Complot or not complot ? (1)

Posté par Benoit Hébert

>3 Articles pour la série : Complot or not complot ?
Print Friendly, PDF & Email

 

Le gouvernement français a fait appel à l’humoriste Kévin Razy pour illustrer sa campagne « anti-complotiste » sur le site http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule destinée à contrer les « pseudo-théories à l’apparence scientifique qui vous mettent en garde :

« On te manipule ! » A en croire ces « théoriciens » du complot, États, institutions et médias déploieraient des efforts systématiques pour tromper et manipuler les citoyens. Il faudrait ne croire personne… sauf ceux qui portent ces thèses complotistes ! »

La vidéo de Kévin Razy vous fera probablement sourire. Elle nous fait aussi réfléchir, ainsi que tout l’arsenal « anti-complotiste » mis à la disposition des internautes.

Plusieurs membres de l’équipe Science et Foi ont déjà abordé avec pertinence le thème de la théorie du complot, en rapport avec la question des origines de l’homme et de l’univers, de la Bible et de la science.

Pour les chrétiens, en particulier de sensibilité évangélique, la question de la « théorie du complot » est une question complexe. En lisant le contenu de la stratégie « anti-complotiste » proposée par le site gouvernemental « on te manipule », je me suis demandé si celle-ci serait jugée pleinement convaincante par celles et ceux qui, parmi les chrétiens évangéliques, pensent effectivement être victime d’un complot « anti-créationniste » de la part d’une communauté scientifique « athée », et d’une société française très sécularisée.

Voici le fil de ma réflexion qui sera développée dans la suite :

  1. Un constat : le sentiment d’être victime d’un « complot » anti-créationniste est une réalité chez beaucoup de chrétiens de sensibilité évangélique.
  2. Plus généralement, la question d’un « complot » anti-chrétien est une question qui mérite d’être analysée à la lumière des Ecritures.
  3. Pour lutter de façon efficace contre la désinformation « pseudo-scientifique » qui est abondante dans certains milieux évangéliques, quelle stratégie adopter ?

A suivre…

 

 


Crédit photo: cookelma / 123RF


Navigation dans la série
Complot or not complot (2) ? A propos de la stratégie gouvernementale « anti-complotiste ». >>
Avatar

20 Commentaires

  1. Avatar
    Peel Olivier lun 08 Fév 2016 Répondre

    Complot? Non, je n’y crois guère non plus. Toutefois, les stratégies actuelles sont différentes. Soit on t’ignore soit on boycotte tes publications. Ce sont des stratégies plus mortelles pour l’auteur. Ce sont des éditeurs qui m’ont expliqué cette manière d’agir. On te fait pas de pub. Ou bien on t’attaque sur tes capacités, on décortique ta vie et on découpe des parties de phrases et on leur fait dire autre chose etc.
    Il n’y a pas complot au sens strict du terme. Aujourd’hui, c’est sans secret. C’est ouvertement que l’on t’attaque.

    Par rapport à ce qui a été déjà débattu à propos du créationnisme strict, je n’utiliserais plus pour ma part l’argument de tous contre quelques-uns. L’histoire des sciences démontre que des individus ont eu raison contre tous. Ce fut le cas récent d’Alfred Wegener et même d’Einstein. Il est possible également que le cas des Bogdanov soit également du lot. Souvent, c’est le temps qui donnera raison ou tort. Mais attention, je ne dis pas que je défends bec et ongle les créationnistes stricts. Pour ma part, je crois à une part de hasard dans la nature mais qui n’est pas définie selon les principes de l’idéologie matérialiste. Et je ne suis pas darwinien car je crois que cette théorie est sur le point d’être totalement dépassée. La loi de la seule sélection naturelle n’est plus à même d’expliquer les phénomènes naturalistes. Le saltationnisme non plus. Je crois que le monde a évolué et qu’il évolue encore. Néanmoins, ce que je retiens des créationnistes dans leur critique (ce qu’ils devraient également mettre en pratique) c’est que nous ne devons pas nous enorgueillir par notre savoir et nos connaissances actuelles.

