Le traitement paradoxal du rapport science et foi par le site « hominidés.com » (2)

Print Friendly, PDF & Email

Le site hominidés.com est particulièrement attrayant et scientifiquement bien informé. Les plus grands spécialistes de la préhistoire sont cités. Vous y trouverez une quantité incroyable d’informations concernant les origines  de l’homme, d’un point de vue biologique, culturel…et l’actualité scientifique débordante dans ce domaine.

 

Je me suis particulièrement intéressé au traitement réservé à la foi et à la science par ce site assez « officiel », et se voulant « neutre » et même ouvert d’un point de vue « religieux ».

Dans un précédent article, nous avons mis en évidence l’hypocrisie de la rubrique concernant les fausses affirmations à propos de l’évolution, dans son traitement de la foi en Dieu.

 

Vous trouverez aussi une rubrique consacrée au mouvement de l’Intelligent Design et ses théories défectueuses.

Nous allons maintenant montrer que tout en dénonçant le mouvement de l’Intelligent Design (I.D.), ou Dessein Intelligent, l’auteur de cette rubrique tombe exactement dans le travers qu’il dénonce : mettre une croyance métaphysique sur le même plan qu’une théorie scientifique.

 

Nous avons suffisamment écrit que nous n’étions pas partisans du mouvement de l’I.D. pour pouvoir parler librement de cette question.

 

Voici la présentation qui en est faite sur le site Hominidés.com :

 

« Origines : 
En 1987, aux Etats-Unis, le créationnisme a essuyé un revers dans sa lutte 
contre le darwinisme : un procès retentissant opposant les
deux parties s’est soldé par l’interdiction d’enseigner le créationnisme dans les écoles.
Publication en 1989 du livre « Of pandas and people » de Percival Davis et Dean H. Kenyon . »

 

La « théorie« 
Par décision de la Cour Suprême, il a été jugé que seules les théories scientifiques devaient être enseignées dans les établissements publics et que le créationnisme, étant une religion, ne pouvait figurer au programme scolaire. 
Le premier amendement de la Constitution américaine stipule en effet qu’aucune loi ne peut promouvoir une religion. 
Les créationnistes, voyant qu’ils ne pourraient plus avancer dans cette direction, ont changé de cap. »

 

 

L’auteur de cette rubrique a tout à fait raison, l’ID est une forme détournée de « créationnisme scientifique » et ne devrait pas être enseigné dans les cours de science et les établissements publics.

 

Mais analysons de prêt la façon dont l’auteur dénonce l’ID.

 

Plutôt que de dénoncer clairement le caractère non scientifique de l’ID et son concept de complexité irréductible, il attaque les partisans de l’ID sur leurs croyances religieuses, en déplaçant ainsi les enjeux du débat et en laissant croire que la science serait incompatible avec toute forme de croyance en un Dieu créateur.

 

« La « nouvelle théorie » créationniste, le Dessein Intelligent, ou Intelligent Design, a donc tenté de présenter ses arguments de manière plus « scientifique »… 
Repartant en guerre contre la théorie de l’évolution, ces « nouveaux créationnistes » ont enlevé toute notion de Dieu de leur vocabulaire… sans changer le fond de leurs pensées ! 

  Cela nous donne des notions assez surréalistes :
– l’évolution est guidée par un être supérieur, il y a un dessein intelligent dans l’univers »

Il est certainement inapproprié d’invoquer Dieu scientifiquement comme guide de l’évolution, mais c’est loin d’être surréaliste de croire que le créateur a conçu les lois naturelles et qu’elles constituent une description de la façon dont il a choisit d’agir ! Nous ne sommes plus sur le champ de la science !

L’auteur dénonce maintenant les arguments de l’ID.
« – la vie humaine est trop complexe pour être le fruit du hasard »

 

Le hasard est-il ici conçu comme un mode de description aléatoire d’un phénomène naturel qui n’exclut en rien l’action du Créateur, ou bien comme un agent métaphysique qui remplacerait Dieu ?
« – la théorie de l’évolution est trop frustre pour expliquer la complexité de la vie. La meilleure hypothèse alternative, c’est qu’une intelligence supérieure, extraterrestre ou divine, l’a organisée.
– il y a tellement de choses belles dans la nature que c’est forcément une force intelligente qui dirige tout cela…
Il suffit de remplacer les notions de force ou Dessein Intelligent par le mot Dieu pour retrouver tous les arguments des créationnistes 30 ans en arrière… »

 

Au fond, ce que reproche l’auteur de cet article, c’est la croyance en Dieu des partisans de ce mouvement religieux ! Il se place donc sur le même terrain qu’eux et est coupable des mêmes travers !

Sa véritable intention n’est donc pas de défendre la science, mais ses propres présupposés métaphysiques athées. C’est le droit de chacun de croire ou de ne pas croire, mais c’est malhonnête de se cacher derrière un discours pseudo scientifique pour défendre ses convictions philosophiques !

Pourquoi ne pas avoir évoqué les notions de complexité irréductible et s’être placé sur un terrain scientifique?

Avatar

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*