En vidéo, Adam et Eve ont-ils existé ?

Posté par Benoit Hébert
Print Friendly, PDF & Email

La génétique a montré que tous les hommes (mâles!) possèdent un ancêtre commun (l’Adam chromosomique Y) et toutes les femmes descendent d’une femme (l’Eve mitochondriale).

Certains croyants attachés à une lecture historique et scientifique de la Genèse y ont donc vu une confirmation de leur mode de lecture du texte biblique.

Pourtant ce rapprochement est basé sur une mauvaise compréhension de ce que les généticiens ont découvert.

Nous avons déjà abordé ce sujet sur ce site.

Extrait d’un article du généticien Dennis Venema

 

« Attendez une minute, me direz-vous : n’y a-t-il pas des preuves suffisamment fortes indiquant que les humains modernes descendent d’une population qui a toujours contenu au moins environ 10 000 individus (et en tant que telle, fait l’objet d’une considération théologique significative) ? Comment se fait-il alors que tous les humains puissent partager une seule femme et un seul homme comme ancêtres communs ? On peut répondre rapidement en disant que tous les humains partagent effectivement un homme et une femme comme ancêtres communs, mais que ces ancêtres ne sont pas nos seuls et uniques ancêtres. Ils viennent tous les deux plutôt d’une population d’environ 100 000 individus »

Voici une courte vidéo très bien informée en génétique qui nous explique comment, en un sens Adam et Eve ont existé, mais ne se sont jamais rencontrés…

La génétique NE CONFIRME DONC PAS la lecture littérale du livre de la Genèse. L’humanité n’est pas issue d’un couple. Adam « chromosome Y » avait un père et Eve « mitochondriale » aussi.

Ca pourrait aussi vous intéresser
Filter by
Post Page
génétique évolution
Sort by

7 Commentaires

  1. Antoine ven 18 Nov 2016 Répondre

    Vraiment très clair. Merci!

    • Auteur
      Benoit Hébert sam 19 Nov 2016 Répondre

      Les vidéos « science étonnante » sont vraiment géniales. Il y a en a plusieurs en rapport avec les thèmes que nous abordons sur ce blog…j’en partagerai d’autres bientôt.

  2. Louis sam 02 Déc 2017 Répondre

    Bonjour, j’ai été très intéressé par cette vidéo et la théorie qu’elle présente. Je me suis souvent demandé comment on peut encore soutenir que l’humanité ne descend pas d’un couple unique. En effet, les animaux les plus proches de l’homme ont 24 paires de chromosomes : gorilles, chimpanzés. Comment toute une population aurait-elle pu passer simultanément de 24 à 23 paires de chromosomes ? C’est totalement improbable !

  3. Auteur
    Benoit Hébert sam 02 Déc 2017 Répondre

    Cher Louis, je ne suis pas sûr que tu ais bien compris la vidéo…

  4. Louis sam 02 Déc 2017 Répondre

    Merci Benoit. Je crois avoir bien écouté la vidéo mais effectivement l’argument que je propose est différent et original. Je ne vois pas en effet comment toute une population de singes aurait pu passer subitement et simultanément de 24 à 23 paires de chromosomes. C’est la question que je soulève.

    • Auteur
      Benoit Hébert dim 03 Déc 2017 Répondre

      effectivement, aucune population ne passe brutalement de 24 à 23 chromosomes, mais une fusion de chromosomes peut avoir lieu chez un individu et se transmettre à ses descendants. Il te faudrait qq connaissance de génétique. L’un des points qui m’a convaincu que nous avions effectivement un ancêtre commun avec les chimpanzés (ils ne sont pas nos ancêtres), c’est justement qu’on peut comparer leurs chromosomes et les nôtres et identifier précisément chez nous le point de fusion de deux chromosomes et les vestiges de « télomères » (extrémités de chromosomes ») qui se retrouvent maintenant chez nous près d’un « centromère ». Si tu veux vraiment creuser la question , c’est possible, et tu comprendras les preuves génétiques renversantes de notre ascendance commune. Ce livre là est à tomber à la renverse https://www.amazon.com/Relics-Eden-Powerful-Evidence-Evolution/dp/1616141603 , écrit par un généticien (chrétien d’ailleurs)

  5. Louis dim 03 Déc 2017 Répondre

    Merci pour ces précisions. A l’occasion, j’approfondirai mes connaissances en génétique.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*