Origines : extraits. Les chrétiens en accord sur l’essentiel, en désaccord sur le secondaire.

Posté par haarsma

Print Friendly, PDF & Email

Nous publions des extraits du livre « Origines », traduction française et publication par nos soins de l’ouvrage de référence de Déborah Haarsma (présidente de la fondation BioLogos et docteur en astronomie du MIT), et Loren Haarsma (docteur en physique d’Harvard)

Les chrétiens sont en accord et en désaccord

 

Points sur lesquels les chrétiens sont en accord

Quand les chrétiens discutent de la création, de l’évolution et du Dessein Intelligent, ils peuvent facilement se focaliser sur des domaines de controverse et de désaccord. Il est important pour commencer de mettre en évidence certains points où pratiquement tous les chrétiens sont d’accord entre eux, et que nous affirmons fermement dans ce livre. Les chrétiens s’accordent généralement sur les convictions fondamentales concernant Dieu, sa Parole et sa création dans les cinq domaines décrits ci-dessous :

 

  • Dieu a créé cet univers, le maintient et le gouverne.

Cette vérité est confirmée dans la première phrase du Credo des Apôtres, l’un des credo historiques de l’Église que beaucoup de chrétiens récitent chaque semaine : « Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre. » Les chrétiens croient que Dieu a créé toutes choses à partir de rien, les amenant à l’existence par sa Parole, son Fils (Jean 1.1-3). Dieu maintient continuellement tout l’univers, gouvernant toute créature selon sa providence bienveillante.

 

  • Le Dieu qui a créé ce monde se révèle aussi à l’humanité.

Dieu s’est révélé à divers moments et de multiples façons au cours de l’histoire, y compris au travers des Écritures et de l’Incarnation du Christ. Les premiers versets de l’épître aux Hébreux nous disent:

Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils ; il l’a établi héritier de toutes choses ; par lui il a aussi créé l’univers. Le Fils est le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et il soutient toutes choses par sa parole puissante. Il a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts.– Hébreux 1.1-3

 

  • Le Dieu qui a créé ce monde est aussi notre Rédempteur.

Nous appartenons à Dieu parce qu’il nous a créés, mais lorsque l’humanité s’est détournée de Dieu, il nous a attirés à lui. Il nous a rachetés par l’incarnation, la vie, les souffrances, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

 

  • La Bible fait autorité et est suffisante pour le salut.

Dieu a inspiré ses auteurs humains et il a fait en sorte que la Bible nous enseigne fidèlement ce qu’il veut nous dire. Le Saint-Esprit atteste dans nos cœurs que le message de la Bible vient de Dieu, qu’elle n’est pas un écrit purement humain. Les chrétiens croient que la Bible est suffisante pour établir notre foi et nos pratiques essentielles ; tout ce que nous avons besoin de savoir pour notre salut y est enseigné. Dieu peut certainement utiliser différents moyens – y compris la nature – pour nous enseigner de nouvelles choses. Mais ces découvertes doivent être compatibles, et non en contradiction, avec ce que Dieu enseigne dans l’Écriture.

 

  • Dieu est souverain dans tous les domaines de l’entreprise humaine et a donné aux êtres humains des capacités et des responsabilités particulières.

Le théologien Cornelius Plantinga l’a formulé ainsi :

La création de Dieu s’étend au-delà de la sphère biophysique pour inclure la vaste série de possibilités culturelles que Dieu a insérées dans la nature humaine. . . La bonne création de Dieu comprend non seulement la Terre et ses créatures, mais également une série de dons culturels tels que le mariage, la famille, l’art, le langage, le commerce et (même dans un monde idéal) le gouvernement. La chute dans le péché a corrompu ces dons mais ne nous a pas privés du droit que nous y avons. Il en va de même pour les initiatives culturelles que nous découvrons dans Genèse 4 : le développement urbain, la fabrication de tentes, la musique, le travail des métaux. Elles déploient toutes le potentiel intrinsèque de la création de Dieu. Toutes reflètent l’ingéniosité des créatures humaines de Dieu – ingéniosité qui est elle-même un superbe exemple de la ressemblance avec Dieu.– Cornelius Plantinga, Engaging God’s World, 2002

 

Appliquant maintenant cette idée aux sciences naturelles, nous concluons que Dieu a généreusement donné aux hommes la capacité et la responsabilité d’étudier systématiquement le monde naturel. Comme pour toutes les entreprises humaines, nous le faisons imparfaitement. Nous devons aspirer à le faire en tant que porteurs de l’image de Dieu, et avec reconnaissance pour les dons qu’il nous a faits.

 

Points sur lesquels les chrétiens sont en désaccord

Les chrétiens se sont toujours accordés à propos de l’identité du créateur, mais au cours de ces dernières décennies, il y a souvent eu désaccord à propos de la façon dont Dieu a tout créé. Ces désaccords portent fondamentalement sur deux questions :

  • En étudiant la Parole de Dieu, quelle est la meilleure manière d’interpréter les passages qui nous parlent des actes créateurs de Dieu ?
  • En étudiant la création de Dieu, que pouvons-nous conclure en toute confiance de ce qu’elle nous dit sur son histoire ?

 

Certains chrétiens se définissent comme des créationnistes Terre jeune. Pour eux, la meilleure interprétation du livre de la Genèse est celle d’une Terre de quelques milliers d’années seulement. Cette Terre a été façonnée par un déluge universel. Les créationnistes Terre jeune ont adopté certaines méthodes d’interprétation biblique, et ils ont des convictions concernant les données scientifiques qui indiquent selon eux un univers jeune ou parfois l’apparence, tout au moins, d’une longue histoire.

D’autres chrétiens se décrivent comme des créationnistes Terre ancienne. Pour eux, selon la meilleure interprétation de Genèse 1, les six jours de création décrivent en réalité plusieurs longues périodes. D’autres pensent que la meilleure interprétation du livre de la Genèse n’implique rien sur l’âge de la Terre. Ils pensent aussi que de tirer des conclusions à propos de l’âge de la Terre sur la base de l’Écriture est lui faire dire quelque chose qu’elle n’a jamais été destinée à enseigner.

Certains ont adopté la création évolutive. Ils pensent que la meilleure compréhension des données scientifiques – en conjonction avec la meilleure interprétation de l’Écriture – nous montre que Dieu a gouverné et utilisé des processus évolutifs dans le déploiement de la création. D’autres se décrivent comme des créationnistes progressifs. Ils pensent que la science et l’Écriture indiquent toutes deux que Dieu n’a pas utilisé les seuls processus naturels mais aussi quelques miracles, particulièrement dans l’histoire de la vie. Certains des arguments pour un Dessein Intelligent interventionniste (Intelligent Design) sont en général, mais pas toujours, utilisés pour appuyer des versions de créationnisme progressif.


Navigation dans la série<< Création/évolution. Il existe plus que deux options.
haarsma
Ca pourrait aussi vous intéresser
Filter by
Post Page
Discussion de livres
Sort by

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*