GARDE BIBLIQUE

    L’APOCALYPSE 22. Je déclare aussi à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre que, si quelqu’un y ajoute, Dieu le frappera des fléaux décrits dam ce livre; et que, si quelqu’un retranche des paroles de ce livre prophétique, Dieu lui retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la cité sainte, qui sont décrits dans ce livre. DEUTÉRONOME 4. Vous n’ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n’en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris.

    NOÉ DANS LA BIBLE LOIN D’ÊTRE FICTIF

    Loin d’être un récit fictif, la Genèse mentionne les ancêtres de Noé. Elle situe les événements dans le temps. Noé avait 600 ans, la bible mentionne le mois et les jours du déluge ainsi que sa durée. Des prophètes, des apôtres, et Jésus lui-même mentionnent Noé et le déluge. Jésus donna des précisions sur les conditions qui prévalaient avant le déluge. Les juifs attendaient le Messie, ils savaient qu’il devait venir de la tribu de Judas et le roi David devait être l’un des ancêtres qui mèneraient à lui. Luc donne la généalogie du Messie, c’est-à-dire de Jésus, de son père Joseph, jusqu’à Adam. Sur cette liste, des ancêtres de Jésus bien connues comme Abraham, Isaac, Jacob, Judas et David, mais également Noé. Les pharisiens cherchaient toutes sortes de raisons de le dénigrer. Je ne me souviens pas qu’ils aient nié la généalogie de Jésus. Si je me souviens bien, les généalogies des 12 tribus d’Israël étaient conservées dans le temple à Jérusalem. Les généalogies ont été détruites par les Romains en 70 lors de la destruction du temple prophétisé par Jésus près de 40 ans auparavant. Parlant du déluge, dans son évangile Jean utilise un mot grec qui signifie cataclysme.

    NOÉ : JOURS DE CRÉATION (la bible ne dit pas la terre a 6000 ans)

    Le mot « jour » à plusieurs significations dans la bible. Il ne désigne pas toujours une durée de 24 heures, il peut être moins de 24 heures ou plus selon le contexte. Parfois, un « jour » au sens figuré ou prophétique voulait dire une année. Aux jours de Noé, on ne parle pas ici en termes de « jour ou jours, », mais bien de plusieurs années. Aussi, «jours » correspond à une époque, à la durée de vie de Noé. Quand on parle des « jours de l’Empire romain, » nous ne parlons pas en termes de jours, d’années, de siècles, mais d’une « période millénaire! » Paul explique qu’après sa création, Dieu était entré dans un « jour de repos » et lorsqu’il écrivit sa lettre aux Hébreux plusieurs millénaires s’étaient écoulés après le dernier « jour de création, » le Créateur était toujours dans son « jour de repos. » Cette période de repos après les jours ou périodes de création est mesurée non pas en termes de jour de 24 heures, mais en une « période de plusieurs milliers d’années. » Dans la bible, les jours ou périodes de création commencent qu’après la création des cieux (galaxie, étoiles, soleil) et de la terre. Quand le récit de la création débute, la terre était déjà présente. Par ordre chronologique, végétation, créatures aquatiques, créatures volantes, animaux terrestres, puis le premier couple humain.

    Si « le jour de repos de Dieu, » se mesure en milliers d’années. Chaque jour de création peut aussi se mesurer en plusieurs milliers d’années. Comme les astres et la terre étaient déjà présents avant la création (pas inclus dans les jours de création), il n’est donc pas contraire à la bible que l’univers peut avoir des milliards d’années. Et que notre planète soit âgée de quelque 4.5 milliards. La terre pourrait aussi être un peu ou beaucoup plus jeune. Car il est impossible de mesurer l’âge de la terre. La méthode de datation utilisée par les évolutionnistes (comme d’autres datations) est plus idéologique que scientifique. Il serait beaucoup plus honnête de dire « on ne le sait pas ». Beaucoup d’experts et croyants pensent que les 6 jours de création représentent non pas des jours de 24 heures, mais des périodes d’une durée non spécifiées mesurées en années. (Cyclopaedia of Biblical, Theological, and Ecclesiastical Literature, Vol. 2, 1868 – Four Views on Creation, Evolution, and Intelligent Design, 2017 – Bible Reliability: Discovering a Science-Based Genesis, 2012.)