  2. Avatar
    Antoine lun 08 Fév 2016 Répondre

    Je ne sais pas trop si on peut citer Einstein comme exemple de « franc-tireur hors du système qui a eu raison contre tous ».
    Son article sur la relativité restreinte a été publié en 1905 dans « Annalen der Physik », l’un des journaux à comité de lecture les plus en vues de l’époque. L’éditeur de la revue, c’est-à-dire celui qui, en définitive, décide de publier l’article ou non, était à cette époque Paul Drude, dont les travaux en physique du solide sont encore connus.
    Bref, 100% « science officielle ». Les gens à même de comprendre ce qu’Einstein racontait savaient bien que ce n’était pas n’importe quoi. C’est loin d’être le cas des Bogdanov sur lesquels Alain Connes, par exemple, a écrit « Il ne m’a pas fallu longtemps pour m’assurer qu’ils parlent de choses qu’ils ne maîtrisent pas ».

    • Avatar
      Peel Olivier lun 08 Fév 2016 Répondre

      Einstein, franc-tireur? Non. Mais sa théorie n’a pas été, dans l’immédiat, accueillit à bras ouvert. N’oublions pas que le paradigme de Newton primait encore à cette époque. Il faut du temps pour que les esprits changent. Fort heureusement pour Einstein, Henri Poincaré était là pour soutenir ces idées.
      Je ne vais pas contester l’avis d’Alain Connes qui est un brillant mathématicien. Toutefois, c’est aller un peu vite en besogne d’écarter d’un revers de main un travail de 10 années (thèse qui a prit 10 ans puisque chercheurs non rémunérés). C’est le droit à Alain Connes de contester la valeur des thèses des frères Bogdanov mais il y a eu également l’avis d’autres physiciens et mathématiciens de renoms qui ont grandement approuvé la qualité des thèses.

      • Avatar
        Antoine lun 08 Fév 2016 Répondre

        En fait, lorsque vous discutez avec quelqu’un qui travaille dans un domaine de la physique voisin du vôtre, vous vous rendez compte très vite à qui vous avez affaire, même si il/elle est là-dedans depuis 30 ans. Ça marche du reste dans les deux sens (génie ou charlatan).

        Il suffit d’une ou deux questions bien placées pour comprendre si un étudiant qui soutient sa thèse comprends ce qu’il raconte, ou non. Je ne suis donc pas du tout surpris qu’un Alain Connes soit très rapidement capable de se rendre compte que les jumeaux ne sont pas sérieux. Je viens de parcourir l’article Wikipedia sur l’affaire Bogdanov (https://en.wikipedia.org/wiki/Bogdanov_affair). Il ne me semble pas qu’il fasse état de beaucoup de scientifiques de renoms ayant appuyé leurs travaux.

        Concernant Einstein, je viens de regarder les statistiques de son papier de 1905 sur la relativité. Super instructif ! Parmi les 185 articles parus dans « ANNALEN DER PHYSIK » cette même année, les plus cités sont les 4 d’Einstein (et pas pour le détruire, mais pour bâtir dessus – c’est ce que suggèrent les titres). Celui sur la relativité fut cité 26 fois entre 1905 et 1915 par d’autres articles dans des revues à comité de lecture, et par des auteurs comme Max Planck. A titre de comparaison, l’article le plus cité paru en 1905 dans le même journal, et n’ayant pas Einstein pour auteur, ne le fut que 5 fois entre 1905 et 1915.

