« Le faux problème de l’évolution » de Roger Lefèbvre

Date : sam 23 nov 2013 Catégorie,

Présentation

Le doyen de notre association, Roger Lefebvre, a écrit le premier ouvrage autoédité par l’association « Science et Foi Chrétienne ».

Livre_Rogerle livre est présenté

et en vente sur le site

de la librairie chrétienne, la CLC :

http://www.clcfrance.com/le-faux-probleme-de-l-evolution_ref_SF-F010.html

Egalement disponible au format numérique pour liseuses électroniques, tablettes, Ios, Androïd ou PC / Mac.
Choisissez votre format :

Logo_kindle     Logo_epub

Dans cette étude, Roger Lefèbvre constate qu’à notre époque, la théorie créationniste traditionnelle n’est plus recevable par les chrétiens évangéliques quelque peu formés aux disciplines bibliques ou scientifiques. Dès lors, il devenait urgent de rappeler qu’il existe des conceptions plus fidèles au style littéraire des premiers chapitres de la Bible. Ainsi, dans la perspective d’une création évolutive, Dieu apparaît comme l’initiateur, et non plus comme le « moteur » de l’évolution. Cette approche se démarque également d’autres théories évangéliques – notamment du concordisme et du dessein intelligent – qui, à l’analyse, se révèlent de simples variantes « modernisées » du créationnisme ancestral.

Ingénieur agronome de formation, enseignant et pasteur par vocation, l’auteur est relativement bien armé pour évaluer les enjeux qui se font face. Cependant, l’évolution ayant été largement attestée par ailleurs, en faire la démonstration n’est pas l’enjeu de cette étude. La vocation de celle-ci se veut essentiellement pastorale, visant la réconciliation de la science avec la foi à travers une lecture ouverte des récits bibliques de la création. Ce livre se veut également abordable par le plus grand nombre. Il n’a donc rien d’un traité de génétique ou de théologie. Sa seule ambition est de proposer une réponse, à la fois raisonnable et spirituelle, à tous ceux – surtout parmi les étudiants et lycéens chrétiens – qui se sentent partagés entre la science et la Bible.

La méthodologie retenue, établit une frontière absolue entre, d’une part, la foi biblique qui nous révèle le qui, le pour qui et le pourquoi de nos origines et, d’autre part, la science qui en étudie le quand et le comment. Tout en adoptant la perspective d’une origine « out of Africa » de l’humanité, l’auteur reste indéfectiblement attaché au double principe de l’inspiration et de l’inerrance des Écritures Saintes : la Bible ne contenant rien qui puisse induire la foi en erreur. Cela l’amène à adopter une lecture des récits de la création plus conforme au genre littéraire de ces textes. Il le fait toutefois en s’attachant, sans concession ni compromis, à la théologie évangélique de la rédemption en Jésus-Christ, telle qu’elle nous est présentée dans la Nouvelle Alliance.

L'auteur

Roger_Lefèbvre

Né à Namur en 1944, Roger Lefèbvre a été élevé dans les traditions de l’église catholique. Vers l’âge de douze ans, il se convertit à Jésus-Christ, en même temps que toute sa famille, et passe sa jeunesse au sein des assemblées de Dieu de Belgique.
À la fin de ses études d’ingénieur industriel en agronomie tropicale, il rencontre Françoise, qui partage sa vision pour les pays du tiers monde. En 1967, ils se marient et partent au Burundi, dans le cadre du volontariat protestant belge, et pour le compte de la mission pentecôtiste suédoise. Il enseigne les maths, la chimie et la biologie à l’école normale de Kiremba, tout en prêchant régulièrement dans les églises des environs. Françoise assure un travail de secrétariat au sein de l’école.

Lors d’un congé, ils prennent conscience de l’urgence des besoins spirituels de l’Europe. Après une troisième année en Afrique, Roger suit un premier cycle d’études à la faculté de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, près de Paris. En 1972, ils répondent à un appel pastoral pour Ath, dans le cadre de l’association des Églises protestantes évangéliques de Belgique.

Depuis lors, tout en étant pasteur, il a enseigné la religion protestante dans différentes écoles secondaires relevant de l’Enseignement officiel dans la province du Hainaut. En 2009, ayant atteint l’âge légal de la pension – 65 ans – il est retraité pour l’Enseignement, mais pas pour le Seigneur !

S’il devait le faire, Roger se définirait comme chrétien d’abord, protestant réformé ensuite, et évangélique enfin, professant son attachement à l’Écriture et son allergie à l’égard de tous les intégrismes. Homme de terrain et de formation plutôt scientifique, il conserve une préférence pour la théologie pratique, cultivant une certaine réserve envers toute doctrine spéculative.

Demandez le sommaire

L’ouvrage est construit de telle manière à pouvoir l’aborder dans l’ordre qui siéra le mieux au lecteur. Celui-ci pourra ignorer ou au contraire s’attacher à certains thèmes particuliers.

Il sera possible de l’utiliser comme un outil de réflexion ou pour répondre à certaines interrogations qui se posent au croyant aujourd’hui sur la lecture des Écritures confrontée aux affirmations de  la science de l’évolution.

