Discussion à propos du « labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 9

Posté par Benoit Hébert

Print Friendly, PDF & Email

J’aimerais inaugurer une nouvelle façon de concevoir la discussion sur ce blog.

Mon but ne sera pas de prendre parti pour ou contre un livre, mais d’exposer la vision de l’auteur dans de courts résumés. Ce qui sera exposé ne correspondra donc pas forcément à ce que je pense. Cela ne correspond pas forcément d’ailleurs à ce qu’Alfred Kuen pense puisqu’à son habitude, il fait une synthèse d’opinions différentes.

J’entrecouperai ces résumés de questions ouvertes dont le but sera de nous faire réfléchir et  réagir.

Le premier livre choisi est donc le « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, aux éditions Emmaüs.

Source: Le regretté Philippe Gold Aubert a réalisé un excellent résumé de cet ouvrage sur son site. Je m’en servirai de point de départ pour notre première discussion.

http://www.science-foi.org/livres/kuen/print.htm

« Chapitre 6 : L’âge de la Terre

Quand situer ce commencement : milliards d’années ou quelque 10 000 ans? L’archevêque Ussher, au 17e siècle, situait la Création en l’an 4004 avant J.-C. Les adeptes de la « jeune Terre » donnent à l’Univers environ 10 000 ans, et les astrophysiciens et géologues quelques milliards d’années… »

Un lien sur ce blog:

Quel est l’âge de la terre?

« Pourquoi une « Terre jeune »? Elle se base sur des jours solaires et une semaine de création, et sur les généalogies de Genèse 5 et 11, dont on admet certaines incertitudes de datations, comme des trous, soit quatorze « fossés ». Cependant, une chose est bibliquement claire : Adam fut créé il y a des milliers d’années, et non des millions d’années… »

Voici des liens  sur le blog création évolution

La dérive des continents et la datation par la radioactivité vues par le créationnisme de la jeune terre

« Schrader s’oppose aux estimations scientifiques en déclarant les méthodes radiométriques de datations non fiables. Il prétend que Dieu peut avoir créé un Univers jeune portant aussitôt les apparences d’un grand âge. Et que l’expansion de l’Univers peut alors avoir commencé quand Il l’a voulu. Enfin, que le Déluge de Noé est venu tout bouleverser, et donner des illusions aux scientifiques incrédules.

Les fossiles parlent de mort, souvent violente et soudaine. Puisque la mort est entrée dans le monde par le péché d’Adam (Romains 5:12) et que la création était très bonne avant, la mort n’existant pas avant la Chute, ces fossiles ne peuvent provenir que du Déluge-châtiment. (H. Morris).

La datation au 14C, dit Wilder Smith, présente des incertitudes : « Nous ignorons si la composition de la stratosphère est la même qu’autrefois, donc si le rayonnement cosmique ne s’est pas modifié. Avant le Déluge il pouvait y avoir un dais protecteur faussant toutes nos mesures… De même, la datation à l’aide des fossiles est erronée, puisqu’on date une couche d’après des fossiles, ou des fossiles d’après la couche… Le calcul repose sur le postulat darwinien que les animaux les plus primitifs sont les plus anciens, parce qu’ils étaient moins évolués. En réalité tout est mélangé, ce qui montre bien les effets bouleversants dus au Déluge. »

Même les cercles annuels des arbres carbonisés ne sont pas une preuve, puisque Dieu peut les avoir créés en quelques secondes, comme s’ils avaient 50 ou 100 ans, car le temps n’existait pas encore lors de la Création. Le Jardin d’Éden pourrait fort bien avoir été créé subitement avec tous les caractères des arbres fruitiers déjà portant leurs fruits. La verge d’Aaron avait bien fleuri subitement. Et Adam et Ève ont été créés à l’âge adulte…etc., etc. Bien sûr, Dieu est Tout-Puissant (voir aussi la multiplication des pains et des poissons faite par Jésus), mais Il agit en général selon les lois méticuleuses qu’Il a données à sa Création, et qui sont de plus en plus fantastiques, à mesure qu’on les connaît. Et les miracles sont, par définition, exceptionnels ! Enfin, on ne voit pas un Dieu d’Amour faire des « coups tordus » pour égarer des milliers de scientifiques, dans leurs sincères recherches… »

Un lien sur ce blog

L’univers nous raconte-t-il une histoire détaillée qui n’a jamais eu lieu?

« Certes, il faut admirer ceux qui prônent la thèse néo-créationniste, parce qu’ils veulent défendre la sainte Écriture, mais maintenant beaucoup de scientifiques croyants sincères refusent ces interprétations faussées. Il est possible de combiner une bonne théologie et une bonne géologie, en ayant une interprétation biblique fidèle. Si nous ne voulons pas miner le christianisme en y ajoutant (comme souvent dans l’histoire) la folie humaine d’une pseudoscience erronée. Comme souvent – dans d’autres domaines – ce sont hélas des athées qui ont découvert des solutions aux questions des hommes, et les chrétiens ensuite ont bien dû accepter les faits. Enfin, bien des géologues chrétiens ont été convaincus maintenant par leurs propres études, et une connaissance intime des roches, de l’impossibilité d’une Terre ayant 6000 ans d’âge. »

 

Des siècles de preuves géologiques en faveur d’une terre ancienne


Navigation dans la série<< Discussion à propos du « labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 8
Discussion à propos su « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 10 >>
Avatar

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*