        En tout, les 4 papiers d’Einstein parus en 1905, tous dans le même journal, avaient déjà été cités 66 fois en 1915. Tout cela donne plutôt l’impression que la communauté scientifique a accueilli les papiers d’Einstein en fanfare. Qu’ils ont fait du bruit, et que beaucoup se sont rendu compte de leur importance. Qu’Einstein ait convaincu le grand public, voire les non-spécialistes, c’est autre chose. En supposant qu’il ne l’ait pas fait, on se trouve dans le cas inverse des Bogdanov -:)

  3. Avatar
    Peel Olivier lun 08 Fév 2016 Répondre

    Bref. Toujours le même constat, vous aimez avoir raison plutôt que d’entendre raison. Personne n’est parfait, ni vous ni moi.
    Cela vaut-il la peine de continuer?
    Pour ma part, j’ai toujours lu et là encore dernièrement que la théorie de la relativité d’Einstein prit du temps pour s’imposer tant au niveau du public qu’au niveau scientifique. Mais c’est probablement moi qui ne doit rien comprendre.
    En ce qui concerne les frères Bogdanov, ils sont peut-être des incompétents mais on se demande pourquoi dès lors des physiciens comme Luis Gonzalez-Mestres soutient totalement les théories émisent par les frères Bogdanov. Ou encore pourquoi le professeur Moshé Flato, réputé pour être un homme d’une très grande exigence en mathématique et physique a accepté d’être leur directeur de thèse? Pourquoi un homme comme le docteur Steirnheimer, accepta de continuer la soutenance de thèse des frères Bogdanov après la mort soudaine du professeur Flato? Pas moins de 7 experts ont analysé la thèse des frères Bogdanov et pas un d’entre eux n’a prétendu que c’était moyen. Au contraire. Il eut C.M. Marle (Université Paris VI) pour la partie théorie des groupes classiques. E. Leichtnam (ENS) pour la partie algèbres d’opérateurs; Shahn Majid (Université de Cambridge/ Kings College) pour la partie groupes quantiques, D. Gurevitch (Université de Valenciennes) pour la partie groupes quantiques, Costas Kounnas (CERN/ENS) pour la partie physique théorique, enfin les docteurs D. Sternheimer (Université de Bourgogne) et le S. Simonoff (Université de Bordeaux) pour le rapport de synthèse. Chacun d’entre eux furent impressionnés par la thèse de G. Bogdanov.
    En ce qui concerne la thèse d’Igor Bogdanov, en plus des directeurs, deux rapporteurs tels que Jack Morava de l’Université Johns Hopkins et le professeur Roman Jackiw, du MIT. On peut lire du premier rapport (du professeur Jack Morava): « De mon point de vue, le travail de thèse de Igor Bogdanov est d’un grand intérêt, il est dominé par des idées nouvelles avec des implications physiques fondamentales en cosmologie et dans de nombreux autres domaines en relation avec la gravitation. » Le second parle de thèse fascinante.

    Si les frères Bogdanov étaient si inintéressants, pourquoi des gens, comme ceux cités ci-dessus les soutiendraient au risque de ternir leur réputation?

    • Avatar
      Antoine lun 08 Fév 2016 Répondre

      Mais que voulez-vous que j’y fasse?
      Ce n’est pas moi qui invente les chiffres des citations de papiers d’Einstein qui montrent que ses articles n’ont pas été ignorés. Ou devrais-je décider d’oublier ces données ? Ce sont elles qui témoignent le plus fidèlement de l’intérêt de la communauté scientifique (pas de celui du grand public). Encore une fois, qu’y puis-je ?

      Est-ce aussi de ma faute si les 2 principaux articles des Bogdanov, soi-disant si riches et si encensés par une partie de la communauté scientifiques, n’ont à ce jour été cités que 1 fois (pour celui publié en 2002), et 4 fois (pour l’autre, publié en 2001) ? De surcroît, sur les 5 autres articles qui ont cités les travaux des Bogdanov, 4 ont pour auteurs… les Bogdanov. Bref, si tant de spécialistes les ont défendus, comment se fait-il que 14 ans plus tard, les seuls chercheurs intéressés par les travaux des Bogdanov, sont les Boddanov ?

