Dieu pilote-il le hasard ? 2-La météorite qui signe la disparition des dinosaures

Posté par Marc Fiquet

>2 Articles pour la série : DIeu pilote-il le hasard ?

Print Friendly, PDF & Email

 

Poursuivons notre réflexion sur l’idée d’un hasard piloté par Dieu…

Nous sommes cette fois aiguillonnés (non sans malice je présume) par la question de la fameuse météorite, principale responsable de la disparition des dinosaures  ayant ainsi favorisé le développement d’espèces plus discrètes comme les mammifères dont l’homme est issu.

La question est la suivante : cette météorite a-t-elle été envoyée par Dieu ?

 

Excusez le ton parfois un peu sarcastique du billet mais c’est pour le rendre un peu plus vivant ;-) et puis pour ne rien vous cacher, je l’ai composé à l’occasion d’un déplacement ferroviaire, j’avais pas trop d’outils sous la main, faut bien compenser…

 

Comprenons bien dans le contexte,  que cette question est posée par un athée s’adressant à des croyants ; il y a de multiples façons de traiter un tel sujet, nous l’avons déjà fait à diverses reprises sur ce site, mais reconnaissons  que c’est un peu là notre vocation ou « notre fond de commerce » diront certains autres, ne nous dérobons donc pas à la tâche…

Tout d’abord, un préliminaire me parait important d’être précisé, c’est que par définition – en tout cas celle que nous défendons – Dieu ne saurait être prouvé, tout comme aucune démonstration rationnelle ne saura prouver son inexistence, nous abordons ici des discussions d’ordre métaphysique mais qui prennent appui sur les observations de notre monde physique.

 

Nous acceptons les faits tels que la science nous les rapporte y compris au travers de l’histoire de l’évolution, nous acceptons le hasard au sens stochastique qui permet à la nature d’exprimer une multitude de variété de formes de vie à partir d’un certain nombre de lois établies et bornées.

 

En 150 ans notre vision du monde a considérablement changé, il serait réducteur voire  erroné de considérer que ce changement ne concerne que le regard de la science. C’est toute la sphère de la connaissance humaine qui a considérablement évolué, la culture occidentale, la théologie et la religion chrétienne en particulier ne sont pas exemptes de ces profondes mutations (naissance du mouvement pentecôtiste évangélique et du fondamentalisme par exemple)

 

L’héritage des lumières et l’avènement de la libre pensée ont fait naître certains amalgames. Dans l’esprit populaire, le fait d’avoir mal interprété certains passages bibliques disqualifient définitivement l’idée d’un Dieu créateur !…  Un pas que n’aura même jamais osé franchir le précurseur de la théorie de l’évolution Darwin lui-même, qui finira agnostique.

Est-ce parce que la nature possède en elle même la capacité de croître de se multiplier qu’elle de serait pas issue d’une intention extérieure ?

 

 lire les arguments du nouvel athéisme (Dawkins en tête) ou cette question de Yogi, on a l’impression que si Dieu n’intervient pas directement dans le monde, il n’existe pas ! Si je ne peux pas le voir, il n’existe pas !

Et c’est sans compter les raccourcis ou caricatures qui tentent d’éliminer Dieu de la scène sous couvert de tel type de malfaçons dans la nature ou autre illogisme dans les mécanismes de l’évolution. Les exemples favoris de Dawkins sont le fameux nerf optique de l’œil humain qui crée un point aveugle  sur la rétine ou le nerf laryngé de la girafe qui fait un détour de 5 m avant d’atteindre le larynx (voir son livre « le plus grand spectacle du monde »). Quand les athées font la leçon à Dieu c’est parfois assez causasse !

Il faut avouer à leur décharge que le créationnisme leur a tendu le bâton pour se faire battre et j’accepte la critique que l’Eglise historique et même beaucoup de croyants aujourd’hui encore contribuent à conserver une image archaïque d’un Dieu interventionniste ou bouche-trou de la connaissance, mais de grâce, faisons ici ensemble l’effort de prendre le recul nécessaire une bonne fois pour toute sur cette question !

Ça vous est assez pénible quand vous prononcez le mot EVOLUTION que des chrétiens vous répondent : « non l’Homme ne descend pas du singe !! » alors faites également l’effort pour vous débarrasser de vos images d’Épinal d’un Dieu avec sa barbe blanche et dégainant des éclairs planqué  derrière les nuages (ou une météorite pour exterminer les pauvres dinos).

 

Si pendant des siècles  Dieu a été perçu comme générant les éclairs, c’est parce que l’on baignait dans une culture déterministe (et qu’on ne voyait pas trop ce qu’il se passait au dessus des nuages) une fois donc le mystère de la foudre expliqué, plus besoin d’invoquer Dieu !
Est-ce a dire pour autant que Dieu est étranger à ce phénomène comme à tout autre sur la terre ? Certainement pas, car dans la doctrine chrétienne, Dieu est à l’origine de toutes choses dans l’univers. Mais une explication naturelle n’exclue en aucun cas Dieu puisque Dieu agit par les lois naturelles qu’il a créées.

