L’évolution en video : Définition et implication pour la foi chrétienne

Posté par Marc Fiquet
Print Friendly, PDF & Email

En parallèle de notre série Bible et science en harmonie, nous vous proposons de découvrir « L’évolution en vidéo ».

 

Le but est d’offrir une information la plus compréhensible possible sur ce sujet scientifique la plupart du temps controversé dans nos milieux chrétiens. Nous nous efforcerons de nous éloigner des stéréotypes communs pour nous attacher à étudier les données fiables de la science  et les preuves qui montrent l’origine commune des espèces vivantes.

Nous expliquerons également pourquoi cette théorie scientifique bien comprise ne remet pas en cause la foi  chrétienne ni la croyance en un Dieu créateur.

 

Le premier épisode propose de bien définir les mots et de réfléchir aux sens donnés à l’évolution ainsi que sur leur implication pour la foi chrétienne.

 

 

youtube_logo
Visitez la chaîne youtube de Science & Foi

Avatar

34 Commentaires

  1. Avatar
    rodolphe (posta01) ven 02 Oct 2015 Répondre

    C’est quand même extraordinaire ce renversement auquel procede Benoît (Env 2/3 de la vidéo) à propos du hasard scientifique (qui selon lui serait compatible avec la foi puisque pilote par la Providence !) et ce qu’il nomme le hasard « philosophique » (celui de Monod) bien sûr incompatible avec la foi.
    Mais c’est juste l’inverse les amis !
    Il est d’ailleurs assez simple de créer du hasard (bien naturel et parfaitement non providentiel ) en laboratoire, à l’aide d’un générateur de nombres aléatoires ou plu simplement avec une pièce de un euro !

    • Avatar Auteur
      marc dim 04 Oct 2015 Répondre

      Que non pas Rodolphe !

      Le passage est un peu court pour être exhaustif, mais ton raccourci est justement ce que cherche à dénoncer la remarque de Benoit. Dit autrement :

      Il est évident que la nature manifeste à nos yeux des phénomènes aléatoires (ou stochastiques) que la science parvient à inclure dans ses modèles explicatifs comportementaux.

      A ce stade, la position scientifique reste neutre ; elle ne peut donner aucune conclusion « supérieure » sans engager une dialectique philosophique que nous pouvons résumer en trois positions :

      Agnostique : nous devons rester à ce stade de neutralité, nous n’avons pas les moyens nécessaires d’investigation
      Athée : ces comportements aléatoires démontrent que la nature n’est régit par aucun principe supérieur, qu’elle se résume au bon vouloir d’un hasard « absolu »
      Théiste : (il y a plusieurs formes d’interprétations, plus ou moins déterministes). On constate que le hasard n’agit jamais seul, il cohabite et est soumis à des lois, ces lois ont été déterminées et sont régies par un être supérieur divin à l’origine du monde. Le hasard sert de facteur de liberté participant à la diversité fabuleuse de la nature.

      Nous rappelons donc ici que la science n’affirme pas que le monde est issu du pur hasard, elle n’en a d’ailleurs pas les outils pour.
      La video s’adresse à des chrétiens qui seraient tentés de jeter le bébé avec l’eau du bain :
      Ce n’est pas parce que certains extrapolent la science du hasard pour en faire une philosophie athée qu’il faut nier le fait que la nature abonde de phénomènes aléatoires.

      D’ailleurs, comme le souligne l’exposé, la pensée biblique enseigne que Dieu dans sa souveraineté domine sur ces phénomènes.
      (Voir Proverbes 16:33)

      Est-ce à dire qu’il pilote directement tous les phénomènes ou qu’il peut seulement intervenir ? C’est un autre débat

