InfoChrétienne.com et l’Adam chromosomique

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

On nous interroge à propos de l’article d’infoChrétienne.com affirmant que « Un test ADN bouleverse l’histoire du premier homme et remet en cause la théorie de l’évolution »?

Cet article fait malheureusement partie d’une série de plusieurs parus sur infochrétienne.com déformant les découvertes génétiques de ces dernières années concernant les origines de l’homme.

Je serai très bref car les ficelles de l’article d’infoChrétienne sont particulièrement grosses.

Toutes les découvertes relayées par l’article sont exactes, ce sont les conclusions tirées par l’article qui sont erronées.

Cet article du monde (en français !) explique très bien la situation et pourquoi les découvertes citées, plutôt que de « remettre en cause la théorie de l’évolution », prouve l’honnêteté intellectuelle de la communauté scientifique, prête à remettre en cause certaines hypothèses quand de nouvelles informations le rende nécessaire.

L’article d’infochrétienne affirme « Ces découvertes ne sont pas les premières à remettre en question la théorie de l’évolution selon Darwin, qui prône une évolution linéaire faite de mutations hasardeuses et de sélections naturelles »

La vérité est que :

 Comment Albert Perry, qui était sans nul doute un Homo sapiens, a-t-il pu se retrouver porteur d’un chromosome Y datant d’un Homo « archaïque » alors que tous ses congénères disposaient d’une version plus récente ? Casse-tête ? Pas vraiment si l’on considère que le scénario de l’évolution de l’homme est non pas linéaire mais semblable à un buisson dont les branches se séparent… puis se recroisent. Une hypothèse probable est que, il y a plusieurs milliers d’années, le groupe ethnique d’Homo sapiens dont Albert Perry est descendu s’est mélangé avec un groupe d’humains « archaïques ». Ces derniers ont aujourd’hui disparu mais ils ont, lors de cet échange de gamètes, réinjecté dans la population d’hommes modernes un chromosome Y qui n’y était plus présent sous cette forme. Un chromosome qui s’est ensuite transmis de père en fils pendant des générations et des générations, jusqu’à Albert Perry… et à quelques autres. http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/03/10/homme-qui-ne-descendait-pas-d-adam/

Dans la logique de l’article d’infochrétienne, faudrait-il en conclure que la science nous montre que l’humanité descend d’un couple d’africains il y a 340 000 ans ?

Les découvertes génétiques montrent absolument le contraire par plusieurs lignes de preuves indépendantes et les origines évolutives  de l’homme ne sont absolument pas remises en question.

Avatar

5 Commentaires

  1. Avatar
    Matthieu sam 09 Jan 2016 Répondre

    Effectivement, les articles de ce site sont très mauvais au niveau scientifique, et le fait qu’il n’y ait pas de commentaire facilite la propagation sur les réseaux sociaux (où on a des bribes de commentaires fait par les gens qui ont bien content de ce genre d’article).
    Tout ça nous représente comme un groupuscule intolérant.

  2. Avatar
    J Mont dim 10 Jan 2016 Répondre

    Bonjour Matthieu,

    Enfaite j’ai pris contact avec infochrétienne et il s’avère qu’ils ne sont pas du tout anti-évolution. C’est surement par manque d’information que cet article a été diffusé sous cette forme, mais en tout cas, le directeur de la ligne éditoriale est très ouvert et veillera à ce qu’à l’avenir les articles scientifiques soit plus nuancé sur la question en raison des différents points de vue et de la complexité du sujet.

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert dim 10 Jan 2016 Répondre

      Tant mieux Joël.
      C’est quand même regrettable de publier de tels articles de façon légère. Certaines personnes les lisent et ne les prennent pas à la légère ! Il est beaucoup plus facile de communiquer des contre vérités que de rétablir les choses sur de tels sujets.
      Si notre article les incite à un peu plus de rigueur…tant mieux. Bon dimanche.

  3. Avatar
    Michel Salamolard dim 10 Jan 2016 Répondre

    Par comparaison et par contraste, l’article d’infochretienne met en valeur la qualité de ce qui est publié sur Science&Foi! Cela dit, par un catholique, pour vous encourager à poursuivre votre mission qui témoigne assez que vous n’êtes pas un « groupuscule intolérant ».
    Un mot sur le fond, maintenant. L’erreur de base, me semble-t-il, est de vouloir démontrer l’existence concrète d’un Adam biblique par ce que la science peut nous dire de ce qu’elle nomme parfois un Adam chromosomique. Cette dernière appellation ne se réfère pas plus à l’Adam biblique que le boson de Higgs, appelé « particule de Dieu », ne se réfère au Dieu de la Bible (pour « prouver » son existence ou pour la nier)!
    Pour des chrétiens, il y a un piège à éviter à tout prix. Les deux mâchoires de ce pièges sont les suivantes, pour filer la métaphore.
    (1) Une méconnaissance de ce qu’est, dans la Bible, la figure d’Adam. Pour ceux qui voudraient creuser un peu le sujet, voir les bons dictionnaires bibliques ou simplement jeter un coup d’œil sur ces deux liens:
    http://www.knowhowsphere.net/Main.aspx?BASEID=TOBC
    http://www.knowhowsphere.net/Main.aspx?BASEID=DEB#
    (2) Une foi mal assurée. En effet, une foi qui a besoin de se fonder sur des preuves scientifiques, plutôt que sur la seule Parole de Dieu, n’accorde qu’une valeur limitée ou douteuse à la révélation. Tout autre chose, en revanche, est d’utiliser pleinement les 2 « ailes de notre esprit » (l’expression est du pape Jean-Paul II), la foi et la raison, pour viser une meilleur compréhension du réel, de nous-mêmes, du sens de notre vie. Cela suppose, d’une part, de bien identifier ce qui, dans la Bible, est de l’ordre de la révélation: Pour ce faire, il faut apprendre à lire et comprendre la Bible et ne pas la lire comme certains musulmans lisent le Coran. Cela suppose, d’autre part, de se doter d’une honnête culture scientifique, autant que faire se peut, notamment en puisant à de bonnes sources (impossible d’être spécialiste en tout, surtout si on est expert dans un domaine ultraspécialisé!).
    Science&Foi me semble suivre une autre voie, la bonne. On y trouve de bonnes informations scientifiques, une volonté manifeste de comprendre la Bible toujours mieux, des tentatives plutôt réussies (même si on peut et doit toujours faire mieux) pour aller vers la vérité avec les deux ailes de l’esprit. Si une des deux ailes ne fonctionne pas, l’oiseau risque bien de tomber ou de battre de l’aile.
    Bonne continuation en 2016!

    • Avatar Auteur
      Benoit Hébert dim 10 Jan 2016 Répondre

      Entièrement d’accord cher Michel, bonne continuation à vous aussi en 2016 !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*