 

Dieu ne télécommande certainement pas la météorite comme il ne télécommande pas les éclairs, mais il a créé les lois et toutes choses qui se meuvent  dans ce monde.

Ces lois inclues d’ailleurs le hasard, c’est là que des théologies différentes vont s’affronter, nous aurons l’occasion d’en reparler.

 

Nous pouvons faire le parallèle avec l’intelligence artificielle : il existe des programme très sophistiqués capables d’apprendre par eux-mêmes sans aide extérieure. Dawkins se sert d’ailleurs de cette illustration pour montrer le caractère autonome de l’evolution, le hasard se sert de combinatoire pour explorer des plages de créativité dans l’echelle des possibles, mais cela  n’enlève pas le fait qu’un algorithme initial même sil est auto-apprenant a du être conçu, initialisé et injecté pour fonctionner…. De fait l’argument de Dawkins devient un argument pour une conception intelligente de l’univers !

Ainsi dans une perspective théiste,  la nature revêt un caractère autonome, évolutif et aléatoire (borné) mais elle répond à des lois qui lui ont été insufflées par la divinité.

La manière dont Dieu peut interagir avec le monde naturel reste sujet à discussion.

Comme nous l’avons signalé plus haut, la réflexion théologique a évolué au fil de la progression de notre vision du monde et diverses propositions ont été faites pour traiter de l’action de Dieu dans un monde régi par des lois naturelles, je vous propose de traiter cela dans un prochain volet.

Nous consulterons pour l’occasion le 6eme chapitre de l’excellent ouvrage de Ian Barbour « Quand la science rencontre la religion »

 

PS:

Il sera essentiel de garder à l’esprit dans ces discussions la nuance majeure qui différentie le théisme du déisme :

  • Le déisme selon Voltaire ou Kant nous dépeint un Dieu qui conçoit un monde soumis à des lois qui lui confère une autonomie, mais sans que Dieu n’interagisse plus avec lui. Dieu se retire de la scène !
  • Le théisme quant à lui (par exemple selon la Bible) décrit un Dieu créateur du monde et de ses lois qui lui confère une autonomie mais il est transcendant :
    • Dieu peut interagir avec le monde au travers des lois naturelles qu’il a créées (sans que ces lois soient violées)
    • Dieu peut agir miraculeusement (violer les lois de la nature)
    • Dieu communique avec l’esprit humain

Navigation dans la série<< Dieu pilote-il le hasard ? L’évolution devait-elle nécessairement mener à l’homme ?
Avatar

6 Commentaires

  1. Avatar
    Yogi jeu 07 Avr 2016 Répondre

    Bonjour Marc,

    Merci de l’attention que tu portes au sujet.
    Je ne suis pas sûr de bien comprendre ce que tu entends lorsque tu dis :
    « Dieu ne télécommande certainement pas la météorite comme il ne télécommande pas les éclairs, mais il a créé les lois et toutes choses qui se meuvent dans ce monde. Ces lois incluent d’ailleurs le hasard »,
    cela en même temps que :
    « nous acceptons le hasard au sens stochastique qui permet à la nature d’exprimer une multitude de variété de formes de vie à partir d’un certain nombre de lois établies et bornées. »

    Car certes, Dieu ne s’est pas caché derrière Saturne muni de son lance-pierre cosmique pour envoyer la météorite, mais veux-tu dire que, quoique mue par « le hasard » (?), cette météorite était bien prévue et voulue par Dieu dès l’origine, partie intégrante de son Plan menant à l’apparition de l’homme ?

    A défaut il me semble que, le hasard stochastique faisant son œuvre, la nature en exprimant « une multitude de variété de formes » n’aurait eu que bien peu de chances de produire l’homme dans un monde dominé par les dinosaures.

  2. Avatar Auteur
    marc ven 08 Avr 2016 Répondre

    Bonsoir Yogi,

    Remarque 1 :
    Nous touchons là à un point difficile comme je l’ai souligné puisqu’il est question de l’action de Dieu dans le monde.
    Or ce Modus operandi n’apparait clairement nulle part ! Ni dans la nature, ni-même dans la Bible !..
    Certainement que si Dieu s’expliquait, la foi s’annihilerait.
    Nous verrons dans le prochain article comment les théologiens cherchent tout de même à percer le mystère de l’action de Dieu dans un monde régit par des lois stochastiques.

    Remarque 2
    Il n’est pas dit que sans cette météorite un autre évènement n’ait pas permis l’avènement de l’espèce humaine ou que l’homme ait pu s’accommoder de ces encombrants voisins.

