La première vidéo de Science & Foi est en ligne

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

Video1cVideo1a

Video1b

Cette vidéo est la première d’une série qui est en cours de tournage.

Nous avons voulu aborder d’une manière simple et franche les questions qui se posent aujourd’hui  parmi les croyants et notamment au sein de la communauté évangélique sur les rapports entre Bible et science.

Le format choisi est celui à la fois de l’interview et de l’exposé, prenant ainsi le temps de cerner un sujet particulier par vidéo en explorant les différentes manières de répondre à ces questions et de montrer comment une harmonie peut se dégager entre les données scientifiques modernes et une lecture biblique respectueuse de son contexte. Chaque domaine nous donnant une vision complémentaire de la vérité.

Bien que la plupart des discussions reprennent des sujets déjà développés sur ce site, il nous apparaissait intéressant de proposer à nos lecteurs un format progressif et simple à suivre afin que chacun puisse sereinement se faire une idée plus précise sur ces questions qui suscitent encore trop souvent des réactions passionnées voire la polémique dans nos églises.

 

La réalisation de ces vidéos nécessite une contribution qui va au delà de l’association science et foi, merci à chacun pour son implication.

Nous vous souhaitons d’excellents moments de réflexion à la lecture de cette série.

 

Pour l’équipe,

Marc Fiquet et Benoit Hébert

 

youtube_logo
Visitez la chaîne youtube de Science & Foi

Avatar

15 Commentaires

  1. Avatar
    Pascal sam 07 Fév 2015 Répondre

    Excellent ! Je suis vraiment très heureux que vous ayez eu l’idée de réaliser ces videos didactiques, et cela fait plaisir de mettre des visages sur vos noms.

    Bon courage pour la suite de ce travail…

    • Avatar
      Marc sam 07 Fév 2015 Répondre

      Merci Pascal,

      C’est un vieux rêve de Benoit, nous espérons que beaucoup y trouveront leur compte…

  2. Avatar Auteur
    Benoit Hébert sam 07 Fév 2015 Répondre

    Oui merci Pascal,

    L’idée est d’aborder de manière progressive et accessible au plus grand nombre tous les sujets de prédilection de ce site, à la fois théologique et scientifique!

    Marc Fiquet est responsable de la conception du « design » graphique et des animations…J’en profite pour remercier Luc Calonne, responsable vidéo dans mon église de Valenciennes qui nous filme, et Marc Denaene de seven’ prod pour la réalisation des montages!
    Et je n’oublie pas mon grand complice Marc Lobry qui participe à cette aventure!

  3. Avatar
    rodolphe (posta01) dim 08 Fév 2015 Répondre

    Bonjour Benoit,

    Environ à la minute 8:30 de cette vidéo, tu évoques la « méthode de création » (de l’Univers) retenue par Dieu comme un point secondaire pour la foi chrétienne. Symétriquement, on peut dire que la question du pourquoi (dans le sens: dans quel but) est tout autant secondaire (en fait sans objet) pour la science.
    Par exemple, s’il est intéressant de savoir comment fonctionne une télévision, cette somme de connaissance ne nous sera d’aucune utilité pour comprendre le message de l’émission en cours.
    Inversement, notre émission favorite ne nous apprendra rien sur le fonctionnement de la télé.
    De la même manière, connaître le fonctionnement d’un moteur de voiture dans ses moindres détails ne nous sera d’aucune utilité pour l’utilisation qu’on va en faire. Inversement, la destination retenue ne nous dira rien sur le fonctionnement de la pompe à eau.
    Ces deux exemples de parallélisme (le NOMA de Gould) nous montrent qu’effectivement, il n’y a aucune incompatibilité entre les 2 aspects du « comment » et du « pourquoi ».
    Ceci veut-il dire pour autant que cette compatibilité implique un caractère de vérité objective à la question du sens ?
    J’en doute, car pour reprendre les deux exemples plus haut, chacun est libre de regarder ce qu’il veut à la télé ou d’aller où il veut avec sa voiture. Si donc la question du comment est objective, la question du sens ne l’est pas. Les deux aspects peuvent effectivement cohabiter mais sans qu’on puisse établir de corrélation aucune.
    Voilà pourquoi je considère que le terme « méthode de création » est bien mal choisi car il induit une dimension surnaturelle au caractère intentionnel sur un sujet qui relève aujourd’hui de la science.
    (comment est apparu notre Univers ou plus généralement comment apparait un univers dans le cadre des théories de la gravité quantique)

    Merci pour tes pertinentes remarques.

