Débat sur les différentes approches de Genèse 1-3 au Québec (1/2)

Posté par Bruno Synnott


Print Friendly, PDF & Email

Débat sur les différentes approches de Genèse 1-3 au Québec (1/2)

 

Jeudi le 19 décembre 2013 a eu lieu à l’église Le Portail –  la plus grosse église évangélique au nord de Montréal –  un panel ∕débat sur les différentes manières d’interpréter les premiers chapitres de la Bible.

B_Debat_Montreal-2

On voit sur la photo (de gauche à droite) Laurence Tisdall, représentant le plus connu au Québec de l’interprétation littérale et concordiste terre jeune (voir son site : creationnisme.com). Vient ensuite Gaétan Brassard, pasteur de l’église le portail et animateur du panel (voir le site : egliseleportail.com), Jean-Sébastien Morin, professeur-associé en Nouveau Testament et en théologie systématique dans différentes écoles de théologie québécoise, représentant d’une approche similaire à celle d’Henri Blocher, c’est-à-dire littéraire et historique, et finalement Bruno Synnott, membre de l’association Science et Foi Chrétienne, représentant d’une interprétation littéraire et contextuelle, et favorisant la thèse d’une « création évolutive », c’est-à-dire qui accepte comme non contradictoire avec la Bible les théories scientifiques actuellement reconnu du Big Bang et de l’évolution.

 

Ce débat a eu lieu à l’initiative du pasteur Gaétan Brassard qui prépare une série de prédications sur Genèse 1-3 qu’il apportera à son église Le Portail dès le 12 janvier 2014. « Nous allons faire un tournage et diffuserons des capsules sur les différents enjeux tout au long de ma série. Nous prévoyons diffuser l’intégral sur Youtube à la fin de la série. » a-t-il expliqué sur Facebook.

Ce débat est assez audacieux diront certains. La Bible n’enseigne-t-elle pas « une seule » position ? Est-il acceptable d’accueillir dans l’église « plusieurs opinions » ? Ces questions ont été soulevées dans des commentaires Facebook de ma page personnelle. En réponse, Laurence Tisdall a écrit : « Le but ici je crois, c’est que chaque personne présente sa position face à Gen. 1-3 et ensuite l’auditoire aura la chance de pouvoir choisir pour lui-même. L’approche que pasteur Gaétan propose est assez rare pour être saluée et je trouve que ça saura être enrichissant pour tout ceux qui y participent. À mon avis, ceci démontre une grande maturité au sein de l’église évangélique du Québec . »

 

Pasteur Gaétan a-t-il voulu montrer la diversité des interprétations qui coexistent actuellement dans l’église évangélique ? Car c’est un fait que tous les participants à ce panel sont des croyants qui revendiquent leur foi et qui sont engagés dans leur église locale. Comment Gaétan se sortira-t-il de ce dilemme pour trancher en faveur d’une position ? Il est certain que l’excellent prédicateur et enseignant qu’il est va faire son nid et prendre sa place dans cette auberge herméneutique. D’ailleurs il m’a promis qu’il fera connaître son opinion dans sa série de messages.

 

Le débat qui s’est déroulé en présence de quelques personnes seulement n’était pas ouvert au public. L’ambiance à l’intérieur était très détendue et amicale. Aucune attaque personnelle n’a été formulée. Toutefois, sur les réseaux sociaux, on sent nettement l’engouement. « Je crois que quelqu’un qui impose sa croyance aux autres, sans vouloir entendre ce qu’eux pensent, démontre moins d’assurance que celui qui est prêt a entendre et tester d’autres opinions » a écris un internaute sur ma page. Un autre a dit : « C’est vraiment une idée géniale, j’ai vraiment hâte d’être à cette série, je perçois déjà les positions de chacun, j’ai terriblement hâte! ».

 

Il ne reste plus qu’à souhaiter au pasteur Gaétan d’atteindre ses objectifs dans la préparation de sa série « Origine », je suis personnellement ravi de contribuer à cette  réflexion et d’y associer scienceetfoi.com qui nous permet depuis quelques temps déjà de présenter aux public francophone une lecture des textes de Genèse ne s’opposant pas à la démarche scientifique. Dans un prochain article, je présenterai rapidement aux non-initiés les trois positions défendues lors du panel.

 

 


Navigation dans la série
Débat sur les différentes approches de Genèse 1-3 au Québec (2/2) >>
Avatar

1 Commentaire

  1. Avatar
    Benoit Hébert sam 04 Jan 2014 Répondre

    Un grand merci Bruno de nous faire partager ces moments et de nous informer de la tenue de cette discussion. L’église évangélique canadienne semble avoir été davantage influencée par le créationnisme américain, ce qui rend la tâche d’autant plus difficile. Je suis sûr qu’avec ton tact et ta pertinence, tu feras passer le message.

    Pour une fois ;-) , je suis d’accord avec Laurence Tisdall : »que chaque personne présente sa position face à Gen. 1-3 et ensuite l’auditoire aura la chance de pouvoir choisir pour lui-même. »

    J’ai également hâte de voir tout ça sur youtube. Nous relaierons l’info ici.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*