    Pour beaucoup, 6 jours de création de « 24 heures » sont extrêmes. D’autre part, 6 jours de création en termes de « millions d’années » semblent aussi extrêmes. S’il n’y a pas eu un long processus d’évolution et que les animaux ont été créés selon leurs espèces dans une « explosion de vies soudaine » déjà « toutes formées » comme le registre fossile le démontre, parler en termes de millions d’années peut être aussi déraisonnable. Le Créateur n’avait nul besoin de millions d’années. L’aménagement de la terre aurait bien pu se faire en des étapes ordonnées calculées en dizaines de milliers d’années. Souvenez-vous de ceci; la doctrine darwinienne impose une évolution longue et graduelle. Concernant « les origines des espèces. » Pour soutenir ce dogme , les évolutionnistes ne se gênent pas et il c’est dans leurs intérêt de le faire, de distribuer généreusement les estimations à coup de millions d’années. Un jour, il faudra aborder la datation évolutionniste, car il y a beaucoup à dire sur ce sujet.

    • Avatar
      Manu mar 19 Juin 2018 Répondre

      « Dieu ne ment pas, si le récit du déluge était erroné, il ne serait pas dans la Bible. »
      Les Fables de La Fontaine sont-elles erronées ? Et les paraboles du Christ ?

      • Avatar
        LeChercheur mar 26 Juin 2018 Répondre

        Quand vous lisez les évangiles, on dit souvent d’avance que c’est une parabole. On dit un certain homme… un intendant… un serviteur… un riche… peu de détails sont donnés. On comprend immédiatement que c’est une parabole. Le récit du déluge contient beaucoup d’information sur les conditions avant le déluge et la raison de la venue de cette catastrophe planétaire. Il nomme « Noé » qu’il est marié et a 3 fils mariés aussi, l’âge de Noé, le mois, le jour du début du déluge, sa durée et sa fin. Cela vous semble-t-il logique, que dans la généalogie de Jésus, un personnage imaginaire soit parmi ses ancêtres? Noé et le déluge sont mentionnés dans d’autres livres bibliques avant les paraboles des évangiles et après. Le déluge a laissé beaucoup de traces sur la terre.

  36. Avatar
    Manu mar 26 Juin 2018 Répondre

    Ma question portait sur la notion de vérité, qu’il ne faut pas confondre avec l’exactitude ou l’historicité. Ainsi, on peut parler de la vérité d’un conte, d’une fable ou d’une parabole, récits porteurs de sens pour nous aujourd’hui.

  37. Avatar
    Eric TERRADE lun 13 Août 2018 Répondre

    Ce genre d’article ne sert pas du tout le royaume de Dieu. Ça ne sert qu’a mettre le doute dans le cœur des chrétiens les moins affermis et ça n’amène aucun pécheur à la repentance. Si comme vous dites Jésus n’a pas mis l’accent sur la véracité des faits historique du déluge parce que selon vous ce n’était pas essentiel. Pourquoi le faites vous?

    1Timothée 6
    Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d’orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain.

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert lun 13 Août 2018 Répondre

      cher Éric, je comprends vos préoccupations mais vous ne comprenez pas notre démarche. Il ne s’agit pas d’entretenir des querelles stériles, mais d’apporter des réponses à celles et ceux qui, confrontés aux découvertes de la science (étudiants, chercheurs…) se demandent s’ils peuvent apporter un quelconque crédit au texte biblique, et genèse 1 11 en particulier…et nous recevons beaucoup de messages qui nous prouvent que c’est effectivement le cas, même si vous n’êtes pas personnellement concerné.

    • Avatar
      Marc Fiquet lun 13 Août 2018 Répondre

      Bonjour Eric,

      Quelle attitude adopter face à des intellectuels bien au fait des réalités scientifiques et qui se trouvent confrontés à ce qu’on pourrait appeler de faux choix dans leur cheminement spirituel telle l’affaire Galilée où le pauvre savant s’est vu opposer par les religieux de l’époque une interprétation bien particulière des textes bibliques au détriment de ses découvertes scientifiques ?

      Peut-être ce témoignage pourra te donner un éclairage différent sur la nature de notre travail et l’attente de certains de nos contemporains.
      https://www.scienceetfoi.com/de-latheisme-a-jesus-christ-2/

      Bien à toi.

