« Dieu à la une » du magazine Le Point

Print Friendly, PDF & Email

En cette période de Noël, et même si pour beaucoup de Français cette fête n’a plus aucune signification spirituelle, le magazine le Point a publié un numéro spécial concernant « l’existence de Dieu ».

Cette question n’a visiblement pas fini de faire couler beaucoup d’encre, et il est tout à fait significatif que le premier sous titre choisi par la rédaction soit « ce qu’en disent les scientifiques et les philosophes ». Cela montre à quel point dans l’esprit français les principales objections concernant l’existence de Dieu seraient d’origine scientifique et/ou philosophique.

 

J’ai choisi  quelques extraits pour montrer toute l’actualité de la réflexion sur Dieu chez nos contemporains, ce qui va dans le même sens que l’objectif de ce blog !

 

  • Frantz-Olivier Giesbert souligne à juste titre que la foi dépasse le cadre de la pure rationalité et de la science, sans que celle-ci puisse nous permettre de trancher dans un sens ou dans un autre :

 

« …Pascal a tout dit avec son pari : il faut trancher une foi pour toutes ; décider que Dieu existe ou n’existe pas, c’est selon, et puis s’y tenir…

 

Alors que s’agrandit sans cesse le champ de nos connaissances, un domaine reste inaccessible à la science, celui de la foi, où nous demeurons libres d’inventer notre propre vérité.

 

C’est le dernier domaine où nous pouvons encore dire (ou croire) ce que nous voulons sans craindre d’être démenti par les faits… »

 

Il y aurait beaucoup à dire, mais c’est une réflexion sincère que l’on n’entend pas tous les jours dans nos média !

 

  • L’article de Jean d’Ormesson met aussi la science au cœur du débat concernant l’existence ou la non existence de Dieu.

Parmi plusieurs arguments en faveur de l’existence du Créateur, Jean d’Ormesson place  « le big bang créateur de l’espace et du temps, le réglage d’une précision inouïe observé dans l’Univers, un Univers ayant un début et une fin, l’esprit humain capable de comprendre l’Univers… »

 

J’ai été étonné de voir un auteur aussi cultivé placer l’évolution, le transformisme et les progrès de la science parmi les arguments en défaveur de l’existence de Dieu.

 

Cher Jean d’Ormesson, je pourrais vous conseiller la lecture de quelques ouvrages qui vous sortiraient de cette dichotomie inutile !

 

  • J’ai appris avec scepticisme et même incrédulité dans un autre article que « Dieu était tendance »!

 

« Hier, seul les extrémistes osaient proclamer leur foi. Se déclarer croyant était un acte quasi politique. Dieu était discrédité. Aujourd’hui, dire son amour pour lui ne choque plus personne. Les prières montent toujours plus nombreuses vers le Ciel… »

 

Même si je crois sentir un frémissement allant dans le même sens, je ne suis pas tout à fait sûr que les choses soient aujourd’hui aussi simples dans bien des recoins de la société française.

 

En tout cas, tous les chrétiens « traditionnels » ne se reconnaîtront pas forcément dans les exemples cités parmi les personnalités qui ont fait de la foi en Dieu un élément de leur « plan média » : Arielle Dombasle, Amanda Lear, Alina Reyes (auteur érotique)…

 

  • Les statistiques concernant la répartition des chrétiens dans le monde a de quoi  interpeller les Français : Parmi les 2.1 milliards de chrétiens, les catholiques représentent 1 milliard et les protestant 880 millions, les orthodoxes 250 millions.

 

« Hier dominant en Europe, le catholicisme voit ses églises se vider, mais continue sa progression en Afrique e t en Asie. Le protestantisme, leader en Europe du Nord et aux Etats-Unis connaît une vitalité extraordinaire grâce aux mouvements évangéliques en Amériques du Sud, en Afrique et en Asie. »

 

  • Toute une partie de ce copieux dossier du Point est consacrée au rapport entre les scientifiques et la foi.