      Quant aux références que vous citez, les 2 premiers noms que j’ai regardés ne m’ont pas donné envie de les explorer toutes. Voici ce que j’ai trouvé (les citations complètes sont là https://en.wikipedia.org/wiki/Talk:Bogdanov_affair/comments):

      Sternheimer (2002): “[The Bogdanov brothers]… have a hard time understanding that they are not the « Einstein Bros »… On the mathematical side, when they have a vague idea, it is possible with a lot of effort to make them (especially Grichka) write a small precise paper… On the physical side, they have read a lot, understand in broad lines a lot, do get from it a somewhat original point of view, can even bring in new ideas…”

      Charles Marie Marle (1999): “Le travail fait par Grichka Bogdanoff dans ces deux parties présente un certain intérêt sur le plan mathématique. Les conséquences physiques qu’il évoque sont quelque peu en dehors de mes compétences. »

      Je ne vois rien de dithyrambique là-dedans.
      Sternheimer écrit que les frères sont persuadés d’être les nouveaux Einstein, et que quand ils ont un idée vague en maths, on peut leur faire écrire quelque chose qui a du sens, mais avec pas mal d’efforts. Quant à la physique, ils la comprennent dans les grandes lignes (broad lines) et, certes, peuvent même apporter des idées nouvelles. C’est même un peu péjoratif de dire de physiciens, qu’ils comprenent la physique « dans les grandes lignes ».
      Quant à Marle, il note un « certain intérêt » sur le plan des maths, tout en avouant ne pas pouvoir s’exprimer sur la physique.

      Que voulez-vous que j’y fasse?

  4. Avatar
    Peel Olivier mar 09 Fév 2016 Répondre

    Vous avez tout à fait le droit de ne pas partager le même avis que moi sur Einstein et les frères Bogdanov. Nous sommes totalement libre (heureusement!!).
    Il est clair que les articles d’Einstein n’étaient pas ignorés. Ce n’est pas de cela que je parle. On peut lire et ne pas être d’accord. Il ne faut pas oublier que l’époque n’était pas très bonne ni en Allemagne ni en France. Si Henri Poincaré appuyait les dires et théories d’Einstein en matière de théorie de la relativité (puisqu’ils partageaient une même idée sur le sujet), le fait même qu’Einstein était juif ne l’aidait pas. Henri Bergson s’opposait à Einstein à propos de la notion du temps (voir les oeuvres de Bergson à ce sujet, tome 1 si mes souvenirs sont bons). Les archives montrent qu’on refusa le Prix Nobel à Einstein durant 12 années. Il ne le reçu qu’en 1921 et pour des travaux autres que celui de la relativité. Et quand on parle de complot, on attestait déjà à l’époque qu’Einstein avait tout simplement plagié Poincaré en ce qui concerne les bases de la théorie de la relativité. Je suis d’ailleurs étonné que plusieurs ouvrages récents reviennent sur le sujet:
    Pour ma part, je n’y crois guère. Mais pour ce donner un bel avis sur le sujet de l’évolution et de la réception de la pensée d’Einstein, je recommande l’excellent ouvrage de Denis Brian. Il s’appuie sur les écrits et les archives de l’époque.
    http://www.amazon.fr/Einstein-genie-lhomme-Denis-Brian/dp/222108179X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1455000110&sr=1-1&keywords=denis+brian

    Alors, en ce qui concerne les frères Bogdanov. Jamais je n’aurais cru qu’un jour je défendrais la cause des frères Bogdanov qui ont bercé mon enfance avec l’émission Temps X (^^). Bref. Des Einstein? Je n’irais pas jusque là. C’est une approche originale de la question avant le Big Bang qui déroge aux habitudes. Ils vulgarisent plus qu’ils ne spéculent. Certes, mais personne d’entre ceux qui ont lu leur thèse ne remettent en question que le titre de Docteur ne soit pas mérité.
    Je trouve dommage que le seul appui que l’on donne soit uniquement la page Wikipédia. Cela peut-être un bonne base pour le début d’une recherche mais nullement suffisant. Les phrases sont souvent hors contextes. En ce qui concerne Sternheimer, je préfère ce long article dont voici le lien. Je me permets également de citer un paragraphe qui mérite également d’être souligné.
    « Une approche non-standard