      • Avatar
        Eric mar 14 Août 2018 Répondre

        Tout est une question de foi, la foi c’est croire Dieu, si Dieu me dit qu’il a crée le monde en 6 jours, je le crois même si ça ne me semble pas cohérent avec ce que je vois. La foi c’est renoncer à ses raisonnements, sa façon de penser, la foi c’est croire sans voir… on ne peut pas venir a Dieu avec nos exigences et nos revendications. Connaitre Dieu c’est se dépouiller de nous même. Un miracle n’a rien de scientifique, Jésus qui marche sur les eaux ce n’est pas scientifique, Jésus qui guéri un lépreux n’a rien à voir avec la médecine, pour faire du vin il faut écraser du raisin et non remplir des vase d’eau. Ce que fait Dieu dans une vie n’a rien a voir avec la logique humaine. Dieu à caché ces choses aux sages et aux intelligents. Il y a donc une volonté de Dieu de cacher les choses à ceux qui s’estime intelligent, mais si on vient à Dieu en renonçant à ce que nous sommes, c’est la qu’il se révèle à nous pleinement, on réalise alors sa grâce. Si vous cédez sur la création ou sur le déluge et que vous enseignez les autres a faire comme vous, vous céderez forcement sur les promesses de Dieu pour votre vie spirituelle, sur l’espérance du salut, sur l’amour de Dieu pour vos vies. Jésus à dit à Nicodème : « Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? » Si vous ne croyez pas Dieu lorsqu’il vous parle des choses de cette terre vous ne le croirez pas non plus lorsqu’il vous parlera des choses spirituelles. Vous ne cherchez pas à amener les gens à la foi vous chercher à faire des adhérents à une façon de penser. Vous proposez une vie chrétienne sans saveur et sans gloire, une sorte de religion sans puissance parce que vous diminuez la puissance de Dieu.

        • Avatar
          Marc Fiquet mar 14 Août 2018 Répondre

          Cher Eric,

          Depuis Origène, on s’est aperçu que les Écritures s’interprétaient. depuis, il y a au moins deux manières de les appréhender, les littéralistes et les autres, c’est un choix que nous faisons, il ne s’impose pas de lui-même.

          Chaque camp fait oeuvre de sincérité, les procès d’intention et les injonctions ne feront que décourager les non-croyants.

          Respecter le contexte des Écritures est il nous semble, une attitude humble, plus juste et plus respectueuse du processus de révélation. Ce n’est pas parce que Dieu a choisi de créer le monde via des processus naturels qu’il en serait moins puissant ou moins Dieu..

          Il n’y a aucun rapport entre le fait de respecter les genres littéraires de la Bible et notamment GE-1-11 et croire aux miracles, nombre des membres de l’équipe de Science & Foi sont actifs dans des églises de sensibilité pentecôtiste par exemple.

          une piste de réflexion :
          https://www.scienceetfoi.com/creationevolution-il-existe-plus-que-deux-options/

        • Avatar
          him mar 14 Août 2018 Répondre

          Bonjour Eric,

          Tu as suffisamment la foi pour croire que Dieu a commis le génocide du déluge,
          aurais tu suffisamment la foi pour commettre un génocide si Dieu te le demandais ?
          ou a minima as tu suffisamment la foi pour approuver les génocides commis ou commandés par Dieu tel que décrit dans la bible ?
          As tu suffisamment la foi pour approuver le génocide des Madianites commandé par Moise tel que décrit dans la bible ?

        • Avatar
          temaro mar 14 Août 2018 Répondre

          Bonjour,

          Vous dîtes:
           » La foi c’est renoncer à ses raisonnements, sa façon de penser, la foi c’est croire sans voir…  »

          Je vais sûrement vous étonner, mais c’est aussi largement le cas de la science qui décrit des lois physiques souvent contre intuitives car contredisant souvent l’observation.
          Par exemple, avez-vous jamais vu une plume tomber à la même vitesse qu’une bille de plomb ?
          Non, jamais. C’est pourtant ce que nous enseigne la loi sur la chute des corps dans le vide.
          Avez-vous jamais constaté une contraction des longueurs et une dilatation du temps ?
          Non, jamais. C’est pourtant ce que nous enseigne la théorie de la relativité maintes fois confirmée et à laquelle obéit la technologie GPS.
          Avez-vous jamais observé une bille se séparer en deux pour passer par deux trous en même temps ?
          Non, jamais. C’est pourtant ce que nous enseigne la mécanique quantique, elle aussi, jamais prise en défaut après un siècle d’expérimentation.
          Avez-vous jamais observé la courbure de la Terre depuis le sol ? Etc…
          Savez-vous, par exemple, que nombre de particules élémentaires ont été postulées bien avant leur découverte ? Le boson de Higgs a été postulé en 1964, pratiquement 50 ans avant
          la confirmation expérimentale de son existence au LHC en 2012 !