 

« Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? La question passionne à nouveau les chercheurs. Dieu est de retour en science…

 

…La division du travail entre savants et théologiens est en train de s’estomper. Plus la science progresse, moins Dieu est tabou. On le traite même comme un banal objet d’expérience… »

 

  • En parlant des scientifiques croyants, ce n’est pas sans satisfaction que j’ai constaté que Francis Collins, fondateur et ancien président de la fondation BioLogos avec laquelle nous travaillons était le premier cité :

 

« Loin de mettre le Grand Architecte au rebut, les découvertes scientifiques récentes confirment au contraire son existence, clame à l’inverse le patron des National Institutes of Health, Francis Collins, directeur du projet international du décryptage du génome humain et penseur chrétien. « L’élégance derrière la complexité de la vie est vraiment une raison pour être admiratif et croire en Dieu ». La sélection naturelle nous paraît être guidée par le hasard mais, pour Dieu placé hors de l’espace temps, ce n’est pas le hasard. » Le Dieu dela Bible est aussi le Dieu du génome. Il n’y a rien de conflictuel entre l’idée d’un Dieu créateur et les révélations de la science. En fait, l’hypothèse Dieu résout quelques questions troublantes sur ce qui est arrivé avant le big bang et pourquoi l’univers semble être ajusté de manière aussi délicate. »

 

 

 

J’ai fait une présentation tout à fait partielle et sélective de ce dossier du Point. Mais je dois reconnaître que j’ai été surpris de la liberté de ton et de l’ouverture de plusieurs articles. Est-ce le signe d’un véritable renouveau spirituel dans notre pays ? Le marasme actuel fera-t-il comprendre à nos contemporains  que le véritable bonheur réside  dans une communion vivante avec le Dieu d’amour qui nous a créés et s’est fait connaître dans la personne de Jésus-Christ ? Nous verrons bien, mais j’ai envie d’y croire !

Avatar

26 Commentaires

  1. Avatar
    Marc mar 27 Déc 2011 Répondre

    Le XXIeme siècle sera-t-il donc spirituel ? (attention cette affirmation n’est pas de Malraux comme on l’entend trop souvent..)

  2. Avatar
    DALLIERE S. Jean mer 28 Déc 2011 Répondre

    A l’attention du journal LE POINT pour ses écrits sur « Dieu ».
    Vos articles sont d’autant plus décevants (pour ne pas dire nuls!) qu’ils ne tiennent pas compte de mes 50 ans de travaux de recherche fondamentale en Psychanalyse – vous en avez été informés par courriers recommandés ! – travaux par lesquels il m’a été donné de pouvoir démontrer que le concept de Dieu (il n’existait pas du temps de Jésus qui ne pouvait donc pas « croire en Dieu » et encore moins en être le Fils! Toutes les traductions de la Bible qui impliquent ce concept sont à brûler! Seule la traduction de André CHOURAQUI est conforme à ce sujet) était le direct produit d’une pathologie collective (Paranoïa Collective). Plus encore, j’ai démontré que, depuis la Nuit des Temps, ÊTRE et AVOIR entretenaient entre eux un rapport Psychosomatique(AVOIR découle de ÊTRE, non l’inverse); ils sont respectivement : RELIGION(ÊTRE)-POLITIQUE(AVOIR).
    En d’autres termes, je dois être la première personne dans l’Histoire de l’Homme à avoir « plus que scientifiquement » démontré que si tout, socialement parlant, se déroulait mal(secteur AVOIR, scientifico-politique) cela était dû à un mauvais ENROULEMENT de ÊTRE qui est : la RELIGION.
    Autrement dit : tous les Maux et Fléaux Sociaux des Sociétés Occidentales ont pour Cause-Première la Religion soit : le Judéo-christianisme.
    Pour ces travaux certes révolutionnaires, j’ai plusieurs fois été reçu à l’Elysée par Jean GLAVANY (de 83 à 85), suite à quoi…mes écrits furent censurés!
    J’expose tous ces sujets sur mon blog : « blogapart.freehostia.com » dont les commentaires me viennent du monde entier mais peu de France (10 pour 1.000 environ). Par ces écrits, je révèle L’Issue Mondiale laquelle ne peut venir que d’une prise de Conscience : celle de la GNOSE dont je réactualise la Définition objective(Lao-tseu, Gautama dit le Bouddha, Jésus, etc. furent de vrais « gnostiques ». Ce que je suis à mon tour). Evidemment, vous n’évoquez pas du tout le sujet qui est fondamental et qui rend caduc toutes vos thèses!
    A ce sujet, la Lâcheté intellectuelle des français, comme des médias, est considérable. Assurément, la sortie de la « CRISE » n’est pas pour Demain !
    Le Mal-Être Social a encore de Beaux Jours devant Lui…
    L’Humanité doit faire son Deuil du concept de Dieu et les médias ont à informer au plus juste pour ce faire. Ils n’en prennent pas le Chemin.
    Jusqu’à quand Nourrirez-vous vos lecteurs de Mensonges qui font votre quotidien en vous Nourrissant en retour?
    Je reste – sans illusion – à votre disposition pour de plus amples informations.
    Jean S. Dallière Psychanalyste fondamental (de l’Humanité à l’Individu).