    Les options scientifiques et philosophiques des Bogdanoff ne sont pas les miennes : cela n’autorise ni à les censurer ni à ne pas sanctionner par un diplôme un travail effectué comportant un intérêt et une originalité reconnus par les rapporteurs extérieurs. Au delà des commentaires extrêmes suscités par les Bogdanoff, dont l’enthousiasme sympathique est parfois irritant, il reste qu’ils ont, en matière scientifique, un point de vue qui interpelle et mérite intérêt. Pour ce qui est de la recherche, celle-ci concerne la question complexe et hautement spéculative de la Singularité Initiale de l’espace-temps au voisinage du «Big Bang», ainsi que les outils mathématiques utilisables pour la traiter. […] L’approche des Bogdanoff, selon les rapporteurs, présente des idées nouvelles qui ont des implications plausibles en cosmologie et dans d’autres phénomènes gravitationnels. La partie mathématique de la thèse de Grichka (dont le résultat est mentionné plus haut) est motivée par ces idées. Certes, leur style est non-standard dans les publications scientifiques. Mais ceux qui (comme les rapporteurs et d’autres qui ont passé du temps à discuter avec eux) veulent s’en donner la peine peuvent découvrir un point de vue original et, le cas échéant, s’en inspirer. La recherche ne procède pas autrement. » http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20101020.BIB5825/les-freres-bogdanoff-defendus-par-leur-directeur-de-these.html
    Et c’est bien ce que dit également le professeur Roman Jackiw du département de Physique Théorique du MIT:
    « This paper entails the following fascinating phenomenon. In conventional approches to a dynamical system (e.g. field theory) at high temperature, one believes that one time-like dimension is lost, and one is asked to study dynamics in the remaining space-like dimensions. For example, physical Yang-Mills theory becomes a Euclidean 3-dimensional gauge theory, and the Chern Simons term (introduced to physics by the reviewer and collaborators) becomes relevant. On the other hand, the author’s unconventional idea is that at high temperatures the Yang-Mills system fluctuates into the suppressed fourth dimension, thaking on time-like values. In other words the 3-dimensional space-like surfaces has two possible extensions into which in fluctuates: the usual (3+1)-dimension physical Lorentzian space-time and a 4 dimensional Euclidean space.
    The work requires much futher development, before it can be assessed as a successful solution to the problem it adresses. On the other hand, the thesis and the published papers provide an excellent introduction to these ideas, and can serve as a useful springboard for further research in this area, following Mr Bogdanoff’s suggestions. »
    Roman Jackiw, le 11/04/2002.

    Bon c’est pas la thèse du siècle mais il y a peu d’étudiant en doctorat qui peuvent prétendre que des rapporteurs puissent en dire autant de leur thèse.

    Donc, on ne peut remettre en question le titre de docteur à ces messieurs Bogdanov et oui, ils ont fait les frais d’une tentative de discrimination publique de part des médias et du CNRS. Il est aussi intelligent de reconnaître que le monde scientifique n’aime pas qu’on déroge à ses propres dogmes tout comme l’Eglise le fait ou l’a fait dans le passé. Tant qu’il y aura des hommes…

  5. Avatar
    Pascal jeu 11 Fév 2016 Répondre

    Je pense que, contrairement aux frères Bogdanov, qui, sans juger de la validité de leur travail, spéculent sur des sujets hautement complexes, et à la limite des connaissances humaines, puisqu’il s’agit de la singularité initiale, et qui demeureront pour un temps certainement très long, dans le domaine de l’expérimentalement invérifiable (au même titre que la théorie des cordes, ou la création de l’univers à partir des fluctuations quantiques du vide), Einstein est parti de quelques assertions très pragmatiques, la constance de la vitesse de la lumière étant ce qui le conduisit à accoucher de la relativité restreinte, et ses réflexions sur l’équivalence entre masses grave et inerte, à la relativité générale. Nous sommes jeudi le 11 février 2016, et peut-être apprendra-t-on ce jour (ou non), que les ondes gravitationnelles prédites par la RG, ont été détectées, ce qui ne sera qu’une confirmation supplémentaire de la validité de cette RG, jamais mise en défaut depuis sa création. Vous parlez de Poincaré dont Einstein se serait inspiré ? Il semble effectivement que celui-ci avait accouché d’un équivalent de la relativité restreinte, mais sans mesurer toute la portée physique que celle-ci impliquait, étant plutôt de sensibilité mathématique. Einstein aurait-il eu connaissance des travaux de Poincaré ? Cela n’est pas sûr et la lecture du fameux livre « Einstein et Poincaré » ne m’en a pas convaincu. Donc, pour conclure :
    – l’apport d’Albert Einstein à la physique est énorme, et le début du siècle dernier était mûr pour la remise en cause des notions de temps et d’espace « absolus », Poincaré ayant sans doute flairé la même piste, sans mesurer les conséquences physiques des équations de Lorentz;
    – les frères Bogdanov sont d’intelligents et brillants vulgarisateurs, qui ont obtenu dans les règles de l’art, un doctorat, mais sont-ce des « zweistein » ? Rien n’est moins sûr.

