Conférences science et foi à Tours: questions d’internautes

Print Friendly, PDF & Email

Plusieurs internautes ayant assisté aux conférences de ce week end ont utilisé la rubrique contact du site science et foi pour demander des liens sur des questions précises. Je leur réponds ici de façon anonyme.

Le (très) grand âge des patriarches

« J’aurai aimé savoir comment interpréter aujourd’hui l’âge de certains personnages bibliques (900 ans….). Y a t-il des découvertes sur le sujet?? Doit-on le prendre littéralement c’est-à-dire avec la même façon dont équivaut 1 ans aujourd’hui ou alors les années n’avaient-elles pas une valeur différente à l’époque par rapport à aujourd’hui?? Y a t-il des choses là dessus sur le blog et si oui où ?

Merci d’avance et super ce que vous faites !!!! »

Ma réponse:

Je compte traiter ce sujet dans des articles, mais je n’ai pas encore eu temps de le faire. Voici une réponse très rapide. On ne manipulait pas les âges comme on les manipule aujourd’hui à l’époque où la Genèse a été écrite. Le but de l’auteur inspiré est surtout théologique, l’augmentation du péché fait progressivement baisser les âges des hommes d’Adam à Noé. Beaucoup de spécialistes (y compris de « vrais » évangéliques! Matthieu Richelle y a d’ailleurs fait allusion lors de la journée du rse il y a deux ans) pensent que nous devrions pas interpréter ces âges littéralement. On peut avoir une idée de la façon dont on utilisait les âges pour faire passer un message dans les listes de rois antédiluviens retrouvées dans les civilisations mésopotamiennes. L’auteur biblique a été relativement sobre, parce que ces rois ont vécu 36 000 ans dans les récits mythologiques…Mais cela mérite un développement complet. Pour l’instant, je peux te citer un article en anglais, écrit par une géologue de confession évangélique  de l’american scientific affiliation

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.asa3.org/ASA/PSCF/2003/PSCF12-03Hill.pdf

 

Question d’un autre internaute

Le principe ‘ »accommodation » et l’innerance biblique

 » Dans la continuation de la réflexion sur « la moralité » de la théorie de l’empathie, du principe d’accomodation…avec cette théorie ne touchons nous pas à la doctrine de l’inerrance des Ecritures?Le St Esprit ayant recours au faux pour faire passer 1 message cela ne remet-il pas en cause ce « dogme » évangélique : que la Bible est sans erreur dans ce qu’elle affirme? »

Ma réponse: C’est en effet une préoccupation légitime et très complexe que le lien entre le principe d’empathie et l’inerrance biblique. Tout dépend de la définition précise que l’on donne à l' »inerrance biblique ». Les partisans les plus « fondamentalistes » de cette notion, c’est à dire ceux qui rejettent toute forme d' »accomodation » du Saint Esprit dans les Ecritures, que ce soit d’un point de vue scientifique ou historique y verront un « mensonge ».

Ce n’est pas mon avis, ni celui de tous ceux qui sont partisans d’une inerrance « limitée » au message spirituel et théologique du texte inspiré. C’est ce que j’explique dans cet article

http://www.scienceetfoi.com/que-veut-on-dire-par-la-bible-est-sans-erreur/

 

dans le même esprit

http://www.scienceetfoi.com/les-freins-sur-une-pente-savonneuse-vers-une-interpretation-biblique-liberale-2/

 

 

Bonne lecture!

Avatar

4 Commentaires

  1. Avatar

    Merci!
    Ta conférence de Dimanche après-midi m’a amené à réfléchir, méditer, prier …
    Je te livre encore quelques pensées :

    Cette théorie d’empathie amène, entraine bien 1 glissement théologique! On passe de la Bible  » livre innerant » ( sans errance) à 1 livre qui contient des erreurs ( scientifiques, historiques…).Du coup le « statut » même de ce livre en est affecté. Ce « glissement » introduit 1 doute, 1 incertitude : si il y a erreur avérée ici ou là …pourquoi pas ailleurs! Où s’arrête  » l’errance  » et de quelle autorité peut-on se réclamer pour en fixer les limites ? Ne sont-ce pas « nos critères », ceux qui nous arrangent?
    La Bible dans son entièreté du coup n’est plus 1 livre fiable, digne de confiance!

    Autre souci : Dieu affirme que toute Ecriture est « inspirée de Dieu » ( théopneuste) ! Est-il possible que le St Esprit soit à l’origine ( cette parole vient de son souffle) de fausseté? C’est je le crois incompatible avec sa nature. Peut-il se renier lui-même? Il est l’ Esprit de vérité qui nous conduit dans toute la vérité, il est inconcevable donc qu’il nous induise en erreur !