      • Avatar
        rodolphe (posta01) dim 04 Oct 2015 Répondre

        Ce que je veux dire et qui est extrêmement simple à comprendre est que le hasard est un élément d’indeterminisme qui n’a rien à faire dans un plan.
        C’est en ce sens que, chrétien ou pas, les termes du problème restent les mêmes.
        Notre existence résulte d’un enchaînement d’une infinite de séquences uniques et neanmoins nullement mysterieuses.
        Je vois donc mal un concepteur, aussi génial soit – il, utiliser le hasard pour arriver à ses fins.
        Quant aux lois qui gouvernent notre univers et qui rendent notre existence possible, si les croyants soutiennent qu’elles ont été déterminées par un être superieur à l’origine du monde, le monde de la physique theorique envisage une toute autre explication…

        • Avatar Auteur
          marc dim 04 Oct 2015 Répondre

          Rodolphe, tu persistes dans le scientisme, la physique ne se prononce pas sur l’origine de l’univers et elle est incapable de dire formellement d’où proviennent les lois qui régissent la matière et l’énergie.

          • Avatar
            rodolphe (posta01) dim 04 Oct 2015 Répondre

            Comme tu y vas !
            Le scientisme ce n’est pas chercher à comprendre car dans ce cas tous les chercheurs pourraient être qualifies de scientiste.
            Et je ne vois toujours pas la raison pour laquelle un concepteur si génial qui serait à l’origine des lois aurait utilisé le hasard pour arriver à ses fins.
            Cette méthode avait toutes les chances de ne pas aboutir !

            • Avatar
              Jim dim 04 Oct 2015

              Je pense exactement la même chose!

            • Avatar Auteur
              marc dim 04 Oct 2015

              C’est toujours difficile de se mettre à la place de Dieu… C’est là que la complémentarité science et théologie est essentielle autant pour le croyant que pour celui qui cherche à savoir si Dieu existe.

              Nous verrons différentes options dans la suite du livre de I. Barbour dans la série d’articles qui lui est consacrée.

            • Avatar
              Jim dim 04 Oct 2015

              Et c’est qui dieu pour toi?

            • Avatar
              rodolphe (posta01) dim 04 Oct 2015

              « Difficile de se mettre à la place de Dieu ».
              Je comprends cette réponse dont l’humilité le dispute à une « prudence » à peine voilee.
              Prudence indispensable (scepticisme me semble une posture plus adequate) lorsqu’on prend en compte tous les éléments du monde réel (le hasard aveugle, le mal et la souffrance, l’injustice etc…) qui contredisent l’idée d’un createur omniscient, bon, tout puissant et qui se préoccuper ait de notre petite personne.

            • Avatar
              Jim mar 13 Oct 2015

              Oui, je te rejoins là dessus.

    • Avatar
      JF dim 04 Oct 2015 Répondre

      Bonjour rodolphe – je me dois de préciser que les nombres aléatoires n’existent pas. Il s’agit de numéro qui sont bien souvent un calcul de modulo sur un timestamp (moment de démarrage de machine).
      Les numéros ne sont donc pas réellement aléatoires… ils dépendent du moment où ils sont demandés et le moment de démarrage de la machine sollicitée…
      Quant-à la pièce de monnaie, la face sortante est directement liée à la face d’origine associée à l’énergie de propulsion… bref, ce n’est pas non plus aléatoire.
      Nous considérons, nous, humain, le concept d’aléatoire lorsque le nombre d’inconnus est supérieur à notre ressenti personnel.

      Maintenant, pour répondre à la question de science et foi, je vous propose une vidéo : https://youtu.be/oHrJI7lmZ6g
      bien cordialement
      JF

      • Avatar
        rodolphe (posta01) lun 05 Oct 2015 Répondre

        Je n’ai jamais dit que le hasard était une « absence de cause » mais notre incapacite a prevoir.
        Je suis donc ok avec la dernière phrase de votre commentaire étant précisé que le hasard de la theorie du chaos ou encore le hasard quantique dépassent allègrement le cadre du « ressenti personnel ». (On parle meme de hasard fondamental au niveau quantique)
        En ce sens un générateur de nombres dits aléatoires ou la piece répondent à cette définition.
        Ou est le problème ?

      • Avatar Auteur
        marc lun 05 Oct 2015 Répondre

        Oui JF, mais la réponse de Rodolphe est bonne également.