    • Avatar Auteur
      Benoit HEBERT mer 28 Déc 2011 Répondre

      @Jean

      Vous vous adressez sur ce blog au magazine le Point, mais je n’en suis pas le représentant officiel!! Le courrier des lecteurs serait certainement plus approprié!

  3. Avatar
    Boson jeu 29 Déc 2011 Répondre

     » travaux par lesquels il m’a été donné de pouvoir démontrer que le concept de Dieu (il n’existait pas du temps de Jésus qui ne pouvait donc pas « croire en Dieu » et encore moins en être le Fils! Toutes les traductions de la Bible qui impliquent ce concept sont à brûler! Seule la traduction de André CHOURAQUI est conforme à ce sujet) était le direct produit d’une pathologie collective (Paranoïa Collective). »

    J’adore vraiment les gens qui prétendent avoir tout compris de la nature de Dieu ! Je crois que la psychanalyse, mise entre de mauvaises mains, peut réellement conduire certains « pratiquants » à l’appliquer à des domaines qui ne sont pas de son ressort, à savoir la foi. On retrouve là le même genre de fatuité typiquement humaine, poussant un Stephen Hawking à (tenter de) démontrer que la naissance de l’Univers se passe aisément de l’existence d’un créateur ou un Richard Dawkins à (tenter de) démontrer que l’émergence et l’évolution de la vie sur Terre sont indépendantes d’une « intention créatrice » !

    Pourtant, les fois où je vais mal, ce n’est Stephen Hawking que je prie, ni Richard Dawkins, ni Sigmund Freud et consorts, mais bien ce Dieu vivant auquel je crois, et en qui je mets toute ma confiance.

  4. Avatar
    Peel Olivier ven 30 Déc 2011 Répondre

    J’ai hésité à acheter le magazine. Ayant parcouru ça et là les articles, je l’ai aussitôt rangé car je trouvais que la qualité des interventions n’étaient pas très relevée. Bref, on a parlé de Dieu ou des manières de parler de Dieu. Toutefois, le titre du magazine « Questions et réponses sur l’existence de Dieu » me fatigue. Comme si, aujourd’hui, on avait enfin trouvé la preuve de cette existence! Pffff… Rien ne change sous le ciel. Je reste sur l’avis de Frantz-Olivier Giesbert cité ci-dessus par Benoît.

  5. Avatar
    Sothara dim 01 Jan 2012 Répondre

    Comme l’an passé le POINT a sorti son numéro sur Dieu (toujours pas de réponse mais toujours plus de vente, et oui, Dieu fait vendre)
    Le Point, de cette semaine : « Questions et Réponses sur l’existance de Dieu », démontre une nouvelle fois leur IGNORANCE sur la religion. Evangéliste ou Evangélique ? ils ne savent toujours pas la différence…pour ne citer que ce détail. Beaucoup d’amalgames de toutes sortes. Ceux qui cherchent des réponses (non croyants, agnostique, et même athés) seront encore déçus. Très décevant pour un journal dit « sérieux ». Des journalistes pas très informés…qui devraient commencer par définir les termes qu’ils utilisent (pour eux-même déjà) avant d’induire les gens en erreur. Qu’ils s’informent eux-mêmes d’abord !

    A l’année prochaine avec peut-être quelques débuts de réponses !

    Bonne année à tous.

    • Avatar Auteur
      Benoit HEBERT dim 01 Jan 2012 Répondre

      Bonne année à toi Sothara!

      • Avatar
        Sothara lun 02 Jan 2012 Répondre

        En tout cas, le sujet traité de C dans l’air était bien plus sérieux, concernant les évangéliQUES !

  6. Avatar
    ismayel lun 02 Jan 2012 Répondre

    je me demande pourquoi c’est a chaque fois des philosophes et des psychanalystes qui doivent répondre a cette lancinante question de l’existence ou non de dieu sachant pertinemment même s’ils doivent déployer des trésors d’érudition ils resteront toujours au point de départ c’est a dire ne rien proposer de concret aux gens.moi simple humain n’ayant aucune science je suis convaincu par la foi que j’ai acquise au fil de mon existence que toute chose mis a part la nature est l’oeuvre d’un créateur pourquoi a chaque fois qu’on vois quelque chose qui nous subjugue que ce soit dans le domaine des arts ou autres notre pensée va directement a celui qui l’a faite alors que l’incommensurabilité de l’univers pour être dans l’air du temps doit être l’oeuvre de « RIEN »