  4. Avatar
    Isabel Fesser dim 08 Fév 2015 Répondre

    Excellent! je le fais suivre, surtout à des enseignats catholiques car je suis chrétienne – catholique.

    • Avatar
      Marc dim 08 Fév 2015 Répondre

      Bonjour Isabel,

      Pas de soucis, comme nous l’avons déjà souligné dans ces colonnes, nos frères catholiques ont sur ces sujets une bonne longueur d’avance sur la communauté évangélique.. Le travail de l’Académie pontificale des sciences doit expliquer en grande partie les bons rapports qu’entretient en général le catholicisme avec la science officielle.

      Cela n’empêche pas quelques dissidences car j’ai chez moi un ouvrage d’un prêtre de formation scientifique au titre évocateur de « Stabilité des espèces » !.. Bon faut dire que sa spécialité était la physique, mais tout de même…

  5. Avatar
    Manu mar 10 Fév 2015 Répondre

    Merci pour cette vidéo et pour les prochaines certainement aussi intéressantes. Merci pour votre courage, votre liberté de parole (parrhèsia, dans le Nouveau Testament). Je dis cela compte tenu du contexte dans lequel vous vous inscrivez, les Églises évangéliques, qui sont globalement, hélas, loin de partager vos idées. En effet, que constate-t-on, dans ces Églises aujourd’hui ? Les connaissances scientifiques sur l’évolution de l’Univers et celle de l’Homme restent à la porte de l’église, on n’en tient pas compte, on fait comme si elles n’existaient pas, on continue imperturbablement, dimanche après dimanche, comme si de rien n’était, à parler aux adultes et aux enfants d’un Adam historique, d’un péché originel, d’un déluge universel, etc.

    Or voici ce qu’un élève de CE2 (en France) apprend en Histoire-Géographie :

    http://www.academie-en-ligne.fr/Ressources/5/HG03/AL5HG03TEPA0113-Sequence-01.pdf

    Un enfant de CE2 apprend en semaine que l’Homme a des ancêtres pré-humains et il apprend le dimanche que ses ancêtres sont Adam et Eve, personnages historiques, coupables de la Chute et qui nous ont transmis une nature déchue. Il ne faut pas s’étonner ensuite que les jeunes un peu instruits quittent ces Églises…

    Les idées de votre site sont excellentes, mais elles ne pénètrent pas (ou très peu) dans nos Églises, et pour cause : ce que croient les membres des Églises évangéliques correspond en grande partie à ce que croient et enseignent les pasteurs (et « anciens ») de ces Églises, lesquels reflètent ce que croient et enseignent les enseignants des facultés de théologie et instituts bibliques évangéliques qui les ont formés. Tant que ces derniers continueront d’enseigner des erreurs (traditionnelles) sur les origines de l’Homme, les Églises évangéliques seront des conservatoires de la science antique. Or, à mon sens, une Église ne devrait pas être un musée. L’affaire Galilée continue… avec vous dans le rôle de Galilée…

    Manu

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert mar 10 Fév 2015 Répondre

      Merci Manu pour vos encouragements.

      Depuis le début de cette entreprise et la création de ce site et des sites plus modestes qui l’ont précédés, j’ai en effet décidé de ne pas cacher mes convictions les plus profondes sur ces questions difficiles, sans provocation mais par amour de la vérité, ou du moins de l’idée que je m’en fais…

      Les idées que nous défendons font petit à petit leur chemin, y compris chez les jeunes et les pasteurs, comme en témoigne la dernière soirée que nous avons animée devant plusieurs centaines de jeunes. Nous savons qu nous ne ferons jamais l’unanimité, mais être une voix parmi d’autres nous convient déjà.