    • Avatar
      Peel Olivier jeu 11 Fév 2016 Répondre

      Cher Pascal,
      Nous sommes d’accord. En effet, je ne crois pas non plus que les frères Bogdanov soient les nouveaux Einstein. Je l’avais déjà souligné. Je pense qu’ils ont de l’intuition.
      Les relations entre Poincaré et Einstein est un autre sujet. Je ne crois pas au fait qu’Einstein ait copié sur Poincaré. Einstein était trop indépendant d’esprit pour que cela puisse être un plagier.

  6. Avatar
    Antoine ven 12 Fév 2016 Répondre

    Au sujet des Bogdanov, une autre information intéressante.

    Je faisais remarquer à Daniel que les articles d’Einstein publiés en 1905 ont été les plus cités dans « Annalen der Physik » durant les 10 années suivantes (et au-delà). Quand on cite un article en science, c’est pour reprendre un de ses résultats, ou pour bâtir dessus. Si on veut le démonter, le titre de l’article le dit clairement, ce qui n’était pas le cas. Einstein écrivait d’ailleurs en 1913 “The attention that this theory so quickly received from colleagues is surely to be ascribed in large part to the resoluteness and warmth with which he [Planck] intervened for this theory”. L’acceptation des non-spécialistes a bien pu tarder, comme le fait remarquer Daniel avec le cas de Bergson, mais pas de la part des physiciens.

    Concernant les Bogdanov, leurs principaux articles n’ont été à ce jour cités que par un seul auteur autre qu’eux-mêmes. Je me suis aussi amusé à regarder le nombre de citations des autres articles publiés dans les même revues, la même année (2001 pour le papier dans « Classical And Quantum Gravity », 2002 pour l’autre, dans « Annals Of Physics »).

    En 2002, 412 articles furent publiés dans « Classical And Quantum Gravity ». Le plus cité l’est déjà 262 fois. 37 d’entre eux le sont plus de 50 fois. Celui des Bogdanov, 4 fois, dont 3 par eux-mêmes.

    En 2001, 88 articles furent publiés dans « Annals Of Physics ». Le plus cité l’est déjà 157 fois. 10 d’entre eux le sont plus de 50 fois. Celui des Bogdanov, une seule, et pas eux-mêmes.

    Bref, la thèse des Bogdanov était peut-être intéressante et pas fausse, mais le passage du temps révèle que la communauté des gens qui la comprennent n’a pas considéré, c’est le moins qu’on puisse dire, qu’ils avaient ouvert une voie révolutionnaire.

  7. Avatar
    Peel Olivier ven 12 Fév 2016 Répondre

    Cher Antoine,
    C’est Daniel alias Olivier. Je remarque que mon prénom a un petit problème de mémoire chez toi. Mon prénom est bien Olivier et non Daniel. Mais il n’y a pas mort d’homme.
    On ne va pas épiloguer durant des semaines sur Einstein et les Bogdanov. A chacun ses opinions.
    Toutefois, je suis étonné des chiffres que tu donnes à propos de la revue Classical And Quantum Gravity. Mais cela remonte à 2002. Car leur article intitulé « Topological field theory of the initial singularity of spacetime » a été à ce jour téléchargé près de 900 fois. Et le téléchargement est payant. C’est un beau record. Maintenant, nous sommes d’accord sur le fait que leur intuition reste une intuition.

