L’évolution est-elle à l’origine du racisme ?

Print Friendly, PDF & Email

Beaucoup s’accordent sur ce constat : notre société est secouée par la tentation du racisme, la recherche de boucs-émissaires pour expliquer ses problèmes et son mal-être.

Certains chrétiens sont aussi tentés par la recherche de boucs-émissaires pour expliquer l’origine du…racisme. Et ils ont trouvé Darwin ! Darwin a aussi été accusé d’être à l’origine de l’eugénisme, du nazisme, de l’athéisme, du capitalisme, du communisme (euh il y aurait pas un problème?) et de bien d’autres maux…

Voici ce qu’écrit l’évangéliste Remy Bayle dans un article que vous trouverez sur le site http://www.actu-chretienne.net/

Je n’écris pas cet article dans un esprit de polémique stérile entre frères dans la foi. Je ne mets en doute ni les intentions, ni la sincérité de M. Bayle. Mon billet a plutôt pour but de mettre en évidence les raccourcis, les amalgames simplificateurs voire simplistes qui caractérisent trop souvent le monde évangélique dans ses rapports avec la science, et surtout avec l’évolution (ou pour ne rien exagérer, certaines de ses figures en vue).

« Permettez-moi juste une petite réflexion. Pourquoi la RACINE de ce racisme continue-t-elle à être enseignée dans les écoles de la République française ?Vous l’avez surement deviné, je parle de l’un des plus talentueux raciste que l’Europe a mis sur un piédestal : j’ai nommé M. DARWIN ! Eh oui, M. Charles Darwin considérait que le peuple noir était l’une des preuves que l’homme descendait du singe. Cette idée de faire d’une guenon mon arrière-grand-mère ou ma cousine (puisque la théorie a aujourd’hui évoluée et le néo-darwinisme préfère parler d’un ancêtre commun avec le singe), n’est-elle pas l’une des RACINES DU RACISME dans notre société humaniste ? …Pour combattre la racine du racisme, M. le Président de la République, Messieurs et Mesdames les Ministres, je préconise d’enseigner aux enfants de la patrie, que le singe n’est ni notre grand-père ni notre cousin… Mais au contraire, que nous avons été créés à l’image d’un Dieu d’amour, qui a pour tous ses enfants des projet de paix et de bonheur, et qui a donné le Seigneur Jésus comme exemple de l’amour suprême à l’humanité. » Rémy Bayle

Plusieurs points méritent d’être soulignés

  • Darwin n’a jamais prétendu que les hommes descendaient des singes mais que les grands singes étaient nos cousins biologiques. Il ne s’agit nullement d’une innovation du néo-darwinisme. Notre ancêtre commun le plus récent a vécu il y a plusieurs millions d’années, c’est un fait des plus certains de la biologie moderne confirmé par la lecture complète des génomes de l’homme et du chimpanzé (2005).
  • Que Darwin ait été raciste ou pas ne change rien à la pertinence de l’évolution. C’est juste comme ça, que ça nous plaise ou non !

Darwin était un homme de son temps, et à ce titre, il considérait effectivement que les personnes de couleur noire étaient culturellement et intellectuellement inférieures, mais à cette époque, des chrétiens revendiquaient aussi l’esclavagisme (les baptistes du sud des EU) au nom de la Bible, et certains créationnistes (Louis Agassiz) étaient et sont encore au moins aussi racistes que lui. Le racisme institutionnel en Afrique du Sud s’est longtemps appuyé sur une interprétation très particulière du calvinisme…Faisons attention à ce que de tels arguments et raccourcis ne se retournent contre la communauté des croyants. Je ne crois pas que le darwinisme entraîne le racisme davantage que le christianisme ne justifie l’esclavagisme ou l’apartheid!

  • L’évolution bien comprise s’oppose au contraire au racisme puisque nous sommes tous des africains ! Nous descendons tous d’une population estimée à quelques milliers d’individus qui vivait il y a quelques dizaines de milliers d’années en Afrique ! Nous sommes une seule race biologique, notre diversification et adaptation à notre milieu ne sont que très récentes !

 

L’argument “théologique” employé par Rémi Bayle est celui qui touchera certainement la corde la plus sensible chez nos frères et soeurs évangéliques. Si nous avons un ancêtre commun avec le chimpanzé, comment pouvons nous nous considérer avoir été créés à l’image de Dieu?

Je donne des éléments de réponse à cette question et aux objections les plus fréquentes de certains chrétiens à l’évolution dans cette série d’article.

http://www.scienceetfoi.com/series/objections-chretiens-theorie-evolution/

Extrait:

« Objection 9 : « La théorie de l’évolution implique que l’homme n’est pas plus spécial qu’un chimpanzé, un lézard, une fourmi, une bactérie. Ceci est donc incompatible avec une humanité créée à l’image de Dieu. »

« Je suis en désaccord avec cette implication. Ce que nous sommes au final ne dépend pas de la manière dont nous avons été créés. Le fait que nous ayons un lien proche avec nos prédécesseurs animaux ne minimise en rien notre rôle aux yeux de Dieu. Nous sommes ses représentants sur Terre parce qu’Il l’a déclaré, pas à cause de ce que nous sommes. L’évolution biologique ne remet pas en question la vision chrétienne de l’identité humaine, notre relation à Dieu, ou notre mandat au milieu de la création divine. » Steve Martin

La théorie de l’évolution ne peut pas nier ni confirmer la nature spirituelle de l’homme. J’y crois en tant que chrétien sur la base de ma foi, la science ne peut rien m’en dire!

« Bien que l’humanité soit petite par rapport à la taille de l’univers, la grandeur  de la création n’est pas là pour nous rabaisser mais pour proclamer l’immensité de l’amour de Dieu (Psaumes 104:11-12) et l’étendue de ses promesses (Genèse 15:5). Notre valeur est basée sur notre statut devant Dieu, pas sur notre taille physique ou notre singularité. De plus, Dieu a choisi de s’incarner dans un être humain, pour revêtir notre nature humaine… Cet acte à lui seul donne de la valeur à l’humanité. “Or voici comment Dieu, lui, met en évidence son amour pour nous : le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs.” (Romains 5:8)

… Notre valeur dépend-elle du fait que nous partageons un ancêtre commun avec les grands singes? Dieu a fait quelque chose pour l’humanité qui va bien au-delà de ce qu’il a fait pour les autres espèces. Notre valeur à ses yeux est indéniable, indépendamment de ce que nous découvrons sur la méthode choisie par Dieu pour nous créer. » Loren et Déborah Haarsma, Origins. »

 

S’il vous plaît, cher Rémi Bayle, prêchez l’évangile avec toute l’audace et la foi qui conviennent à cette noble mission, mais n’y mêlez pas des considérations hors sujet qui risquent de porter préjudice au message pour lequel, vous et moi, nous vivons !

Avatar

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*