      Nos motivations concernent aussi la nouvelle génération. Il reste en effet bcp de travail!!

  6. Avatar
    Michaël sam 04 Avr 2015 Répondre

    Dommage que vous ayez supprimé les commentaires sur youtube. Une raison précise à cela, à part la crainte d’avoir plus d’échos négatifs ici ? Je recopie donc mon commentaire ci-desous. Il y a tellement à dire pour répondre à cette vidéo… J’essaye de garder les points qui me paraissent les plus importants :

    « La bible dit », « la science dit ». Il faut se méfier de ces affirmations. Vous devriez dire « Ce que nous comprenons de la Bible », « ce que nous comprenons de la science ». Dans tous les cas, il y a une interprétation. Affirmer haut et fort que « telle autorité dit », c’est déjà couper la possibilité aux gens de penser. Pas très scientifique comme méthode !

    Quand j’entends, je lis que l’évolution n’est pas une théorie, mais un fait.. je crois qu’on s’éloigne bien de la science. Si j’ai bien compris ce qu’on ma expliqué pendant ma (longue) scolarité, la science fonctionne avec des postulats, des théories et des faits. Les faits sont ce que nous observons. L’évolution n’a jamais été observée : nous n’avons jamais vu une espèce se transformer en une autre.
    Le raisonnement scientifique consiste à émettre une théorie qui semble expliquer les fait que nous voyons. Ensuite on construit des expériences qui permettent de confirmer/infirmer la théorie. Si trop de choses finissent par ne pas être expliqués par la théorie, on en élabore une autre. La science va donc de théorie en théorie, en fonction des faits observés. Difficile de reproduire la création de la terre, difficile de prouver le passé. La création du monde est quelque chose de non vérifiable, non testable, non reproductible. C’est pour cela que la science ne peut pas affirmer détenir la vérité, encore moins quand elle parle du passé !
    A cela je voudrais ajouter que tout scientifique tente d’être objectif, tout en étant subjectif. Le scientifique fait le tri dans ses résultats pour les présenter de la meilleure manière qui soit. Il voit forcément plus ce qui confirme sa théorie que ce qui l’invalide. Le tri est forcément subjectif !
    Il y a tellement de problèmes non résolus par la théorie de l’évolution, et pourtant la théorie est gardée par certains comme une vérité. Il y a un étrange manque d’objectivité d’un seul coup :-D

    Ce qui me choque le plus, c’est qu’on puisse dire que la Bible contient des erreurs. C’est ce que vous faites, n’est-ce pas ? Oui, mais juste pour ce qui ne touche pas directement au salut, me répondrez-vous. C’est un comportement tellement dangereux… comment vous permettez-vous de trier entre ce qui est vrai, et ce qui est faux dans la Bible ? Avec ce genre de raisonnement, on peut faire ce qu’on veut de la Bible.

    Avec tout le respect que je vous dois, je pense que la position que vous tenez dans cette vidéo, sur votre site, consiste à faire plus confiance à la science qu’à la Bible. C’est dommage pour des personnes engagées dans l’église. On en arrive à essayer de faire coller les deux, avec une théorie largement conçue et voulue par des athées. Je suis de formation scientifique, chrétien convaincu, mais créationniste. Pour moi l’évolutionnisme ne peut pas être concilié avec la Bible.
    Science et Bible en Harmonie 01

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert sam 04 Avr 2015 Répondre

      Merci Michael de nous faire part de tes préoccupations. Je les comprends même si je n’y souscris pas.

      Oui, il faut se méfier de nos interprétations, et de les confondre avec le texte biblique. Je crois quand même qu’on peut affirmer, au delà du doute raisonnable, qu’il y a certaines choses que la science dit: la terre tourne autour du soleil, l’univers a quelques milliards d’années…et d’autres que la Bible dit.