    • Avatar
      Antoine ven 12 Fév 2016 Répondre

      Oops, Toutes mes excuses pour votre prénom.

      Avec tout le foin qu’ils ont fait, bien sûr que plein de gens ont voulu savoir à quoi ressemblait la chose. Mais « 891 Total downloads, Cited by 1 articles » veut dire beaucoup de curieux, peu de « nourris ».

      Au sujet du nombre de « downloads », vous trouverez sur cette page l’article le plus cité, publié la même année, et dans la même revue: http://iopscience.iop.org/article/10.1088/0264-9381/18/21/305
      Ici, on trouve « 135 Total downloads. Cited by 247 articles »**. Cité donc infiniment plus que celui des frères, mais téléchargé presque 4 fois moins.
      Le deuxième article le plus cité (même année, même revue) l’a été 148 fois. Téléchargé 58 fois seulement.
      Bref, l’article des frères est très certainement le plus téléchargé, mais quand il s’agit de s’en servir pour faire progresser la recherche, ce n’est pas celui qu’on utilise.

      Avec 15 ans de recul, il est évident que la communauté des gens qui comprennent ce qu’écrivent le Bogdanov n’y accorde pas du tout l’intérêt qu’on attendrait d’une percée majeure.
      Soutenir le contraire revient à évoquer un complot. C’est tout l’objet de cette série d’articles.

      **La différence avec les 262 citations que j’ai mentionnées vient de ce que la base de donnée que j’ai interrogée (webofknowledge.com) est plus vaste que celle d’IOP.org, éditeur de l’article.

  8. Avatar
    Peel Olivier sam 13 Fév 2016 Répondre

    J’ai effectué un travail de recherche depuis plusieurs jours en recoupant différentes informations sur les frères Bogdanov ou Bogdanoff.
    Je dois reconnaître que je me suis fait avoir. Je présente mes excuses aux lecteurs de ce site ainsi qu’aux gestionnaires de ce site: Antoine Bret en particulier qui a prit la patience de me répondre.

    J’ai donc lu les Bogdanov et les articles qui s’opposent à eux. Après quelques jours, je n’ai plus aucun doute les concernant. Voici le lien sur le rapport de soutenance: http://sciences.blogs.liberation.fr/files/rap_bogda_2_ok.pdf
    On constate les nombreuses lacunes soulignés par le comité du rapport.

    J’ai lu divers articles mais il y en a un qui fut déterminant pour moi et c’est sur base de cet article que j’ai pu avoir accès au rapport de soutenance et donc au lien ci-dessus.
    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2532

    Je vous laisse le soin d’en tirer les conclusions par vous-même, même si cela est déjà fait.

    Néanmoins, j’ai du mal à comprendre comment des scientifiques comme Luis Gonzalez-Mestres, docteur en physique théorique et membre du CNRS, et quelques autres ont pu tomber dans le panneau comme moi (j’ai encore l’excuse de ne pas être physicien et mathématicien) pour défendre les thèses des frères Bogdanov. Ainsi, le livre de Luis Gonzalez-Mestres s’intitule: L’énigme Bogdanov, les clés de l’odyssée scientifique des Bogdanov, qui est un véritable plaidoyer pour les frères. Plus de 300 pages apologétiques.

    Il fallait que je fasse mon mea culpa concernant les frères Bogdanov.

    En ce qui concerne le cas Einstein, là, je n’ai pas encore tout décortiqué. Je pense qu’Antoine a effectivement mit en avant le fait que les articles d’Einstein ont été cité et lu par plusieurs scientifiques. Je ne conteste absolument pas ce fait. Toutefois, il y a des sources et des articles de cette époque très critiques vis-à-vis d’Einstein et de ses théories (même au niveau des scientifiques). Mais je soupçonne, sans tomber dans l’idée de complot, qu’il s’agit de jalousies voire de sentiments antisémites à l’encontre d’Einstein. Mais il me faudra creuser encore un peu pour en avoir le coeur net.

