Discussion à propos du « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, (2)

Posté par Benoit Hébert

Print Friendly, PDF & Email

J’aimerais inaugurer une nouvelle façon de concevoir la discussion sur ce blog. Mon but ne sera pas de prendre parti pour ou contre un livre, mais d’exposer la vision de l’auteur dans de courts résumés.

J’entrecouperai un résumé de questions ouvertes dont le but sera de nous faire réfléchir et  réagir. 

Le premier livre choisi est donc le « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, aux éditions Emmaüs.

Source: Le regretté Philippe Gold Aubert a réalisé un excellent résumé de cet ouvrage sur son site. Je m’en servirai de point de départ pour notre première discussion.

http://www.science-foi.org/livres/kuen/print.htm

« Chapitre premier : Au commencement, Dieu…

L’intérêt pour nos origines est universel et permanent. Ce que l’on en pense a d’importantes implications, cela explique qui est l’homme, quelle est sa place dans l’Univers et ses relations avec lui. Cela affecte aussi le sens de la vie et, pour le chrétien, la question de la relation entre création et évolution a des conséquences importantes sur son interprétation biblique. »

La question des origines joue un rôle important pour nos contemporains non chrétiens ? Et pour les chrétiens ?

 En quoi la relation entre création et évolution aurait-elle des conséquences importantes en matière d’interprétation biblique?

« Alfred Kastler, prix Nobel de physique qui se dit athée, explique pourquoi le hasard n’a pas pu créer notre Univers : il suppose que des astronautes, visitant la face cachée de la Lune y trouvent une usine produisant de l’aluminium, et entièrement automatisée… leur viendrait-il à l’idée que le Hasard a construit cette usine sans que des êtres intelligents l’aient conçue? Or, dans un simple être vivant, il y a une construction bien plus complexe et intelligente que dans une usine quelconque, même automatisée… Personne ne peut comprendre l’Univers sans une finalité… La science ne peut donc en rien récuser l’idée de Dieu. »

La communauté scientifique fasse la promotion d’une vision athée du monde ? Les scientifiques ont-ils raison de ne pas faire appel à l’hypothèse « Dieu » dans leurs explications ? Et les scientifiques chrétiens ? Compromettent-ils ainsi leur foi ?

Le « hasard » est-il un concept scientifique ou idéologique ? Y-a-t-il plusieurs définitions du hasard ? Peut-on démontrer scientifiquement que l’univers a une finalité ou qu’il n’en a pas ?

« D’autre part, l’Univers a bien eu un commencement. En effet la quantité totale d’énergie utilisable y est en constante diminution (loi de l’entropie, ou 2e loi de la thermodynamique), donc l’Univers a eu un commencement, actuellement on dit un Big Bang. Cette reconstitution scientifique comprend donc bien les mêmes éléments fondamentaux que le récit biblique. »

Les chrétiens ont raison d’identifier le Big bang avec le début de la création ? Que ce passerait-il si la science remettait en cause la théorie du Big bang ?

« L’astronome Ch. Fehrenbach dit encore qu’il est sûr que notre Univers est en expansion – comme un ballon d’enfant qu’on gonflerait indéfiniment. Donc il a bien eu un commencement. Mais si on nie le Créateur, on se retrouve devant une nouvelle interrogation : « Qu’y avait-il avant le Big Bang? »

Le début de l’Univers étant donc bien circonscrit dans le temps, toutes les données fournies par la physique, la géologie et l’astronomie se recoupent, et cette concordance ne peut être un effet du hasard. Notre planète a environ 4,5 milliards d’années, et notre Univers 14-15 milliards d’années. Einstein lui-même admettait la « nécessité d’un commencement » et « l’existence d’un intellect supérieur »; et pour lui, affirmer que le monde soit le produit du hasard était totalement irrationnel.

Dans son livre remarquable (Dieu et le Cosmos), Hugh Ross donne encore de nombreuses autres preuves astronomiques du Big Bang, confirmant l’existence d’un commencement absolu de notre Univers. Or, l’idée d’un commencement pose inévitablement cette question : « Qui est à l’origine de ce commencement absolu? ». Dés lors de nombreux astronomes et scientifiques expriment davantage cette conclusion logique : l’existence d’un Dieu-Créateur. Mais d’autres restent fondamentalement athées et trouvent malgré tout de nouvelles théories, bien improbables, et non démontrables. »

« Cependant, les déclarations de la Bible aussi, précisent ce qu’il y avait avant le Big Bang. Jésus dit : « Père, Tu m’as aimé avant la fondation du monde » (en Jean 17:24), et Paul aux Éphésiens déclare : « Dieu nous a élus avant la fondation du monde », et Pierre affirme que « nous étions prédestinés avant la fondation du monde » (I Pi 1:20). »

L’existence d’un début à l’univers est-il un point de contact entre la théologie et la science ? Le Big bang est-il la preuve scientifique que Dieu existe ?

