Compte-rendu de l’échange au bar des sciences dans le Pays de Montbéliard – « Fête de la science » le 6/10/2021

pavillon des sciences
Print Friendly, PDF & Email

Un  bar des sciences dans le Pays de Montbéliard

J’ai eu le privilège d’être invité au Bar des Sciences du Pavillon des sciences de Bourgogne Franche Comté  le 6 octobre pour parler de l’impact de l’activité humaine sur la biodiversité.

Cette rencontre au CCI du territoire de Belfort a été l’occasion de communiquer sur les travaux de l’IPBES (the Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services) qui synthétisent ce que l’on sait aujourd’hui (https://ipbes.net/fr).

Deux chiffres :

  • on estime que 25% des espèces animales et végétales sont aujourd’hui menacées d’extinction
  • et le taux d’extinction global est estimé 10-100 fois plus élevé que le taux d’extinction observé sur les 10 derniers millions d’années.

 

C’est donc bien la rapidité du phénomène qui est alarmante.   Les causes sont multiples, mais peuvent être reliées à l’activité humaine : destruction de l’habitat, pollution, espèces « exotiques » invasives,  changement climatique. Toutes les espèces ne sont pas impactées de la même manière, les espèces étant plus ou moins résilientes, étant plus ou moins capables de migrer vers des territoires plus propices.

Les échanges avec le public furent nombreux et enrichis par l’intervention de Dominique Delfino, Eco-photographe, dont l’action dans son territoire avait valeur d’exemple d’action concrète. Mention spéciale à Pascal Rémond, chef d’orchestre de ces évènements depuis plus de 15 ans. Dans ce contexte de post-vérité, ce type de rencontre entre des chercheurs et le grand public est crucial, pour se comprendre et agir ensemble.

 

la page du bar des sciences du Pavillon des sciences.

 

Voir aussi cet article sur Une alerte sur l’émergence d’un scepticisme sur le déclin de la biodiversité

Pascal est président de Science & Foi. Ingénieur agronome et Docteur en Génétique, il travaille comme enseignant-chercheur dans un laboratoire d’Ecologie et d’Evolution. Son activité de recherche porte sur l’évolution des systèmes de reproduction et du génome mitochondrial chez les plantes. Il est aussi co-responsable d’une église évangélique à Lille, membre du Conseil National des Evangéliques de France. Il a participé à l’ouvrage collectif sous la direction de Lydia Jaeger « De la Genèse au génome » et est l’auteur d’un livre sur l’évolution et la foi chrétienne dans la collection Croire-Pocket paru en 2012 « Création et évolution. De la confrontation au dialogue ».

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

>