JOYEUX NOEL : une video sur la Terre plate et immobile dans la Bible !

Auteur : Marc Fiquet
Print Friendly, PDF & Email

Quel rapport entre le message de Noël et la terre plate ?

En découvrant la vidéo ci-dessous, certains croyants pourront être déçus voire déstabilisés par le fait qu’on trouve dans la Bible une description de la terre non pas conforme à ce que l’on sait aujourd’hui (un globe qui tourne autour du soleil) mais plutôt à ce que l’on percevait à l’époque de la rédaction des Ecritures, à savoir, une terre plate et fixe au centre du cosmos.

Bien sûr cela bouscule notre conception de l’inspiration biblique mais cette période de Noël va nous aider à y voir plus clair…

Je m’inspirerai principalement des publications de deux théologiens évangéliques américains que nous traduisons régulièrement sur ce site pour étayer mon propos, Denis Lamoureux et Peter Enns.

Tous les chrétiens s’accordent pour reconnaître en Jésus l’incarnation de Dieu venant à la rencontre des hommes. C’est le merveilleux message de Noël :

En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule; on l’appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. – Esaïe 9:6

 

Ce Dieu Puissant à l’origine de toute chose a décidé de se faire simple homme, de paraître sous la forme d’un bébé, de grandir et d’endurer toutes les épreuves de la vie pour porter sur lui notre condition humaine pour nous ouvrir la voie du salut éternel par sa mort sur la croix  en ressuscitant à une vie nouvelle.

Jésus est l’Emmanuel « Dieu avec nous », habitant parmi les hommes nous rappelle Peter Enns dans son ouvrage « Inspiration and incarnation« .[1]  En tant que « fils de l’homme », Il a été un juif du premier siècle parlant les langues de ses contemporains s’habillant comme eux et adoptant leurs coutumes, mais comme « Fils de Dieu », il a su délivrer un message spirituel éternel unique d’un impact sans précédent.  De même, la Bible n’est pas un livre d’un autre monde comme « tombé du ciel », elle est enracinée dans la culture ancienne des auteurs qui ont reçu un message spirituel immuable à transmettre.

Denis Lamoureux utilise le principe herméneutique du message véhiculé pour expliquer ce concept. (voir par exemple  ce dernier article publié il y a quelques jours)

Peter Enns avec d’autres théologiens quant à eux, partagent le terme de modèle incarnationnel des Ecritures par analogie avec l’incarnation du Christ.

Dans les discussions que nous pouvons avoir avec nos contemporains qui lisent ou s’intéressent à la Bible, nous pouvons avoir au moins deux positions :

  • Voir des symboles sur les passages qui décrivent simplement la nature telle qu’elle était perçue à l’époque / dire que la science se trompe, qu’elle finira bien pas trouver la vérité biblique

ou alors

  • Dissocier dans les Ecritures,
    • ce qui ressort du contexte socio culturel, le support du message qui dépend de l’époque, de l’humain instrument de Dieu
    • du message lui-même, immuable, inspiré de Dieu, à vocation spirituelle

Pour Science & Foi, vous l’aurez compris, c’est la deuxième approche qui nous parait la plus éclairante.

Tout comme l’incarnation de Christ recèle un certain mystère et nécessite la foi, il en est de même pour l’inspiration divine. Là où le libéralisme fait la part belle à la raison en allant jusqu’à nier les miracles, nous ne  franchirons bien entendu pas ce pas là ! Si nous concevons que Jésus vécu comme un simple homme, nous acceptons le miracle de sa conception et sa résurrection. De même pour l’Ecriture, nous saurons reconnaître le style propre à chaque auteur biblique, l’emprunte de chaque époque et l’enracinement dans la culture où vivait ledit auteur, c’est la dimension humaine de la Bible. La manière exacte dont Dieu s’y prend pour révéler son message  éternel par le Saint-Esprit dans ces vases de terre reste un mystère que nous saisissons par la foi ! Mais l’espérance qui se dégage des Ecritures, la révélation du Dieu unique qui vient lui-même à la rencontre de l’humanité dans un corps de chair pour partager notre intimité, nous délivrer de nous-même afin de nous faire partager sa Gloire éternelle reste un message unique parmi toutes les philosophies ou religions du monde entier et cela devrait au moins éveiller notre attention en cette période de NOËL.