        Depuis l’avènement de la physique quantique, il faut se rendre à l’évidence, le monde est régi au niveau le plus bas de la matière (et de l’énergie) par des lois stochastique non déterministes.
        Il en est de même pour les mutations génétiques si je ne me trompe pas.

        Il faut donc réfléchir au concept de hasard en révisant un peu notre catéchisme calviniste ou neo-calviniste. Nous publions plusieurs articles sur le sujet. La notion de liberté dans la création semble parfaitement coller avec ces découvertes scientifiques.

        Ta video propose une lecture concordiste et littérale de la Bible, lecture qui malheureusement rentre en conflit avec le consensus scientifique (auquel participent de nombreux chrétiens compétents).
        Lorsque tu poses la question : ‘Est-ce que Dieu sait comment il a créé la Terre ? »
        Nous répondons oui, mais nous ajouterons alors celle-ci :
        « Le Saint-Esprit a-t-il voulu outrepasser la connaissance des auteurs inspirés en révélant des millénaires avant des réalités scientifiques alors inconnues ? Est-ce le but des Ecritures ? »

        En comparant ces textes à ceux des peuples voisins (sumériens, égyptiens, etc.. on remarque que la Genèse transpire de la vision socio-culturelle de l’époque, les hébreux croyaient comme les autres hommes en une Terre plate et un dome solide appelé firmament, mais ils amènent la révélation du Dieu unique. C’est donc une révolution au plan de la foi véhiculée dans une vision classique du monde et dui cosmos. (Tout comme Dieu s’est fait homme en Jésus) on parle d’incarnation du Saint-Esprit dans les Ecritures.

        Le sujet est excellemment bien traité dans le livre Origines que nous venons de traduire (en encart à droite) ou dans notre rubrique LIVRES : http://www.scienceetfoi.com/bibliographie/

        Bien fraternellement

        • Avatar
          rodolphe (posta01) lun 05 Oct 2015 Répondre

          Petit lapsus révélateur.
          Je pense que tu voulais dire « stochastique » et pas « scholastique »…
          C’est le risque quand on pratique le dialogue science / foi de manière assidue.

          • Avatar Auteur
            marc lun 05 Oct 2015 Répondre

            Merci Dr Freud, je profite de mes droits admin pour corriger.

        • Avatar
          rodolphe (posta01) mer 14 Oct 2015 Répondre

          Bonjour,
          En relisant ta réponse, j’ai note ceci:
          « Le Saint-Esprit a-t-il voulu outrepasser la connaissance des auteurs inspirés en révélant des millénaires avant des réalités scientifiques alors inconnues ? Est-ce le but des Ecritures ? »
          C’est un point de vue.
          Un autre point de vue est de soutenir l’idée inverse et mettre en avant

        • Avatar
          rodolphe (posta01) mer 14 Oct 2015 Répondre

          Désolé j’ai valide par erreur.
          Je disais donc:
          « … Mettre en avant la dimension de vérité des Ecritures… A tous les plans.
          (Spirituel, scientifique, historique)
          Et la, nous sommes d’accord, c’est la catastrophe sur tous les aspects falsifiables.
          Question:
          pourquoi ne retenir que la dimension de vérité spirituelle (cad la seule qui ne soit pas falsifiable, comme par hasard)
          Ce procédé est-il très honnête intellectuellement ?

  2. Avatar
    Jim dim 04 Oct 2015 Répondre

    In y a une autre position sur nos origines, c’est l’intervention d’extraterrestres, dans l’origine de la vie biologique terrestre, mais pas dans l’univers qui, de toute évidence pour moi, et d’autres, est infini! Donc personne n’a pu le créer, il existe, et a toujours existé, comme la matière.

    • Avatar Auteur
      marc dim 04 Oct 2015 Répondre

      Jim, on parle de l’origine de l’univers donc si pour toi le monde s’est auto-créé, ça rejoint le point 2.