    Cette théorie de « condescendre » à la fausseté, après analyse, prière, réflexion m’apparait comme dangereuse et de plus elle n’est pas nécessaire pour réconcilier foi et science. Le théologien Henri Blocher que tu as cité réconcilie les 2 sans y avoir recours. Dans son interprétation l’inerrance et l’entière fiabilité des Ecritures est conservée.

    Je vois aussi 1 autre faiblesse à cette théorie de l’empathie c’est qu’elle ne tient pas compte de la façon de parler des hommes … moi aussi j’utilise souvent l’expression que  » le soleil se couche »…nos chants à l’église du 21 ème siècle disent  » j’ irai même aux 4 coins du monde pour toi « , dans les poèmes que ma femme écrit elle évoque  » le firmament « . C’est 1 langage tout a fait valide, compréhensif, courant, humain et qui ne fait aucune référence à 1 croyance cosmogonique quelque conque! Y voir autre chose qu’ « 1 façon de parler » c’est de la pure spéculation de chercheur …

    Enfin je suis étonné et émerveillé de voir comment des faits affirmé dans la Bible et qui ont été si souvent décrié par la science comme fausseté, fable et fabulation et faisaient se moquer tout le monde… sont aujourdui validé par les dernières avancées scientifiques. 1 exemple : à savoir que tous les êtres humains descendent d’1 même couple , selon mes sources c’est aussi la conclusion de la génétique en l’état actuel et même plus, la génétique affirmerait que nous avons tous 1 génome commun cad que nous serions tous issu d’1 unique être humain!!! Adam et Eve, Eve issue d’Adam ce n’est donc pas de la fabulation !

    Voilà le fruit de mes réflexions que j’avais à cœur de te partager. Sois béni, encouragé, guidé!

    Ton frère en la foi
    Jean-François

    • Avatar Auteur
      Benoit HEBERT mer 19 Oct 2011 Répondre

      Merci Jean François pour toutes ses réflexions qui portent le sceau de la sincérité et de l’amour pour la Parole de Dieu.

      Je comprends tout à fait tes réflexions, car elle correspondent à la façon dont je raisonnais il y a quelques années. Je voudrais t’expliquer en qq lignes (un vrai défi) pourquoi aujourd’hui je ne raisonne plus ainsi.

      Le « glissement théologique » lié au ppe d' »accomodation ».

      As-tu lu l’article que j’ai cité concernant l’inerrance biblique et le fait que derrière cette expression se cachent plusieurs définitions différentes. Si je te comprends bien, tu serais plutôt partisan de la version forte, voire absolue. Celle qui affirme que parce que le texte est inspiré, il doit correspondre à 100% avec la « réalité », c’est à dire être « exact » à 100% en matière non seulement théologique, mais aussi scientifique et historique.

      Pour plusieurs raisons, cette conception de l’inerrance mène pour moi à une impasse intellectuelle et même spirituelle.

      Tout d’abord, c’est un présupposé impossible à démontrer par la Bible elle-même, mais une extrapolation philosophique de la notion d’inspiration faite par des esprits modernes marqués par le rationalisme et l’idéalisme. Une extrapolation qui ne permet pas de se mettre dans l’état d’esprit des auteurs inspirés et de leurs connaissances de l’histoire et du monde.

      Ensuite, c’est une conception qui mène tout droit à une confrontation directe avec les découvertes de la science, et nous invite à rejeter tout ce que la nature a à nous révéler des oeuvres de Dieu dans la création. Elle aboutit assez systématiquement au créationismme, à l’obligation d’un déluge universel, à accepter l’âge très ancien des patriarches, à rejeter l’évolution…

      J’aimerais que les choses soient simples, mais elles ne le sont pas! S’il me suffisait d’ouvrir la Bible dans la Genèse pour avoir un compte rendu historique et scientifique de nos origines et de celles du monde, j’en serais ravi! Les découvertes de l’archéologie et de la science me montrent qu’il n’en est rien.

      Cela rend j’en conviens l’interprétation plus difficile, et certains ont étendu le ppe de « condescendance » aux matières spirituelles, et cela a abouti au libéralisme théologique qui nie les miracles, voire la résurrection de Jésus.

