Vous reprendrez bien quelques pilules contre le géocentrisme ?

Posté par Antoine BRET
Print Friendly, PDF & Email

 

Ce site comporte un article assez long sur le géocentrisme, qui fut mis en ligne il y a plus d’un an. On y voyait comment cette vision du cosmos ne peut rendre compte en même temps, de l’expérience du pendule de Foucault, des saisons, des satellites géostationnaires qui ne tombent pas, ainsi que de bien d’autres observations.

Déjà, une tendance se dégageait clairement : lorsqu’une théorie, la relativité générale d’Einstein par exemple, pourrait à la rigueur fournir au géocentrisme ce dont il a besoin, il s’empresse de l’adopter. Mais lorsque cette dernière lui barre la route, il se dépêche de l’oublier, voire de la ranger aux rangs des conspirations dont sa bibliothèque ne manque pas. Au-delà, le géocentrisme se voit dans l’obligation d’inventer, littéralement, une foule de « lois » ad-hoc, dans l’espoir de faire coller son modèle aux observations.

De fait, il en est du géocentrisme comme de tout modèle défectueux : on ne finit pas d’en découvrir les failles. L’article en question s’est ainsi vu enrichi récemment de deux paragraphes. L’un traite de « la parallaxe », ce petit angle dont il faut modifier la visée d’un télescope si l’on veut regarder la même étoile à 6 mois d’intervalle. L’autre, de la forme de la terre qui comme on le sait, n’est pas tout à fait sphérique à cause de sa rotation sur elle-même.

 

Bonne lecture !

R_geocentrisme
Accéder à l’article

Antoine BRET

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*