Fabriquer "des roches" à partir de craies grasses

Complément au Livre 'Origins'

Date : dim 27 Avr 2014 Catégorie Voir le Project
Print Friendly, PDF & Email

Cet article fait partie des compléments du Livre Origins de Deborah et Loren Haarsma – Cliquez ici pour le sommaire –

En étudiant les roches avec attention, les géologues peuvent apprendre beaucoup sur la façon et le moment où elles se sont formées. Les géologues classent souvent les roches sous trois catégories : sédimentaires, métamorphiques, et magmatiques, en se basant sur la manière dont elles se sont formées.

Pour illustrer le processus de formation d’une roche, essayez cette activité amusante avec votre famille. (Les enfants devront être surveillés.) Vous aurez besoin de :

  • or_fabriquer_rochecraies grasses de plusieurs couleurs
  • D’un taille-crayon ou d’un couteau (un couteau en plastique suffit)
  •  Feuilles de papier aluminium
  • Bol ou bécher
  • Eau chaude
  • Bol de glace, d’eau tiède, ou de sable
  • Assiette chaude ou plaque chauffante

1 Première étape :
Érosion de la roche existante.

(Dans la vie réelle, les pierres sont érodées par le vent, l’eau ou la glace.)

  • En utilisant le taille crayon ou le couteau, érodez les craies en tout petits copeaux.
  • Rassemblez les sédiments de la craie.

2 Deuxième étape :
Fabrication d’une roche sédimentaire

(la roche sédimentaire est formée quand des sédiments sont comprimés par des réactions chimiques qui permettent de les cimenter ensemble. Le grès et le calcaire sont des pierres sédimentaires.)

  • Prenez une feuille de papier aluminium et faites une pile des sédiments de la craie. Si vous avez plusieurs couleurs de sédiments, essayez de les empiler par couches colorées.
  • Enveloppez les sédiments de la craie avec l’aluminium plusieurs fois pour faire un paquet.
  • Exposez le paquet à une haute pression. Placez le paquet sur une feuille de journal ; puis écrasez-le avec votre talon.
  • Ouvrez-le délicatement et sortez-en la pierre sédimentaire.

Comme pour une roche sédimentaire réelle, le résultat de la création en craie est fragile et facilement érodé. Notez qu’une roche sédimentaire réelle contiendrait aussi des éléments chimiques pour coller les sédiments entre eux. Vous pouvez jouer avec la pierre ; ce n’est pas grave si vous la brisez avant la prochaine étape.

 

3 Troisième étape :
Fabrication d’une roche métamorphique.

La plupart des roches métamorphiques sont formées lorsqu’une roche ou un sédiment est comprimée à la fois par une haute pression et par la chaleur. Le quartzite est une roche métamorphique fabriquée à partir du grès, et le marbre est une roche métamorphique fabriquée à partir du calcaire.

 

  • Enveloppez de nouveau votre pierre et tout sédiment qui resterait dans de l’aluminium, en veillant à ce que le paquet soit imperméable.
  • Remplissez un bol ou un bécher d’eau chaude (la plus chaude qui sorte du robinet). Appliquez la chaleur à la pierre en la tenant sous l’eau pendant environ une minute.
  • Appliquez la pression au paquet en l’écrasant à nouveau du talon, comme dans la deuxième étape.
  • Laissez le paquet se refroidir brièvement, puis ouvrez-le pour en sortir votre roche métamorphique.

Comme pour la roche métamorphique, votre création à base de craie n’est pas moins fragile que la pierre sédimentaire, ni plus difficile à éroder. Les couches et les couleurs individuelles se sont rassemblées sans se mélanger uniformément.

 

4 Quatrième étape :
fabrication de la roche magmatique.

La roche magmatique se forme lorsqu’elle est fondue à très haute température, comme dans le manteau terrestre, puis refroidie soit sous terre ou à la surface après une éruption volcanique. Le granite, l’obsidienne et le basalte sont des roches magmatiques.

 

  • Commencez par installer un endroit pour refroidir la roche métamorphique une fois que vous l’aurez fait fondre. (Comme pour la roche magmatique réelle, la façon dont elle refroidit fait une grande différence dans son apparence finale.) Vous pouvez utiliser un bol de glace, un bol d’eau tiède, ou un bol de sable.
  • Prenez une feuille de papier aluminium et faites-lui prendre la forme d’un bol. (Veillez à ce qu’elle n’ait pas de trous ou de fissures sur le bas.)
  • Placez la roche métamorphique et tout sédiment restant dans l’aluminium et faites fondre le matériel au-dessus d’une assiette chaude ou d’une plaque chauffante. (Allez-y doucement ! Ne laissez pas la craie bouillir, ou elle vous éclaboussera.)
  • Versez la roche « en fusion » (de la lave liquide ou du magma) sur votre surface de refroidissement et laissez-la refroidir.

 

Comme pour des roches magmatiques réelles, le résultat peut être dur et dense, ou plein de bulles d’air, en fonction de la vitesse à et de l’environnement dans lequel elle s’est refroidie. Et comme pour des roches magmatiques réelles, les couleurs d’origine et la texture du sédiment ne sont plus visibles.

 

5 Cinquième étape :
Recommencez la première étape.

  • Si vous voulez, prenez une roche magmatique et répétez les étapes 1-4.

 

Dans la vie réelle, les roches passent par tous ces états, se formant et se reformant encore.

 

© 2007 by Faith Alive Christian Resources, 2850 Kalamazoo Ave. SE, Grand Rapids, MI 49560.
Traduction avec autorisation : scienceetfoi.com

 

 Retour

Sommaire des compléments au livre Origins (si vous venez d’ailleurs)