      Il existe je le crois un usage correct de ce principe qui ne mène pas nécessairement vers le libéralisme. Tu peux lire l’autre article mis en lien sur ce sujet…

      La Bible reste un livre fiable à condition d’y chercher ce que Dieu a bien voulu y mettre et nous communiquer.

      Comme toi, je crois que la Bible est « soufflée hors de Dieu », mais je ne suis pas choqué que Dieu utilise des conceptions anciennes des auteurs concernant la nature. Faire autrement eut été révéler à l’avance la science et produire la confusion chez les premiers auditeurs. Tout comme Jésus était pleinement homme et pleinement Dieu, la Bible est parfaitement inspirée et s’inscrit pleinement dans l’histoire humaine. Nous avons trop souvent une conception de l’inspiration qui ressemble à une dictée coranique.

      La conduite dans la vérité:

      Oui la Bible nous conduit vers Jésus la vérité, mais la science de quelle époque le Saint Esprit aurait-il du utiliser pour véhiculer ce message? Celle du 21ème siècle? du 15ème? Du 25ème? Il était inévitable que le message s’inscrive dans un contexte de connaissance d’une époque particulière. Nous ne pouvons que nous soumettre au choix de Dieu. De plus, il ne faut pas voir dans ce « véhicule » un message, c’est une concession de Dieu pour se faire comprendre.

      Si tu utilises l’expression « aux 4 coins du monde », c’est bien parce qu’à une époque, on croyait que la terre était plate et qu’elle avait 4 coins, de même pour le « firmament ».Ce serait un pur anachronisme de penser que les auteurs inspirés savaient qu’il s’agissait là que d’une description phénoménologique.Ce qu’ils voyaient étaient ce qu’ils « croyaient » à propos du cosmos.

      En ce qui concerne Henri Blocher, tu as raison de dire qu’il ne fait pas usage du ppe d’accomodation. c’est pourtant le cas d’autres théologiens évangéliques comme John Walton, du wheaton college que l’on ne saurait qualifier de libéral, Peter Enns, Denis lamoureux, Paul seely…tous ces théologiens (et bien d’autres) reconnaissent l’usage d’une vision ancienne du cosmos dans la Bible. Tu peux parcourir la rubrique théologie ou bible et science de ce blog…

      En ce qui concerne l’origine de l’homme, toutes les données génétiques nous montrent que nous ne descendons pas d’un couple, mais d’une population de plusieurs milliers de personnes (cf le reportage d’hier soir sur arte)

      l’Eve mitochondriale à laquelle tu fais allusion est souvent très mal comprise par le grand public. Toutes les femmes (et pas les hommes) actuelles descendent probablement d’une femme unique qui vivaient au milieu d’autres femmes en Afrique il y a environ 100 000 ans ou plus. Rien à voir avec l’Eve biblique…

      Je sais que ces questions sont très complexes et ont bcp de ramifications scientifiques et théologiques. Ce blog n’est qu’une approche modeste de la question. Je reste à ta disposition pour te conseiller dans des lectures plus approfondies si tu le souhaites.

      Que le Seigneur te guide dans toute la vérité!
      benoit

  2. Avatar
    Daniel PIGNARD mer 19 Oct 2011 Répondre

    La Bible est tellement fiable y compris scientifiquement que j’ai réussi à bâtir avec elle une théorie sur le mécanisme du déluge et de la dérive des continents ainsi que les raisons de la baisse de la longévité des hommes et de sa remontée actuelle de +3 mois par an.

    Veuillez trouver sur les liens ci-joints une théorie que j’ai élaborée sur le mécanisme du déluge et de la dérive des continents.
    http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/La_BIBLE_face_a_la_SCIENCE/Daniel_Pignard_-_20010609%20_-_Recherche_sur_le_Deluge_et_la_Derive_des_Continents_-_Resume.pdf
    http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/La_BIBLE_face_a_la_SCIENCE/Daniel_Pignard_-_2001_-_Quand_Dieu_cogne_avec_sa_Graine_-_Extraits.pdf

  3. Avatar Auteur
    Benoit HEBERT mer 19 Oct 2011 Répondre

    Cher Daniel,

    je ne doute ni de votre sincérité, ni de vos motivations, mais c’est uniquement pour encourager les commentaires sur ce blog que j’ai accepté de mettre en lien les articles que vous présentez.

    Croyez-vous qu’il soit vraiment raisonnable de croire qu’à vous tout seul, vous ayez réussi à élaborer une théorie scientifique qui contredit à peu près tout ce que les géologues du monde entier ont établi depuis des décennies?

    Tout ceci me parait manquer de bon sens et de modestie!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*