L’homme de Florès, dit le « hobbit » serait-il trisomique?

Print Friendly, PDF & Email

Une polémique est lancée sur l’analyse des restes de Homo floriesiensis, surnommé « le hobbit à cause de sa petite taille »

290px-Homo_floresiensis

« Homo floresiensis, la polémique relancée
Le « hobbit » ne serait pas le représentant d’une espèce à part entière mais plutôt un être humain atteint du syndrome de Down

Il y a 10 ans la découverte de restes fossilisés dans la grotte de grotte de Liang Bua (Ile de Flores, Indonésie) avait été qualifiée de « découverte la plus importante dans l’évolution humaine depuis 100 ans » Les os fossilisés, dont un crâne complet, de plusieurs individus avaient conduit les chercheurs à conclure qu’il s’agissait de restes d’une espèce humaine éteinte jusque-là inconnue.

Les scientifiques australiens et indonésiens ont nommés cette espèce Homo floresiensis. De manière familière la presse et les médias en général l’on surnommé the Hobbit en référence au film tiré de l’ouvrage « Le Seigneur des Anneaux ». Avec une taille estimée d’un mètre et un volume crânien équivalent à celui d’un chimpanzé, Homo floresiensis a effectivement le profil d’un hobbit. … »

source Hominidés.com

« Une nouvelle analyse des fragments d’ossements de l’homme de Florès (Homo floresiensis), découverts en 2003 dans une caverne de l’île indonésienne, révèle des indices de mongolisme, remettant en question la théorie selon laquelle il s’agissait d’une nouvelle espèce d’hominidés. »

source sciences et avenir

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

>