« Cela a failli me détourner de l’église »

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

Pas plus tard qu’hier, un internaute m’a contacté personnellement sur le site www.scienceetfoi.com pour me raconter son expérience dans une église évangélique. J’ai été particulièrement touché par ce message parce qu’il correspondait précisément aux personnes que nous désirons atteindre par ce site. Si vous aussi, vous voulez  témoigner, n’hésitez pas à me contacter! Je lui ai demandé de publier son mail de façon anonyme, et il a accepté.

« Je suis ravi d’avoir découvert votre site.

Je suis professeur de mathématiques dans un lycée dans l’est de la France, titulaire d’un dea en informatique à l’origine, assez versé en physique également, et en astronomie.
Et puis, je suis devenu chrétien évangélique il y a quelques mois. Ce fut un bouleversement pour moi. J’étais déjà croyant, mais je n’avais jamais vécu un tel sentiment de retourner à l’essence du christianisme avant mon baptême de cet été.
Depuis, je suis très actif à l’église.
Ce qui m’a posé difficulté, est de constater qu’il y avait des créationnistes parmi mes soeurs ou frères en Christ de l’église, et des personnes qui prennent souvent la Bible au pied de la lettre. Cela a failli me détourner de l’église. Car je ne pouvais purement et simplement clouer au pilori toutes mes connaissances dans les sciences, et revenir à la croyance que Dieu créa la Terre en 7 jours, et Adam et Eve il y a 6000 ans.
Heureusement, et grâce à internet, j’ai vu qu’il y avait des chrétiens évangéliques scientifiques et qui parvenaient à marier leur foi avec leurs connaissances en sciences. Je me sens tout à coup moins seul.
Car la parole du Christ est une révélation, et la science est une entreprise humaine tellement belle qui nous amène à explorer les merveilles de l’Univers. Entre les deux, et bien que la première soit La référence pour un chrétien, il ne doit pas exister de réelles incompatibilités.
Je suis sûr que la lecture des différents articles de votre superbe site que je viens de découvrir, me montrera comment je puis faire cohabiter en harmonie Sciences et Foi. « 
Avatar

5 Commentaires

  1. Avatar
    Joël Col dim 02 Jan 2011 Répondre

    Une précision.

    QUAND LES LANGUES ANCIENNES CONDUISENT À LA VÉRITÉ.
    Le verbe grec ANATELLOO.

    Mais pourquoi a-t-on donc fait « SE LEVER » le soleil avec le verbe ANATELLOO ? L’étymologie de ce verbe grec autorise-t-elle une telle traduction ?

    Dans mon ouvrage Entre Galilée et l’Église : la Bible, j’ai étudié ANATELLOO à partir de 4 sources :
    . Version de la Septante,
    . Textes d’auteurs grecs anciens,
    . Dictionnaires grecs-français,
    . Textes originaux grecs du Nouveau Testament.

    Dans cette étude, j’analyse également d’autres verbes – hébreux et grecs – qui, sous l’influence géocentrique, ont été faussement traduits.
    Et ce sont ces erreurs de traduction qui ont ainsi impliqué la Bible dans la condamnation de Galilée par l’Église.

    ANATELLOO se rencontre encore en relation avec d’autres sujets grammaticaux :
    . les cheveux, la barbe,
    . les dents,
    . une plante,
    . la fumée, la flamme,
    . les épines.

    L’étude que je publie m’a conduit à conclure qu’ANATELLOO ne déplace pas plus le soleil que les autres sujets sus cités.
    Ainsi, si les traductions de la Bible avaient été fidèles aux Textes originaux hébreux et grecs, Galilée, pour avoir rejeté le principe de la rotation du soleil autour de la terre, n’aurait pas été condamné pour « avoir tenu et cru une doctrine fausse et contraire aux saintes Écritures ».

    Je suis à la disposition de chacun pour répondre à toute question relative à cette étude.

    Joël Col

    Écrire à :
    autoedition.meguila@wanadoo.fr

    • Avatar Auteur
      Benoit HEBERT dim 02 Jan 2011 Répondre

      L’histoire de Galilée est beaucoup plus complexe qu’une simple querelle théologique, elle s’inscrit dans un contexte politique, universitaire et relationnel compliqué. Mais il est clair que ceux qui se sont opposés à lui l’ont aussi fait pour des raisons d’interprétation biblique littérale, parce que la Bible est effectivement écrite dans une vision géocentrique, une terre plate entourée par les eaux et surmontées par un firmament qui retient les « eaux d’en haut »….comme nous l’avons expliqué dans plusieurs articles sur ce blog!

  2. Avatar
    Joël Col jeu 06 Jan 2011 Répondre

    Cette Affaire Galilée est, en effet, complexe. On pourrait même affirmer qu’on l’a beaucoup trop compliquée. Il ne saurait donc, entre autres, être question de parler d' »interprétation biblique littérale » que l’Église aurait faite, pour tenter de donner quelque explication à ce sujet si controversé. En réalité, les opposants de Galilée n’ont jamais fait une mauvaise interprétation de ces textes. Ils lisaient, très justement, les traductions de la Bible qui étaient – et sont toujours – conformes au système géocentrique. Dans mon ouvrage Entre Galilée et l’Église : la Bible, j’analyse les Textes originaux hébreux et grecs. Et dans cette étude, je démontre que dans ces Textes le soleil n’est aucunement dépeint comme un astre tournant autour de la terre, contrairement à ce qu’affirment leurs nombreuses traductions. Galilée était ainsi en accord avec les Textes inspirés hébreux et grecs mais en désaccord avec leurs Versions. En aucun cas on ne saurait rendre les Textes originaux responsables de la condamnation de l’astronome. Il faudra bien que cette réalité soit un jour reconnue par tous.

    Joël Col

  3. Avatar Auteur
    Benoit HEBERT jeu 06 Jan 2011 Répondre

    Vous seriez très isolé dans votre interprétation, et on a rarement raison tout seul…En plus, il n’y a pas que le soleil, mais le firmament, les extrémités de la terre, les fondations de la terre…toute la description biblique du cosmos est conforme à celle que partageaient les peuples du proche orient ancien!

    • Avatar
      Joël Col jeu 06 Jan 2011 Répondre

      Effectivement, on a rarement raison tout seul. Cependant, Galilée nous a prouvé le contraire. Pour donner plus de crédit à vos affirmations, il serait peut-être bon que vous les établissiez après lecture de mon étude. Je reste à votre entière disposition.
      Joël Col

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*