    • Avatar
      Antoine dim 14 Fév 2016 Répondre

      Merci beaucoup Olivier de partager ces infos, Je suis très impressioné par votre humilité.

    • Avatar
      Antoine lun 15 Fév 2016 Répondre

      Salut Olivier,

      Je viens de jeter un œil aux publications scientifiques de Gonzales Mestres. Ça n’a rien de fracassant. Après 45 ans de carrière (il est entré au CNRS en 1972), n’avoir été cité que 205 fois dans un domaine aussi chaud que le sien, équivaut à dire que vous êtes passé presque inaperçu de la communauté scientifique (par forcément des medias, c’est tout autre chose). Autres chose : il a en revanche été cité par des articles qui eux, ont beaucoup compté. Un peu comme s’il avait eu des idées intéressantes, mais que d’autres avaient transformé l’essai, pas lui.
      Comment interpréter ces faits ? Pas facile. Mais je sais qu’il peut être très déroutant de constater que même un expert, pas juste TF1, aura soutenu les Bogdanov.

      Une leçon intéressante dans cette histoire est qu’il faut se demander si l’importance médiatique est en accords avec l’importance scientifique. Pour Stefen Hawking, c’est oui. Mais pas pour les Bogdanov. La perception du grand public est parfois très différente de celle de la communauté scientifique. J’ai par exemple l’impression qu’Einstein a été bien mieux reçu par ses pairs, que par le reste de la société. Autre exemple actuel : le grand public sous-estime énormément le consensus scientifique autour de l’origine anthropogénique du changement climatique.

  9. Avatar
    Peel Olivier lun 15 Fév 2016 Répondre

    Bonsoir Antoine,

    Merci pour les renseignements concernant Gonzales Mestres. En effet, c’est parfois déroutant mais cela nous sert d’apprentissage. Je serai plus prudent à l’avenir.
    Concernant l’importance médiatique qui est différente de l’importance scientifique, nous sommes parfaitement d’accord.
    D’après ce que j’ai pu lire jusqu’à présent, les critiques vis-à-vis d’Einstein émanaient essentiellement du milieu philosophique, du milieu antisémite d’époque, parfois du milieu académique. C’est ce qui ressort notamment de ce lien sur wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Critiques_de_la_th%C3%A9orie_de_la_relativit%C3%A9

    Parfois, les sources sont contradictoires. J’ai déjà lu des articles où l’on souligne la parfaite réception des théories d’Einstein et l’une ou l’autre source stipulant que Poincaré par exemple ne citait pas les travaux d’Einstein sur la relativité. Je suis étonné, j’avais déjà lu le contraire. Voici par exemple une autre source:
    http://www.mast.br/arquivos_sbhc/200.pdf

    Finalement, l’histoire de la réception de la théorie de la relativité mériterait bien une petite thèse de doctorat.

    • Avatar
      Antoine lun 15 Fév 2016 Répondre

      Concernant Poincare et Einstein, je ne sais pas grand chose. Je viens de trouver cettte ref: http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00107514.2012.721300

      Si la page ne vous laisse pas ouvrir le pdf, je peux vous le passer.

      • Avatar
        Pascal lun 15 Fév 2016 Répondre

        Bonsoir Antoine et Olivier, il y a aussi le livre de Jean-Paul Auffray « Einstein et Poincaré – Sur les traces de la relativité » que j’ai lu il y a quelques années, et qui narre bien l’histoire de la relativité du point de vue de l’apport de ces savants, et d’autres d’ailleurs, dont Mach, Minkowski, Lorentz, Grossman, …

        • Avatar
          Peel Olivier mar 16 Fév 2016 Répondre

          Merci Pascal. Je l’ai vu mais n’ai pas ce livre.

  10. Avatar
    olivier Peel lun 15 Fév 2016 Répondre

    Merci Antoine pour le lien. Je le lirai.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*