Hillsong United célèbre une création « en évolution »

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

 

Décidément, il est très difficile de mettre le monde évangélique dans des petites boîtes avec des étiquettes prédéfinies. A première vue, on pourrait penser que le mouvement Hillsong issue des « assemblées de Dieu  » australiennes défende une vision plutôt « traditionnelle » voire « créationniste » de la création. Cela a en effet été le cas des « assemblées de Dieu américaines », mais ce n’est plus non plus le cas aujourd’hui.

Bref, l’une des dernières composition de Joël Houston et ses amis de Hillsong United en a surpris plus d’un puisqu’il célèbre l’action de Dieu dans la création dans une expression assez explicite mentionnant l’évolution des espèces.

 

Voici la vidéo du clip en français. Un vers mentionnant l »évolution  » a été traduit à la minute 2

Quand tu l’ordonnes

la Nature et la science s’alignent au son de ta voix

Et quand tu parles, 100 milliards de créatures prennent vie

en évolution vers tout ce que tu dis.

 

 

Bien sûr, certains ont souhaité des précisions sur ce que le groupe voulait vraiment dire par ces paroles, Joël Houston a répondu de façon assez explicite par un tweet @joelhouston le 24 -juin 2018

Evolution is undeniable—created by God as a reflective means of displaying nature’s pattern of renewal in pursuance of God’s Word—an ode to the nature of the creative God it reflects—and only ever in part—not the SOURCE! Science and faith aren’t at odds. God created the Big-Bang.

On peut traduire par

l’évolution ne peut être niée- créée par Dieu comme un moyen réfléchi  de renouvellement dans les schéma de la nature en obéissance à la Parole de Dieu- une ode à la nature créatrice de Dieu que cela nous démontre…La science et la nature ne sont pas en opposition. Dieu a créé le Big Bang

C’est rafraichissant pour nous de constater combien l’idée d’une harmonie entre connaissance scientifique et foi chrétienne fait son chemin, y compris chez les leaders d’influence auprès de la jeunesse…

On peut lire les tweet originaux de Joël Houston dans cet article de Bad Kramer posté sur le blog de la fondation Biologos.

Ca pourrait aussi vous intéresser
Filter by
Post Page
adoration Pertinence de la foi
Sort by

5 Commentaires

  1. Eric ven 03 Août 2018 Répondre

    Les leaders d’influence auprès de la jeunesse chrétienne sont souvent influencer par les leader d’influence auprès de la jeunesse non chrétienne. On le voit surtout dans la musique, la mode, le style de vie… pourquoi il en serait différent dans la vision du schéma sur l’origine de la vie.
    Bientôt on entendra dans les églises qu’Adam et Ève c’est juste de la poésie que l’arche de Noé c’est une fable pour les enfants, que Jésus n’a pas vraiment marché sur l’eau….que l’enfer n’existe pas… bref, la vieille ruse du serpent de remettre en question la parole de Dieu fonctionne toujours à notre époque…

    • him ven 03 Août 2018 Répondre

      Il faut être très rusé pour arriver à nous faire croire que:
      – Bouddha n’a jamais marché sur l’eau
      – Krishna n’a jamais soulevé le mont Govardhana
      – L’archange Gabriel n’a jamais dicté le Coran à Mahomet
      – Mahomet n’est jamais au ciel depuis Jerusalem
      Mais qui serait capable d’une telle ruse ?
      Le diable probablement.

  2. temaro ven 03 Août 2018 Répondre

    Bonjour,

     »  la vieille ruse du serpent de remettre en question la parole de Dieu fonctionne toujours à notre époque… »

    Oui, c’est un point de vue.
    On peut aussi considérer la contribution de la science au développement de notre connaissance (et donc de notre conscience du monde) et qui invite directement les croyants à voir dans la Bible (Genèse) autre chose qu’un livre de science historique.
    On peut aussi jeter le bébé avec l’eau du bain et considérer que le message spirituel n’est pas davantage fiable que le récit de la création.(la métaphysique etant affaire de valeurs et non de faits)

  3. Marc Fiquet sam 04 Août 2018 Répondre

    On peut tout faire, mais tout rejeter d’un bloc et se braquer sur une position ne me parait pas être une bonne solution pour celui qui recherche la vérité.

    La remarque d’Eric reflète un réflexe naturel de la part de certains croyants, mais qu’est-ce qui nous prouve que le conservatisme est la meilleure solution ? Jésus aussi était accusé par les religieux de l’époque d’être contaminé par « le démon » et ils revendiquaient leur attachement aux Écritures sans pour autant être capables de le reconnaître lui.
    Je me garderais donc bien d’affirmer avec autant de certitude qu’une lecture de la Genèse (littérale) en conflit avec la lecture de la nature créée (les données de la science moderne) conduise à la vérité. La révélation progressive des Écritures nous poussent plutôt à l’humilité et à accepter avec Paul que « nous voyons comme au travers d’un miroir ».

    Un dialogue apaisé et une recherche humble me parait plus fructueuse que d’évacuer d’un revers de la mains, une sois-distante influence séculière ou diabolique quand il s’agit peut-être justement du contraire !

    Quant à jeter le bébé avec l’eau du bain, on pourrait le comprendre tant ces 2000 ans d’histoire ont pu être lourds et chargés de conflits mais pour celui qui chemine dans son questionnement existentiel, il ne pourra certainement pas s’en contenter.
    Les valeurs sont plutôt du domaine de l’éthique (qui fait également partie du message biblique) à lire plusieurs philosophes, la métaphysique c’est que qui existe au delà de la physique et qui s’intéresse et contribue à la connaissance de l’être, elle veut définir la nature des choses en tant que telles au delà de leurs perceptions sensibles, et pour le coup, les récits de la Genèse remplissent tout à fait cet objectif.

    La manière de percevoir la métaphysique a évolué au cours de l’histoire, voir ces deux courtes synthèses pour en avoir une bonne idée :
    http://www.toupie.org/Dictionnaire/Metaphysique.htm

    https://dicophilo.fr/definition/metaphysique/

    • temaro sam 04 Août 2018 Répondre

      Bonjour,

      Je partage l’essentiel de ton commentaire, sauf ceci qui pose problème:
       » la métaphysique c’est ce qui existe au delà de la physique et qui s’intéresse et contribue à la connaissance de l’être  »

      Je dirais plutôt que la métaphysique s’intéresse à ce que nous croyons qui existe au-delà du monde physique.
      Malheureusement, cette quête est vouée à l’échec par définition, en l’absence de toute expérimentation et vérification possible.
      Face à cette difficulté, nous ne pouvons donc que construire des modèles virtuels, ce que notre cerveau de mammifère supérieur sait très bien faire, particulièrement lorsqu’il s’agit de conférer un sens imaginaire aux événements en y projetant de l’intentionnalité.
      Qu-est-ce qui fait bouger le buisson ?
      Le vent, un prédateur, une proie ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*