« En biologie aussi, il est douteux que quelqu’un puisse nier qu’un Créateur intelligent a préparé si exactement les conditions oxydantes pour que la vie existe. L’impossibilité où nous sommes de reproduire de l’ADN, ou des cellules vivantes – même les plus primitives – démontre qu’une source intelligente seule a pu les concevoir. »

Croire qu’il existe un Créateur intelligent est-il la même chose que d’être partisan du mouvement américain dit de la « conception intelligente » ou « Intelligent Design » ? Si non, quelles sont les différences entre la croyance traditionnelle en un Créateur et ce mouvement né dans les années 90 ?

 


Navigation dans la série<< Discussion à propos du « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen (1)
Discussion à propos du « Labyrinthe des origines » d’Alfred Kuen, partie 3 >>
Avatar

6 Commentaires

  1. Avatar
    Peel Olivier sam 17 Sep 2011 Répondre

    A la question: « Le big bang est-il la preuve scientifique que Dieu existe? » est pour moi une question inutile. Le Big bang est une question scientifique basée sur des expériences et des calculs hautement poussés.
    Une théorie scientifique ne pourra jamais, selon moi, prouver si oui ou non Dieu existe. Dieu n’est pas une expérience scientifique et ne peut relever d’un calcul de probabilité. Dans le cas contraire, Dieu serait-il encore Dieu?
    De plus, les versets bibliques cités comme Jean 17.24, celle d’Ephésiens ou encore d’1Pierre 1.20 ne prouvent pas qu’il y ait eu un Big bang. C’est confondre les termes et les intentions des auteurs de la Bible. Il est possible que le Big bang soit le système par lequel Dieu a créé ce qui existe mais comment le prouver?

    Toutefois, je reconnais en observant la nature qu’il a fallu une Main fabuleuse et hautement intelligente pour que la vie puisse exister. Je n’ai pas toujours la preuve matérielle pour le démontrer mais le Saint-Esprit confirme à mon intelligence et à ma foi que ce que je vois est l’oeuvre de Dieu.

  2. Avatar
    Yogi lun 19 Sep 2011 Répondre

    Je m’étonne qu’Alfred Kastler soit à ce point ignorant des mécanismes de l’évolution qu’il puisse ressortir l’argument éculé de Voltaire sur « l’horloge qui n’ait pas d’horloger » (curieusement déclinée en usine d’aluminium sur la face cachée de la Lune, ce qui n’apporte rien au débat). Je m’étonne encore plus que vous mettiez ce type « d’argument » en avant et laissiez croire que « le Hasard » soit la force constructive dans l’évolution.

    Je m’étonne que vous relayiez une question telle que « Qu’y avait-il avant le Big Bang ? ». La théorie actuelle du Big Bang veut que le temps y ait été créé ainsi que l’espace : dans ce cas votre question n’a pas plus de sens que « Qu’y a-t-il au nord du pôle Nord ? ».

    Je m’étonne que vous vous laissiez aller à des impostures aussi éhontées que de prétendre qu’Einstein aurait « admis l’existence d’un intellect supérieur ».

    Je m’étonne que vous utilisiez l’adjectif « logique » pour qualifier l’hypothèse qu’un Dieu Créateur serait à l’origine du commencement de l’Univers. Vous ne faites en effet que reporter la question de « l’origine de l’Univers » sur la question de l’origine du Créateur, et sur l’origine de l’univers dans lequel ce Créateur doit à son tour se mouvoir.
    Seul le fait que vous vous interdisiez, par une curieuse censure mentale, de vous poser ces questions, peut vous laisser penser que vous ayez apporté le moindre élément « logique » de réponse à la question des origines.

    A part ça, ça va.

    • Avatar Auteur
      Benoit HEBERT mer 21 Sep 2011 Répondre

      Yogi,
      je crois que vous n’avez pas compris le sens de cette série d’articles destinés à susciter la discussion…

      Ce n’est pas parce que je cite quelqu’un que je suis d’accord avec lui. Il me semble avoir été très clair sur ce point dans mon introduction.

      Ces citations sont justement là pour lancer un questionnement, et les questions aussi…Ce n’est pas parce que je pose une question que j’y répondrais moi même par l’affirmative! Je m’interdis (ou presque) de donner mon avis dans de tels articles!

      De plus, comme à son habitude, Kuen fait une synthèse de la pensée de plusieurs auteurs, qui sont d’ailleurs parfois en contradiction les uns avec les autres sur certains points pour permettre au lecteur de se faire une opinion.

      • Avatar
        Yogi mer 21 Sep 2011 Répondre

        Ah … désolé en effet. Je présupposais que le choix d’un ouvrage, le choix des extraits que vous en publiez sans commentaire, valait approbation … je suis trop habitué au format habituel des blogs d’opinion !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*