      Dans le livre que nous allons bientôt publier de Déborah et Loren Haarsma : « Origines », tout un chapitre est consacré aux questions qui te préoccupent concernant la méthode scientifique. Le raisonnement scientifique ne consiste pas seulement à faire des expérience en laboratoire pour vérifier des hypothèses. On peut très bien « remonter » le temps grâce à la méthode scientifique, sur le schéma: hypothèse, test, prédiction, validation ou invalidation. Par exemple, toutes les preuves tirées des fossiles, de la comparaison des génomes, de la répartition géographique des espèces qui confirment l’évolution utilisent ce principe. Je t’invite à consulter cet excellent article par exemple:
      http://www.talkorigins.org/faqs/comdesc/

      Au point où nous en sommes, on peut dire que l’évolution est un fait tant il y a d’accumulation d’indices dans ce sens. Refuser cette façon de faire, c’est comme nier qu’un policier sur une scène de crime peut reconstituer l’histoire passée sans y être présent, par des empreintes digitales, des traces ADN…

      Ton point de vue revient à dire: « Messieurs les jurés, nous ne pouvons pas suspecter mon client, même si ce sont ses empreintes sur l’arme du crime, une balle émise par cette arme dans le corps, son ADN retrouvée sous les ongles de la victime qui se débattaient…Ces preuves n’ont aucune valeur, il n’y a pas de témoins. »

      En ce qui concerne les « erreurs ». L’expression est peut-être mal choisie. Nous pensons que la Bible a été écrite avec les connaissances historiques et « scientifiques » des auteurs bibliques, dans leur contexte culturel. Quand il s’expriment fortuitement sur ces sujets, ce qu’il affirme n’a donc pas valeur de « révélation ». Le message spirituel éternel n’est pas là.

      Tu es malheureusement victime de désinformation. Darwin par exemple n’a jamais été athée.

  7. Avatar
    Michaël sam 04 Avr 2015 Répondre

    Je réponds rapidement, même si je sais que ni l’un ni l’autre ne changerons d’avis.

    Vous continuez sur la même voie en employant les termes « la science dit » et « la Bible dit ». La science ne donne pas – à mon avis – de vérités, dans le sens où elle émet des hypothèse, et essaye de valider ou invalider. L’hypothèse ou théorie est considérée comme valide, tant qu’on n’a pas démontré le contraire. Dans ce sens, il n’y a pas de vérité scientifique.
    Quand vous employez les termes « la Bible dit », c’est là encore abusif. A part certains paragraphes bien précis, la plupart des choses écrites dans la Bible sont soumises à interprétation. Vous y comprenez ce que vous voulez bien comprendre, d’autres pourront y voir autre chose. Cela explique d’ailleurs en partie pourquoi les différentes « mouvances chrétiennes » ont tant de mal à s’entendre entre elles. Le socle commun, sur lequel il n’y a vraiment aucune discussion possible est très mince. A la rigueur pourrait-on appeler ce socle commun vérité, car tout le monde le comprends de la même manière. Dès lors que vous lisez quelque chose, vous en faîtes une interprétation.

    Travaillant dans la police scientifique, votre réponse me touche particulièrement ! Les policiers ne reconstituent justement jamais la vérité exacte. Ils essaient de s’en approcher. Certains éléments de preuve sont plus solide que d’autres. Faut-il citer ici toutes les erreurs judiciaires ? Même l’ADN de la victime retrouvé sous les ongles d’une personne, ne signifie pas que cette personne est le meurtrier. Contrairement à ce qui est véhiculé dans les séries en vogue à la TV, l’ADN n’est en soit pas une preuve. On peut retrouver mon ADN sur beaucoup d’analyses, mais je ne suis jamais le coupable. Il m’arrive simplement d’être proche de certains échantillons. Retrouver l’ADN d’une personne décédée sous les ongles d’une autre personne n’est pas une preuve en soit. Les 2 personnes peuvent s’être disputées avant le meurtre, sans qu’il y ait le moindre rapport. Il faut un ensemble de preuves pour convaincre le jury. Et c’est là où l’image que vous utilisez me dérange. Il y a aussi beaucoup d’éléments qui posent problème dans la théorie de l’évolution, et vous en faites complètement abstraction, comme s’ils n’existaient pas. Si le procès se déroule avec la même méthode employée pour la théorie de l’évolution, c’est-à-dire sans entendre les arguments de la défense, alors la personne sera effectivement condamnée (et certainement à tord). Mais s’il y avait autant de doute dans le procès que pour la théorie de l’évolution, alors le jury aurait bien du mal à se prononcer sur la culpabilité de la personne ! Prenez en compte les erreurs judiciaires régulières dans votre image ;-D

