"Antarctique: en quête d'une glace à un million.. d'années"

Print Friendly, PDF & Email

Un article de Cécile Dumas de Sciences et avenir

« Le raid inédit entre les stations Concordia et Vostok est terminé. Les scientifiques espèrent obtenir une glace âgée d’au moins un million d’années, dépositaire d’une période clef de l’histoire climatique terrestre…

Un changement il y a 1 million d’années

Le record est détenu par la carotte du programme EPICA, forée au Dôme C à 3.000 mètres de profondeur, qui permet de retracer 800.000 ans d’histoire climatique. Cependant les scientifiques souhaitent aller plus loin. «La reconstitution du climat terrestre à partir des sédiments marins révèle qu’il y a plus d’un million d’années les cycles glaciaires-interglaciaires se succédaient tous les 40.000 ans, explique Jérôme Chappellaz. Or depuis un million d’années, cette périodicité est de 100.000 ans. L’orbite de la Terre par rapport au Soleil n’a pas changé il y a un million d’années, il s’est donc passé quelque chose dans le système climatique terrestre que nous voulons comprendre»… »

Lire l’article complet

Avatar

3 Commentaires

  1. Avatar
    Daniel PIGNARD mar 31 Jan 2012 Répondre

    Je lis dans l’Est Républicain du jeudi 15 mai 2008 sous le titre « Gaz à effet de serre à un niveau record » qu’en Antarctique, une carotte de glace prélevée à 3270 m de profondeur permet d’examiner la composition de l’air jusqu’à 800 000 années en arrière.
     
    Revenons maintenant à du concret que les journalistes pourraient vérifier s’ils en avaient envie :
    Un avion chasseur américain P-38 est tombé sur le Groenland le 15 juillet 1942. Il fut localisé à 75 m de profondeur en 1988. Il fut remonté en mai 1992. L’avion a donc été recouvert de 75 m de glace en moins de 50 ans (Creation ex nihilo – june-August 1997)
    Ainsi donc de 1942 à 1988 soit en 46 ans, un objet s’est enfoncé de 75 m.
    En faisant la règle de trois,
    1) 75 m font 46 ans
    2) 1 m font 46/75 = 0,61333 ans
    3) 3270 m font 46/75*3270 = 2005,6 ans

    Comme c’était au Groenland, ce n’est pas tout à fait applicable à l’Antarctique mais ce doit être du même ordre. Evidemment les journalistes vont préférer 800 000 ans à 2006 ans car croire les paléontologues est moins fatiguant que de vérifier leurs affirmations. Et voilà pourquoi, Monsieur, votre fille est muette !
    http://p38assn.org/glacier-girl-recovery.htm

  2. Avatar
    Jean-Marie sam 26 Mai 2012 Répondre

    Votre calcul n’a aucun sens.
    D’une part, Glacier Girl a été retrouvé à 81 mètres (268 pieds) et non 75. Vous semblez surtout ignorer plusieurs facteurs: l’avion a subi plusieurs décennies de tempêtes de blizzard et de mouvements de glaciers, qui jouent énormément dans l’ensevelissement ou la surrection d’objets: nous ne sommes pas là dans le cadre ultra-simplifié d’un objet déposé à la surface et soumis à un simple enneigement annuel. Qui plus est, vous ne tenez aucun compte des phénomènes de tassement de la neige qui la transforment en glace, et modifient donc énormément la vitesse d’nefouissement. Du coup, votre simple règle de trois est hors de propos. Si la glaciologie se limitait à des règles de trois manipulables par tout un chacun, cela se saurait.

  3. Avatar
    Daniel PIGNARD mer 06 Mar 2013 Répondre

    Mon calcul a du sens et ce sont vos propos qui ne prouvent rien, n’apportent aucun argument solide. Si vous savez comment est calculé l’enfoncement des objets dans la glace faites-en nous part mais ne dites surtout pas que mon calcul n’a aucun sens.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*