Une lecture « naturelle » et chronologique des chapitres reste bien entendu également un choix judicieux.

Chapitre I – Deux mots de témoignage

La conception d’une création évolutive défendue dans ces pages est-elle une position isolée ou, de plus en plus, le fait d’une majorité silencieuse parmi les universitaires évangéliques ?

  • Un concordisme longtemps satisfaisant
  • Une nécessaire distinction des genres
  • Il y a créationnisme et créationnisme
  • Quand la Bible conduit à la science
  • Premiers compagnons d’opinions

Chapitre II - La Bible est-elle fiable ?

Peut-on encore croire à l’inspiration divine d’une bibliothèque rassemblant un choix apparemment arbitraire de livres écrits et réécrits pendant plus de mille ans ?

  • Rédaction et transmission des textes
  • Les limites du canon biblique
  • Inspiration et inerrance de la Bible
  • L’Esprit Saint, seule clé de lecture
  • Il y a lecture et lecture

Chapitre III - Rien que la Bible, toute la Bible

Une lecture allégorique ou mythique de la Bible implique-t-elle la négation du surnaturel divin ?

  • La valeur normative de la Bible
  • Approche non littérale mais biblique
  • Un acte de foi pas plus subjectif que d’autres
  • Révélation d’une histoire, non pas de l’Histoire
  • Révélation pour moi, pour toi, pour tous…

Chapitre IV- Malentendus ou malhonnêtetés ?

Le vocabulaire relatif aux problèmes du créationnisme et de l’évolution n’est-il pas piégé au point de rendre tout dialogue impossible ?

  • Transformisme et évolution
  • Créationnisme et concordisme
  • La logique concordiste
  • Création ex-nihilo discutable
  • Dieu bouche-trou et chaînon manquant

Chapitre V - Du lobby au ghetto

La crainte de verser dans les excès de la théologie libérale ne pousse-t-elle pas certains évangéliques à se constituer en lobbies, voire en ghettos ?

  • Se taire ou parler
  • Périlleuse vérité
  • Dangereuse orthodoxie
  • Les trois déclarations de Chicago

Chapitre VI - Inspiration et inerrance : les deux postulats de la foi

Une approche non « créationniste » du Texte Biblique est-elle compatible avec le double principe de l’inspiration et de l’inerrance des Ecritures Saintes ?

  • Première déclaration de Chicago
  • À propos de la critique biblique
  • Lecture respectueuse du genre littéraire

Chapitre VII - Du littéralisme infidèle au non littéralisme fidèle

Une approche non « littéraliste » des premiers textes de la Bible est-elle conforme aux règles de l’exégèse généralement admise dans les milieux évangéliques ?

  • À propos d’herméneutique
  • La deuxième déclaration de Chicago
  • Entre créationnisme et scientisme : le vide
  • Un récit biblique démythifiant
  • Conformité à la manière et au but du texte
  • À propos d’auto-authentification
  • L’historicité : seule approche légitime
  • Un littéralisme conquérant
  • Un littéralisme très occidental

Chapitre VIII - L’historicité biblique : un acte de foi

Les récits de la Genèse présentant la création et l’origine du péché sont-ils des récits « historiques », au sens strict du terme ?

  • À propos du concept d’historicité
  • Textes historiques ou prophétiques
  • Foi versus historicité
  • Évangélisation compromise
  • Le signe de Jonas
  • L’historicité des historiens
  • Problèmes de datation

Chapitre IX - Du relativisme historique aux certitudes de la foi

Le crédit accordé aux Ecritures Saintes doit-il se limiter aux récits « strictement historiques » ?

  • Miracles et objectivité rationnelle
  • Quid de l’objectivité historique
  • Histoires révélées et récits historiques
  • L’Histoire et les histoires
  • Une même portée spirituelle
  • Un même souci de biblicisme

Chapitre X - Philosophie athée ou théorie scientifique ?

N’existe-t-il pas une confusion fréquente entre les questions qui relèvent de la recherche scientifique et celles qui procèdent de la réflexion philosophique ou religieuse ?

  • Chacun chez soi
  • La notion de miracle
  • Trois univers avec leurs propres lois
  • L’ulcère d’estomac de Monsieur Dupont
  • Éthique, religion et science
  • Pollutions intellectuelles
  • Quand les adultes jouent à la Guerre des boutons
  • Le scientisme : la religion du dieu Hasard
  • Dieu, un « programmeur » plutôt qu’un magicien
  • À la fois créationniste et évolutionniste

Chapitre XI - Prudent comme le serpent, simple comme la colombe

Une apologie qui fait de la Bible ce qu’elle n’est pas – un livre de sciences – ne risque-t-elle pas de la discréditer bien plus que de la protéger ?

  • Une subordination suicidaire de la foi
  • Danger de schizophrénie

Chapitre XII - L’évolution… Quelle évolution ?

Un siècle et demi entre » l’Origine des espèces »  et le décodage du génome humain… Pour une vision  de l’humanité complètement renouvelée.