    • Avatar
      Yogi mar 03 Jan 2012 Répondre

      Il y a une vaste différence entre l’existence d’une « cause originelle » qui soit la source de l’incommensurabilité de l’univers, ayant déclenché le Big Bang par hasard ou par inadvertance, et indifférente au fait qu’une chimie du carbone que nous nommons « vie » en ait résulté ou pas, et un « Dieu » anthropomorphe remettant des tablettes de pierre à un chef de bande dans le désert, fécondant une vierge, et tenant un inventaire détaillé de ma sexualité pour savoir s’il devra me châtier jusqu’à la fin des temps.

      On peut croire en l’un sans nécessairement croire en l’autre.

      • Avatar Auteur
        Benoit HEBERT mer 04 Jan 2012 Répondre

        Bonjour Yogi,

        Nous sommes d’accord sur un point, il y a un grand pas entre croire à l’existence d’un « Dieu » ayant mis le monde en mouvement par une explosion initiale et croire dans le Dieu de Jésus-Christ révélé dans la Bible.

        Je suis en train de lire un ouvrage de Tim Keller, un pasteur New Yorkais, livre intitulé « la raison est pour Dieu, la foi à l’ère du scepticisme ». Tim Keller mentionne plusieurs points choquants pour bcp dans les doctrines chrétiennes, par exemple le châtiment éternel du pécheur qui rejette le sacrifice du Christ.
        Il cite C.S. Lewis, cet ancien athée devenu chrétien

        « En somme, il n’y a que deux types de personnes: ceux qui disent à Dieu: »Que ta volonté soit faite », et ceux auxquels finalement Dieu dit »Que ta volonté soit faite ». Tous ceux qui sont en enfer y sont parce qu’ils l’ont choisi. Sans ce choix personnel, il ne pourrait pas y avoir d’enfer. La joie n’échappera à aucune âme qui la désire avec honnêteté et constance. »

        • Avatar
          Yogi jeu 05 Jan 2012 Répondre

          « Tous ceux qui sont en enfer y sont parce qu’ils l’ont choisi » : Voilà qui me paraît bigrement ressembler à du louvoiement intellectuel et de la distorsion de mots afin de concilier les inconciliables (l’infinie bonté de Dieu et l’existence de l’enfer).
          Selon l’acceptation habituelle des mots « personne », « choix » et « enfer », je ne vois pas quel « choix » honnête pourrait être proposé à quiconque et qui lui fasse « choisir » l’enfer.

  7. Avatar
    Daniel PIGNARD mar 03 Jan 2012 Répondre

    La preuve de l’existence de Dieu est devant nos yeux.
    « Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.
    Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; » (Romains 1 :20-27)

    • Avatar
      Yogi mar 03 Jan 2012 Répondre

      « La preuve de l’existence de Dieu est devant nos yeux » admettons, pour autant qu’il ne s’agisse pas d’un Dieu omniscient et bon, car alors les preuves sont contre Lui.

  8. Avatar
    Daniel PIGNARD mer 04 Jan 2012 Répondre

    Quelles preuves admettez-vous contre lui ?

    • Avatar
      Yogi mer 04 Jan 2012 Répondre

      L’omniscience étant incompatible avec le libre-arbitre humain, toutes les peines dont l’humanité est affligée ont été sciemment choisies et voulues par Dieu, ce qui ne cadre pas avec un Dieu « bon ».

  9. Avatar
    Daniel PIGNARD jeu 05 Jan 2012 Répondre

    Si vous admettez un Dieu omniscient mais méchant, il serait menteur sur sa création puisqu’il dit que « tout cela était très bon ». En plus, la méchanceté ne se traduirait pas par une création parfaitement ordonnée, mais par une création qui ferait souffrir les gens au-delà de l’imaginable, quelque chose comme ce qu’on s’imagine de l’enfer.
    Dieu a au contraire donné les raisons des peines de l’humanité dues au péché originel, et il donne aussi le moyen du salut et les préceptes pour vivre maintenant sur cette terre. Les suivez-vous et vous êtes-vous intéressé au salut qu’il propose ? Non, vous préférez vous enferrez dans la croyance en un Dieu inexistant ou mauvais en négligeant la parole qu’il nous a envoyée. Ne savez-vous pas que ces peines de l’humanité vont bientôt avoir une fin, au moins pour ceux qui auront suivi sa parole ?

