Joyeux anniversaire à la fondation BioLogos fondée par Francis Collins

Print Friendly, PDF & Email

Le 1er anniversaire de la création de la fondation BioLogos fondée par Francis Collins coïncide avec la sortie de la traduction de son best seller The language of God aux presses de la Renaissance sous le titre De la génétique à Dieu

Les fondateurs du site de réflexion évangélique : « science et foi » et du blog création et évolution remercient et félicitent tous ceux qui travaillent pour cette fondation et qui nous permettent de traduire régulièrement des articles que nous jugeons utiles dans un contexte francophone.

http://biologos.org/blog/happy-birthday-to-the-biologos-community/

J’en profite d’ailleurs pour faire un appel : le temps nous manque souvent pour traduire tous les articles que nous souhaiterions. Si parmi nos fidèles lecteurs et lectrices, certains veulent nous aider dans ce domaine, ils sont les bienvenus !!

La traduction des articles de la fondation BioLogos contribue grandement au succès grandissant de ce blog et du site science&foi.

Pour info, voici la description fournie par l’éditeur du livre de Francis Collins que nous vous recommandons chaleureusement

De la génétique à Dieu

La confession de foi puissante d’un des plus grands scientifiques

L’un des plus grands généticiens actuels, qui a dirigé le projet de décryptage du génome humain, effectue une vaste synthèse entre science et foi, et livre son témoignage de chercheur et de croyant venu de l’athéisme.

Si de nombreux physiciens ou astrophysiciens soutiennent des positions spiritualistes, cela est beaucoup plus rare de la part d’un généticien. C’est donc un événement de voir Francis S. Collins expliquer pourquoi l’évolution de l’univers et de la vie (qui n’a, selon lui, nécessité aucune autre intervention que celle des forces naturelles) est compatible avec la foi chrétienne. Du big bang à l’homme, en passant par les premières cellules vivantes, cet ouvrage nous entraîne, avec une exceptionnelle clarté, à la découverte de grandes questions qui concernent autant la science que la religion (y compris celles des miracles ou du mal, à travers son expérience de la souffrance et de la mort avec des patients atteints de maladies génétiques).

Malgré tous les troubles de nos comportements, l’existence de la moralité lui paraît être le signe distinctif montrant que l’homme, s’il est le produit de l’évolution, est néanmoins un être unique ayant une dimension spirituelle.

Le livre vaut aussi par la description du parcours de son auteur, passé d’un athéisme virulent à une foi profonde au fur et à mesure de son action avec les malades et les mourants, mais aussi au cours de ses découvertes du génome humain, ce «langage de Dieu» ainsi qu’il le nomme.

Avatar

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*