Le Big Bang est-il une preuve de l'existence de Dieu ?

Complément au livre 'Origins'

Date : mer 22 Jan 2014 Catégorie Voir le Project
Print Friendly, PDF & Email

Cet article fait partie des compléments du Livre Origins de Deborah et Loren Haarsma – Cliquez ici pour le sommaire


or_big-bangL‘univers est vieux, mais pas infiniment vieux. Il est né au moment de ce que l’on appelle le Big Bang. En utilisant ce terme, nous faisons référence au modèle scientifique de l’univers primitif, pas à la vision du monde athée considérant que l’univers se serait créé de lui-même. Le modèle du Big Bang, s’il est scientifiquement correct, est simplement la description de la façon dont Dieu a régit l’univers primitif.

Les preuves scientifiques en faveur du Big Bang semblent être une « victoire » pour la vision théiste du monde. Le Big Bang confirme pourtant notre conviction :
« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. » (Gen 1.1)
Mais les preuves scientifiques témoignant du Big Bang sont-elles suffisantes pour prouver que Dieu existe ?
Au cours de l’histoire de la philosophie, on a tenté de prouver l’existence de Dieu par des arguments. Une de ces tentatives d’argumentation philosophique a ses racines fermement ancrées dans la pensée Islamique, l’argument du kalam.
L’argument peut être résumé en ces termes :
  • Prémisse 1 :
    Tout ce qui a un commencement possède aussi une cause. Cette cause doit être personnelle ou impersonnelle. 
  • Prémisse 2 :
    L‟univers a eu un commencement. 
  • Prémisse 3 :
    Par conséquent, l’univers doit avoir une cause. 
  • Prémisse 4 :
    Les scientifiques ne disposent pas d’explication scientifique (une cause impersonnelle) pour une origine causale de l’univers. 
  • Conclusion :
    Ainsi donc, la cause de l’existence de l’univers doit être un agent personnel.

 

La prémisse 2 est soutenue par des preuves scientifiques : l’univers n’est pas infiniment vieux et il a eu un commencement lors du Big Bang.
La prémisse 4 est également supportée par la science actuelle. Même si le Big Bang, dans sa vue d’ensemble, s’appuie sur des preuves solides, les scientifiques ont encore à déterminer ce qui s’est produit lors des tous premiers instants. Quelle fut la source de matière et d’énergie ? Comment l’expansion a-t-elle démarrée ?
Lorsque les physiciens remontent aux premiers instants, ils constatent que les particules étaient si incroyablement denses et énergétiques que les conditions ne peuvent être reproduites en laboratoire.Aucun théoricien n’a été en mesure de l’expliquer. Par conséquent, les prémisses 2 et 4 sont en accord avec le modèle scientifique actuel. Si l’on admet la prémisse 1, alors un être personnel et éternel (Dieu) est nécessairement la cause du Big Bang.
or_boucleCertains scientifiques ont contesté les prémisses 2 et 4 et ont proposé des explications scientifiques alternatives. Stephen Hawking a développé un modèle mathématique des premiers instants du Big Bang, basé sur les concepts de gravité quantique (A Brief History Time, Bantam Books, 1988). Son modèle n’est pas d’accès facile. Hawking intègre les idées de la mécanique quantique dans la relativité générale afin de redéfinir l’espace-temps de l’univers avec des coordonnées structurées de sorte à ce que le temps n’atteigne jamais zéro. (On vous avait prévenu que c’était un peu complexe, non ?) Si les coordonnées de temps n’atteignent jamais zéro, nous ne pouvons alors pas nous référer à un commencement, il n’y aurait donc jamais eu de commencement. Si la supposition de Hawking est correcte, alors la prémisse 2 est fausse, et l’argument du kalam est invalidé. (La conclusion pourrait demeurer vraie, mais elle ne serait alors pas prouvée par cet argument.)
D’autres scientifiques ont remis en question la prémisse 4. Plutôt que de contester l’idée que l’univers ait eu un commencement, ils recherchent des explications scientifiques fondées sur des processus naturels (des causes impersonnelles) afin d’expliquer la naissance de l’univers. Cela prend généralement la forme d’un univers « mère » ; une réalité préexistante et éternelle qui aurait provoqué le Big Bang de notre univers par un moyen ou un autre (et vraisemblablement celui de nombreux autres univers).

Des mécanismes exotiques divers ont été avancés : la fluctuation quantique d’un champ d’énergie, la singularité d’un trou noir ou encore des membranes entrant en collision dans une dimension supérieure de l’espace. Encore une fois, si la prémisse 4 se révèle incorrecte, alors l’argument du kalam est invalidé.Bien que les alternatives scientifiques aient des fondements mathématiques, aucune d’elles n’a encore été confirmée par l’expérience.

Le modèle d’univers « mère » fait des prédictions qui pourront peut-être faire l’objet de tests dans un avenir proche, à mesure que les physiciens mettent au point de nouvelles expérimentations. Pendant ce temps, des athéistes affirment que la simple suggestion d’un possible mécanisme est suffisante pour réduire à néant la prémisse 4, et ainsi invalider l’argument du kalam. Ce à quoi certains théistes rétorquent : tant qu’un tel mécanisme n’est pas confirmé par des observations, il ne demeure qu’une simple spéculation. La prémisse 4 reste donc valide, et par voie de conséquence, l’argument kalam reste lui aussi valide.


or_coeurQue se passerait-il si l’une de ces alternatives se révélait vraie et si l’argument du kalam était ainsi invalidé ?
Cela signifierait-il que Dieu n’existe pas ? Pas du tout. Cela signifierait simplement que cet argument en faveur l’existence de Dieu n’est pas valide. Cela ne veut pas dire qu’un argument contre l’existence de Dieu aurait été trouvé.

Notre croyance dans le Dieu de la Bible ne repose pas sur des arguments scientifiques ou sur des preuves philosophiques mais sur la personne de Christ et sur notre expérience avec le Saint-Esprit.


RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

• Craig, William Lane, “„What Place, Then, for a Creator?‟ Hawking sur Dieu et la création,” British Journal of Philosophical Science, 41 (1990). (Pour d’autres articles de Craig rendez-vous sur www.leaderu.com/offices/billcraig/menus/existence.html )

• Bruce Reichenbach, “Cosmological Argument,” The StanfordEncyclopedia of Philosophy, Edward N. Zalta, Editor, Summer 2006

 

© 2007 by Faith Alive Christian Resources, 2850 Kalamazoo Ave. SE, Grand Rapids, MI 49560.
Traduction avec autorisation : scienceetfoi.com.

 

 

 Retour

Sommaire des compléments au livre Origins (si vous venez d’ailleurs)