Diaporamas Doit-on déduire de la Bible que l’épilespsie soit d’origine démoniaque ?

Cours science religion denis Lamoureux
Posté par Marc Fiquet
Print Friendly, PDF & Email

 

En reprenant le module 55 à partir de la diopo 12, et en enchainant sur le 56, Denis Lamoureux nous replace la médecine dans le contexte de l’Egypte et de la Babylonne anciennes, il nous rappelle que beaucoup de maladies étaient attribuées aux mauvais esprits, ce que croyaient également les hébreux et nous voyons Jésus chasser beaucoup de démons.

La maladie est un des chapitres qui fait couler le plus d’encre dans les milieux évangéliques aujourd’hui, on ne compte plus les ouvrages écrits à ce sujet, et si on y ajoute ceux sur la démonologie qui reviennent à la mode (Derek Prince en tête) on n’aura pas fini d’écrire des articles et des commentaires !.. Il y a bientôt autant d’interprétations que l’églises évangéliques..

Du coup j’aime bien cette étude de Denis Lamoureux qui remet les choses dans leur contexte.

Si le texte cité ici (Luc 9: 38)  fait référence à une crise d’épilepsie dont la science commence à peine à percevoir aujourd’hui les causes – seulement 70% des patients sont traités avec succès par médication (pas la peine d’invoquer une cause démoniaque il s’agit d’un dysfonctionnement neuronal qui provoque des décharges électriques au niveau du cerveau) – on voit mal Jésus se lancer dans une explication scientifique dont nous-même n’avons pas les clés, il s’accommode à son public en « chassant le démon » de la maladie puisque c’est ce que l’on croyait à l’époque.

Maintenant attention aux extrapolations, Denis Lamoureux, me semble-t-il,  ne dit pas que les démons n’existent pas, il fait remarquer qu’on leur attribuaient beaucoup de causes inexpliquées ce que d’aucuns ont peut-être encore tendance à faire aujourd’hui…

Mais avouons, qu’utiliser ce texte comme certains pourraient le faire pour généraliser le fait que les maladies psychologiques ou neurodégénératives, l’épilepsie soient systématiquement d’origine démoniaque devraient nous inviter à une exégèse plus rigoureuse…

 

Le diaporama se poursuit avec la science grecque qui refermera ce chapitre important sur la SCIENCE ANCIENNE qui aura eu  des influences importantes sur les auteurs bibliques vous l’aurez compris !

 

N’oubliez pas de télécharger les notes de cours sur notre page sommaire  !

 

R_Cours_Denis_Lamoureux

 Module 55 |  7 mn | Généalogies de Jésus – ASTRONOMIE – MEDECINE – EXCURSUS : La Bible et les démons, les maladies & les infirmités

 Module 56 |  7 mn | EXCURSUS : La Bible et les démons, les maladies & les infirmités ; Science grecque ; CONCLUSION sur ‘SCIENCE ANCIENNE’

Avatar
Après un cursus universitaire et professionnel dans les technologies de l’information, Marc poursuit désormais des études en théologie avec un premier objectif de valider un master II de recherche. Il est le webmaster du site scienceetfoi.com et Directeur de Projet Exécutif au sein de l'association.

5 Commentaires

  1. Avatar
    Isabel Fesser dim 05 Mar 2017 Répondre

    Au sujet des démons. ¿Comment peut on interpréter Mt. 8. 28 et suivants?
    Merci de me dire quelque chose à ce sujet

    • Avatar Auteur
      marc mar 07 Mar 2017 Répondre

      Bonjour Isabel,

      Pour moi ce passage peut s’interpréter au sens premier.

      Nous sommes ici en présence d’un cas de possession « classique », Matthieu nous rapporte une scène qui n’a rien à voir avec le cas d’une simple maladie en témoigne le carnage qui suit avec le troupeau de pourceaux. On pourrait arguer que Matthieu comme Marc et Luc a inventé l’histoire mais dans quel but ?
      Si la référence aux démons chagrine un peu les esprits modernes et rationnels que nous sommes, certains philosophes qui réfléchissent au sujet du mal et à son abjection ont été conduit à considérer leur existence en réfléchissant à des phénomènes tels que l’holocauste ou les génocides qui semblent dépasser l’esprit humain.