      • Avatar
        Jim dim 04 Oct 2015 Répondre

        Je parle d’un univers que personne n’aurait créé, qu’il aurait toujours existé, qu’il n’aurait jamais connu de début, et qui ne connaitra jamais de fin. La notion de hasard, n’interviens en rien dans cette hypothèse.

  3. Avatar Auteur
    Marc dim 04 Oct 2015 Répondre

    Donc c’est hors sujet, on parle du hasard ici que la science reconnait au moins dans certains phénomènes.

    PS :
    Ce n’est pas parce que David Vincent fait partie de notre équipe qu’il faut en profiter pour nous resservir la couscoussière des Inconnus :lol:

    • Avatar
      Jim dim 04 Oct 2015 Répondre

      Le hasard n’existe pas, vous devriez faire un sujet là dessus!
      L’hypothèse extraterrestre, n’est jamais abordée, ici, alors que de mon point de vue c’est la clé de la solution, pour expliquer a la fois la notion de « dieu », et les véritables origines de notre humanité!

  4. Avatar
    Franck dim 04 Oct 2015 Répondre

    Jim, l’hypothèse de la création de la vie sur terre par des extraterrestres est une option théorique certes possible mais qui ne règle rien de mon point de vue. On repousse la question des mécanismes, on les déplace simplement dans le temps et l’espace. Car la question qui vient derrière est « qui a créé les extraterrestres ». Comment la vie est elle apparue et a t elle évolué ailleurs dans l’univers pour produire une espèce suffisamment intelligente pour atteindre le stade d’espèce « spatiopérégrine » (cad capable de voyage intersidéraux) jusqu’à venir « ensemencer », créer la vie de manière désintéressé et contrôlé sur une autre planète, et tout cela de manière totalement altruiste (puisqu’il en se manifeste pas à nous et ne nous utilise pas pour une quelconque exploitation…).
    1) En quoi cela est-il plus probable et plus évident, plausible que l’apparition directe de vie sur terre ?
    2) Cela implique de toute façon l’apparition de la vie ailleurs.. Bref, on ne gagne en rien en description scientifique, le problème de l’apparition de la vie reste posée et n’a pas avancé..
    Ainsi, si je m’en tiens au principe du rasoir d’Ockham (= principe d’économie), le concept de la panspermie (apport de la vie par l’extérieure) n’est pas utile dans la réflexion sur l’apparition de la vie et l’evolution des espèces qui doit se poser de toute façon (ici ou ailleurs). Il n’y a pas de raisons objective à postuler une étape supplémentaire (apparition de vie ailleurs + voyage de celle ci chez nous).
    Cette suggestion pourrait devenir utile si une forme de vie serait retrouvée ailleurs avec une similarité avec la notre suffisamment élevée pour imaginer un lien de parenté direct (et cela corrélé à un niveau technologique supérieur au nôtre). En l’absence de ces faits, je ne vois pas de raison objective de considérer plus avant pour l’instant cette hypothèse dans la réflexion sur l’origine de la vie, l’évolution des espèces et sa compatibilité avec un créateur. Dans le contexte actuel, la panspermie n’est qu’une diversion (en tout cas pour l’instant).

    • Avatar
      Antoine lun 05 Oct 2015 Répondre

      Tout à fait d’accords avec Franck. Je n’ai jamais compris comment la panspermie apparait comme une « solution » au problème de l’apparition de la vie. Elle ne fait que reporter le problème sur une autre planète.

      • Avatar
        Jim lun 05 Oct 2015 Répondre

        Alors vous vous ètes marrants….vous pensez que le fait de parler d’une solution a l’origine de l’humanité devrait nécessairement reporter la question, (soit une création par des ETs ou la panspermie), de connaître le début a un tel processus! la réponse, c’est que bien sur il n’y a pas de début, il n’y en a jamais eu, c’est un cycle de créations, a l’infini, …..tout simplement.
        Parce que si on suit votre raisonnement, on pourrait se demander, qui a créé dieu? qui a créé la matière? dieu a-t-il été créé, ou a-t-il toujours existé? Qui a créé l’univers? La première cellule terrestre, est-elle apparue par hasard? etc…. On peut reporter le problème a l’infini, effectivement….