    Je persiste à dire que vous ne voyez pas les arguments opposés à la théorie de l’évolution, et qu’il y a là une absence d’objectivité qui est troublante pour des scientifiques… Vous devez connaître cet article :
    http://larevuereformee.net/articlerr/n261/levolution-une-theorie-invalidee-par-les-faits
    Ce ne sont pas des arguments à la légère. Et des arguments de ce genre, il y en a énormément. Il suffit de fouiller un peu. Vos arguments tiennent peut-être la route, mais ceux-là tout autant. On est donc loin de la preuve parfaite et admise par tous comme vous le disiez…

    Les auteurs bibliques qui s’expriment fortuitement sur le sujet. Est-ce que c’est comme cela que vous qualifiez l’ensemble des premiers chapitres de la Genèse ? J’imagine que vous ne croyez pas non plus à un déluge universel, ni à Adam et Eve en tant qu’ancêtres de l’humanité ? Si nous ne sommes pas tous issus de ces 2 humains, pourquoi devons-nous tous porter la condamnation pour leurs faits et gestes ? Pourquoi Jésus serait-il mort pour tous ? Vous comprenez ce qui me gène ? C’est que si vous faîtes sauter les premiers chapitres de la Genèse – qui sont pourtant pour certains cités par Jésus lui-même, et d’autres auteurs du nouveau testament – alors vous pouvez vous permettre de supprimer d’autres passages de la Bible. On peut viter aller loin comme cela.

    Darwin n’a effectivement jamais été athée. Je ne pensais pas à lui en disant « une théorie largement conçue et voulue par des athées ». Je pensais plus à Dawkins, ou Gould. Pour autant, on voit bien que si Darwin n’était pas athée, il était bien loin de Dieu à la fin de sa vie. Il avait adopté une espèce de théisme qui n’engage à rien. Ca ne s’appelle pas de l’athéisme, mais ça n’amène pas à Dieu telle que la Bible le dit. On revient donc au même qu’un athée.

    Bonne soirée !

    Michaël

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert sam 04 Avr 2015 Répondre

      Bonsoir Michaël,

      Merci de nous faire part de ta réflexion. Je te crois très sincère dans ta démarche intellectuelle et spirituelle.
      Je n’épiloguerai pas sur l’article de la revue réformée. Nous avons répondu en long, en large et en travers à toutes les contre vérités scientifique qu’il contient. Pour ton information, sache qu’un de ses auteurs est partisan du géocentrisme, j’aurais ici la courtoisie de ne pas dire qui car c’est dans une conversation privée qu’il s’en est ouvert…

      Tu as raison sur le fait que certains athées comme Dawkins ou Gould ont parfois instrumentalisé l’évolution à des fins de propagande athée. Cela rend d’autant plus difficile pour les croyants le fait d’y voir clair. Tu n’es ni le premier ni le dernier dans cette situation.

      Bon we de Pâques!

      • Avatar
        Michaël sam 04 Avr 2015 Répondre

        J’ai osé dire « Je réponds rapidement » au début de mon 2ème post…. Humm… :-D

        A propos de géocentrisme, il faut faire (comme pour tout) attention à la définition. Si cela veut dire que cette personne croit au principe que l’univers tourne réellement (physiquement) autour de la terre, alors je suis déçu et très surpris. L’article semblait de bonne qualité scientifique, et cela m’étonne beaucoup que des gens qui semblent avoir pas mal de connaissances scientifiques soutienne pareille chose. Pour reprendre notre conversation plus haut, le principe que la terre tourne autour du soleil, est une théorie scientifique qui est parfaitement vérifiée, bétonnée, et qui peut s’assimiler à une vérité. Si le terme « géocentrisme » parle du fait que tout tourne autour de la terre d’un point de vue « philosophique », alors je crains d’être d’accord avec cela. Rien dans la Bible ne parle d’une autre civilisation. Au contraire, tout dans notre livre de référence parle de la terre et des humains. En ce sens, l’oeuvre de Dieu est géocentrée.