    • Avatar
      Yogi ven 06 Jan 2012 Répondre

      @ Daniel PIGNARD : « la méchanceté ne se traduirait pas par une création parfaitement ordonnée, mais par une création qui ferait souffrir les gens au-delà de l’imaginable » : Pure supposition de votre part. Si Dieu est omniscient, nos souffrances font nécessairement partie de son plan et il fait bien ce qu’il veut. De la même manière, le péché originel, connu et donc planifié par Dieu avant même l’existence d’Adam, ne peut dédouaner Dieu.

      « ces peines de l’humanité vont bientôt avoir une fin » : vraiment ? Le Christ disait déjà à ses apôtres « Le règne de Dieu interviendra de votre vivant » … combien de temps vous faut-il pour vous rendre compte qu’on vous a posé un lapin ?

      • Avatar
        Daniel PIGNARD ven 06 Jan 2012 Répondre

        Le pari de Pascal vaut toujours : Si Dieu m’a posé un lapin (impossible à cause de la création) j’en serais au même point que vous. Mais si Dieu n’a pas posé de lapin (ce qui est une certitude) vous en serez pour vos frais et moi pour mes avantages. Vous avez donc tout intérêt à vous préoccuper de la question.

        • Avatar
          Yogi ven 06 Jan 2012 Répondre

          @ Daniel PIGNARD : Hélas le pari de Pascal me paraît un « argument » tout à fait inopérant, d’une part parce que vous risquez de fâcher Dieu encore plus fort si vous ne pariez pas sur le bon (lequel choisir ? Allah ? Jésus ? Quetzalcóatl ?), et d’autre part parce que c’est aussi faire le pari qu’il sera assez stupide pour ne pas voir clair dans votre jeu intéressé et vos motivations.

          • Avatar
            Daniel PIGNARD ven 06 Jan 2012 Répondre

            Mais bien sûr que le salut est intéressé. C’est ce que nous disent aussi les apôtres.
            « Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Et celui qui nous a formés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit. » (2 Cor 5 :4)

          • Avatar
            Yogi ven 06 Jan 2012 Répondre

            @ Daniel PIGNARD : Ah. Je trouve ça regrettable. Les non-croyants pour leur part font le bien par compassion pour leurs semblables, « gratuitement », pas pour obtenir le salut.

  10. Avatar
    Daniel PIGNARD sam 07 Jan 2012 Répondre

    Le problème est que vous faites une erreur fondamentale pour l’obtention du salut. Le salut ne s’obtient pas par les œuvres mais par la foi en Jésus-Christ. Aucune œuvre ne peut remplacer la mort de Jésus-Christ sur la croix qui seule accorde le salut à tous ceux qui croient. Voir les épitres aux Romains et aux Galates notamment. Les oeuvres sont une conséquence du chamboulement de notre esprit obtenu par la foi en Jésus-Christ.

    • Avatar
      Yogi sam 07 Jan 2012 Répondre

      Soit. Mais comme la foi ne se « force » pas, Dieu se laissera-t-il duper par un simulacre de foi tel que prôné par Pascal ? Son pari ne tient pas.

      • Avatar
        Daniel PIGNARD sam 07 Jan 2012 Répondre

        Le raisonnement de Pascal tient, à Dieu d’en juger sur la sincérité de sa foi.

  11. Avatar
    gakari1 dim 08 Jan 2012 Répondre

    @Yogi  » Les non-croyants pour leur part font le bien par compassion pour leurs semblables, « gratuitement », pas pour obtenir le salut. « .
    Moi, je dirais one point for you. Cela fait réfléchir.
    Pour ma part, je crois que c’est là une des œuvres essentielles de l’Esprit de Dieu dans les cœurs qui acceptent de vivre selon les préceptes du Christ. Un amour simple, désintéressé, image de l’amour qu’a eu le Christ lorsqu’Il a accepté la souffrance et la mort.
    Mais bon, il faut dire que l’histoire du christianisme est souvent un contre-exemple de cela. Aujourd’hui encore. Donc profil bas, comme on dit, mais pas si bas que ça si on considère les œuvres du Christ plus que celles des chrétiens.
    Je crois que malheureusement, on vit en terme de « paradis » et d' »enfer » au lieu de vivre en terme d’amour de l’autre: ce qui amène innexorablement au pari de Pascal, même inconsciemment.

    Ce pari, s’il s’applique au Dieu des chrétiens, obligerait à faire un choix de vie qui est impossible s’il n’est pas sincère, ce pari ne tient donc pas, je crois. Cela pourrait même être une insulte à l’omniscience divine.

    Yannick

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*