      Voici ce qu’indique une note du Nouveau commentaire biblique se rapportant à Marc 1 :23 :

      « La possession démoniaque est un sujet fort complexe pour les esprits modernes, qui ont tendance à l’écarter comme une superstition du passé. Cependant, c’est un phénomène particulièrement lié au temps où Jésus vivait sur la terre. L’Ancien Testament n’y fait allusion que deux fois et le Nouveau Testament, à l’exception des évangiles, que deux fois également ; il est nettement distingué des troubles mentaux. « On peut se demander si le fait que la plupart des hommes se rassurent en niant l’existence des démons, n’est pas la cause première du tragique triomphe de ces derniers par les atrocités commises au XXe siècle, par exemple sous le Nazisme » (Cranfield). Les démons étaient une réalité et ils avaient connaissance du rôle messianique de Jésus longtemps avant les disciples, bien qu’ils n’aient jamais été autorisés à le proclamer (cf. verset 34 et #Ja 2:19). Jésus venait de lancer un défi au prince des démons ; il n’était donc pas étonnant que les esprits malins subalternes réalisent qu’ils avaient maintenant affaire à leur vainqueur. »

      Quant aux amalgames qui peuvent être faits entre maladie et possession, il faut savoir que pour les juifs, il était d’usage d’associer des infirmités graves ou des handicaps à des activités démoniaques, n’ayant pas à l’époque les explications à l’origine du problème, c’était un raccourci bien pratique. C’est que ce que souligne Lamoureux dans son cours.

      Voici ce qu’indique Strong dans sa traduction pour « démoniaque » :
      Grec : daimonizomai
      1) être sous la puissance du démon Dans le N.T, ce sont les personnes affligées de maladies spéciales et sévères, du corps ou de l’esprit (paralysie, cécité, surdité, perte de parole, épilepsie, mélancolie, démence, etc.) et dont les Juifs pensaient que les démons étaient dans leurs corps, pour les affliger de la maladie, mais aussi pour enlever leur raison et agir à leur place; les guérir exigeait l’expulsion du démon. (Copyright Éditions Clé (traduction))

      Ou Note dans la Bible œcuménique TOB :
      Expression fréquente dans les évangiles (#Mr 3:11,30; 5:2, etc.) pour désigner un démon auquel on attribuait certaines maladies (#Mr 9:20)

      Ce que souligne également D Lamoureux et qui rassurera le chrétien, c’est que quel que soit l’origine du problème, spirituel ou naturel, Jésus a TOUJOURS le pouvoir de guérison et d’accomplir un miracle !

      • Avatar
        him dim 12 Mar 2017 Répondre

        Ce cas de possession n’est pas classique du fait que les démons peuvent passer d’un corps d’homme à celui d’un corps d’animal. Et que l’animal dispose dans ce cas d’un moyen de se suicider (d’ailleurs est ce une astuce pour s’échapper du nouveau corps dans lequel ils viennent d’être transférés?).
        Cela ouvre à beaucoup d’interrogations. Les démons peuvent ils être transférés dans des corps d’autres types d’animaux ? Des baleines par exemple qui pourraient ensuite se suicider en s’échouant. Ou bien des scorpions qui se suicideraient ensuite en se piquant avec leur propre dard. Dans des papillons ?
        Les démons ont ils voulu s’échapper du corps des pourceaux de manière à se libérer pour aller commettre d’autres méfaits dans d’autres corps plus « interressants » ?
        Dans ce cas ne vaut il mieux pas les transférer dans des corps de pourceaux mais loin de toute falaise abrupte, de manière à leur compliquer la tâche et de les maintenir le plus longtemps possible dans leurs nouveau corps ?
        Suis je un esprit « moderne » ?

  2. Avatar
    Benoit Hébert lun 06 Mar 2017 Répondre

    Oui Marc, DL ne nie pas l’existence des démons, c’est important de le souligner. Il explique ailleurs qu’il croit bien à la guérison divine, et aux miracles, ainsi qu’à l’existence des anges et des démons…Mais c’est important en effet pour nous aujourd’hui de ne pas attribuer à des démons des maladies dont on connait l’origine médicale…

  3. Avatar
    Isabel Fesser mar 14 Mar 2017 Répondre

    Merci!
    Il est impensable pour moi de croire à des êtres intelligents mauvais, méchants pour l’éternité. Au mal éternel. Pour moi, le feu éternel implique, veut dire la destruction totale, définitive du mal………..

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*