          Non, je pense que vous avez juste oublié cette précision dans votre affirmation:
           » La foi c’est renoncer à ses raisonnements, sa façon de penser, la foi c’est croire sans voir…
          SANS QU’AUCUNE PREUVE NE PUISSE ETRE APPORTEE »

        • Avatar Auteur
          Benoit Hébert mer 15 Août 2018 Répondre

          bonjour Eric;

          je te recommande la lecture de cet article qui montre que la Bible, pour nous atteindre, n’a pas besoin d’être systématiquement interprétée de façon littérale, et que d’ailleurs personne ne le fait vraiment : pour être un chrétien authentique, dois je interpréter toute la Bible de façon littérale ?

            • Avatar
              Marc Fiquet jeu 16 Août 2018

              Merci pour ce lien Eric,

              Mais il est erroné de penser que c’est l’avènement de la science moderne qui a poussé certains lecteurs de la Bible à ne pas lire littéralement les premiers chapitres de la Genèse.
              déjà les Pères de l’Eglise ont fait des propositions à cet égard.

              Lire à la fois la Création et et les Écritures pour y trouver la vérité ne relève pas de l’Hérésie.
              ce livre fait une synthèse des différentes approches chrétiennes sans aucune animosité à propos du débat sur les origines, et permet au lecteur de cheminer et d’évaluer lui-même les différentes propositions.

              https://www.scienceetfoi.com/ressources/livre-origines-deborah-loren-haarsma/

            • Avatar
              Manu jeu 16 Août 2018

              Ceux qui pratiquent une lecture littérale de la Genèse pratiquent-ils également une lecture littérale des paroles du Christ : « ceci est mon corps », « ceci est mon sang » ?

  38. Avatar
    Mariel jeu 02 Mai 2019 Répondre

    Vous dîtes :  » Là encore, le contexte de ce passage et l’intention de l’auteur nous montre qu’il ne s’agit pas d’un débat à propos de l’historicité de Noé. »
    Ben voyons, vous prenez l’apôtre Pierre et plus encore les gens pour des idiots ? Autrefois il fallait plusieurs théologiens pour affirmer que ce que disait la bible c’était justement le contraire qu’il fallait comprendre.
    Aujourd’hui il faut seulement un semi scientifique à moitié chrétien pour y arriver, bravo, on n’arrête pas le progrès : eh bien justement c’est en appliquant votre propre méthode d’interprétation des textes à ce que vous dites vous même que j’arrive sans peine à maintenir ce que je crois. Je crois au sujet de vos propos « il faut noter que le contexte et l’intention n’est pas ici de traiter de l’historicité du déluge de Noé. »
    C’est donc que l’apôtre inspiré par l’Esprit s’appuie sur l’historicité du récit du déluge, pour nous avertir de l’historicité à venir du prochain jugement, c’est immanquable. C’est comme chez les politiques, s’il vous disent nous allons faire ceci, alors pensez : c’est justement ce qu’il ne vont pas faire. Ils disent : Nous allons gagner ! C’est qu’il vont perdre. Ils disent : « Je vous dit la vérité les yeux dans les yeux « , alors attention, l’expression est devenue la signalétique typologique d’un gros mensonge.
    Il ne faut certainement pas prendre vos propos à la lettre, il vaut mieux :
    Laissez moi vous dire que si Jésus fait appel à un évènement qui n’a pas existé comme ayant existé pour simplement nous avertir du jugement à venir qui selon lui doit exister, alors c’est que le jugement à venir n’existera pas davantage, c’est là au fond ce que vous croyez, le sous-entendu que vous faites passer.
    Ecclésiaste 7:29 Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits ; mais ils ont cherché beaucoup de détours.

    Laissez moi encore citer Celui qui nous a créé et fait naître d’en haut. :
    Jean 10:4 Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.

    Jean 9:41 … Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste.

    Vous avez le type (au logis) des gens qui ont des diplômes et qui se croient obligés d’enseigner aux autres comment il faut croire, mais ça c’est le rôle du Saint-Esprit, non ? L’apôtre Paul a bien fait de nous mettre en garde.
    Sans prétention, mais fermement : Repentez-vous, repentons-nous, il est encore temps.

  39. Avatar Auteur
    benoit dim 05 Mai 2019 Répondre

    TB Mariel, et que proposez vous comme solutions aux problèmes soulevés par une lecture historique et littérale du récit du déluge ? Il n’y a pas de pb?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*