Nul besoin de chercher à réhabiliter la Bible avec de la science moderne cachée à l’intérieur, c’est au contraire aller à l’encontre de l’esprit d’humilité de la révélation… Comme Dieu s’est révélé au monde en Christ sous la forme humble d’un simple enfant, La Bible nous révèle le Dieu Puissant et Éternel dans la culture ancienne qui était propre à celle des auteurs qui voyaient le monde comme tout un  chacun à l’époque, c’est-à-dire une terre plate et immobile au centre du cosmos.

 

B_Noel-6bJOYEUX NOËLB_Noel-6

video7b


Youtube-SF

 


NOTES

[1] Inspiration and incarnation kindle edition – chap 1

 

 

Après un cursus universitaire et professionnel dans les technologies de l’information, Marc poursuit désormais des études en Master de recherche "théologie et société" à l'université de Strasbourg.. Il est le webmaster du site scienceetfoi.com et Directeur de Projet au sein de l'association.

3 Commentaires

  1. M.Rose jeu 09 Sep 2021 Répondre

    Bonsoir,
    merci pour votre explication qui est lumineuse ! Elle permet de comprendre que comme Jésus
    était à la fois homme et Dieu, la bible aussi est un livre humano-divin, inspirée de Dieu mais écrite
    par les humains vivant dans un contexte particulier. Votre explication a l’avantage de garder l’inspiration,
    les miracles qui sont aujourd’hui rejetés par un certain libéralisme qui font que la bible perd de sa saveur,
    de sa puissance est n’est plus qu’une morale, une sagesse comme une autre !

    • Auteur
      Marc Fiquet sam 11 Sep 2021 Répondre

      Bonjour M. Rose,

      oui on peut tout à fait laisser une large place à l’inspiration des auteurs bibliques ce qui n’est pas la même chose que de prétendre que chaque lettre de la Bible porte en elle la maque de l’Esprit comme certains aimerait le croire et donc que la révélation spirituelle, la manière dont les auteurs découvre Dieu n’entache en rien leur manière de concevoir l’univers. On peut également admettre que la révélation qui trouve son accomplissement en Jésus-Christ s’est faite progressivement. Ce qu’il faut comprendre en tant que chrétien à mon sens est que le christianisme n’est pas comme on l’a souvent entendu une religion du livre, car la révélation ne repose pas sur des textes mais sur la personne même de Jésus-Christ, bien que les textes bibliques rendent témoignage de Jésus et ont pour vocation de le révéler, c’est dans de sens que l’on peut comprendre que la Bible est Parole de Dieu, mais c’est un raccourci.

  2. M.Rose mer 15 Sep 2021 Répondre

    Bonjour Marc,
    tout à fait d’accord avec vous. On n’a pas encore suffisamment compris
    la spécificité du christianisme C’est la parole qui s’incarne, devient chair.
    A la limite, Jésus aurait pu ne rien dire! Ses silences en disent long.
    Rien qu’avec son regard, ses gestes, quand il guérit les malades,
    quand il ose toucher un lépreux, s’approcher de la femme impure,
    d’une étrangère,renverser les tables au temple, et mourir sur la croix, etc…..
    son message aurait pu passer, nous toucher quelque soit notre niveau
    de connaissance scientifique ou autre. D’ailleurs Jésus n’a rien écrit.
    Comme les catholiques ont sacralisé la personne du prêtre, les protestants
    ont SACRALISE le texte. Certains évangéliques l’ont poussé à l’extrême jusqu’à
    soutenir que la terre est plate, jusqu’à l’absurde, devenant imperméables à
    tout raisonnement, à tout changement, prêts à lancer des fatwas contre
    les blasphémateurs. Cette rigidité et cette violence en germe me montre qu’ils
    ne sont pas dans la Vérité, en tout cas me fait peur, me rebute.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

>