Deux types de preuves de la réalité de l’évolution : la génétique et la biogéographie.

Posté par Marc Fiquet
Print Friendly, PDF & Email

Dans ces trois articles (cliquez sur les titres) extraits des compléments au livre « Origines », Loren et Déborah Haarsma nous expliquent simplement deux types de preuves indépendantes très puissantes qui nous montrent la réalité de l’évolution des espèces vivantes, et leur ascendance commune.

L’organisation génomique, les introns et les pseudo gènes

La comparaison des gènes entre espèces nous montre qu’elles partagent un ancêtre commun. Mais cette similarité va au delà des gènes eux mêmes pour inclure toute l’organisation du génome, les introns et les pseudo gènes.

La diversité génétique au sein des espèces

On peut mesurer la diversité en dénombrant le nombre d’allèles que l’espèce compte pour différents gènes. Cette diversité génétique en dit long sur l’histoire de l’espèce en question. Voyons comment cela fonctionne sur une espèce familière: le chien.

La biogéographie

La répartition géographique des espèces présentes et passées (les fossiles) nous raconte l’histoire de l’évolution des espèces, et peut être mise en parallèle avec la dérive des continents. L’exemple des marsupiaux en Australie et des espèces qui ont dérivées après la séparation de l’Afrique et de l’Amérique du sud sont parmi les plus frappants.

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*