  • Une intuition moins originale que géniale
  • Une intuition qui se précise
  • Une intuition qui se vérifie
  • Quand de nouvelles espèces surviennent…
  • Quand la vie fait des siennes…
  • À l’école de la vie…
  • L’escalier de la vie
  • Le décryptage de nos origines
  • Apprendre à lire afin de comprendre
  • Une ouverture évangélique vers l’évolution ?
  • Dieu moteur et/ou concepteur de la création

Chapitre XIII - Faux ennemis, faux combats

En portant les efforts de la lutte sur le terrain des sciences, certains croyants ne négligent-ils pas le combat philosophique et religieux associé à leur vocation spirituelle ?

  • Quand la science dérape
  • Quand la religion dérape
  • Ne pas se tromper de combat
  • Un obscurantisme conquérant
  • Galilée « contre » la Bible
  • Un scientifisme chrétien sélectif
  • Tradition contre évolution
  • Le souffle créateur du Verbe
  • Fatwa antiévolutionniste

Chapitre XIV - Déterminisme et téléologie

Accepter les mécanismes de l’évolution, n’est-ce pas encourager les croyants à méconnaître le plan divin pour l’univers et le dessein de Dieu pour l’humanité ?

  • Main dans la main
  • L’alpha et l’oméga
  • Mécanisme et finalisme
  • L’amour du Créateur
  • Du finalisme à la convergence évolutive
  • L’émergence du religieux

Chapitre XV - Un Adam africain ?

Le monogénisme adamique de la Genèse est-il conciliable avec les perspectives ouvertes

  • par la génétique moderne ?
  • Quid du polygénisme philosophique
  • Le modèle multirégionale ou polycentrique
  • Le modèle monocentrique « Out of Africa »
  • Quid de la spéciation ?
  • Les migrations « out of Africa »

Chapitre XVI - Du premier Adam au nouvel Adam

Existe-t-il une alternative biblique légitime au rapport que Paul établit entre la « chute » d’Adam et la rédemption en Jésus-Christ ?

  • Quid des implications théologiques de l’évolution ?
  • Adam versus Jésus
  • Nouveau Testament versus Ancien Testament
  • Jésus versus Adam

Chapitre XVII - Adam et Jésus : deux économies

La transmission du péché à toute l’humanité est-elle la même, selon que l’on adopte le concept d’un Adam-Individu ou d’un Adam-collectif

  • L’intention de Paul
  • Le péché d’Adam et/ou le nôtre
  • Une transmission générationnelle du péché ?
  • À propos de l’héritage d’Adam
  • Des humains sans « péché originel » ?
  • L’effet « révélateur » de la loi mosaïque
  • Autonomie, théonomie et hétéronomie

Chapitre XVIII - Les diktats de la tradition

La doctrine du « péché originel » et de la « chute » ne nous contraint-elle pas à une lecture « historique » de la Genèse ?

  • Oukases de la tradition ou principes bibliques ?
  • « Chute » et « péché originel »
  • De l’innocence au péché
  • De la tentation au péché
  • La désobéissance : effet ou manifestation du péché ?

Chapitre XIX - Adam et Ève, des morts en sursis ?

La mort, sanction du péché, affecte-t-elle notre seule dimension physique,

  • notre seule dimension spirituelle, ou les deux en même temps ?
  • Adam et Ève : des mortels par nature ?
  • Trois lectures, une même condamnation, une même rédemption
  • « À l’image et selon la ressemblance de Dieu »
  • Adam et Ève : des humains comme nous

Chapitre XX - Éden : un scénario, plusieurs films

Le scénario biblique d’Adam et Ève en Éden encourage-t-il une préférence parmi les diverses interprétations proposées ?

  • Le péché d’un seul et le sacrifice d’un seul
  • Éden, une histoire spirituelle avant tout
  • Un scénario, deux films, plusieurs interprètes
  • Du concordisme à l’évolution
  • La mort : passage obligé vers la rédemption ?
  • Transmission du péché et transmission de la grâce

Chapitre XXI - Hors rédemption : un vaste no man’s land !

Si le statut des rachetés par grâce est clairement défini dans le Nouveau Testament,

  • la Bible ne nous parle guère du reste de l’humanité
  • La tentation universaliste
  • Le no man’s land des non-chrétiens
  • À la frontière de nos certitudes

Chapitre XXII - Les deux récits bibliques de la création

Le récit « sacerdotal » et le récit « yahviste » de la création sont-ils vraiment compatibles avec une approche à la fois littéraire et spirituelle de ces deux textes ?

  • Le tétragramme sacré
  • L’hypothèse documentaire
  • Nouvelle théorie à la suite de Finkelstein
  • Constitution et évolution du texte
  • La Genèse selon John Walton
  • L’exclusion du repos de Dieu
  • Une « sortie d’Afrique » compatible avec la Révélation

Vers une non-conclusion

  • Les trois méprises du créationnisme
  • Un créationnisme en évolution
  • Le talon d’Achille de l’évolution
  • Le silence : une fausse magnanimité
  • De l’important et de l’essentiel

Acheter ce livre

Livre_Roger

Egalement disponible au format numérique pour liseuses électroniques, tablettes, Ios, Androïd ou PC / Mac.
Choisissez votre format :

Logo_kindle     Logo_epub