        Je ne veux pas prolonger indéfiniment la discussion, mais je suis quand même curieux de connaître votre position concernant le déluge et celle concernant Adam et Eve. Clairement, cela m’intéresse de savoir comment vous conciliez ces choses avec la théorie de l’évolution. Oui je sais… je vous ennuie consciemment avec le mot « théorie » quand je parle de l’évolution :-D
        Je veux bien également un lien vers votre réponse à l’article dont je vous avez donné le lien. Cela m’intéresse beaucoup.

        Merci pour cette discussion, et bonne soirée !

        Michaël

  8. Avatar
    Marc sam 04 Avr 2015 Répondre

    Bonsoir Michaël,

    Benoit n’étant pas dispo, je me permets de te répondre.

    Tout d’abord le mot théorie pour l’évolution ne nous dérange pas du tout, mais je pense que tu ne dois pas l’utiliser dans le strict sens de modèle scientifique.
    Je peux t’inviter à lire cet article :
    http://www.scienceetfoi.com/ressources/evolution-juste-theorie-preuves/

    Tous les points que tu abordes devraient être traités au travers de nos vidéos et il y a de nombreuses ressources sur le site qui peuvent déjà aider à y voir plus clair.

    Attention si tu as vraiment à cœur de comprendre comment science et foi biblique peuvent vivre en harmonie, il faudra investir un temps non négligeable… Moi ça m’a pris qq années dont 2 ans intensifs… Je ne suis pas Biologiste à la base mais informaticien. Comme il y a eu un débat scientifique sur le modèle de l’héliocentrisme en son temps il y en a eu un également pour l’évolution des espèces. Ce débat est maintenant terminé depuis plus d’un siècle, le consensus scientifique a tranché en faveur de l’évolution et le fixisme n’est défendu que par conviction religieuse. Il reste encore de nombreuses énigmes sur les mécanismes, mais le fait que tous les être vivant partage la même histoire évolutive ne fait plus l’ombre d’un doute, surtout grâce au progrès de la génétique, mais pas que…

    Le fait de considérer les 11 premiers chapitres de la Genèse dans un style littéraire particulier est absolument sans danger pour la foi chrétienne et ne constitue pas un sacrilège ! Loin de là car on rejoint juste la pensée originelle des auteurs et donc du Saint-Esprit. on peut faire largement la différence entre les évangiles rapportés par des témoins oculaires et valider l’historicité de ces récits sans en faire de même pour des écrits figuratifs qui font parler les serpents. Je résume bien sûr, il faut des mois d’études pour se faire une idée plus précise de la question…
    Voici un court article sur comment éviter les dangers du libéralisme : http://www.scienceetfoi.com/les-freins-sur-une-pente-savonneuse-vers-une-interpretation-biblique-liberale/

    Enfin si tu veux en savoir pas mal en peu de temps sur notre approche qui est aussi celle de très nombreux scientifiques évangéliques de par le monde, je te conseille cette série de diaporamas écrite par Roger Levèbvre Pasteur depuis 40 ans et ingénieur agronome de formation :
    http://www.scienceetfoi.com/ressources/evolution-des-especes-evolution-pensee/

    ça tombe bien, c’est un WE Prolongé…

  9. Avatar
    Martin sam 07 Avr 2018 Répondre

    Désolée d être aussi directe mais comment peut on être pasteur et aussi ignorant de la genèse et de la bible en general ? La foi chrétienne est tellement superficielle elle s attache au texte D abord en francais ce qui est une aberration écoutez les cours vidéo du rav David Menache lisez de grands textes référez vous aux sages de la Thora Et aux intelligences du texte
    Ce n est pas possible D écouter autant D ignorancee

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*