    D’autre part, et sans faire de plan sur la comète (!) on constatera surtout que nous sommes là ! Et que Dieu n’intervient pas MOINS dans le monde au travers des lois naturelles qu’il ne pourrait le faire directement, et il a tout son temps… Si notre sort est lié à celui d’une météorite soit !… C’est juste un constat lié à notre observation de la longue chaine de la vie. Dieu n’en demeure pas moins souverain.

  3. Avatar Auteur
    marc sam 09 Avr 2016 Répondre

    Bon Yogi pour tâcher d’être plus clair encore, la nuit portant conseil, j’ai ajouté un petit PS à l’article…

    On pourra remarquer que l’observation objective du monde et en particulier de ce fameux évènement de la météorite des dinosaures laisse énormément de flexibilité pour une interprétation théiste.

    Tu auras remarqué que la sensibilité des tenants de ce site n’est pas trop l’approche miraculeuse à tout va quand il s’agit d’expliquer le cours naturel du monde. Nous pensons donc que les tentatives comme L’Intelligent Design ou autre démarche de ce style apporte plus de confusion qu’elles ne règlent de problèmes.

    Après, il est sûr qu’il est très difficile de se mettre à la place de Dieu et qu’il me parait difficile de de donner le détail explicite de cet évènement sans tâtonner !..

    D’un point de vue théologique (théologie chrétienne), une chose est absolument certaine : l’homme était prévu de toute éternité, dès avant la fondation du monde non seulement Dieu « pense » l’homme mais prévoit l’incarnation c-a-d de porter en lui même l’antidote, la réparation du mal (par le Christ) car en créant un monde matériel, et un être inférieur LIBRE, avec la tentation, sans le secours de Dieu lui-même, l’homme ne s’en sortira pas..

    Quand je sais ça et que je regarde la grande chaine de l’évolution je peux en effet avoir l’impression que Dieu a fait un sacré pari !
    La venue de l’homme, du Christ lui-même semble dépendre d’éléments bien fragiles…

    Sachant que histoire des dinosaures est la plus médiatique de notre passé biologique puisque que l’on connaît 5 crises majeures caractérisées par une disparition brutale et simultanée de nombreuses espèces, et parfois même de groupes entier (ce que Cuvier avait pu recensé dans sa théorie du catastrophisme) couvrant les périodes de l’histoire de la Terre : -435 Ma, -355 Ma, -250 Ma, -205 Ma et -65 Ma.

    Donc forcément tout cela interroge, nous pouvons le comprendre, mais cette sensation de vertige que ça soit au regard de l’immensité du cosmos, ou des multiples combinatoires de l’évolution qui nous renvoient au grain de sable de l’humanité et à l’infinie grandeur de Dieu, à sa souveraineté, pour celui qui le sait capable de concevoir le monde que nous voyons s’assimile à la révérence, au respect, à l’adoration.
    Alors qu’il ait choisi de le faire en 13,8 milliard n’années, cela reste un détail et n’entame en rien notre sentiment d’émerveillement bien au contraire !… Et sur le comment je suis prêt à lui faire parfaitement confiance, il me parait pas mal qualifié pour faire les meilleurs choix ;-)

    Il reste encore de la place pour la foi !

  4. Avatar
    him sam 02 Juil 2016 Répondre

    Il y a plein de place pour la foi au sens de croire sans preuve. On peut croire que des extraterrestres existent ailleurs dans la galaxie et d’autres galaxies. Mais comment croire au pilotage du hasard par le Dieu de la bible qui produit des affirmations apparemment faussent comme:
    – vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël que le Fils de l’homme sera venu
    – petits enfants, c’est ici la dernière heure; et comme vous avez entendu dire que l’antichrist vient, il y a dès maintenant plusieurs antichrists; par où nous connaissons que c’est la dernière heure
    – cette génération de passera pas que tout cela n’arrive

    • Avatar Auteur
      marc sam 02 Juil 2016 Répondre

      Bonjour Him, il est en effet assez facile de faire dire à la Bible ce que l’on veut en mettant des versets à la Queue leu leu, tu viens d’en faire une brillante démonstration ;-)

  5. Avatar
    him dim 03 Juil 2016 Répondre

    Bonjour Marc
    je cherche simplement à savoir si, selon vous, le Dieu de la bible affirme piloter le hasard. Et si cela est réconciliable avec la réalité observé. Les affirmations sur les temps à venir me paraissaient un sujet pertinent. Dans ces versets Dieu me parait affirmer piloter le hasard de manière irréconciliable avec la réalité observée, Je cherche ce que ces versets paraissent dire. Je ne cherche pas à leur faire dire ce que j’ai « envie » de leur faire dire. Je crois que que Dieu existe (sans doute pas celui de la bible) et je le cherche.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*