    • Avatar
      Jim lun 05 Oct 2015 Répondre

      Franck, tu réponds a la question, de savoir si la vie terrestre soit possiblement une création par des ETs.
      Tu dis, c’est possible! Donc, on est d’accord?
      Ensuite, tu tends a dire, ben, non, finalement c’est pas possible….dieu, l’évolution, ça c’est solide!
      Je te rappelles que la Genèse, décrit une création! Est-ce une description d’une création extraterrestre ou divine? Là, on est au cœur du problème, moi, je préfère l’option ET, parce que elle me semble coller mieux a la réalité du récit biblique, a la fois par une présence « ovnis » aujourd’hui, et des réalisations dans le domaine de la biologie moléculaire.
      Ces ETs sont eux également le résultat d’une création et ainsi de suite a l’infini….
      C’est ce que je pense comme étant le plus logique, et le plus cohérent, étant entendu que l’univers, lui, personne ne l’a créé, il existe point!

  5. Avatar Auteur
    marc lun 05 Oct 2015 Répondre

    Jim, si tu crois que la Genèse est digne de confiance, je t’invite à la lire jusqu’au bout et correctement.
    Elle parle d’un Dieu unique créateur du monde pas d’extraterrestres ! Il y a des explications théologiques au pluriel d’Eloïm sans aller chercher d’autres explications en contradiction avec le reste du texte.

    Quant à la fameuse question sur l’origine de Dieu, tu peux te référer à cet article : http://www.scienceetfoi.com/ressources/univers-qui-a-cree-dieu-creation-existence/

    • Avatar
      Jim lun 05 Oct 2015 Répondre

      Marc, non, je crois moi que c’est faux. Le terme réel de la genèse c’est pas dieu, mais Elohim, et ce mot est un pluriel. C’est un f

      • Avatar Auteur
        marc lun 05 Oct 2015 Répondre

        T’es tombé de ta chaise ?? :oops:

        • Avatar
          Jim lun 05 Oct 2015 Répondre

          ha, ha, ….oui, en quelque sorte! mais je me suis repris….

          • Avatar Auteur
            marc lun 05 Oct 2015 Répondre

            bon ça va g cru à un moment que t’avais été enlevé par des extra-terrestres ! :?

            :mrgreen: sorry, elle était trop facile ! :mrgreen:

      • Avatar
        Jim lun 05 Oct 2015 Répondre

        Il faut déjà se demander d’où viens le nom de « dieu », et de quand il date, avant de se prononcer sur quoi que ce soit d’autre. Il y a eu des modifications a l’ancien testament, pour que beaucoup plus tard ne parler que d’un dieu! Si cela a été fait par les traducteurs et copistes de l’époque, c’est qu’ils n’ont pas compris que les créateurs étaient des ETs, et donc, ils ont décidé d’imposer leur vue, en ne faisant plus référence qu’a un seul dieu. De plus pour démontrer que ces « dieux » étaient fait de chair et de sang, ils avaient des relations rapprochées avec leur créatures comme la genèse le précise, en disant que les enfants nés de ces unions ont fait les héros de jadis! Cela est inscrit dans la Genèse, l’ancien testament qui est le seul a pouvoir ètre une référence en la matière, puisque le nouveau a été largement remanié, et donc on ne peut lui faire confiance. Dans toutes les religions anciennes, il a été toujours fait référence a plusieurs dieux et non a un seul.
        Donc, s’il s’agit de plusieurs dieux, il aisé de comprendre, que c’étaient des ETs, des humanoïdes nous ressemblant beaucoup, les anges de la bible. D’ailleurs on peut trouver de nombreuses références dans des fresques murales, montrant des objets volants dans le ciel, des sortes de vaisseaux spaciaux.
        Mais si vous voulez continuer a croire en un seul dieu, c’est votre choix de vie, et ça ne me dérange aucunement. C’est très bien pour vous, et c’est cela l’essentiel!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*